Accueil » CHARLIE HEBDO: LE COMMISSARIAT DES KOUACHI FERMÉ

CHARLIE HEBDO: LE COMMISSARIAT DES KOUACHI FERMÉ

Cet article a été lu 5762 fois

Malgré l’attentat contre Charlie Hebdo, la Préfecture de police de Paris a décidé de fermer le commissariat du quartier de la place des Fêtes, dans le XIXè arrondissement. C’est évidemment une décision très curieuse, puisque ce commissariat « surplombe » le quartier où la « cellule des Buttes-Chaumont », à l’origine de l’attentat, a vu le jour.

Alors que la police a obtenu des moyens supplémentaires et que Bernard Cazeneuve lutte pour fouiller la boîte mail de tous les Français, le ministère de l’Intérieur a donc décidé de supprimer un élément de proximité dans la lutte contre le terrorisme.

 

Charlie Hebdo et les Buttes-Chaumont

Pour ceux qui ne sont pas familiers de la géographie du XIXè arrondissement de Paris, j’ai rapidement dressé une petite carte de cette « cellule« :

Le 19è arrondissement des Kouachi
Le 19è arrondissement des Kouachi

On le voit, le commissariat fermé est à proximité de tous les lieux qui ont « incubé » la cellule des Buttes-Chaumont: le parc des Buttes-Chaumont où les membres de la cellule s’entraînaient, le quartier de la Mouzaïa, où le film ci-dessous montre les Kouachi, et l’avenue Simon Bolivar où Coulibaly fut contrôlé par la police le 30 décembre (sans réaction de la hiérarchie, pourtant alertée par les policiers qui réalisaient le contrôle).

Et encore une anomalie dans l’affaire Charlie Hebdo

La fermeture de ce commissariat de quartier sensible sans aucune explication ni communication manifeste une fois de plus le mépris de la police nationale pour sa fonction de service au citoyen. Les policiers français sont beaucoup plus préoccupés par la surveillance des citoyens honnêtes que par la prévention au jour le jour du terrorisme.

Au passage… cet événement est une anomalie de plus dans la chaîne policière qui entoure l’attentat contre Charlie Hebdo: entre le contrôle de Coulibaly le 30 décembre qui laisse la hiérarchie sans réaction, la levée sans explication à ce jour de la surveillance policière devant les locaux du journal quelques semaines avant l’attentat, la probable fourniture d’armes à Coulibaly par un indicateur de la gendarmerie, tout cela fait beaucoup.

Au lieu d’enquiquiner les Français avec une loi sur le renseignement intempestive, l’Assemblée Nationale ferait mieux d’ouvrir une enquête parlementaire sur les défaillances policières qui rendent les attentats possibles.

Un commentaire

  1. Le système est magique, c’est un édredon. Vous pouvez raconter ce que vous voulez, cela ne l’empêche pas d’avancer son bonhomme de chemin.

    Seule parole qui le fait réagir (très violemment) : le « racisme » des « de souche » (le vrai racisme des Autres, lui, ne suscite aucune sanction), car seule une réaction identitaire des Français pourrait vraiment le menacer, alors là, il tape de toutes ses forces, hors de proportion, suivant le mot de Montaigne : De toutes choses les naissances sont foibles et tendres. Pourtant faut-il avoir les yeux ouverts aux commencements : Car comme lors en sa petitesse, on n’en descouvre pas le danger, quand il est accreu, on n’en descouvre plus le remede

  2. Charles dit

    Franck, comme d’habitude, percute fort.

    En effet, rien n’y fait. Magré les saloperies prouvées, avérées tout glisse. C’est magique. C’est tragique.

    Au pire, parfois, on polémique pendant 48h, memory span maximum des poissons rouges qui constituent la population. Et après, pfuit, disparu. On passe à la petite culotte de Sophie Marceau.

    Un sentiment d’impuissance, absolu, nous emporte.

    Je souhaite juste revenir à mon obsession : la thune.

    Le seul moyen d’arrêter cette démence, du moins de la réduire, est de réduire les sources de financements.

    Un état « pauvre » (de gré ou de force si j’ose dire) continuera bien entendu à faire des saloperies : mais sur une petite échelle.
    😉

    Bref, n’oublions pas les fondamentaux : la thune.

    Donnez de la thune illimitée (via taxes et endettement) à un politicien psychopathe, vous obtiendrez :
    -des guerres,
    -des barbouzeries hallucinantes
    -des meurtres
    -une collection démentielle de saloperies

    Bref.

    La fermeture de ce commissariat est une énième saloperie. Toute cette affaire pue. Et il y en a des dizaines, des centaines d’autres (affaires).

    Le seul moyen de limiter les dégâts (l’home restera toujours un homme) est de limiter les ressources mises à la disposition des malades qui prétendent nous « gouverner » et dont certains font mumuse comme des sales mômes avec des soldats de plomb, mais avec des vraies vies.

  3. Je suis de plus en plus convaincu que, à mon grand désespoir, il va se passer deux ou trois choses dans les décennies qui viennent :

    1) Les Etats occidentaux (et spécialement l’Etat français) vont continuer à être les principaux facteurs de décomposition de leurs pays en empêchant à tout prix les populations de défendre leurs identités. Cela au nom d’une morale droits-de-l’hommiste, universaliste et supra-nationale pervertie, les fameuses vertus chrétiennes folles de Chesterton, dont l’UE est un moteur majeur.

    Malgré le pouvoir de ces Etats, ils vont eux aussi se décomposer. A partir de là, deux hypothèses :

    2a) L’hypothèse « houellebecquienne » ou, si vous préférez, bonapartiste : les populations, lasses de l’anarchie, se donnent un nouveau maître, qui sera islamiste.

    2b) L’hypothèse balkanique : les remplaçants islamistes prennent de plus en plus de place et de pouvoir mais sont incapables de s’imposer, peut-être à cause de leurs divisions internes. Des communautés s’organisent très localement par affinités ethnico-religieuses.

    Seul l’esprit nous sauvera.Puissions nous le trouver.

  4. Charles dit

    « Anomalie…Vous avez dit anomalie…Mais mon cher cousin… mais il n’y anomalie que si vous partez du point de vue que le pouvoir veut absolument empêcher tout attentat terroriste en France mais si vous poser comme postulat que ce pouvoir aux abois a, en fait, besoin d’un bon petit attentat de temps en temps avec une bonne petite palanquée de martyrs (d’ailleurs, on pourrait retrouver des discours du 1° ministre en décembre nous prévenait presque que c’était dans les tuyaux ) alors IL N’Y A AUCUNE ANOMALIE ET TOUT CELA EST COHÉRENT; la façon dont dont ils nous ont ensuite rabâcher les oreilles avec leur « esprit du 11 janvier » ainsi que la façon dont cela semble avoir régler une bonne partie des vrais problèmes sociaux et économiques qui nous rongent en est la démonstration. La méthode est vieille comme le monde politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *