Accueil » Les riches sont-ils trop riches?

Les riches sont-ils trop riches?

Cet article a été lu 3715 fois

Challenges publie son marronnier sur les grandes fortunes françaises. Les 10 plus grosses fortunes françaises auraient accumulé 30 milliards de plus en un an.

Comme chaque année à la même période, Challenges fait sa pelote de laine d’avant les vacances d’été avec son classement des 500 plus grosses fortunes de France.

C’est une lecture toujours amusante, même si on est étonné de ne pas y lire certains noms. Il faut donc, comme toujours, prendre ce genre d’exercice avec des pincettes. Il a au moins le mérite de proclamer une vérité que chacun pressent: malgré la récession, les riches sont plus riches.

Selon Challenges, les 500 Français les plus riches disposent d’une « richesse professionnelle » de 330 milliards d’euros, soit 16% du PIB.

Plus amusant encore, la France compte désormais 55 milliardaires, soit 10 de plus que l’an dernier.

L’analyse devient surtout intéressante sur le Top-10 des plus grandes fortunes: ceux-ci concentrent 135 milliards d’euros de fortune professionnelle, soit 30 milliards de plus en un an. 

30 milliards de revenus supplémentaires en un an pour 10 personnes seulement… Est-ce bien raisonnable?

Je connais parfaitement les arguments sur la liberté de rémunération, et autres récitations habituelles. Simplement, on rappellera ici que la masse salariale du secteur privé, en France, s’élève à environ 520 milliards d’euros annuels. Lorsque les salaires du privé augmentent en moyenne de 3%, le volume total d’augmentation avoisine donc les 16 milliards d’euros.

Peut-on raisonnablement imaginer qu’en phase de récession la société française tolérera éternellement une logique où le patronat s’estime en permanence mal servi et soumis à la contrainte, mais où les 10 premières fortunes du pays s’octroient une augmentation de revenus égale au double des augmentations consenties à 17 millions de salariés?

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *