Accueil » Coût du travail: une étude de l’INSEE nuance les idées reçues

Coût du travail: une étude de l’INSEE nuance les idées reçues

Cet article a été lu 6312 fois

L’INSEE a publié la semaine dernière une intéressante étude sur le coût du travail en Europe entre 1996 et 2008. Cette comparaison permet de nuancer les idées reçues sur le sujet et mérite une lecture attentive. En particulier, cette étude rappelle que si l’Allemagne a enrayé la hausse du coût du travail pendant cette période, les gains de productivité enregistrés en France lui permette de rivaliser en termes de coût global.

De cette étude, on retiendra notamment le graphique suivant, qui permet de nuancer fortement les convictions répandues depuis plus d’un an dans les medias:

Le coût du travail en Europe
Le coût du travail en Europe

Dans l’industrie manufacturière, le coût du travail en France et en Allemagne, en 2008, sont sensiblement équivalents. La comparaison montre que l’Europe compte 7 pays dont le salaire horaire est supérieur à 30 euros: 5 pays du nord, et 2 pays centraux: la Belgique, championne d’Europe avec 36,70€, et la France.

La situation française est en revanche moins favorable dans les services marchands, avec un coût horaire de 32€, soit plus de 5€ au-dessus du coût allemand.

De ce point de vue, l’étude de l’INSEE montre que le différentiel est assez peu marqué dans l’industrie, mais beaucoup plus creusé dans les services.

L’analyse de ces données par taille d’entreprise permet d’affiner la réflexion.

Coût du travail et taille de l'entreprise
Coût du travail et taille de l’entreprise

Ce graphique montre que, dans les entreprises de plus de 1.000 salariés, le coût du travail en France est sensiblement inférieur aux tarifs pratiqués en Allemagne. En revanche, dans l’ensemble des autres structures, le coût du travail est supérieur en France par rapport à l’Allemagne. L’écart est particulièrement marqué dans les TPE.

En termes de compétitivité, il est donc flagrant que la France pèche par sa difficulté à assurer un coût du travail réduit dans les petites entreprises porteuses de croissance.

L’étude est consultable sur: http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/EMPSAL12e_D3_CMO.pdf

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *