Accueil » Les cheminots CGT réussiront-ils à réformer l’éducation nationale?

Les cheminots CGT réussiront-ils à réformer l’éducation nationale?

Cet article a été lu 2825 fois

Avec la démission d’Alain Boissinot de son poste de président du Conseil Supérieur des Programmes (instance obscure mais névralgique inventée par le ministre Peillon pour éviter de prendre lui-même des décisions impopulaires), les partisans d’une réforme en profondeur de l’Education Nationale ont compris que leurs derniers espoirs étaient en train de s’éteindre.

Boissinot, qui est une personnalité d’une ampleur exceptionnelle, n’a rien d’un hurluberlu révolutionnaire. En revanche, il avait une vision équilibrée du changement à apporter. Contrairement au discours majoritaire des syndicats enseignants, qui prétendent que le seul problème éducatif est un problème de moyens, Boissinot appartenait au groupe de ceux qui considéraient que le premier problème de l’école en France est celui de la pédagogie, des programmes et des savoirs. Défenseur d’une approche par les compétences, mais mesurées, il était probablement l’un des seuls capables de faire évoluer la machine de l’intérieur.

Si sa démission sonne comme un tocsin pour tous ceux qui voient avec effroi l’école publique s’échouer consciencieusement sur la grève de l’obsolescence à force de compromissions et de lâchetés diverses et variées à tous niveaux, une bonne nouvelle apporte peut-être une ultime lueur d’espoir: la grève décidée par les Cheminots de la CGT pourront compliquer voire compromettre le baccalauréat cette année. Même si l’argument est utilisé sans parcimonie par le secrétaire d’Etat aux locomotives à vapeur pour opposer l’opinion aux grévistes, il mérite d’être suivi attentivement: une France débarrassée du baccalauréat, c’est une France qui peut subitement prendre conscience que s’adapter au progrès, ce n’est pas mourir, mais revivre.

Et cela, personne ne peut aujourd’hui en mesurer les conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *