Accueil » Les réfugiés syriens et la crise identitaire française

Les réfugiés syriens et la crise identitaire française

Cet article a été lu 13450 fois

Le sort des réfugiés syriens et la réaction négative des Français à leur accueil n’en finit pas de poser question: pourquoi une majorité se dégage-t-elle contre l’accueil de réfugiés venus d’un pays traditionnellement allié de la France (la Syrie fut sous mandat français durant l’entre-deux-guerres), victimes d’une guerre dont l’absurde politique arabe de Nicolas Sarkozy est largement la cause? Pour les intérêts français dans le monde, et singulièrement dans le bassin méditerranéen, cette attitude de blocage est en effet suicidaire et compromet des siècles de coopération.

On pourrait disserter longtemps pour savoir si cette froideur vis-à-vis des réfugiés est ou non une tradition française. Il semble bien que, à l’époque de la guerre d’Espagne, déjà, les Français ne s’étaient pas précipités pour ouvrir leurs bras à des réfugiés victimes de la guerre, et certains exilés espagnols n’en gardèrent pas forcément de bons souvenirs. Les Juifs qui fuirent le nazisme n’ont pas subi un meilleur sort sous Vichy. On se gardera donc d’opposer l’attitude actuelle des Français à une très hypothétique tradition d’accueil en France.

Il n’en reste pas moins qu’on sent bien, de façon diffuse, toute l’exaspération des Français vis-à-vis d’une arrivée raisonnable de réfugiés en France, et les raisons de ce refus interrogent. Venant des Britanniques, par exemple, ce n’est guère surprenant: la Grande-Bretagne veut préserver sa vieille tradition d’égoïsme insulaire, qui profite du système sans payer. Mais la France?

La question de la crise identitaire

Il est difficile de ne pas mettre en abîme le refus français de l’accueil et la silencieuse mais profonde crise identitaire que traverse le pays. Contrairement aux usages autorisés, je vais même mettre les pieds dans le plat en écrivant clairement les chuchotements que j’entends dans la vie quotidienne: pour beaucoup de Français, le poids des populations musulmanes a atteint et même dépassé un seuil critique qui compromet notre identité.

Ce sentiment de « trop plein » est assez fascinant d’ailleurs, pour deux raisons.

D’abord, il est extrêmement diffus, tu, occulté, mais particulièrement vivace dans les quartiers populaires. Moi qui vis dans le 19è arrondissement, dans la circonscription de Cambadélis, j’assiste depuis 2 ans à peu près à son montée, inversement proportionnelle à la dégradation évidente des rapports avec l’intégration des populations musulmanes.

Je m’en faisais d’ailleurs la réflexion hier en retrouvant ma fille au parc où elle a l’habitude de jouer. Il y a dix-huit mois, le port du voile y était minoritaire et même exceptionnel. Hier soir, une majorité de femmes présente était voilée. Des nourrices qui ne se voilaient pas il y a un an portent le voile aujourd’hui. Intuitivement, cette modification très rapide de notre paysage urbain pose forcément problème.

Quand le phénomène se limite à une perception visuelle, après tout, le pire n’est pas arrivé. Mais fin juillet, en emmenant ma fille (de 2 ans, je le répète) dans un jardin public à la frontière du XXè arrondissement et des Lilas, j’ai flippé. Le fait qu’elle était la seule blanche du square ne m’a pas gêné. En revanche, un groupe d’Africains noirs dont le plus âgé avait 12 ans squattait les jeux, et c’est un enfant africain de quatre ans qui a physiquement voulu agresser ma fille pour l’empêcher de profiter du toboggan. Comme je suis intervenu pour calmer le jeu, ma fille a dû jouer pendant un bon quart d’heure entourée par une ronde de petits Africains silencieux, immobiles, qui la regardaient comme une bête curieuse, comme une intruse qui n’avait rien à faire là.

J’imagine que ce ressenti d’être devenu un étranger dans mon propre pays, d’avoir un enfant rejeté ou mis au ban de la communauté parce qu’il est blond aux yeux bleus est un sentiment très répandu en France, surtout dans les quartiers qui accueillent des immigrés, et qui suscite une exaspération bien plus grande que la mienne. Tout cela pousse forcément un grand nombre de nos concitoyens à se dire: les réfugiés syriens que nous accueillons maintenant vont grossir les rangs de tous ceux qui nous disent « Français, la France ne vous appartient plus! »

Le retour à nos racines celtiques

Du coup, la crise identitaire française prend une autre visage fascinant: elle nous oblige à nous demander – « qu’est-ce qu’être Français aujourd’hui »? Très longtemps, être Français signifiait être républicain. C’était au fond la conception révolutionnaire qui dominait: est Français celui qui veut l’être. En furetant de-ci de-là, notamment sur Internet, je m’aperçois de façon amusée que cette vision cède de plus en plus le pas au mot « Gaulois ».

Se sentir « Gaulois » est devenu une affirmation courante, qui marque une différence avec le « Français de souche » connoté d’extrême droite. Être français (dans une acception de plus en plus répandue même de façon implicite), ce n’est pas appartenir à une race « de souche », ni simplement vouloir appartenir à la communauté, c’est, d’une façon ou d’une autre, porter l’héritage culturel des populations qui occupaient ce territoire il y a 2.500 ans. L’idée est amusante et méritera d’être examinée dans quelques décennies à l’aune d’une histoire plus longue. Entre les manuels scolaires qui nous apprenaient « Nos ancêtres les Gaulois », puis l’éloge de l’exception culturelle française faite par Astérix, jusqu’au sentiment gaulois qui prend forme aujourd’hui, la recherche de nos racines tribales est plutôt étrange. Mais au fond, l’histoire de France depuis cent ans, c’est celle d’une lente résurgence gauloise, comme un souvenir d’enfant qui remonte peu à peu à la surface, au fil des expériences sensorielles.

On s’amusera ici des discussions interminables sur l’origine étymologique du Noël, pour illustrer cette quête sourde de nos racines gauloises. Le mot « Noël » est-il une étrange déformation du latin « Natalis Dies », ou une transformation du francique « Neu helle », lumière nouvelle? La question manifeste assez bien, me semble-t-il, cet attachement à des racines enfouies. La France est le seul pays de la Chrétienté à désigner le 25 décembre par un mot (datant du 12è siècle) qui ne fait pas consciemment référence à la naissance du Christ. Rien n’exclut qu’elle soit le seul pays de la Chrétienté à désigner le 25 décembre par une référence explicite à la religion celtique, à une fête indo-européenne de la lumière, que Celtes et Germains pratiquaient chacun à leur façon.

Cette querelle de spécialiste souligne que, derrière le roman français raconté par les Républicains et par les Chrétiens, il existe une vieille saga celtique qui continue probablement à nous définir, à nous guider, sans que nous ne nous en souvenions plus consciemment. Cette lente remontée à la surface du Celte qui sommeille en nous est à la fois cocasse et réjouissante, parce qu’elle nous rappelle que Brenn avait envahi Rome bien avant que César n’envahisse la Gaule. Après tout, l’histoire des vainqueurs qui prétend que Rome a apporté la civilisation aux Gaulois est peut-être une vaste imposture: ce sont les Gaulois qui ont civilisé les Romains!

Crise identitaire et question sociale

Mais ces questions sont évidemment très éloignées de la préoccupation identitaire actuelle, où je vois bien le sujet majeur qui se pose aux « Gaulois ».

A titre d’exemple, quand j’ai demandé une place en jardin d’enfant à la mairie du 19è arrondissement, le cabinet du maire m’a demandé de fournir une facture récente de mon entreprise pour prouver que celle-ci existait bien! Le Kbis que j’avais donné ne suffisait pas. Cette mesure discriminatoire m’a fait bondir: moi, contribuable, Français, je suis soupçonné de tricher… pour obtenir une place dans un service public qui me coûte 800 euros par mois!

Arrivé au jardin d’enfant, je m’aperçois que les prénoms chrétiens sont extrêmement minoritaires dans le groupe où se trouve ma fille. Si j’en crois ce qu’on me dit dans l’entourage de ce service public, une majorité d’enfants portant des prénoms musulmans ne paient pas le jardin d’enfant, ou paient très peu. Personnellement, je m’en fous, mais je me mets à la place du Français moyen qui subit ce traitement: il y a là un paradoxe extravagant que seule la pensée unique des bobos permet d’occulter. Pour quelle raison des contribuables nationaux sont-ils moins bien traités, face aux services publics, que des personnes exonérées d’impôts et de nationalité étrangère? Pour quelle raison les amateurs de saucisson sont-ils négativement discriminés par rapport aux consommateurs de hallal?

Je comprends bien l’importance, ici, de la pensée bobo: je suis forcément coupable de la colonisation, je dois donc me faire pardonner, et le fait que je pose la question qui fâche fait de moi un horrible raciste. Ce serait tellement mieux si je décidais d’aller habiter avec les Blancs, si je déménageais, ou même si je ne faisais pas d’enfant, et si je tenais ensuite un discours doucereux et totalement hypocrite sur la lutte contre le racisme (hypocrite car aucun bobo du Vè arrondissement n’accepterait d’envoyer ses enfants dans une école où la mixité existe)… Ces raisonnements qui me sont régulièrement apportés m’exaspèrent, et comme je suis un caractériel grande gueule, je le dis toujours ouvertement. Les gens bien élevés font autrement: ils se taisent et votent Front National.

Et c’est bien le sujet qui traverse ce pays: la question de base des Français moyens qui doivent payer à tire-larigot au nom d’une solidarité dont il ne profite jamais, en s’entendant dire qu’ils n’en font pas assez et qu’ils sont racistes, pose aujourd’hui un problème critique.

Pour un nouvel édit de Nantes

La France n’en est pas à sa première crise religieuse. Elle avait réglé la précédente par un édit d’Henri-IV qui avait défini clairement les droits et devoirs de chaque entité. Comme j’appartiens au groupe des utopistes qui pensent que l’identité française se définit d’abord par l’ouverture aux autres et le respect de chaque culture, je considère qu’il est désormais urgent de proclamer un nouvel édit de Nantes.

Dans celui-ci, il faut clairement préciser les droits de la communauté musulmane. En particulier, il faut qu’un enfant musulman né en France ait les mêmes chances qu’un enfant chrétien: une école de qualité, qui le prépare à un diplôme de qualité, et une absence totale de discrimination à l’embauche. Le mérite d’un Musulman doit égaler le mérite d’un Chrétien.

Ce nouvel édit doit préciser de façon extrêmement claire les obligations et les devoirs des musulmans, juste contrepartie de leurs droits. Dans mon esprit, ces obligations doivent inclure une interdiction du port du voile dans les espaces communs, un engagement clair et positif sur des principes républicains, et un renoncement aux menus de substitution dans les cantines.

Manger du porc, boire du vin, de l’alcool, fait partie des traditions françaises, gauloises diront certains, et je vois mal que cet héritage millénaire soit remis en cause sous prétexte qu’une minorité d’habitants actuels considère qu’il doit en être ainsi.

J’ai la conviction que ce n’est que dans cette clarté des règles du jeu, où chacun trouvera un avantage, que la crise identitaire française sera surmontée.

 

 

38 commentaires

  1. pil dit

    C’est pas franchement nouveau, c’est un peu la lutte des classes en plus coloré. Gamin et fils de cadre, j’allais voir des copains dans leurs HLM ou pauvres masures, italiens, yougoslaves, portugais… C’était aussi un autre monde que celui du francais moyen.

  2. Robert Marchenoir dit

    Les contradictions de votre article sont à la fois pittoresques et désolantes.

    Vous avez très bien compris pourquoi l’opposition à l’immigration de masse est non seulement légitime, mais vitale. Vous venez de nous l’expliquer par un aperçu de votre vie personnelle. Mais cela ne vous empêche pas de dégoiser sur les Français si peu accueillants, de comparer l’opposition contemporaine à l’immigration à l’antisémitisme de Vichy, de calomnier les Anglais et leur « égoïsme insulaire », qui « profiteraient du système sans payer »…

    Quel profit ? Quel système ? Quel paiement ? « Egoïstes » selon vos critères, les Anglais ? Certaines parties de la Grande-Bretagne sont de véritables enclaves musulmanes où règne la charia, et vous vous permettez de traiter les Britanniques « d’égoïstes insulaires » ? Rappelez-nous donc quel est le pays que tentent de fuir les immigrants illégaux de Calais, au péril de leur vie, et quel est le pays qu’ils tentent de rejoindre ?

    Je veux bien que l’évolution politique de chacun puisse être quelque peu chaotique, je veux bien que vous vous accrochiez encore à des lambeaux de respectabilité qui vous sont peut-être nécessaires dans votre milieu professionnel, mais là vous poussez l’incohérence un peu loin.

  3. J’allais vous faire le même commentaire, défendant les Anglais, que l’ami Bob.

    Si défendre ses frontières est égoïste, alors cet égoïsme est sacré. La frontière, c’est la vie (Régis Debray). La réaction des Anglais est normale, saine, de bon sens. C’est notre réaction qui est pathologique.

    Votre idée est – comment dire ?- gentillette.

    Le mélange forcée de populations qui ont autant vocation de se mélanger que l’huile et le vinaigre est une sûre recette de guerre civile et raciale façon Afrique du Sud.

    Or, vous nous proposez une solution qui vient après trente de guerre de religions. Il vous a échappé que vous avez inversé l’ordre des choses : la solution pour empêcher une guerre civile est différente de la solution pour conclure une guerre civile.

    Si nous voulons éviter la guerre raciale qui vient, il faut une poigne de fer.

    Pour en revenir aux immigrés, la solution est simple : prendre seulement des réfugiés authentiquement persécutés et uniquement s’ils sont chrétiens.

  4. jo dit

    Je ne pense que ca soit du à un réflexe identitaire (un peu peut-être) mais plutôt au deni qui consiste à dire: « on vous impose, vous n’avez rien à dire » et ca ne passe plus. Les Français sont absolument saoulés du patos politique et journalistique qui noie l’inaction de la soit-disant « majorité » du moment, tu rajoutes des grandes doses de désinformations collectives (on apprend que le papa voulait se faire soigner les dents), des migrants qui connaissent visiblement par cœur toutes les procédures et tous les circuits, une situation tendue sur l’islam, une situation économique catastrophique, une génération de politiciens probablement la plus pourrie de la Veme…………….. etc etc etc Tu as tous les éléments pour ne pas être serein et vouloir envoyer tout bouler.

  5. L’intérêt de ce post consiste à alimenter une réflexion. D’ailleurs, il y a des réactions et c’est sain. Il y a des blogs où l’on sert un contenu et sans que le lecteur puisse s’exprimer. Reconnaissons à EV, cet avantage.

  6. greenfast dit

    Flux migratoires. Beaucoup traversent ou arrivent dans notre pays (pour Rester « gaulois »). D’autres le quittent en y gardant des liens, dont parfois la nationalité. A qui profitent ces exodes ? A qui profitent Daesh et autres EI qu’il est moins prioritaire de neutraliser que d’accompagner humanitairement la défaite de sociétés civiles qu’ils précipitent ? Effectivement 800€ , plus des 2/3 d’un SMIC (1136 €) à la crèche pour s’y trouver en présence quasi exclusive d’assistés qui en plus seraient ouvertement musulmans, ça chagrine…surtout si on est au Smic, chrétien ou athée, rétif à toute forme d’assistanat et que l’on a l’honneur d’espérer réservées, comme pour les Mutuelles et les assurances, votre ancien terrain de chasse, sous peine de discrédit durable des passagers clandestins (tiens donc !), à ceux qui en ont vraiment la Nécessité. Enfin, depuis Timisoara et les mises à mort de tyrans en direct, on présume que le poids des mots, le choc des photos, sont 2 approches de moins en moins convergentes de la réalité. Par ailleurs, cette nouvelle tornade humaine et médiatique va bel et bien participer à la montée des exaspérations, alors que les affaires continuent. Parmi les réfugiés à intégrer, et tant qu’on ne sera pas enfin intraitable sur le principe de la nationalité unique, les images livrées en pâture aux populations télévisuelles donnent à craindre que le nombre de voiles dans la rue reste une valeur de croissance, que le travail porté par une franco-marocaine spécialiste des salles de shoot ne soit pas symboliquement enthousiasmant pour le syndicalisme résiduel dont on programme le débranchement imminent, et qu’enfin, les places au jardin d’enfant ne suivent le cours du pavot sur le marché de Kaboul. Enfin, pour ma part..

  7. Jean-Luc Baslé dit

    En Syrie, comme en Lybie, Sarkozy et Cameron ne sont que des exécutants. Le commanditaire est à l’ouest. Ainsi, les conséquences d’une politique américaine incohérente (hégémonique) a-t-elle ses répercussions n’ont pas sur les Etats-Unis mais sur l’Europe. Même chose pour la Russie.

  8. pierre dit

    Un point technique : la Syrie n’est pas -seulement- la guerre de Sarkozy.

    Rappelons que Hollande était à 2 doigts et littéralement à 2 heures (et s’est couvert de ridicule à cette occasion, lâché par Obama) de bombarder la Syrie de El Assad ! Ne l’oublions pas ! Inutile de relire les déclarations guerrières hallucinées de Fabius.

    On le voit il y a une constance politique… Ce ne sont pas des « erreurs ». Mais bien un plan, réfléchi, appliqué de manière obstinée, quelle que soit la « couleur » du gouvernement.

    Sur le fond du problème, et sans même parler d’identité, il convient de laisser les passions derrière et d’en rester aux nombres.

    Tout est affaire de nombres.

    -Un étranger ça va. Il est célébré. Choyé. Objet de toutes les curiosités. Les Grecs laissaient un couvert libre à leur table… Un dieu pouvait passer… Un seul… Si 15 étrangers avaient débarqué chaque soir, la ménagère grecque aurait sans doute fait la gueule.

    -1000 étrangers, on les intègre facilement. Ils se fondent dans la population d’origine. Certains d’entre eux, les meilleurs, enrichissent la culture de leurs hôtes.

    -des millions d’étrangers : c’est la guerre civile (violente ou pas, ou simplement politique), entre eux et le groupe d’origne.

    C’est une constante historique, qui connaît bien entendu des variantes de forme, mais c’est une constante absolue.

    Les flux depuis 30 ans, mais également la démographie (la nôtre et celle des immigrés) ne laissent AUCUN DOUTE quant au futur.

    Rappelons l’effet ciseau : les immigrés ont un taux de fécondité plus important, et d’un autre côté la population de souche (ça n’a rien d’un gros mot d’extrême droite) vieillit et disparaît.

    Et les migrations, sachant que la population africaine explose, ne peuvent qu’augmenter, sans même factoriser la poursuite des conflits locaux.

    Symbole : les carnets roses publiés les journaux municipaux en ile de france.
    Quand Mohamed naît, Jacqueline et Pierre meurent.

    Vous le voyez je n’ai pas parlé de religion ni d’identité. Mais simplement de mathématique, et d’histoire, et au fond de nature humaine (éternelle, invariante).

    La population d’origine en France (en gros : celle qui était là avant le début des migrations africaines, fin années 60) sera purement et simplement remplacée.

    Cela vous choque, cela vous fait peur, cela vous remplit de joie… peu importe.

    Une substitution, ni plus ni moins.

    La France bien entendu continuera d’exister en tant que pays… Mais ses habitants auront d’autres coutumes, d’autres couleurs, et parleront d’autres langues.

    La seule inconnue est le déroulé : violences ou pas ? Réaction ou pas ? Lent renoncement ? Soumission ?

    Les scénarios restent ouverts, mais la fin est écrite.

    Voilà le fond. Tout le reste relève du bruit statistique.

    • « Les scénarios restent ouverts, mais la fin est écrite. »

      C’est contradictoire. L’un des scénarios est la révolte des Gaulois, dans ce cas, on n’aura pas la fin que vous prévoyez.

      Sinon, je suis d’accord avec le reste. Une population de conquérants (ce que furent les Européens pendant six siècles) est remplacée par une population de traine-savates.

      • pierre dit

        Mon clavier a fourché. Je parlais bien sûr des « modalités », des péripéties qui conduiront à la fin de l’histoire.

        Et là, on peut en imaginer de nombreuses.

        Le tempo aussi est sujet à variation. Lent ? Rapide ?

    • Thierry dit

      Approche des plus pragmatiques Pierre.

      Toute la question est de savoir comment vont se passer les choses, et est-ce que la montée des nationalistes un peu partout en Europe ne va pas s’accentuer encore avec non plus une immigration naturelle, au fil de l’eau comme l’humanité la pratique depuis toujours, mais plutôt comme une « invasion passive » ?

      Attention à ce que l’Histoire ne se répète pas car des épurations ethniques ont eu lieu il n’y a pas si longtemps que cela dans des pays aujourd’hui européens…

      Cette question en entraine d’autres tout naturellement.

      Est-ce souhaitable que le Continent africain se vide et que les civilisations européennes disparaissent ?

      Qui va profiter de cette fin dite programmée et s’emparer des richesses africaines ???

      C’est un débat qui devrait se passer bien au-dessus des petits intérêts partisans politiques, c’est un débat humanitaire.

      Certes, l’Europe a profité pendant des siècles des richesses du Continent africain. Mais quand vous regardez un peu derrière, et encore aujourd’hui, bien d’autres pays l’ont fait et continuent de le faire (ex. : la Chine)
      Alors quand certaines personnes « bien intentionnées » se permettent de dire qu’il s’agit d’un juste retour des choses…pourquoi lorsqu’on parle de « se partager » ces immigrants avec « des quotas » (décidément que ces mots entre guillemets sont horribles) il n’y a que l’Europe autour de la table ???
      Pourquoi la Chine, le Qatar, l’Arabie Saoudite, le Barheïn, la Russie, l’Argentine, le Brésil, l’Inde, les Etats-Unis…et la liste finalement est tellement longue que je vais m’arrêter là…ne sont-elles pas conviées autour de la table ???

      N’est-ce finalement pas une question humanitaire d’ordre mondial plutôt que simplement une question européenne ?

      L’Europe n’est pas la solution à tous les maux car celle-ci est malade et l’on ne soigne pas un malade ainsi…à moins que le programme ne soit de l’achever.

      Je ne fais que poser des questions et bien malin celui qui pense avoir les bonnes réponses…il n’a que ses réponses.

      • « Certes, l’Europe a profité pendant des siècles des richesses du Continent africain. »

        Première nouvelle !

        Jacques Marseille et d’autres ont amplement démontré que la colonisation a plus couté aux colonisateurs qu’elle ne le leur a rapporté.

        Les seuls qui ont « profité pendant des siècles des richesses du continent africain » sont les esclavagistes arabes. Vous pourriez peut-être en toucher un mot ?

        • Thierry dit

          Merci Franck pour votre approche.
          Je crains que ce ne soit pas aussi simple, les intérêts d’une minorité ayant été favorisée par la colonisation des pays.
          Mais pour éclaircir mes propos, il s’agit de la vision des personnes bien intentionnées auxquelles je faisais référence, vous l’aurez bien compris…
          De plus, les esclavagistes arabes ne sont pas les seuls à avoir profité des richesses de l’Afrique, la liste non exhaustive des pays qui devraient participer à l’accueil de ces peuples en exil est d’ailleurs listée dans mon post précédent et celle-ci comprend une partie de ces fameux esclavagistes arabes.

    • Chantal dit

      @ PIERRE : « Ce ne sont pas des « erreurs ». Mais bien un plan, réfléchi, appliqué de manière obstinée, quelle que soit la « couleur » du gouvernement. »
      Vous n’en êtes peut-être pas loin, mais il s’agit plutôt d’un accord datant de… 1916 : Accord secret Sykes-Picot.
      « En pleine guerre mondiale, le Britannique sir Mark Sykes et le Français François Georges-Picot négocient un accord qui prévoit le démantèlement de l’empire ottoman après la guerre et le partage du monde arabe entre les deux Alliés. Les Français se réservent le Liban, la Syrie et la région de Mossoul, au nord de la Mésopotamie ; les Britanniques le reste de la Mésopotamie (Irak) et la Transjordanie. La Palestine doit devenir zone internationale et le port d’Alexandrette (Syrie) acquérir le statut de port franc.

      L’accord est signé à Londres le 16 mai 1916 par sir Edward Grey, ministre britannique des Affaires étrangères, et Paul Cambon, ambassadeur de France. Il sera modifié à la marge par Lloyd George et Clemenceau, le 1er décembre 1918, de façon toute aussi secrète, Londres s’octroyant toute la Mésopotamie, y compris Mossoul, ainsi que la Palestine ; Paris la Syrie toute entière et une part de la Turkish Petroleum.

      Par cet accord secret, mais qui sera dévoilé dès 1917, les Alliés violent outrageusement la promesse faite aux Arabes de leur offrir une indépendance complète en contrepartie de leur aide contre les Turcs, promesse dont le «colonel» Thomas Edward Lawrence, dit «Lawrence d’Arabie» s’était porté garant auprès de l’influent chérif de La Mecque, Hussein, et de son fils Fayçal.

      La conférence de San Remo, du 19 au 26 avril 1920, confirme l’accord Sykes-Picot et les protectorats de Londres et Paris sur le Moyen-Orient. Une bonne partie des soubresauts actuels du monde arabe résultent de l’application de cet accord. »
      http://www.herodote.net/almanach-ID-959.php
      Sykes-Picot : l’EIIL en guerre contre un accord datant de 1916
      http://www.france24.com/fr/20140623-sykes-picot-eiil-guerre-irak-syrie-moyen-orient-frontiere-sunnites-accord
      Les Etats-Unis n’y ont pas participé, russes et italiens oui :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_Sykes-Picot

      http://www.letemps.ch/Page/Uuid/67a1a25c-ecf2-11e4-8a43-4ad205b10b56/Daech_un_monstre_que_lOccident_a_rendu_possible
      Il semblerait que tout le monde ne soit pas d’accord. Mais c’est en anglais, langue que je ne connais pas. Je vous laisse le soin de lire :
      http://www.iss.europa.eu/uploads/media/Alert_34-Sykes-Picot_and_Syria.pdf

  9. marie ange haffner dit

    Ce que rejettent il me semble les classes populaires, c’est l’hypocrisie française sur la question du phénomène religieux et de l’idéologie économique ultra libérale. Les musulmans noirs ou arabes refusent tout autant que les catholiques pratiquant un monde dicté par les « valeurs » commerciales et la pulsion de concupiscence. Catholiques pratiquants ou musulmans, les gens des quartiers populaires ont trouvé en ce début du 21 siècle un moyens pour refuser l’ultra libéralisme et libertaire qui tuent le lien social, ce que ne font plus les élites ni de gauche ni de droite depuis longtemps. les étrangers ne peuvent pas respecter un pays dé-culturalisé. Par exemple Noel à Paris est triste malgré les lumières car Noel est une fête commerciale sans enchantement, sans croyance. Les quartiers populaires sont en quête d’intégration au contraire mais celle ci ne peut pas se faire sans valeurs humaines … et religieuses… Catholiques français, orthodoxes, juifs et musulmans s’entendaient bien y compris en Palestine et au Liban mais l’idéologie ultra libérale qui tuent l’Homme tout simplement en montant les communautés les unes contre les autres… Les vieux adeptes de laicité à la française ne comprendront jamais que les mouvement religieux actuels soient des leviers actuels pour les jeunes contre l’oppression car les adeptes de la laicité ne peuvent pas imaginer que les communautés religieuses puissent être libératrices! Une libération sociale plutôt qu’individuelle et hédonite. Une libération sociale où la fraternité pourrait remplacer l’égoisme et l’individualisme hédoniste français et occidental en général. L’oppression aujourd’hui vient des ir-religieux libertaires et ultra libéraux. L’ultra libéralisme a été et est bien plus source de misère et de violence sociale que les religions !!! L’oppression n’est plus là où on la croit. Cette surdité des élites occidentales conduit à l’extrêmisation et la fermeture de deux mondes qui deviennent aussi violents l’un que l’autre, c’est un combat entre deux visions du monde. En France cela reprend la division des classes sociales où les catholiques et musulmans sont surtout de classes populaires et les riches plutôt athées tout comme à la Révolution ou les classes de paysans, artisans restaient attachés à leur roi et leur prêtres et les riches capitalistes et commerçants plutôt protestants ou déjà athées… Mais quoi qu’il en soit, l’ultra libéralisme fait bien plus de famines, de guerres et de morts chaque années depuis des années que les nouveaux extrémismes religieux !… mais biensur les victimes ne sont plus les pauvres qui se taisent labas loin mais les riches eux mêmes. Les jeunes qui s’engagent dans des groupes religieux ne sont pas idiots, ils sont simplement des jeunes d’aujourd’hui avec une quête d’unité sociale et pas simplement une quête sexuelle de jeunes bourgeois des années 68 … Le monde a changé ! A vous, vieux Français laiques, de comprendre leur refus d’un monde sans valeur! L’argent est une contre valeur! Il ne signifie rien. Les vrais héros ne peuvent plus être les riches snobs parisien raffinés avec rolex et vestes satinés ignorant tout des misères du peuple. La valeur ne se mesure pas en euros mais en qualité morale pour les classes populaires d’aujourd’hui et de tout temps. Les Français ne représentent pas un modèle pour les jeunes car leur raffinement et leur snobisme leur ont fait oublié l’engagement personnel, la force intérieure, la foi. Seuls les catholiques pratiquant ont le respect des autres dans les cités. Le commercial omniprésent et la dérèglementation à tout va, c’est la loi du plus fort et finalement c’est une non civilisation que propose les élites (le plus souvent de simples privilégiés qui se pensent comme une élite) de l’Occident. Suivez les jeunes ! suivez les classes populaires ! croyez en la démocratie ! sachez écouter ………… or les jeunes sont souvent métissés et en quête spirituelle, humaine, et loin des propagandes commerciales et du pseudo-hédonisme petit bourgeois repliés sur eux mêmes, névrosés et surtout hyper égoiste montré à la télévision. On n’admire plus la Femme française dans les classes populaires car elle est surtout snob, infidèle et peu aimante. On n’admire plus le Français de souche dans les quartiers car il ne croit plus en rien ! Il n’a plus de force intérieure, c’est un nihiliste qui se dit parfois « je devrais arrêter de fumer… mais n’est ce pas un combat inutile on meurt tous un jour ? » Qui peut admirer des nihilistes raffinés ou pas ? Oui les Français bourgeois de souche sont fuit dans les cités car ils représentent tout ce qu’on ne veut pas être ici, athée, exploiteur des pauvres en France ou en Afrique, vaniteux, individualiste. Ce n’est pas la langue de Racine qu’ils rejettent ni les hommes d’honneur de Corneille car ils ne les connaissent même pas (ni dans les livres ni dans la vie) mais le Vaudeville français, théâtre d’invention 100% française faite de trahisons des frères et de coucheries avec l’épouse du meilleur ami. Ce Vaudeville lui se joue à tous les coins de rue et en vrai ! Voilà la représentation sociale des jeunes des quartiers du Français… Oui la France change, certains pensent pour du mieux d’autre pensent que c’est une régression car elle utilise un levier religieux…. Tout dépend de votre génération et de votre classe sociale ! Qui est l’élite ? Qui propose quelque chose de valable ? Les jeunes font visiblement des propositions mais elles sont incomprises, méprisées, souvent maladroitement exprimées à la manière d’un jeune dans un pays athée, individualiste, et révolutionnaire qui aime lui aussi couper les têtes… Jeu de miroir, entre laicard d’un autre temps et jeunesse trop violente en quête de vraie fraternité, qui sera le dupe ? Une vraie « élite » au lieu de condamner autrui pour imposer ses intérêts personnels devrait tenter de réfléchir un peu et de comprendre l’Autre en vue du Bien commun. L’avenir dévoilera la vérité de chacun !

    • Robert Marchenoir dit

      1. Vous prétendez rejeter mai 68 et vous inspirer des valeurs chrétiennes, mais vous idolâtrez la jeunesse et les « classes populaires ». L’une des raisons de nos maux est précisément le culte imbécile de la jeunesse. Dans toutes les civilisations traditionnelles, les vieux étaient jugés supérieurs aux jeunes, car plus sages.

      Quant aux « classes populaires », ce sont les communistes qui les ont portées au pinacle. On a vu le résultat. Il n’y a rien qui nous apprenne que les « pauvres » soient meilleurs, plus vertueux ou plus sages que les « riches ».

      2. Vous prétendez que les musulmans, à l’instar des catholiques, dédaigneraient les richesses. J’aimerais bien savoir où vous avez vu jouer cette fable. Les trafiquants de drogue, les bandits, les voleurs, viennent en grande partie de la communauté musulmane. Les rappeurs, majoritairement issus de cette même communauté, font étalage de leurs richesses : les voitures de luxe, les dents en or ou agrémentées de diamants, les prostituées…

      3. Vous prétendez que chrétiens et musulmans s’entendaient bien au Liban, et que par conséquent (croit-on comprendre) il faudrait importer en masse des musulmans chez les chrétiens français pour améliorer l’ambiance.

      Les faits démentent pourtant vos assertions. L’importation massive de musulmans en France a créé la défiance, la haine de tous contre tous et a brisé le lien social. Elle a fait exploser la délinquance et a ruiné les plaisirs les plus simples de la vie.

      Quant au Liban, il était pacifique et prospère non pas à cause du multiculturalisme, mais en dépit de lui ; et il ne l’a été que tant que les chrétiens y ont été majoritaires. Dès lors que le pouvoir a basculé vers les musulmans, il s’est produit ce qui se produit partout en pareil cas : la pauvreté, le désordre et la guerre civile.

  10. Robert Marchenoir dit

    L’une des mesures prioritaires imposées par l’évolution des choses, c’est bien entendu de supprimer le droit d’asile. Totalement. Et unilatéralement, si c’est nécessaire. Nous n’avons pas besoin d’attendre l’accord de je ne sais quelle Cour européenne de mes arpions. Que je sache, il n’y a pas beaucoup de Français qui demandent l’asile en Syrie (en dehors de Thierry Meyssan, l’agent d’influence iranien et russe qui a tant oeuvré pour le conspirationnisme anti-11-Septembre).

    Le droit d’asile a été inventé à une époque où il concernait dix réfugiés par an et par pays. Peut-être un millier à telle ou telle époque de l’histoire, de façon exceptionnelle.

    Aujourd’hui, le droit d’asile est totalement détourné de son objectif. Il constitue une voie d’immigration illégale et permanente, comme une autre. Et quand je dis illégale, ce n’est même pas vrai : les soi-disant demandeurs d’asile sont régularisés lorsqu’ils l’obtiennent.

    Le droit d’asile a été fait pour des hommes comme Soljenitsyne ou Pliouchtch. Pas pour des va-nu-pieds qui n’hésitent pas à mettre en péril la vie de leur femme et de leurs enfants pour se faire refaire les dents aux frais des contribuables européens, et qui n’ont jamais apporté quoi que ce soit de tangible au patrimoine de l’humanité ou même à la libération de leurs compatriotes.

    • xc dit

      « les soi-disant demandeurs d’asile sont régularisés lorsqu’ils l’obtiennent »
      Obtenir l’asile et être régularisé, ce n’est pas la même chose ?

      • Robert Marchenoir dit

        Oui, c’est bien ce que je voulais dire. Le droit d’asile est en fait une filière légale d’immigration illégale : vous arrivez illégalement, sans aucun visa de séjour, et hop ! vous prononcez la formule magique : je réclame l’asile.

        Suite à quoi, les autorités (qui normalement devraient vous accueillir avec un coup de pied aux fesses et un avion militaire pour le retour) sont obligées d’instruire votre demande. Certes, elles ne sont pas toutes acceptées, mais certaines le sont, ce qui fait de cette possibilité une prime à l’illégalité, et une filière supplémentaire d’immigration non voulue par le pays d’origine.

  11. Aristarkke dit

    Je vous fais remarquer que ce sont les populations nourries à l’ islam qui alimentent le ressentiment de ceux qui y sont directement confrontés. Entendez vous des doléances à propos des récriminations des asiatiques parce qu’il n’y a pas du riz au menu quotidien de la cantine ? Non. De même, jamais personne ne soutient sérieusement que les assistances sociales soient débordées par les mêmes asiatiques… Or pourtant dans certaines zones de l’ IDF, ils vous rendent localement minoritaires… sans protestation…. Il y a donc un comportement de ces musulmans qui met les Gaulois en énervement plus ou moins affiché… Quant à prétendre que nous avons des liens forts Syrie/Grance parce que nous avons assumé un protectorat de trente ans pendant lequel nous n’avons pas entrepris de lui apporter notre culture et autres systèmes comme au Maghreb, me paraît excessif en justification d’ une intervention »justifiée »…

  12. Chantal dit

    « Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chance qu’il y ait quoi que ce soit qui change. » – Henri Laborit, Mon oncle d’Amérique.

    Je n’ai que survolé. J’ai lu des commentaires « puants » ! Ce n’est pas ce que vous voulez pour vos enfants, mais savez-vous ce que veulent vos enfants ? Ce qu’ils voudront lorsque vous ne serez plus ? J’ai des doutes, permettez….
    J’ai des amis/es de religion musulmane, cela s’est fait très naturellement. Une famille dont la femme et la fille ne porte pas le voile, une famille dont la femme porte le voile. J’ai appris que celles qui portaient le voile venaient de la campagne et que celles qui ne portaient pas le voile ne les aimaient pas.
    Bizarre, française, je les apprécie toutes les deux, en raison de leur générosité de coeur.
    « Les musulmans sont tous des voleurs, etc…. » Il parait…la rumeur va si vite…..
    Lorsque j’étais jeune (eh oui, tout fout le camp), j’ai eu l’occasion de travailler dans un garage. Factures, service de l’essence, rendez-vous, encaissements, etc… j’ai adoré. Il y a une chose que j’aimais moins : en fin de journée, lorsque je devais boucler ma caisse, il me manquait toujours de l’argent….. Je ne cache pas que je devais donc le sortir de ma poche……. jusqu’à ce que j’apprenne que les vendeurs de voitures neuves, tous bien blancs, tous bien cravatés dans leur beau costard, continuaient à faire le plein de leur voiture pour partir en week-end. Voitures qui appartenaient au garage. En retour, je n’avais jamais les bons d’essence qui leur avaient été attribués pour « promener » les éventuels clients, étant donné qu’ils avaient tout dépensé !
    La seule personne qui m’amenait ses pourboires en fin de journée, afin que je n’en sois pas trop de ma poche, travaillait au nettoyage des voyage des voitures. C’était un arabe !!
    Bien blanc, bien propre (à voir), bien habillé, très respectable (à voir)…. !!

  13. Chantal dit

    Correction :
     » travaillait au nettoyage des voyage des voitures », lire « travaillait au nettoyage des voitures. »
    Je repasserai lire ce billet intégralement ultérieurement.

    • Robert Marchenoir dit

      Votre citation d’Henri Laborit est une sacrée imbécillité.

      Dire que des commentaires sont puants, c’est de la diffamation. Si vous voulez critiquer, donnez-vous au moins la peine de formuler des objections rationnelles basées sur des faits.

      Vous dites que vous avez rencontré un Arabe honnête, et des Français malhonnêtes. Moi aussi. Et donc ? Vous en tirez comme conclusion qu’il faut laisser entrer en France tous les Arabes, les Africains, les Orientaux et les musulmans qui le désirent ? Quel peut bien être le rapport ?

  14. Robert Marchenoir dit

    Les procédures d’immigration actuelles dans l’Union européenne constituent une passoire pour les djihadistes. Elles créent un risque terroriste en Europe.

    « Commentaire puant » de racistes néo-nazis ? Non, rapport officiel 2014 des services secrets tchèques.

    http://www.bis.cz/vyrocni-zpravaEN6c8d.html?ArticleID=1096#_Toc115828880

    Au passage, on constatera que le BIS, service de contre-espionnage intérieur tchèque, possède un site Web, publie un rapport annuel sur ses activités et présente aussi son rôle… en français.

    Non seulement son homologue français, la DGSI, ne présente pas ses activités en tchèque, mais, à ma connaissance, elle ne publie pas de compte-rendu annuel de ses missions, et je n’ai pas pu lui trouver de site Web.

    • Chantal dit

      Je m’aperçois que vous ne connaissez pas Henri Laborit, et encore moins le fonctionnement des hommes. Heureusement que d’autre y pourvoit :
      https://www.youtube.com/watch?v=pL9Ny9YZjSc

      Quant à la conclusion, je n’en est tiré aucune. Ce qui n’est pas votre cas, puisque vous avez tiré une conclusion à ma place !
      Au fait, les roumains ne vous dérangent pas ? Car question de délits, ils sont plutôt bien placés. J’oubliais, ils sont blancs, ce n’est pas la même chose !

      • Robert Marchenoir dit

        Je ne connais que trop bien Henri Laborit, et surtout l’exploitation éhontée qu’en font les gauchistes. Je connais aussi le « fonctionnement des hommes », comme vous dites si élégamment… et en particulier celui des musulmans.

        Quant aux « délits des Roumains », où avez-vous vu qu’ils ne « me dérangeaient pas » ? Vous voulez parler des romanichels, je suppose, ce qui n’est pas du tout la même chose — mais vous, vous « connaissez les hommes », n’est-ce pas ?

        Au demeurant, non, les Roms ne sont pas blancs, ils viennent d’Inde. Et je passe mon temps à dénoncer leurs exactions. Ce n’était simplement pas le sujet. Je n’ai pas non plus parlé de la résolution du théorème de Fermat.

  15. Chantal dit

    Je suppose (peut-être à tort) que les français bien blanc et chrétiens préféreront arroser leurs fleurs lorsque la guerre de l’eau sera là…….
    La grande catastrophe iranienne, c’est maintenant
    ……..
    Pour Kalantari, l’Iran s’achemine vers une catastrophe écologique sans précédent dans son histoire dont la principale raison est la raréfaction des ressources en eau du pays. Il n’hésite pas à dire que si les choses continuent à ce train, dans un avenir proche, 70% de la population totale de l’Iran, soit environ 50 millions d’habitants, sera contrainte de quitter le pays à cause de la pénurie d’eau. Parmi les formules chocs que Kalantari emploie, on notera: «Ce que nous faisons avec les nappes phréatiques de notre pays prépare à un génocide», ou «Nous n’avons pas su préserver l’héritage de 7000 ans de civilisation qui nous a été confié». Il avance aussi des chiffres effrayants. Ainsi, la plupart des rivières et cours d’eau du pays sont pratiquement asséchés. Selon Kalantari, deux pays au monde détiennent le record de l’utilisation excessive de leurs réserves d’eau de surface: l’Egypte et l’Iran. Cependant, l’Egypte n’utilise que 46% de ses eaux alors que l’Iran atteint 97%. De plus, le lac Orumiye, le plus vaste du pays et le deuxième lac salé du monde, est à sec, comme la quasi-totalité des autres lacs iraniens situés au sud et à l’est du pays.
    ………
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c9c82442-4f35-11e5-81d9-3af08ac280c8/La_grande_catastrophe_iranienne_cest_maintenant
    Oui, certainement qu’ils continueront à arroser leurs fleurs. Car, comme le dit la personne âgée qui habite au-dessus de chez moi « je ne peux pas vivre sans fleurs…  » Sans eau, certainement !!
    D’ailleurs, ne va t-elle pas installer un store à 5 000 euros, simplement pour protéger les fleurs de son balcon. Si, si, je vous l’assure. Je n’ai pas réussi à la convaincre du contraire. Pourtant, qu’est-ce qu’elle peut râler parce qu’elle ne touche pas d’aide pour payer sa femme de ménage.
    « Si elle ne touche pas d’aide, c’est à cause des autres….vous savez, tous ces gens pas de chez nous…… mais qui sont chez nous, et qu’ils faut aider. »
    Ce n’est pas à cause de l’argent qu’elle a à la banque.

  16. Logaro dit

    A lire les commentaires,je pense qu’il y a un fond de vérité chez chacun d’entre vous car vous vous exprimez en suivant votre raison, votre coeur nourris à votre éducation et votre expérience. Mais pour votre interlocuteur il pense commentaires et caricatures, une façon de se défouler et de partages ses émotions
    voilà pour la semaine:
    http://sleazy-caricatures.over-blog.com/2015/09/ministre-autiste.html
    http://sleazy-caricatures.over-blog.com/2015/09/le-poids-des-maux.html
    http://sleazy-caricatures.over-blog.com/2015/09/lettre-ouverte-a-bhl.html
    http://sleazy-caricatures.over-blog.com/2015/09/entente-franco-marocaine.html
    http://sleazy-caricatures.over-blog.com/2015/08/t-es-trop-cher-martin.html
    http://sleazy-caricatures.over-blog.com/2015/09/crepage-de-chignons.html
    http://sleazy-caricatures.over-blog.com/2015/09/migrants.html

  17. Chantal dit

    La Retirada : En 1936, quelques 500 000 espagnols ont « envahi » la France pour fuir la guerre.
    https://www.youtube.com/watch?v=TBi9o643Pvs
    Les vieillards ont été internés, mais aussi les femmes et des enfants. Les autres ont été parqués dans des « camps de concentration », sur les plages principalement. Sans eau potable ! Beaucoup y sont morts de maladies.
    Ils espéraient trouver un pays d’accueil, mais ils ont trouvé un pays replié sur lui-même. Ni réconfort, ni soutien…….
    http://www.histoire-immigration.fr/des-dossiers-thematiques-sur-l-histoire-de-l-immigration/la-retirada-ou-l-exil-republicain-espagnol-d-apres-guerre
    Un court film a été tiré de cet exode. On le retrouve ici :
    http://www.lindependant.fr/2013/02/22/fevrier-1939-le-film-de-l-exode-d-un-peuple,1730042.php

    http://www.amazon.fr/La-Retirada-Exode-r%C3%A9publicains-dEspagne/dp/2742780408
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Retirada

    Qu’avons-nous retiré de toute cette misère ? La France a t-elle changé ? Que non, on ne retient aucune leçon de son passé, en dehors de celles qui nous arrangent.
    Calais : 1 repas par jour, couchage à même le sol pour certains, peu de soins de santé :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/mady-denantes/030915/le-bidonville-de-calais-est-il-en-france
    C’est ainsi dans une bonne partie de l’Europe, ce continent si accueillant « des Droits de l’Homme. » Pourtant, le monde n’a jamais produit autant de richesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *