Accueil » Trump: le point sur son avance

Trump: le point sur son avance

Cet article a été lu 6117 fois

Quel est l’état exact de l’avance de Trump sur ses concurrents? La presse française n’en donne pas forcément une vision exact. Voici donc un petit tableau qui rappelle le nombre de délégués remportés depuis le début des primaires par les candidats républicains.

Source: Eric Verhaeghe
Source: Eric Verhaeghe

À ce stade, Trump a donc remporté 541 délégués contre 569 pour ses rivaux, soit près de 50% des électeurs finaux. Rappelons toutefois que le report de voix ne se fait pas systématiquement en faveur du candidat pour lequel le délégué est élu, selon que le mandat est impératif ou non.

Toujours est-il que Trump dispose aujourd’hui d’une avance de près de 200 voix sur son principal poursuivant, Ted Cruz. Contrairement aux idées reçues en France, Trump est plus modéré politiquement que son rival, adversaire de la progressivité de l’impôt et hostile à toute hausse du salaire minimum.

De son côté, Hillary Clinton a rassemblé 869 mandats de délégués, contre 528 pour Bernie Sanders.

5 commentaires

  1. pierre dit

    Dommage, il vient de perdre le Wyomming.

    Et vous avez raison de rappeler que Cruz est un « dur » à côté de Trump : il vient du tea party, il est cassant, et absolument insupportable.

    Mais le motto « tout plutôt que Trump » infecte le GOP, et ses dirigeants.

    On voit clairement l’agit prop gauchiste, utilisée par tout l’establishment, qui se met en place.

    Il commence à y avoir des « violences » durant les réunions publiques de Trump.

    Chicago d’abord. Et ensuite Ohio.

    Ces violences sont bien entendu téléguidées, organisées, et visent à créer un « halo » négatif autour du candidat Trump.

    La même technique est utilisée par exemple contre le FN et Marine Lepen… A chaque fois il suffit de quelques agités gauchistes, parfaits idiots utiles, pour faire du buzz… et instaurer un « climat » (lire « de violence », « de haine », « de division »).

    Ainsi, l’association « Trump = violence » est peu à peu distilée dans l’esprit des gens.

    Cela n’augure rien de bon.

    Au final… les « centristes » seront effrayés… et Trump perdra l’élection.

  2. Trump n’a aucune chance :

    1) le Système est contre lui.

    2) le Système a l’habileté de mettre de son coté une part significative de la population.

    3) les vrais changements effraient même quand on a l’espoir qu’ils soient bénéfiques. C’est pourquoi les gens réclament des changements mais votent pour les faux changements. Il y aura toujours un marais de mous qui paralyse encore plus qu’une opposition affirmée.

  3. pierre dit

    Ne boudons pas notre plaisir : la mère Merckel a pris une sérieuse déculottée lors des élections dans 3 régions aujourd’hui.

    Les prochaines élections fédérales auront lieu dans 18 mois… Comptons 2 millions d' »immigrés », pardon de « réfugiés », supplémentaires dans l’intervalle… Et Merckel sera mise d’office à la retraite, et avec elle la CDU traîtresse.

    Que du bonheur. Les Allemands se réveillent.

    Aujourd’hui les bruxellois ont perdu.

    Et leur défaite sera encore plus brûlante en juin avec le référendum anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *