Accueil » Abdeslam confirme la piste de la 4è équipe le 13 novembre

Abdeslam confirme la piste de la 4è équipe le 13 novembre

Cet article a été lu 4117 fois

Salah Abdeslam confirme, au nez et à la barbe de la police française, la piste de la 4è équipe dont les lecteurs assidus de ce blog sont désormais familiers. Reste à savoir pour quelle raison la lumière n’est pas faite sur ce point.

Abdeslam et les 10 terroristes

Selon le Parisien, Abdeslam a tenu des propos éloquents auprès de ceux qui l’ont ramené en Belgique dans la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre.

Salah se vante d’avoir abattu des gens à la kalachnikov, ajoutant que son frère Brahim s’est fait exploser et que lui, le seul survivant, est le « dixième » terroriste. Soucieux d’éviter les contrôles policiers, Salah Abdeslam enjoint à ses convoyeurs d’emprunter les petites routes, mais le trio se perd et retrouve l’autoroute de Belgique. Ils n’évitent donc pas les barrages et subissent pas moins de trois contrôles, en France.

Alors reprenons nos calculs.

3 terroristes se font exploser au Stade de France.

3 terroristes attaquent le Bataclan.

Il reste donc, de l’aveu d’Abdeslam à ses amis, 4 terroristes qui agissent. Cela nous fait bien 2 tueurs pour le Petit Cambodge et la Bonne Bière, et deux autres tueurs pour la Bonne Equipe.

Deux terroristes encore en liberté

Le problème est évidemment que, selon les calculs officiels, il n’y a que 8 terroristes morts: les trois du Stade de France, les trois du Bataclan, Brahim Abdeslam qui s’est suicidé au Comptoir Voltaire, et Abaaoud, qui a été abattu dans l’assaut de Saint-Denis.

Restent donc Salah Abdeslam et un deuxième terroriste toujours en fuite.

Qui était-il?

Précisons que, selon l’information ci-dessus, Salah Abdeslam se vante d’avoir participé aux fusillades. Ceci exclut donc là encore la version officielle retenue à ce stade selon laquelle Salah aurait convoyé les terroristes de Saint-Denis et serait revenu ensuite à Paris déposer la Clio place de Clignancourt. Si l’on se fie aux témoignages des comparses qui ont convoyé Abdeslam, celui-ci était, à cette heure-là, dans Paris, en train de tirer sur la foule.

Il était donc probablement accompagné du terroriste manquant.

Cette affaire est décidément loin d’être élucidée.

5 commentaires

  1. Pierre dit

    La police pourrait jouer sur les mots, et l’arithmétique. Après tout 2+2 = 4 = 1 équipe. 😉

    Cela pourrait être leur ligne de défense.

    On pourrait reformuler ainsi :
    -les 4 terroristes ont-ils agi ensemble, un seul commando, ou étaient ils séparés en 2 paires ?

    Dans tous les cas, le silence -mais qui devient de plus en plus grotesque- peut sans doute trouver son explication dans la bonne vieille sauce policière : « on va pas dire au type qu’on cherche… qu’on le cherche ».
    😉

    Même si à l’heure d’internet, et un mois et demi après les attaques, ce genre de raisonnement peut apparaître comme profondément puéril…

    Après tout, les forces de l’ordre sont traumatisées : ils contrôlent 3 fois la fine équipe la fameuse nuit, en route pour la Belgique, et la police belge rate le type, tous les types sont multi fichés S, surveillés, connus etc.

    C’est donc une succession de ratages, de plantages, de foirades… c’est Benny Hills qui revient déguisé en clown bozo et en flic accessoirement, mais façon Pinot Simple Flic (le film pour les amateurs qui connaissent leurs classiques).

    Bref, et pour le coup, je ne pense pas à une conspiration…. Juste à la honte. Le silence provoqué par la honte.

    Laissons-les…. Les flics finiront peut-être (espérons-le) par se rebeller contre les pseudo autorités publiques qui les envoient au casse-pipe et au casse-honte, et qui les castrent en permanence dans le cadre d’un projet idéologico-mou.

    Le jour où des infos compromettantes pour la clique Hollande/ Valls sortiront grâce aux forces de sécurité, alors ce jour on pourra ouvrir une bouteille de champagne.

    Pour l’instant, c’est silence dans les rangs.

    Preuve qu’ils ne sont pas encore assez « mûrs », et qu’ils n’ont pas encore… suffisamment honte.

    Les prochaines attaques « terroristes » pourront les aider.

  2. Seb dit

    L’existence d’une quatrième équipe apparait de plus en plus étayée mais le fait qu’Abdeslam se vante d’avoir été l’un des tueurs n’a que peu de valeur probante et peut très bien constituer un mensonge destiné à se faire « mousser  » et passer pour un « héros ».

  3. Gordion dit

    Quelles sont les dernières déclarations des autorités judiciaires sur le sujet? Si toutefois, il y en eut.

    Les commentaires des 2 internautes ci-dessus sont sensés.

    Je pencherais toutefois pour 10 terroristes organisés à leur manière, et qui ont été manifestement téléguidés par Daesh depuis la Syrie, avec le soutien logistique de la filière belge de Moelenbek.

  4. Lyon dit

    « Restent donc Salah Abdeslam et un deuxième terroriste toujours en fuite. »
    Et à aucun moment, vous n’imaginez que le suicide bomber de Saint Denis ne soit le « 9eme membre » des attaques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *