Accueil » Attentats de Bruxelles: encore la piste turco-saoudienne

attentats

Attentats de Bruxelles: encore la piste turco-saoudienne

Cet article a été lu 12235 fois

MIS à Jour à 15h20

Pour les attentats de Bruxelles comme pour ceux de Paris, la proximité entre les suspects et la Turquie apparaît à nouveau comme un élément clé du dossier. Au-delà de la Turquie, ce sont les liens avec le wahabisme saoudien qui se profilent.

La piste qui remonte à la Turquie

Les journaux belges ont abondamment diffusé la photo de trois hommes poussant des chariots à l’aéroport de Zaventem quelques minutes avant l’attentat. L’un d’entre eux, l’un des frères El-Bakraoui, qui avaient loué la planque d’Abdeslam à Forest, serait mort dans l’explosion. Le troisième est supposé être un certain Najim Laachraoui, alias Soufiane Kayal contrôlé début septembre à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam et de Mohamed Belkaïd, Algérien de 35 ans abattu par la police à Forest.

Le rôle de ce Laachraoui commence à se dessiner. Dans l’affaire des attentats de Paris, il avait loué une maison près de Namur, à Auvelais, pour fabriquer des explosifs. Puis il avait été vraisemblablement en contact par téléphone depuis Bruxelles, comme Belkaïd, avec les équipes sur place à Paris.

Mais est-il pour autant le cerveau de l’opération?

Des témoins oculaires ont signalé la présence d’un véhicule suspect, une Audi S4 noire, à Zaventem le matin de l’attentat. Il se trouve que cette voiture appartient à un jeune Turc de 22 ans habitant près de la frontière belgo-hollandaise, identifié par les services de renseignement belges pour avoir fait, en 2015 un voyage en Arabie Saoudite aux motivations peu claires. Il aurait effectué ce voyage avec plusieurs jeunes belges de la communauté musulmane.

Au passage, le lendemain de la « neutralisation » d’Abaaoud à Saint-Denis, des habitants du même coin belgo-hollandais étaient venus en convoi « nettoyer » le domicile de la mère de Hasna, bienfaitrice d’Abaaoud en fuite, tuée en même temps que lui.

On y vient, donc… Une fois de plus, les enquêtes sur les attentats montrent l’intense activité entre les organisateurs installés en Belgique et les exécuteurs des basses oeuvres qui sont si souvent passés par la Turquie pour rejoindre l’Etat Islamique ou pour en revenir. Et il est depuis longtemps établi que le travail des passeurs en Turquie se fait au vu et au su de la police locale, qui en tire des revenus réguliers. Il faudrait ajouter par ailleurs les liens privilégiés que les Turcs émigrés conservent avec leur pays d’origine.

Qui plus est, l’enquête montre cette fois que les services de renseignement s’intéressent aux allées et venues entre l’Europe et l’Arabie Saoudite. On rappellera ici le rôle particulier que ce pays joue dans la déstabilisation de la Syrie.

L’étau se resserre!

Des ramifications dans les Balkans?

Dans la foulée des attentats à Bruxelles, la police bavaroise a arrêté une voiture immatriculée en Belgique, qui transportait trois Kosovars porteurs de 10.000 euros en liquide. Selon eux, cet argent devait servir à acheter une voiture quelque part dans les Balkans.

Cette arrestation a eu lieu à la suite d’une dénonciation anonyme accusant ces trois individus de préparer un attentat. Rien ne dit que les deux affaires soient liées. Il n’en demeure pas moins que, tout à coup, les routes d’Europe se trouvent parcourues par une multitude de suspects qui empruntent toujours la route du Danube pour revenir à la frontière turque….

Valls reconnaît l’existence d’un réseau

Au passage, Manuel Valls a officiellement mis fin à la théorie des loups solitaires ou des petits voyous embrigadés pour expliquer les attentats de Paris. 30 personnes au moins sont impliquées dans l’organisation de ces opérations, dont onze sont mortes, et douze sont sous les verrous.

Un tiers des coupables court donc encore dans les rues…

Les lecteurs de ce blog savent que, depuis novembre 2015, j’ai beaucoup insisté sur l’impossibilité de la version officielle qui limitait l’organisation de l’attentat à 8 personnes. En réalité, des réseaux structurés, importants, dotés de moyens étrangers, sont à l’oeuvre pour déstabiliser nos démocraties.

42 commentaires

  1. Tempo dit

    N’importe quoi…
    toute les pistes mènent en Syrie
    ils se sont servie des idiots utiles pour arriver a leur fin
    les commanditaires sont bien les services secret syriens de Bachar el assad et leurs alliées du hesbollah

      • Sergio dit

        il est prouvé que le gaz moutarde qui a été utilisé a Goutha provient des anciens stokes irakiens qui sont tombé sont les mains de l’EI,donc le régime Syrien est hors de cause,quand aux ceintures explosives,elles sont utilisées par tous les auteurs d’attentats a travers le monde,que se soit Daesh en Irak ou en Syrie,Boko Haram au Nigeria ou les terroristes Tchétchènes en Russie

    • gérard dit

      J’y ai pensé aussi:les ceintures explosives c’est le style hezbollah,et Assad avait bien des raisons d’en vouloir a la France qui exigeait son départ.Alors pourquoi pas?

  2. Stephane dit

    au regard de leur réactivité suite à l’ arrestation d’ Abdelslam, du présupposé nombre de personnes impliquées directement et indirectement dans sa cavale de 4 mois, du nombre de foyers islamistes comme celui de Molenbeek dans nos joyeuses contrées, le tiers de coupables n’ est que la partie visible de l’ iceberg. Mais faire l’ amalgame de la partie émergée et immergée de l’ iceberg peut faire passer pour un dangereux islamophoque.

  3. Beaugrand dit

    Très intéressant et bravo pour votre perspicacité.
    Je ne souscris en revanche pas du tout à votre conclusion pour la France : nous ne sommes pas en régime démocratique mais sous la coupe d’une oligarchie maquillée en régime républicain tendance bananes…

    • Stephane dit

      Cette tendance fruitée explique en grande partie le mariage pour tous, et la raison pour laquelle je n’ épouserai jamais l’ idéal socialiste.

  4. Eric dit

    « … sont à l’oeuvre pour déstabiliser nos démocraties. »

    Les pays européens sont des républiques ou des monarchies parlementaires et non des démocraties. Tous les professionnels de la politique haïssent la démocratie. Si nous étions en démocratie il n’y aurait jamais d’attentats car TOUS (et non quelques centaines d’oligarques) les citoyens seraient souverains.

  5. brice dit

    Le président turc Recep Tayeb Erdogan vient d’affirmer qu’un des assaillants des attentats de Bruxelles avait été livré par la Turquie à la Belgique. Malgré les avertissements de son pays, il regrette que la Belgique ait libéré cet individu. Il avait été arrêté en juin 2015 en Turquie et expulsé.
    La Turquie fait son travail et ce qu’elle peut. Il serait bon de reconnaître son travail et d’arrêter de la diffamer gratuitement.

    • @brice
      Vous êtes complètement aux fraises. Objectivement allié de l’Etat islamique, la Turquie a organisé la migration sauvage de cet été qui avait venir en Europe certains des terroristes. Elle fait chanter l’Europe pour arrêter ce qu’elle provoque. Sur cette histoire de libération elle se trouve être démentie formellement.
      Bref, vous êtes un tête de Turc.

  6. Turco-saoudienne ? Les deux pays sont ennemis. A moins que vous ne vouliez dire, et vous avez raison, que l’Arabie Saoudite, pays fragile puisse succomber à une offensive éclair de l’Etat islamique, entérinée par la Turquie, qui reprendrait officiellement, pour le bonheur de la paix du monde, le contrôle de lieux saints en déshérence.
    La défaite de l’Etat islamique serait ainsi achetée à son concepteur, pour le moins victorieux pour le coup.

    Mon humble prévision, qui rend justice à l’incapacité de l’occident à remplir son devoir d’intervention, se trouve je pense inéluctable, pour peu que l’on y prête attention. Je suis conseiller privé d’Erdogan.

    • Gordion dit

      Les relations entre la Turquie et les Saoudiens ne sont pas ce que vous décrivez, bien au contraire. Même si elles n’égale ne pas celles entre Turquie et Qatar-accord de défense avec base turque à Doha, sans insister sur les Frères Musulmans – elles se développent vitesse V, F15 Saoudiens à Incirlik, coopération entre services (renseignements ), et soutien financier (la Turquie a besoin des financements Saoudiens). Vous m’objecterez que Riyadh et Ankara se chamaillent pour la garde des lieux saints islamiques, certes. Mais ces 2 pays ont conclu une alliance de circonstance.

      A propos, Erdoğan a appelé à une normalisation rapide des relations avec Israël, source i24, comme quoi il est en mauvaise posture internationale et interne.

      Realpolitik toujours.

      • Vous avez raison de dire qu’il y a des pas de deux, voire plus et depuis longtemps entre Turquie et Arabie Saoudite mais les frères musulmans sont très éloignés des wahhabites, vous le savez bien et vous le reconnaissez d’ailleurs.
        La Turquie n’a d’autre part aucune intention de se fâcher vraiment avec l’Iran et reste un soutien objectif de l’Etat islamique qui lui menace l’Arabie Saoudite. D’autre part, la normalisation avec lsraël, ce n’est pas très saoudien comme attitude. Bref, et vous semblez le souligner avec moi, l’amitié sadoudito-turque est toute relative.

        • Gordion dit

          Oui, je souscris à vos commentaires.
          Concernant l’Iran, la Turquie, qui n’est pas en conflit avec les perses depuis le XVIIIeme siècle, n’a d’intérêt à se fâcher avec. Partenaire commercial hydrocarbures, profondeur commerciale, et pressions migratoires d’Asie centrale et Pakistan. L’Iran peut laisser passer davantage de clandestins, il suffit que les Kurdes de chaque côté s’entendent.
          En outre, l’Iran a cessé le soutien au PKK, pour le plus grand bonheur du Frère Erdoğan.
          Par contre, la Turquie sait que l’Iran, soutenu par Russie et Chine, sera une menace géopolitique à terme, pas uniquement religieuse. En particulier quand Poutine livrera ses systèmes de défense antiaeriens S-300 améliorés.
          L’orient compliqué, a-t-il dit…

  7. E-Gwen dit

    Je cite : »Pour déstabiliser nos démocraties »

    Vous avez oublié de mentionner, mais je suis heureusement là pour le faire et pour compléter de façon exhaustive, « nos démocraties immaculées, vendant à qui mieux mieux des armes à DAESH et consorts, pour qui l’argent n’a pas d’odeur, même quand il fait couler le sang d’innocentes victimes ».

    Mais peu importe, quand des quidams meurent sur nos terres, puisque d’autres s’enrichissent sur le terrain de l’armement aveugle à l’international, et que ces contrats font le bonheur de nos balances commerciales, et de nos hommes politiques qui perçoivent dans l’ombre les commissions de ce commerce.

    Machiavélique, vous avez dit ?

    Même pas, tout juste cynique. En tout cas rentable pour une poignée, qui sabre le champagne en toute discrétion.

    E-Gwen.

  8. Pierre dit

    Au contraire… tout montre qu’on reste… dans le « local ».

    Des petits malfrats, islamo-racailles, et même maintenant en famille (les frères).

    Alors que :
    -on nous bourre le mou sans arrêt comme quoi ISIS aurait envoyé des dizaines, voire des centaines de djihadistes entraînés en Europe (via les flux de « réfugiés »), des combattants prêts à passer à l’action.

    -côté moyens techniques, on reste définitivement dans l’artisanal : kalach d’occases (au parcours parfois barroque, genre achetées dans les pays de l’Est, voire même à des anciens indics de la gendarmerie), et surtout l’explosif de cuisinier : le TATP.

    Il y a une sérieuse dissonance cognitive…

    Pour un peu on en deviendrait parano, c’est comme si tout était fait pour qu’on ne puisse SURTOUT PAS les accuser d’être aidés par des puissances étrangères, ou des vraies puissances… Alors qu’ISIS n’en aurait rien à faire, vous êtes bien d’accord ?…

    ISIS n’en aurait rien à faire qu’on puisse remonter la piste et conclure que oui en effet ils ont filé du TNT, des grenades offensives, des mines (disponibles en grandes quantités en Syrie), à leurs djihadistes postés en Europe…

    On peut donc conclure qu’il y a une dissonance entre :
    -le commanditaire supposé et revendiqué (ISIS)

    -la réalité sur le terrain (équipes et moyens techniques utilisés)

    Il est totalement aberrant dans un monde où :
    -des millions de clandestins peuvent franchir des frontières, par terre, mer, air
    -des mafias font passer des marchandises de toutes sortes, et en quantités vertigineuse
    -dans un espace ouvert aussi vaste que l’UE, sans frontières intérieures
    -avec un soit disant « Daech » (ISIS) qui contrôle de vaste pans d’un pays, des villes entières, disposant d’arsenal conséquent, contre qui des bombardements et une « coalition » n’arrivent pas à grand chose…

    …. les supposés djihadistes envoyés en Europe par ISIS, continuent d’être des racailles locales, avec des armements de branquignoles (même si le TATP peut faire de gros dégâts)…

    Pourquoi ?

    On nous dit : local = sécurité. Ce n’est pas vrai… Acheter et cuisiner les ingrédients pour le TATP est dangereux, car instable. Et on peut être repéré.

    Alors que quelques kilos d’explosif militaire du type TNT ?… Et quid de grenades offensives ? Stables, petites et gros dégâts assurés…

    Pourquoi nos « terroristes » n’ont ils même pas à leur disposition de malheureuses grenades offensives ? Avant de se faire exploser, ils pourraient faire de gros dégâts avec des grenades jetées dans des foules…

  9. Tof dit

    OK avec Pierre. Avec 20kg de C4, c’était 200 morts à l’aéroport. Trimballer 20kg de C4 de Syrie en Belgique, vu les passoires aux frontières, c’est l’enfance de l’art.
    Ces attentats sont donc plus destinés à frapper les esprits en faisant bcp de bruit et quelques victimes que de commettre de vrais massacres, pourtant à la portée des zozos embrigadés.
    Revenons sur le timing et les lieux :

    Le 22 mars, c’est la fête de la déesse ISIS (personne pour le remarquer ?) Pas très musulman comme fête !
    La station de métro a pété A CÔTE DE LA COMMISSION EUROPEENNE qui n’a pas interrompu ses travaux.
    Les mondialistes savent que la fenêtre de tir pour signer le TAFTA, TIPP et autres textes qui vont donner tous pouvoirs aux multinationales se resserre (élections US). Ils veulent boucler avant la fin 2016. Le reste est déjà prêt (bail-in sur les comptes bancaires et économies cashless).
    Les british ont un boulevard pour faire un pas de côté et regarder ce qui restera de l’Europe et de l’Euro passer sous contrôle US (fusion dollar – euro ?) et sombrer.
    Et si ces gesticulations terroristes avaient plus à voir avec un CHANTAGE opéré sur les européens pour signer ces textes capitaux pour les mondialistes ?
    Tu signes pas ? Allez, encore un petit attentat !
    Les réformes économiques (imposées par Bruxelles) du gouvernement français matchent avec le calendrier des attentats. Je rappelle que s’il n’y avait pas eu le 13 novembre, le 16 aurait vu défiler toute la médecine française en colère et aurait tué la réforme Tourraine, sans parler des régionales, et des manifs monstres antimondialistes attendues pour la FLIC21 dont il ne reste que des accords entre multinationales de l’énergie, des transports.

    En haut lieu, ils savent aussi que l’affaire des migrants va être de plus en plus dure à gérer. Il n’y aura qu’une solution à terme : des barbelés aux frontières avec des camps de (concentration) de migrants.
    Pour que le bobo européen accepte ces états de fait, il faut d’abord déshumaniser le migrant, en faire un monstre et foutre une trouille carabinée au dit bobo.
    Pendant ce temps là, l’européen oublie que le salaire du migrant sera de 4 euro de l’heure, le véritable objectif du patronat, ce qui promet la disparition totale de la classe moyenne.
    Les pertes économiques de ces attentats pour des villes comme Paris ou Bruxelles sont déjà énormes.
    Il suffit de doser les campagnes de terreur pour jouer avec le PIB d’un pays.
    Au milieu de ce bordel de billards à X bandes, chacun joue sa partition, d’Erdogan à Poutine, des Saoud aux mondialistes.
    A l’exception des dirigeants européens, tétanisés, pris dans les phares.
    En faisant financer sa campagne de la primaire PS par un think thank israélien ultra sioniste, Hollandouille a obéré toute chance pour lui de pouvoir espérer gouverner un tout petit peu ce pays.
    Il lui reste à obéir aux injonctions des maîtres chanteurs de tout poil, et à passer son temps dans les cimetières.
    Que restera t-il dans la tête des français de bilan de Hollande en 2017 ?
    150 morts dans les rues de Paris !
    Et c’est pas fini.
    Vu que le TIPP, TAFTA, TISA, … a bien du mal à passer, vu l’écroulement de l’économie mondiale (Baltic Dry en dessous de 300), vu vu vu …. on peut s’attendre à une nuit des LONGS COUTEAUX dans toute l’Europe, et surtout l’Europe récalcitrante.
    Chaque attentat est à lui seul un multivers qui sert de nombreux intérêts, retombe en pluie, comme les bombes à sous munitions.

    • Tayeb rioneL dit

      Mon dieu que cela fait du bien de lire des commentaires – tels que le vôtre – de gens qui voient clair, et cherchent la (probable) vérité qui se cache dans un océan de mensonges, de désinformation, ou – parfois pire – d’informations tronquées !

  10. Tof dit

    Voltaire sort un papier de « l’expert grec » en terrorisme moyen oriental qui apporte de l’eau à votre moulin :

    http://www.voltairenet.org/article190897.html

    Effectivement, la Une de ce journal proche d’Erdogan du 22 au matin (imprimé avant les attentats) à de quoi surprendre.

    Au jeu du tu me tiens je te tiens, Erdogan met une pression de tous les diables sur ses alliés de l’OTAN.

    Question kurde centrale dans le dossier

    Avec la Russie en mode « échecs super master », on réentendrait bientôt parler de Constantinople et de la troisième Rome que ça ne m’étonnerait pas.

    De son côté, Assad va reprendre Palmyre. Ira t-il plus loin dans la reconquête, ou va t-il entériner une tripartition de son pays, comme annoncé par P Hillard sur la base des docs du Pentagone dans sa « marche irrésistible du nouvel ordre mondial » ?

    Erdogan comptait foutre en l’air Assad et certainement ramasser un bout de la Syrie au passage, en réglant définitivement la question kurde (massacres en cours à l’est). La partition consacrerait de fait la création d’un Etat kurde frontalier de la Turquie, l’horreur absolue pour Ankara.

    Une offensive se prépare pour reprendre Mossoul. Si Mossoul tombe, les kurdes reviennent en force, bien que divisés en deux camps, la France soutenant l’aile gauche neo-marxiste.

    Cela n’empêche pas non plus une tierce partie mondialiste de perpétuer ces attentats pour faire avancer son agenda commercial (TISA/TAFTA/TIPP)

    En attendant, ce qu’il ressort de tout cela, et c’est l’effroi qui domine : la France n’est plus maîtresse de son destin. Une menace sourde pèse sur elle. J’espère seulement que l’Etat Profond français n’est pas en première ligne dans cette séquence (nouveaux survols de drones de centrales nucléaires).

    Pour ajouter au délire ambiant, les frères El Bakraoui auraient été arrêté le 15 mars dans la cadre de l’enquête sur le 13/11 ……… puis relâchés :

    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2016/03/selon-les-medias-les-freres-bakraoui.html

    Ma ma mia, quel bordel !

  11. Pierre dit

    Ajoutons que comme pour Paris, la vague belge… a son lot de « branquignolitude »… Ainsi, le coup du taxi (berline au lieu de camionnette), et voilà nos « terroristes » contraints de…. laisser une valise à la maison ! C’est balo.

    Le chauffeur a dû les prendre pour une belle brochette de cinglés.

    Pourquoi n’ont ils pas loué un véhicule, correspondant à leurs « besoins » ? Solution qui aurait été plus sûre, plus discrète.

    Sans parler des liens familiaux entre Paris et Bruxelles… A part les 2 ou 3 « vrais » migrants fraîchement débarqués (les bombes du stade de France), le reste ce sont des zozos nés ici.

    Et à écouter les médias, les hommes politiques nous parler de « Daech » en permanence, de « guerre », la distance entre le Réel et le Raconté n’a jamais été aussi… énorme.

    Certes ces zozos ont commis des dégâts… il y a eu des morts…. mais tout cela relève de l’équipée de Khaled Kelkal… Souvenez-vous 1995 (déjà !) et déjà une petite racaille de banlieue, qui avait semé la terreur à Paris avec ses cocottes-minutes et ses bouteilles de gaz customisées…

    Bref, et pour résumer : ON SE FOUT DE NOUS.

    Le viol mental des populations, la propagande atteignent des niveaux ahurissants.

    A ce jour, et pour rester purement analytique : le pseudo djihad du pseudo EI en Europe… est une vaste fumisterie.

    Je ne dis pas que cela ne pourra pas évoluer dans le temps. Mais aujourd’hui, ces « terroristes » sont des amateurs.

    Quand on voit ce qu’un mouvement, réel, décidé, le FLN pouvait faire en métropole à l’époque…

    ISIS est censé être X fois plus puissant, X fois plus armé que le FLN de 1958… En 2016 les populations immigrées pouvant servir d' »aquarium » aux poissons-djihadistes d’ISIS sont X fois plus importantes qu’en 1958 (300 000 immigrés algériens)…

    Bref et je le répète :
    -les gouvernements se foutent de nous
    -et ISIS se fout de nous

    Rien de ce qu’on nous raconte ne tient la route.

  12. bennekens david dit

    L’article porte un mensonge dans le début « Les journaux belges ont abondamment diffusé la photo de trois hommes poussant des chariots à l’aéroport de Zaventem quelques minutes avant l’attentat. » et ceci car le site de la dh a indiqué dit ceci « RÉDACTION DH ET BELGA Publié le mercredi 23 mars 2016 à 07h53 – Mis à jour le mercredi 23 mars 2016 à 13h13 » on voit le mensonge car l’attentat s’est produit la veille de la publication des photos, erreur de frappes ou mensonge volontaire? à vous d’en juger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *