Accueil » L’ONU prédit le pire

L’ONU prédit le pire

Cet article a été lu 1147 fois

AFP le 18/01/2011 à 17:28

ONU : une récession en double creux menace l’Europe

Le symbole de l’euro devant la Banque centrale européenne (BCE) à Frankfort, en Allemagne, en juin 2005

© AFP/Archives  John Macdougall

Une récession en double creux menace l’Europe en 2011, qui couplée à une stagnation aux Etats-Unis et au Japon pourrait peser lourdement sur la reprise mondiale, a prévenu mardi l’ONU dans un rapport.

Dans la partie consacrée à l’Europe du document annuel intitulé « Situation et perspectives de l’économie mondiale 2011 », l’ONU estime que les perspectives dans cette région sont « sombres » malgré une faible reprise de la croissance l’année dernière de 1,7%.

L’ONU estime pour le moment que l’Union européenne devrait enregistrer un ralentissement de son produit intérieur brut (PIB) à +1,5% cette année avant une amélioration en 2012 à +1,9%.

Dominée par des mesures d’austérité budgétaire, la région se caractérise par des performances inégales, entre l’Allemagne « qui exhibe une expansion de 3,4% » de son économie et des pays au bord du gouffre comme la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne.

Logo de Pôle emploi

© AFP/Archives  Jean-Francois Monier

Ces derniers, noyés dans une crise budgétaire, « stagneront dans la récession ou verront au mieux une reprise minimale », prévoit le rapport.

Tous, mais à des degrés divers, sont menacés par une persistance dangereuse du chômage, qui devrait peser sur la consommation des ménages, et par une instabilité monétaire due à un manque de coordination politique.

Mais les mesures d’austérité budgétaire « prévues ou à venir » font surgir « des risques d’un nouveau déclin économique », qui plongerait la région dans une nouvelle récession.

Selon un scénario du pire en effet, « une récession à double creux en Europe en 2011 et une stagnation aux Etats-Unis et au Japon qui pourrait même se transformer en récession » ne sont pas à exclure.

« Ceci diminuerait aussi de manière sensible les perspectives de croissance des pays en voie de développement d’au moins 1% », ajoute le rapport.

Ces derniers devraient malgré tout rester les moteurs de la croissance mondiale attendue à 3,1% par l’ONU cette année avant une reprise à 3,5% en 2012.

« La situation a l’air plutôt bonne mais des dangers énormes sont en train d’apparaître », a prévenu un directeur de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (Cnuced) lors d’un point de presse.

« Il y a un risque très élevé de retomber (dans une période) de stagnation car trois régions importantes — le Japon, les Etats-Unis et l’Europe — n’ont pas encore surmonté totalement toutes les difficultés », a ajouté Heiner Flassbeck, s’inquiétant du fait que ces pays soient en train de retirer les plans de sauvetage en raison de déficits publics faramineux.

« Ce que nous avons vu ce sont des points lumineux en Chine et en Inde. Mais ces points lumineux deviennent de moins en moins lumineux », a insisté M. Flassbeck prévoyant que ces lumières ne soient « pas à même de sortir l’économie mondiale du désastre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *