Accueil » Archives pour juillet 2012

Mois : juillet 2012

Collectif budgétaire 2012: quels nouveaux impôts?

Le gouvernement a déposé son projet de loi de finances rectificative sur le bureau de l’Assemblée Nationale. C’est un moment important, puisqu’il s’agit de donner une première application aux mesures annoncées durant la campagne électorale.

L’exercice n’est pas simple: la France est en panne de croissance, et cette stagnation de l’activité a un impact négatif sur les recettes publiques. Pour 2012, l’objectif initial de croissance était de 0,7%. La prévision est maintenant abaissée à 0,3%. Pour mémoire, un point de PIB équivaut à environ 20 milliards d’euros. La révision de l’objectif de croissance signifie donc que le gouvernement anticipe une augmentation de la valeur ajoutée globale du pays minorée de 8 milliards d’euros.

Dans ce contexte difficile, il est probable, comme l’a soutenu la Cour des Comptes, que le gouvernement précédent ait, délibérément ou non (probablement un mixte des deux), surévalué les recettes de l’Etat d’environ 7 milliards d’euros, ce qui amène le nouveau gouvernement à diminuer d’autant les prévisions de recettes.

Comme l’objectif officiel du gouvernement est de contenir le déficit budgétaire à 4,5% du PIB, il faut donc trouver 7 milliards d’euros pour 2012.

Voici comment se répartissent les nouveaux impôts levés par le gouvernement:

On notera que le gouvernement prélève 3 milliards d’euros sur les ménages, dont près d’1 milliard sur les bénéficiaires des heures supplémentaires et 2,3 milliards par l’impôt sur la fortune. Les entreprises contribuent à hauteur de 3,5 milliards environ.

Nouvelle formule de blog

Quelques mots pour remercier Kevin Le Jeune, mon associé dans Parménide, pour la contribution décisive qu’il apporte à la relance de ce blog.

Hébergé chez le calamiteux 1and1 jusqu’il y a peu, je ne pouvais en effet ni télécharger les mises à jour de WordPress, ni installer les plug-in du type réseaux sociaux.

Ces changements sont faits.

Tout cela facilite la lecture et me permet de republier des articles.

A l’avenir, je publierai sur ce site les articles que je publie largement dans la presse.

Amitiés à toutes et tous.