Accueil » 10 propositions pour me situer

10 propositions pour me situer

Cet article a été lu 55636 fois

Plusieurs lecteurs me demandent de formuler des propositions pour mieux comprendre mes prises de position. Sans vouloir fonder un programme, qui serait prétentieux et ne m’intéresse pas vraiment, je glisse ici 10 idées-propositions majeures auxquelles je crois pour que chacun puisse me situer dans son échiquier.

1 – réformer la vie publique

Je reprends ici les propositions que j’ai déjà éparpillées dans mes écrits:

  • interdire plus d’une réélection à un même mandat (ce qui permet d’éviter le cumul dans la durée)
  • fusionner les communes (il en faut environ 10.000) et supprimer la nébuleuse des intercommunales
  • abandonner la réforme des régions
  • fusionner le Sénat et le Conseil Economique et Social, l’ouvrir à des mandats transitifs (mandats provisoires accordés à des experts sur des sujets précis)
  • supprimer le détachement des fonctionnaires dans les fonctions électives (la mise en disponibilité doit être obligatoire), et dans les cabinets ministériels
  • transparence obligatoire des revenus et des patrimoines des élus tout au long de leurs mandats
  • transparence de toutes les données publiques, conformément à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen

2 – réformer l’Etat

Là encore, je reformule des propositions éparpillées:

  • supprimer le statut de la fonction publique pour les directeurs d’administration
  • licencier les directeurs d’administration qui n’atteignent pas les objectifs de performance fixés par le Parlement
  • supprimer la fonction publique hospitalière
  • supprimer la justice administrative et la fusionner avec la justice judiciaire, en créant des chambres administratives dans les juridictions
  • limiter le rôle du Conseil d’Etat au conseil du gouvernement, le supprimer en tant que cour contentieuse

3 – restaurer les libertés publiques

Ici, je précise quelques idées que j’ai laissées traîner, en y ajoutant de nouvelles:

  • supprimer les subventions aux médias
  • privatiser Radio-France et France Télévision
  • supprimer la loi sur le renseignement
  • limiter les pouvoirs du juge d’instruction
  • limiter la détention provisoire au strict nécessaire, en faire l’exception
  • ouvrir les données publiques et circonscrire le droit d’auteur
  • libéraliser la consommation de cannabis

4 – assainir les finances publiques

Ces propositions sont exposées dans mon livre Jusqu’ici tout va bien:

  • publier la liste nominative des détenteurs de la dette
  • revenir à un budget en équilibre primaire (hors charge de la dette)
  • pratiquer le « hair cut » en cas de choc externe (interruption du paiement de la fraction marginale de la dette en cas de déséquilibre temporaire)
  • limiter la pression socio-fiscale à 40% du PIB
  • limiter les prélèvements sociaux à 30% du PIB
  • réformer la fiscalité locale en créant une flat tax pour les personnes physiques et une autre pour les entreprises
  • modifier le mandat de la BCE en l’élargissant à la lutte contre le chômage

5 – gagner la bataille du savoir et de l’innovation

La France se contente d’une stratégie économique low cost. Elle doit viser à l’excellence scientifique et technique.

  • pratiquer un big bang de l’éducation en supprimant le budget de l’Education Nationale et en le transformant en chèques scolaires pour les enfants scolarisés
  • dématérialiser tous les examens
  • supprimer l’orientation scolaire
  • instaurer une liberté de programme pendant 10 ans pour enrichir les pratiques pédagogiques
  • instaurer une sélection à l’entrée de l’université
  • réformer l’alternance en fusionnant la professionnalisation et l’apprentissage, supprimer les cotisations sociales pour ces dispositifs
  • exonérer les Jeunes Entreprises Innovantes de l’impôt sur les sociétés pendant leurs cinq premières années
  • créer un Internet européen neutre
  • simplifier le recrutement des doctorants en entreprise

6 – gagner la bataille de l’emploi

Sur ce point, je livre quelques idées peu exposées jusqu’ici:

  • créer des zones franches de travail: toute commune (fusionnée) où le taux de chômage est supérieur de 50% à la moyenne nationale peut demander à être reconnue zone franche de travail – l’application du Code du Travail y est suspendue pour dix ans, et seules s’appliquent les normes de l’OIT
  • supprimer les cotisations sociales
  • financer de droit deux ans de formation professionnalisante entre 25 et 55 ans
  • supprimer Pôle Emploi
  • accorder un chèque « recherche d’emploi » de 2.000 euros à tout demandeur d’emploi (au maximum tous les deux ans)
  • défiscaliser les transactions entre salarié et employeur
  • instaurer un contrat unique avec possibilité de licencier pour motif économique allégée

7 – relancer nos filières industrielles

Voici un point que je n’aborde pas suffisamment d’ordinaire:

  • supprimer la BPI
  • concentrer les participations de l’Etat sur les secteurs stratégiques: défense nationale, haute innovation technologique
  • créer un téléphone mobile français
  • créer des fonds d’investissement technologiques exonérés de toute fiscalité, strictement contrôlés par l’Etat
  • implanter la fibre sur tout le territoire

8 – responsabiliser le travail

Je reprends ici les points que j’aborde d’ordinaire sur le paritarisme et la protection sociale:

  • supprimer l’affiliation obligatoire au régime général de sécurité sociale
  • supprimer le RSI
  • supprimer les cotisations sociales
  • instaurer un revenu universel financé par l’impôt d’un montant d’environ 600 euros mensuels, versé de la naissance à la mort
  • supprimer le paritarisme et les institutions paritaires, créer un régime de retraite par points
  • interdire la présence de fédérations de fonctionnaires dans les syndicats du secteur privé
  • interdire les grèves pour motif politique
  • supprimer le niveau interprofessionnel de négociation collective
  • généraliser un mandatement simplifié dans les TPE (sans section syndicale)

9 – rétablir la concorde religieuse

Ces points concernent évidemment les questions de relation avec l’Islam.

  • interdire le voile et les tenues religieuses dans l’espace public, sauf le jour hebdomadaire consacré
  • interdire les prêches en langues étrangères
  • financer les cultes dans des limites transparentes, créer un clergé musulman
  • créer une liste limitative de premier prénom autorisé, faciliter la francisation des patronymes
  • lancer un plan de lutte contre le décrochage scolaire
  • créer un service civique obligatoire de trois mois pour tous dont l’un des objectifs sera d’intégrer les enfants issus de l’immigration
  • généraliser les cours d’alphabétisation pour l’ensemble des adultes

10 – pour une Europe française, pour une France rayonnante

Impossible de ne pas terminer par ces points qui me sont chers:

  • renforcer notre effort de Défense nationale, conserver l’arme nucléaire et nous doter d’une véritable force d’intervention continentale
  • facturer 50% de notre budget de Défense révisé à l’Union Européenne
  • diminuer le droit de vote de l’Allemagne dans l’Union
  • installer la Banque Centrale Européenne à Luxembourg
  • préparer un accord de coopération renforcée avec la Belgique
  • élargir l’Union Européenne aux pays méditerranéens
  • bannir les OGM
  • interdire les farines animales et poser des normes strictes d’encadrement à l’agriculture intensive
  • ouvrir les marchés chinois à la libre concurrence
  • rendre Internet neutre

Ces idées ne sont bien entendu pas exhaustives et certaines peuvent évoluer…

109 commentaires

  1. fredr31 dit

    C’est une synthèse intéressante et je dois vous dire que j’adhère pratiquement à toutes ces propositions.
    – Adhésion à 100% (voire plus) : points 1/2/3/4/5/9
    – Point 6 : ok pour tout mais je n’ai pas compris l’objectif de « accorder un chèque « recherche d’emploi »…. »
    – Point 7 : ok pour tout mais « créer un téléphone mobile français »…pourquoi ?
    – Point 8 : J’ai du mal avec le revenu universel
    – Point 10 : Je ne comprends pas les propositions sur les OGM et l’internet
    En tout cas merci, vous devriez faire de la politique avec un programme aussi concret 🙂

      • OGM: Il faut donc empêcher l’agriculture française de gêner ses concurrents ?
        Internet Neutre: pour garder sa souveraineté ?

        Sur ces deux points, comme ça, à froid, on dirait que vous déconnez… C’est drôle au demeurant, mais autant le reconnaitre. Ah moins que certaines fumées n’expliquent les deux points de vue, c’est assez typique.

    • Glok dit

      C’est franchement pas extraordinaire comme catalogue de proposition.
      Comme beaucoup d’experts ou de gens d’aujourd’hui, vous ne comprenez pas que:
      – les sociétés et les économies, en particulier, sont des systèmes
      – cela signifie que parmi X variables, il y en a des centaines, une petite vingtaine entraine toutes les autres,
      De sorte que le redressement d’un pays, cela se conçoit moyennant une vingtaine de mesure, beaucoup plus structurantes et radicales que celles que vous proposez, afin de revenir à la racine du faire collectif et de l’organisation de ce faire collectif. A cet égard, déjà revenir aux stricts dispositions de la constitution de 58 aiderait à résoudre quelques questions.
      Ensuite, de quoi avons-nous besoin ?
      1. de mobiliser des forces au service du pays, dans tous les domaines ; Rétablir un service militaire et civique de 30 mois, au service de la nation, pas seulement de sa dimension armée. Nos aînés n’en mourraient pas…
      2. établir un régime constitutionnel de type Suisse, y compris en supprimant les départements et les régions : 1 seul niveau d’organisation local principal, structurant le niveau national par ailleurs : la Suisse est très bien gérée à tous les niveaux, et son tissu social comme économique est très, très équilibré.
      3. consitutionnaliser l’équilibre budgetaire et celui de l’endettement ; ne prévoir de dérogation que par référundum. Caler des données sur des prélèvements toujours inférieurs ou égaux à 35% du PIB.
      4. rétablir une sécurité sociale et des retraites par répartition dignes de ce nom sous l’égide de l’état, ce qui induit la plupart de vos propositions, plus radicalement,
      5. établir un régime fiscal, social, juridique dérogatoire, pour toute organisation ayant une visée sociale sous condition d’absence de visée à proprement parler commerciale, en limitant par la loi leur frais de fonctionnement à 6% de leur budget. Ceci, précisément, pour favoriser l’investissement social coopératif privé. Y compris moyennant déduction d’impôts additionnels.
      7. Etablir une flat fax générale, aussi bien sur les impôts privés que sociaux, couplée avec l’incitation dans l’investissement production et la R&D (la vraie, par le dispositif actuel, à 80% pipé),
      8. Adopter un code de travail de type Suisse, 127 pages… et ce ne sont pas des sauvages, en comparaison des 2800 pages du notre, jurisprudence comprise.
      9. Réglementer une série de biens et services relevant des conditions élémentaires de vie: eau, électricité, loyer/immobilier, fiscalité locale, moyennant la loi et/ou des privatisation. Socialiser et/ou nationaliser l’ensemble du secteur bancaire et assurantiel (celui-ci finançant le premier, on l’oublie toujours…), dans la même perspective que précédemment.
      10. Rétablir un système éducatif universel digne de ce nom, dont les grandes écoles ne seraient qu’un appendice: toutes les fonctions clés administratives devraient ouvertes à tous, à tous les niveaux, sur concours.
      Ce qu’il faut, c’est établir le cadre légal et constitutionnel de structures saines ; tout le reste, le laisser à la volonté des populations dans le cadre de la loi.
      11. Sortir de l’Euro et de l’U.E: ce sont les condition impératives de tout ce qui précède ; les accords bilatéraux nous iront très bien.
      Il ne s’agit pas de bricoler le rafistolage de ce pays ; il s’agit de le refonder.
      Rassurons-nous, cela n’aura pas lieu : nous irons à l’effondrement, comme nous le faisons tout les 100 à 150 ans,
      et alors nous pourrons rebâtir.

  2. Parenty Sébastien dit

    D’accord presque à 100 % ! Concernant le point 5 : créer un réseau social officiel, géré par l’état, où chaque citoyen pourrait voter régulièrement, payer ses impôts, et effectuer toute ses démarches administratives. Je vous laisse imaginer les économies réalisées..
    Sur le point 3, légaliser le cannabis, mais uniquement dans les zones de non-droits où le trafic existe déjà. Les 1.7 milliards annuels dégagés par cette manne (dixit le rapport de terra nova sur la question) seraient réattribués en totalité à l’intérieur des cités concernées, sous forme de soutien scolaire et/ou d’aide à la création d’entreprises. Qu’en pensez vous Eric ?

      • Parenty Sébastien dit

        Bien sûr ! Mais la vente libre, organisée par un monopole d’état, générerait une rentrée fiscale, qui pourrait bénéficier aux quartiers défavorisés dans lesquels le deal existe déjà ! Cela aurait un double effet : plus de sécurité et d’éducation dans les cités difficiles, et moins de règlements de compte, de marchés noirs et de mafias !

        • Le cannabis est un psychotrope qui a les inconvénients du tabac ET de l’alcool. Il se consomme sans plaisir et donc exclusivement pour s’abrutir d’une ivresse permanente. Il est profondément perturbateur de la concentration et ravage les adolescences: les jeunes français (toutes origines confondues, mais certaines origines plus que d’autres) en consomment beaucoup trop et ça se voit dans les classements internationaux.

          Libéraliser cette saloperie serait une erreur majeure et ferait passer immédiatement le deal au cran du dessus. On y trouvera une folie furieuse généralisée que peut être on voudrait instaurer, les élites étant déjà au chimique dur, et d’ailleurs ça se voit.
          Pardon d’être cruel mais bannir les OGM et ouvrir les marchés chinois à la concurrence sont des propositions absurde du même acabit: vous avez, effectivement, des cotés « belge déjanté ».

          • zelectron dit

            il faut prescrire ce cannabis aux pilotes de ligne et chauffeurs de bus de ramassage scolaire, conducteurs de TGV et de métro/tramway/taxis … 🙂

          • pil dit

            « Le cannabis est un psychotrope qui a les inconvénients du tabac ET de l’alcool. Il se consomme sans plaisir et donc exclusivement pour s’abrutir d’une ivresse permanente. »

            Vous carburez à quoi pour raconter autant sottises ?

          • Mathieu dit

            Votre analyse est en contradiction avec celle de tous ceux qui se sont sérieusement penchés sur la question, et démontre à mon avis une grande méconnaissance du sujet (et un a priori néfaste). La situation actuelle concernant le cannabis est la pire qui soit. Elle permet aux trafiquants de financer facilement d’autres activités illicites, n’entrave en rien la consommation, ne génère que des coûts sanitaires, judiciaires et policiers mais aucune recette, ne permet aucun contrôle des produits consommés, facilite l’escalade en mettant en relation les consommateurs de drogues douces avec des réseaux de distribution d’autres substances…. Bref, j’arrête là!

            A peu près tous ces problèmes pourraient être résolus au moins partiellement par une forme appropriée de légalisation ou de dépénalisation. Les experts de la santé, de la justice, de l’économie sont maintenant à peu près unanimes. Les seules personnes qui résistent encore à cette évidence, comme vous, sont uniquement animées par des préjugés datés et des considérations morales inappropriées.

        • @pil sottises?
          je maintiens: rien à voir avec le cigare ou le bon alcool, c’est fort, avec une odeur épouvantable entre le lion qui chie et la hyène qui dégueule, ça racle la gorge à la hauteur du vieux pneu et de la merde de chameau qui en on alourdi le prix. Ca vous détruit les poumons, donc, et ça saoule en plus, d’une manière vicieuse. On s’y embrume la dedans, on s’y plonge et ce qu’il y a de bien c’est qu’on peut ne pas s’arrêter. Alors que le litre de vodka reste handicapant pour la plupart des gens, et on y arrive vite hélas, on peut être dans la vapeur 24 heures sur 24, j’en connais. Et quand on prend de la forte, de la vraie, et bien ça va aux hallucinations assez bien. Le taux de THC en vigueur de nos jours n’a évidemment rien à voir avec le délicat gout fumé que l’Etat se propose d’instaurer (avec « attention ça saoule » écrit sur la paquet sans doute). Il vous mettrait en une bouffée sur la touche, pauvre sot.
          Et c’est cette saloperie, je vous le répète, dont vous voulez banaliser la consommation ?
          Elément essentiel de l’initiation adolescente française de nos jours et cause de bien des problèmes, elle ravage l’immigration comme de juste et se trouve un élément permanent et direct de l’incapacité de concentration, et de réflexion des populations misérables. L’équivalent strict des alcools forts frelatés des prolétariats d’il y a pas si longtemps.

          Expliquez moi le contraire.

          • Salles - Mongiscard dit

            exact Les ravages sur le cerveau de l’adolescent sont reconnus avec une perte de 8 points sur la QI ainsi que l’effondrement de la réactivité

          • Séb dit

            Il n’y a rien n’à expliquer, la THC est un psychotrope et par conséquent, un hallucinogène. J’en ai personnellement consommé régulièrement pendant quinze ans sans aucun effet véritablement pervers (hormis le fait de ne pas me rendre plus intelligent ou plus vivace). Une de mes connaissances a toutefois fini en psychiatrie pour bouffée délirante.

            Je pense qu’il s’agit d’une drogue les « moins pires » mais qu’au delà d’émettre un jugement sur la substance, il convient de faire un ratio profit/inconvénients pragmatique.
            Une pratique légale et encadrée permettrait de limiter les effets de bords que l’interdiction pure et simple génère. Les jeunes générations consomment et consommeront de la THC, quoique l’on en pense. Cette légalisation serait en outre une belle entrave à l’économie parallèle… et une splendide rentrée fiscale..

          • Ilmryn dit

            François Carmignola : « Expliquez moi le contraire. »

            Bien volontiers. J’en ai aussi consommé beaucoup comme Séb pendant 15 ans avant d’arrêter net à la naissance de mes enfants. J’ai travaillé parfaitement normalement, j’ai même ouvert ma boîte pendant que je voyais les alcoolos « légaux » se faire virer, sombrer ou mourir autour de moi.

            Le pire effet du cannabis, c’est que ça démotive et rend amorphe quand l’alcool rend violent et agressif. Si on a des problèmes psychologiques, ça peut les aggraver… tout comme l’alcool. Après coup, je me dis que j’aurais mieux fait d’éviter, ma carrière d’entrepreneur aurait décollé plus tôt et je ne souhaite pas que mes enfants sombrent là-dedans.

            Mais voilà: votre répression est un grave échec, la France est le pays européen qui en consomme le plus, ça encombre les tribunaux et la police pour rien, coûte une blinde en répression et maintient des mafias a flot sans ramener un cent.

            François Carmignola : « je maintiens: rien à voir avec le cigare ou le bon alcool, »

            Vous me rappelez un collègue qui avait, coïncidence, le même nom que vous. Le « bon vin » selon lui ne pouvait pas faire de mal. Dès l’après-midi il puait la vinasse au point de susciter les rires et les blagues dans son dos et devenait agressif et incohérent. Il s’est fait virer et est mort d’un cancer du foie quelques années plus tard.

            Il a sombré en toute légalité.

          • Marholyne dit

            Votre réponse est bourrée d’arguments scientifiques bien évidemment et sentent bon la moralisation comme l’odeur imagée que vous donnez du cannabis.

          • Marholyne dit

            Votre réponse est bourrée d’arguments scientifiques bien évidemment et sentent bon la moralisation comme l’odeur imagée que vous donnez du cannabis.

  3. Durand dit

    Je suis d’accord avec beaucoup de ces mesures, pas avec toutes, et certaines me choquent, en particulier :

    « interdire le voile et les tenues religieuses dans l’espace public, sauf le jour hebdomadaire consacré
    interdire les prêches en langues étrangères »
    => Ce sont des atteintes inacceptables à la liberté.

    « créer une liste limitative de premier prénom autorisé, faciliter la francisation des patronymes »
    => Il me semble que la liste limitative existe déjà, ou une restriction qui revient au même. En tout cas on ne peut pas donner n’importe quel prénom à ses enfants. Ici, ce n’est pas une atteinte à la liberté des parents, car la liberté des uns (parents) s’arrêtant où commence celle des autres (enfants), il est normal que ces derniers soient protégés. Et je ne vois pas l’intérêt de « faciliter la francisation des patronymes ».

    « [peu importe ce qui est écrit ici] dont l’un des objectifs sera d’intégrer les enfants issus de l’immigration »
    => Cela n’est évidemment pas un objectif. L’immigration ne peut être envisagée que si elle nous est bénéfique, sinon, pourquoi l’accepterions-nous ? Et je vois mal comment un immigré nous serait bénéfique s’il ne peut même pas s’intégrer. Cette proposition est donc absurde.

    Par ailleurs, « élargir l’Union Européenne aux pays méditerranéens » => veuillez noter que c’est déjà très largement le cas : Espagne, France, Italie, Grèce, Chypre, Malte. Il ne manque plus que quelques pays des Balkans.

      • déception positive dit

        Là, ce sera quand même difficile d’interdire le voile islamique dans l’espace public en dehors du week end !!! Par ailleurs si vous ouvrez l’Europe aux pays bordant le sud de la Méditerranée pourquoi pas à ceux la bordant à l’est ???

        • Antoine dit

          Ben, le problème c’est que ce sont les mêmes que l’on retrouve dans les attentats qui sont commis en France et en Europe. L’Islam qui a été importé par la voie de l’immigration de masse est majoritairement sunnite en particulier salafiste (un des nombreux courants dans le sunnisme). Je sais: cet histoire de courant islamique est compliquée car l’Islam n’a jamais eu de clergé et d’exégèse du Coran contrairement au Christianisme. De fait, ce sont des Imams qui font un peu ce qu’ils veulent et endoctrine les gens (les jeunes notamment) dans la haine sans comprendre forcément la signification des sourates qui ont été écrites à une certaine époque (au début du VIIème siècle). Le salafisme a aussi un impact sur le mode de vie des Musulmans (voile, refus de serrer la main à des femmes, etc.).

          • Observateur dit

            Faux le salafisme, ou wahabbisme provient des pays du Golfe. L’islam des immigrés maghrébins et ouest africains est Sunnite certes mais de rite malékite à tendance soufie. Les parents de cette nouvelle generation de terrorists en herbe méconnaissent pour la plupart cette idéologie qu’est le salafisme.
            Les Turcs eux sont de rite hanafite, qui est une école modérée.

    • ARICO dit

      Les enfants issus de l’immigration se sont parfaitement intégré depuis des siècles, mes arrières grands parents étaient Italiens ils ont appelés leur premier fils Claude et pas Claudio, et ont fait de même avec les suivants ils ne parlaient pas un mot de Français et n’avaient pas d’aides du gouvernement à l’époque il fallait trouver du boulot pour subvenir à ses besoins. Ils ont donc trouvé du boulot, ils ont inscrit leurs enfants à l’école et ou ils ont appris le Français, et l’instruction civique, ces enfants ont même fait la guerre en 1940. Ils ont respectés et se sont adaptés aux règles et coutumes du pays ou ils arrivaient. En fait je crois que le problème de l’immigration est là de nos jours ! dans les règles et les coutumes du pays qui reçoit, si mes grands parents n’avaient pas fait l’effort de s’adapter, ils n’auraient pas trouvés de travail, donc pas de revenus, on leur aurait fait comprendre qu’ils n’étaient pas les biens venus, et ils auraient donc du aller chercher du travail ailleurs. Je crois que l’ensemble du problème y compris de l’immigration est là, mon chat par nature indomptable me respecte parce qu’il respecte celui qui lui donne à mangé. Vous avez écrit un livre sur le sujet de l’état providence il n’y a pas longtemps. Tant que l’on distribuera de l’argent sans contrepartie pour notre pays La France on ne s’en sortira pas sur de nombreux points. Le nerf de la guerre c’est l’argent et la façon dont on l’utilise, et donc le contrôle des instances qui gèrent ou qui décident de la gestion de l’argent dans notre pays ! Qui a la main sur le trésor dans notre pays ? C’est une vrais question ! et ces personnes ont des projets avec cet argent lesquels ?

      • Observateur dit

        Les premiers immigrants maghrébins sont venus travailler dans l’industrie, ils ne sont pas venus profiter des aides sociales.
        Le problème a été la disparition en France de l’emploi industriel et de nombreux emplois peu qualifiés

  4. Deres dit

    Pour la vie publique, il faut aussi limiter les scrutins de listes, qui sont très utilisés par les apparatchiks pour se faire élire sans vraiment se mouiller vis-à-vis des électeurs. C’est d’ailleurs un des dangers des inter-communautés, car son président peut ne pas être le maire d’une des communes je crois.

  5. Aurel Hermigues dit

    Je me demande pourquoi quasiment aucune de ces idées n’entre dans le programme des principaux partis politiques,sauf pour ce qui traite des mandats électifs…
    J’approuve l’essentiel. Je ne suis pas d’accord avec tout mais je suis certain que peu de ces idées deviendront réalité.
    Ils ne feront rien pour nous car ils ne pensent qu’à eux.

  6. Paul Fortune dit

    Vous vous bercez d’illusions sur l’islam. Cette religion sera toujours revendicative et invasive, quoi que vous fassiez. Interdire toute pratique publique, y compris l’utilisation de prénoms musulmans, serait un bon début. Pas de halal, pas de mosquée, pas d’association. Je ne dis pas que c’est facile, je dis qu’on ne peut pas vivre en paix longtemps avec des musulmans. Tôt ou tard, l’affrontement arrive, et il arrive de leur fait.

  7. DLG dit

    Je suis dubitatif sur un certain nombre de mesures au plan national, mais je ne suis absolument pas opposé à les examiner sous reserve que les résultats soient là, je ne suis pas dogmatique.
    En revanche pour ce qui est de mesures concernant l’UE, je suis navré mais vous rêver éveillé hélas. Hors de la sortie de ce « machin », point de salut. Il est irréformable, car il faut l’unanimité pour modifier les traités. Or les teutons et les Luxembourgeois (pour ne citer qu’eux, mais la liste s’allonge avec chaque nouvelle question économique ou migratoire…) trouvent que pour le moment, l’UE fonctionne à merveille, et par consequent voterons contre nous. En revanche nous, les italiens, les espagnols ou les belges, il me semble que notre vision est nettement moins idyllique… Comme je le disais, vous rêver éveillé, ou du moins, j’aime à penser faites vous semblant. Il me semble en effet que vous savez fort bien qu’il faille mettre à bas cette prison des peuples. Etant un fervent lecteur du blog, je ne peux m’empêcher de relever des indices dans vos textes d’un euroscepticisme bien plus marqué (oserais-je parler d’euro-athéisme ?) que celui que je vois apparaître ici, en demi-teinte.
    Par ailleurs, vous ne vous prononcez ni sur la question de l’OTAN, qui est pourtant cruciale si l’on compte renforcer (comme je le souhaite vivement) nos forces armées, ni sur celle de la francophonie, pourtant corollaire d’une extension de l’UE (impossible) aux pays du sud méditerranéens, et par là j’imagine que vous ciblez des pays comme les pays du Maghreb entre autres (Liban ?).

  8. pil dit

    « gagner la bataille du savoir et de l’innovation »

    – Et adopter l’équivalent de la loi allemande ou japonaise concernant les inventeurs salariés ?
    Loi qui n’a nullement handicapé l’innovation et l’industrie allemandes, mais au contraire favorisée.

    – Modifier le statut des grandes écoles françaises dont les élèves bénéficient d’un budget 3 fois plus élevé que ceux des universités.

    • pier21 dit

      Compte tenu de ses résultats, les moyens de l’Université me semblent disproportionnés par rapport à l’excellence des « grandes Ecoles »! On le voit encore aujourd’hui avec la manifs qes futurs apparatchiks socialistes ayant à leurs basques touss les branleurs des amphis!

      • pil dit

        L’excellence des grandes écoles, vous plaisantez. Il s’agit pour la plupart de gugusses mafieux sans imagination qui se cooptent pour les plus hauts postes avec la réussite que l’on sait de l’industrie française…

        La recherche publique française conserve un niveau autrement supérieur malgré les absurdités administratives et restrictions budgétaires.

        Vous parlez d’un domaine dont vous ne connaissez manifestement rien.

        • Durand dit

          Les grandes écoles sont un des rares trucs qui marchent bien en France.
          « gugusses mafieux sans imagination qui se cooptent » : ça vous arrive de dire quelque chose qui a un rapport avec la réalité ?

        • GUS dit

          Les écoles d’ingé sont de bonne qualité. Par contre, les écoles de commerce c’est du pipeau. Ramassis de fils à papa certes pas idiot pour les grandes de type HEc, ESCP : après 2 ans à bosser dur pour réussir le concours d’entrée, il font la teuf pendant 3 ans, vont se balader à l’étranger et trouve du boulot grâce au réseau. Leur force : aisance relationnelle et sociale, maîtrise des code et du discours managérial, mais sont incultes et ne savent rien faire en particulier mais un peu de tout en général.
          Il y a toujours des exceptions et des polards. Ceux-ci feront de la recherche dans le marketing / management ou, pour les plus matheux, dans la finance,

  9. Vincent Marquis dit

    J’ajouterai :
    – Exiger la démission sans possibilité de réintégration de tout fonctionnaire se présentant à une élection, comme en Angleterre. Ceci limiterait la surreprésentation des fonctionnaires dans les collèges électifs.
    – libéraliser la consommation de haschisch mais également la vente de façon à générer rentrée fiscale, comme ce qui est fait actuellement aux États-Unis,
    – mettre en place un service des addictions dans les hôpitaux, tout toxicomane reconnu comme tel y recevrait gratuitement les doses dont il ne peut se passer et pour lesquelles il sombre inéluctablement dans la criminalité s’il doit les payer. Ceci permettrait un suivi médical des toxicomanes.
    – Supprimer, sauf pour les fonctions régaliennes, le contrat de travail de droit public et ce immédiatement pour tous tous les nouveaux recrutements.
    – Autoriser le licenciement sans justification, comme en Suisse, aux États-Unis, en Allemagne, mais en instituant une indemnité fixe fonction de l’ancienneté (sauf en cas de faute lourde ou volonté de nuire). Supprimer toute possibilité de recours (sauf en cas de faute pénale de l’employeur). Cela permettrait de supprimer le tribunal des prud’hommes.
    – Supprimer l’intégralité des organismes paritaires. Redonner la gestion de ces budgets à l’état.

  10. pil dit

     » Autoriser le licenciement sans justification, comme en Suisse, aux États-Unis, en Allemagne »

    Ce n’est pas du tout le cas en Allemagne, renseignez vous, ca fait 8 ans que j’y suis et je suis au courant, contacts avec les syndicats et les avocats… Accepter une résiliation de contrat de travail allemand, Vertrag-Kündigung, moyennement une indemnité, peut être très pénalisant concernant les allocations de chômage.

  11. Wapler dit

    BRAVO.
    Des larmes d’émotion ont failli créer un court-circuit dans mon clavier.
    D’accord avec presque tout.
    De minuscules points de désaccord
    Volet 4
    « modifier le mandat de la BCE en l’élargissant à la lutte contre le chômage ». Le seul mandat de la BCE devrait être une tenue monétaire (puisque monnaie = dette) comptable. Libérons les taux ! L’économie ne peut être pilotée par un banquier fusse-t-il central.
    Et pas trop d’accord avec le volet 10. Le « rayonnement » vient tout seul. Comme disait Charles Gave : « citez-moi le nom d’un grand homme politique suisse ». Pas besoin de missiles pour rayonner. Les OGM ?…
    Mais ce ne sont que des détails.
    Re-Bravo
    Formidable que quelqu’un passé par l’ENA puisse proposer cela

  12. Ntute dit

    Tout à fait d’accord sur vos propositions économiques.
    Pour le point 6, que faites vous des syndicats? Comment les remettez vous à leur place?
    Pas du tout d’accord pour l’entrée dans l’UE des pays du sud de la méditerranée, c’est à dire d’Afrique. Et pourquoi pas alors le Sénégal, la Lybie, l’égypte?.. Vos propositions ressemblent à de la provocation, c’est là, avec un petit cynisme qui passe mal à la télévision, votre péché mignon.
    Surtout avec l’Europe que l’on a maintenant.
    Pas un mot sur la Russie…
    Mais il y a plein de choses bien résumées, bravo

  13. bouju dit

    Ces propositions vont globalement toutes dans la bonne direction. En revanche cette présentation n’est absolument pas pédagogique pour 2 raisons :
    1) Il faut impérativement un chapeau, une cible, une vision globale, une ambition une profession de foi en amont de cette liste qui risque d’ apparaître sinon comme une suite décousue de modalités dont on voit mal le sens final. Cette expression globale aurait pour objet d’indiquer ce que l’on veut que devienne la société française à 10 ou 20 ans et inscrirait chacune des mesures proposées dans un objectif précis et une feuille de route. La vision à l’ultime indiquerait également à chaque français l’effort global à réaliser par tous et la part de chacun dans cet effort global.
    2) Comme dans beaucoup de programmes, et c’est ici le cas, la transition vers la cible est soit toujours occultée, soit sous estimée. Or les résistances culturelles, sociétales, économiques, sont tellement fortes dans notre pays, les réformes proposées tellement en rupture pour certaines d’entre elles, le contexte français tellement résistant au changement, qu’il convient impérativement de tracer des étapes et des échéances sur le « chemin critique » pour ne pas risquer un blocage général.
    A défaut, ce programme risque d’être jugé comme une sorte d’avatar des « 60 engagements de Hollande » , ou les x mesures programmatiques des autres, un truc conjoncturel à vocation électoraliste ou clanique.

  14. Alain De Vos dit

    Qui dit présentation de propositions dit représentation politique : fonction suprême ou ministre ou député ou sénateur.
    Avez-vous ce projet? Vous avez critiqué les divers mouvements citoyens qui veulent une primaire citoyenne, pourtant vous pourriez être dans cette mouvance! Alors, pourquoi ne vous en rapprochez-vous pas?
    Ensuite avoir faire des réformes c’est avec un objectif précis sinon à quoi bon. Or vous n’expliquez pas l’objectif ou la définition de comment vous voyez la fonction publique, idem pour les autres).
    Questions : 10000 communes, pourquoi? strates pourquoi ne pas envisager des conseillers départementaux avec des missions mais qui siègent aussi dans le conseil régional pour des missions spécifiques à la région? (stop des régions en cours ok).
    Réforme de l’état : vous licencier les directeurs des administrations, ne serait-il pas plus judicieux de gratifier plutôt pour réussite. Les autres si mission non remplies, ils sortent dans une fonction subalterne.
    Pourquoi supprimer la fonction publique hospitalière?
    Que signifie circonscrire le droit d’auteur? Cannabis, non à la dépénalisation (c’est aussi dangereux que d’autres drogues, tabac, alcool et des conséquences sanitaires)
    Assainir les finances publiques mais globalement vous voyez les choses comment?
    Pourquoi supprimer l’orientation scolaire? Que voulez-vous dire ainsi?
    Supprimer les cotisations sociales pour les remplacer par quoi?
    2000€ pour chercher un job? et les indemnités?
    Développement industriel ce qui est commun doit être étatisé train, avion, autoroute, communication, téléphonie, internet. et ce que vous avez cité : armé/défense/haute technologie
    Revenu Universel 600 €. Pourquoi 600€?
    Service civique 3 mois? pourquoi 3 mois c’est trop court! 5 à 6 mois. Dans cet espace, il faut aussi récupérer des jeunes avec des difficultés scolaires (comme au service militaire avant) ouvrir obligatoirement à tous fille et garçon.
    Europe : il y a beaucoup à dire. Europe est à reprendre dans son ensemble. Alors!

    Toutes ces propositions sont intéressantes cependant le contexte de la réforme, objectif et pourquoi doivent aller avec pour les percevoir.
    En fait c’est comment on peut voir une autre France. Je crois que la primaire citoyenne (ex La Transition) vous attend.
    Merci de votre réponse.

      • La dépénalisation en augmentera la consommation, très certainement. Donc si vous avez raison de dire que la pénalisation n’entraine pas une réduction tendancielle de sa consommation, la dépénalisation fera l’inverse ce qui est préjudiciable et donc je suis contre.

        • pil dit

          Aucune étude ne montre de corrélation entre légalisation et augmentation de la consommation.

          Les hollandais consomment moins que les francais ou anglais malgré la prohibition en FR et GB.

          • Parlons de l’Espagne: les aller retour 1983/1992 sur la question avait illustré la chose.
            Même si les consommations, par ailleurs difficiles à estimer et à comparer sont variables d’un pays à l’autre, et la France quasiment championne quoiqu’il en soit, il s’agit d’un problème de santé publique et la dépénalisation serait une erreur majeure.
            Et puis j’ai trop de plaisir que j’ai à voir les bolos ramper pour aller acheter leur shit dans les zones: ça les fait voyager.

    • Voilà pourquoi je ne voulais pas rassembler ces propositions dans un texte unique: il appelle forcément des développements plus longs très chronophages, et cette question lancinante du que faire?
      J’en profite donc pour répondre qu’à mon sens, la France n’a pas besoin d’un gugusse supplémentaire qui veut le pouvoir. Le pouvoir, au sens d’autorité politique d’en haut, sera forcément dépassé par la tâche. Il faut laisser faire la puissance politique: celle du peuple qui choisira sa voix, avec des aiguillons plus ou moins talentueux.

  15. Roban dit

    Je partage pas mal de vos propositions, mais je me pose également les même question qu’Alain de Vos.
    Je reviendrai plus en détail sur votre projet.
    Bonsoir.

  16. Jacques dit

    Je trouve vos propositions très intéressantes. Cependant, j’ai certains désaccords.
    Point 1, « fusionner le Sénat et le Conseil Economique et Social » pas d’accord. Je propose de supprimer ces deux organes complètement inutiles. Le bicaméralisme est utile dans un état fédéral où sinon cela n’a aucune utilité (raison pour laquelle bcp d’états unitaires sont monocamérales).
    Dans, réformer la vie publique, vous oubliez aussi la suppression des départements qui n’ont strictement aucune utilité (ce sont juste des machines à clientélisme).
    De plus, je pense qu’il faut relever l’âge de vote à 25 ans mais surtout l’âge d’éligibilité à 30 ou 35 ans (je ne sais pas trop laquelle des deux choisir). Cela obligerait les politiciens à d’abord exercer une fonction autre que politique. Cela leur donnera une expérience professionnelle en dehors du politique. De plus, il faudrait limiter l’âge d’éligibilité à 65 ou 70 ans (à partir de l’élection) pour permettre le renouvellement de la classe politique.

    Pour votre point 2, je trouve que vous n’allez pas encore assez loin. Pour moi, il faut tout simplement supprimer le statut de fonctionnaire et les placer sous contrat de droit privé (certains pays comme la Suisse l’ont fait) et créer un statut spécial que pour quelques catégories particulières comme les magistrats, les diplomates, les policiers, les militaires,… Un article intéressant à lire sur le sujet: http://www.ifrap.org/fonction-publique-et-administration/reforme-de-la-fonction-publique
    Dans votre point 2, je rajouterais aussi la suppression de l’ENA.

    Pour votre point 4, j’ajouterais limiter les dépenses publiques à 45 % du PIB

    Pour votre point 5, je suis d’accord sauf pour la création d’un internet européen. Je n’en vois pas l’utilité. Je pense que c’est une perte de temps et d’argent (et qu’il y a un grand risque d’échec). La prochaine bataille de l’innovation c’est la robotisation. Il faut surtout ne pas rater la robotisation comme l’on a raté internet. Miser sur Internet c’est avoir une guerre de retard. Il faut plutôt regarder l’avenir qui est la robotisation. Dans le même genre, je ne vois pas l’utilité de créer un téléphone mobile français. Je ferais les mêmes reproches à cette proposition qu’à celle de l’internet européen. Il faut plutôt miser sur la robotique.

    Sur le point 6, je suis plutôt d’accord avec vous. Il faut un, alléger la fiscalité sur le travail qui cause le chômage. deux, déréglementer et flexibiliser le marché du travail. Trois, réformer l’enseignement qui cause le chômage.

    Su le point 7, je suis d’accord sauf pour le téléphone mobile francais (j’en ai déja parler plus haut) et pour la création de fonds d’investissement technologiques exonérés de toute fiscalité, strictement contrôlés par l’Etat. ce qui me pose un problème c’est que l’état contrôle strictement un fonds d’investissement. Pour moi, cela risque d’être un désastre. Aujourd’hui, l’état francais en tant qu’investisseur est juste une catastrophe. Je ne vois pas pourquoi cela changerais dans un futur. La fable de l’état stratège est un fantasme de certaines personnes, cela n’a jamais existé.

    Sur le point 8, je pense que vous oubliez quelque chose d’important: supprimer toute subvention des syndicats. Les syndicats doivent uniquement vivre avec l’argent de leurs adhérents. « interdire les grèves pour motif politique » qu’entendez vous par motif politique ? Pour moi, c’est très simple, la grève doit être autorisé uniquement si elle concerne un conflit en rapport avec l’employeur. Il ne peut pas avoir de grève contre la politique du gouvernement ou pour soutenir des employés d’autres entreprises. Il est aussi important de dire que le droit de grève ne peut pas empêcher d’autres personnes de travailler (donc pas de blocage devant des usines,….).
    Pour moi, il faut aussi dépolitiser les syndicats. Interdiction à un syndicaliste d’être affilé à un parti politique.
    On peut aussi imiter le système austalien où l’employeur a le choix entre soit adhérer
    à une convention collective fédérale ou étatique (award), soit créer une nouvelle
    convention (certified agreement) homologuée par l’Australian Industrial Relation
    Commission ou soit créer un accord formalisé individuel (australian workplace
    agreement).
    Le problème principal de la France c’est que des syndicats ultraminoritaires et non représentatifs ont des pouvoirs énormes. Il faut détruire cela

    Pour le point 9, je suis d’accord sauf pour deux propsotions: interdire le voile et les tenues religieuses dans l’espace public, sauf le jour hebdomadaire consacré et créer une liste limitative de premier prénom autorisé, faciliter la francisation des patronymes. Autant, je suis pour interdire le niqab et la burqua autant je ne vois pas l’utilité d’interdire le voile. Cela risquerait d’attiser les tensions plus qu’autres choses. Même chose pour la création de la liste. Il faut respecter la vie privée et la liberté de chacun. Ces deux propositions sont excessives.

    Pour le point 10, c’est le point o j’ai le plus de désaccord. Je suis en total accord avec le fait de renforcer notre défense (pour moi, il faut faire une règle obligeant l’état à dépenser au moins 5 % du PIB dans la défense) mais pour le reste, je suis en désaccord.Comment allez vous faire pour obliger l’UE à payer 50% de notre budget de Défense ? Pour baisser le droit de vote de l’Allemagne dans l’UE ? (Pour rappel, l’Allemagne sur papier a un droit de vote équivalent aux autres états. Sur papier, son vote équivaut à celui de Malte. Si elle pèse autant, c’est en raison de sa puissance économique. Alors, le seul moyen de contrecarrer l’Allemagne, c’est de renforcer notre puissance économique qui s’est considérablement affaibli et que nos politiciens changent leur mentalité).
    Comment allez vous faire pour obliger la Chine à s’ouvrir à la libre concurrence ? Qu’est ce que l’on s’en fout que la BCE ait ses bâtiments à Francfort ou au Luxembourg ? Un accord de coopération avec la belgique sur quel sujet ? Qui vous dit que la Belgique acceptera ? Vu les soucis que posent les pays méditerranéens qui sont actuellent dans l’UE, je ne vois pas l’utilité d’en rajouter de nouveaux. Perso, je serais plutôt pour virer les pays méditerranéens de l’UE. Vous voulez vraiment ajouter dans l’UE des pays comme la Tunisie, Lybie, Egypte, Turquie pays avec de gros problèmes économiques et qui ont des problèmes de stabilité (état islamique, kurdes,…). En plus, ces pays sont loin d’être très démocratiques. Le seul pays démocratique et avec une économie prospère méditerranéen c’est Israel. Ajouter ce pays dans l’UE (il ne veut même pas de l’UE) serait stupide car on s’aliénerait les musulmans.
    Sur les OGM, je ne me suis pas assez renseigner sur le sujet pour avoir un véritable avis. Cependant, il m’apparaît qu’il y a en France une hystérie anti OGM.
    Je ne vois pas l’utilité de l’Internet neutre. Je pense qu’il n’y a pas besoin de réglementation. Internet s’est justement développé grâce à la non réglementation d’Internet. Commencer à réglementer Internet sur ce sujet mènerait vers une pente glissante.
    « interdire les farines animales et poser des normes strictes d’encadrement à l’agriculture intensive » je connais pas très bien le sujet. Cependant, je sais que l’UE a des normes très strictes en matière d’agriculture. Alors, cela m’étonnerais que les normes concernant l’agriculture intensive ne soient pas strictes.

  17. broono dit

    OK pour tout sauf dans le point 10: « ouvrir l’UE aux pays méditerranéens » . Si l’on entend par là les pays au sud et à l’est de la Méditerranée, on peut se poser des questions.
    Quant on voit ce qu’a failli apporter la Turquie à l’Europe si on avait suivi Chirac qui était pour son accession: un gouvernement islamiste qui soutient Daesh , des frontières avec des pays chaotiques Irak , Syrie…, on se demande ce qu’on pourrait bien gagner à prendre en charge le chaos lybien et le reste à venir.
    L’UE n’a pas eu le courage de se définir des limites culturelles , alors même que c’est la base de l’identité d’une nation. Heureusement les peuples ont du bon sens…

  18. Concernant le cannabis: il serait souhaitable que l’enseignement dès le primaire fasse de l’éducation à ce sujet dans les jeunes têtes.
    Conscientiser la jeunesse sur les effets à moyen terme au niveau mental de cette substance. C’est à dire entre autre, la destruction permanente de zones du cerveau qui agissent sur la volonté.
    Pour les autres le mal est fait, il est trop tard, reste les soins.

  19. 0 supprimer les subventions aux médias
    0 privatiser Radio-France et France Télévision

    Je doute de la qualité des ces diffuseurs dépendant de la publicité? Il me semble qu’il faudrait surtout subventionner tout se qui participerait à la culture classique (non utilitaire immédiate).

  20. Thierry dit

    point 7, je rajouterais :
    – supprimer toutes les aides à l’agriculture « conventionnelle », les basculer vers l’agriculture biologique, ce qui va automatiquement (et rapidement) réorienter les agriculteurs… et régler du même coup les problèmes de surconsommation de pesticides !

  21. Nofree dit

    Intéressant, et certainement bien plus en accord avec mes propres valeurs que 100% de la classe politique française.

    Je vois cependant que le volet « sécurité » n’est pas abordé, donc je me permets de proposer:

    – sanction rapide et obligatoire dès le premier délit. Bien entendu, je ne parle pas forcement de prison, mais de faire prendre conscience aux délinquants qu’il n’y a pas d’échappatoire, et que tout délit amène une punition (amende, stage de réinsertion, travail d’intérêt général, etc…). J’insiste aussi sur le coté rapide du jugement: quand on condamne un jeune 3 ans après les faits, soit il a continué à être néfaste pendant 3 ans et c’est un grave problème, soit il a adopté un mode de vie normal qui se retrouve annihilé par la condamnation.

    – Réintroduction du permis d’acquisition d’arme à feux de certaine catégorie à tout citoyen majeur de plus de 25 ans avec casier judiciaire vierge (ancienne autorisation de détention des armes de 4ième catégorie pour motif de défense personnelle). Il n’est pas normale que certain citoyen vivant à plus d’une heure d’intervention de toute force de l’ordre se voit interdire l’accès aux moyens de défense.

    – Introduction d’un permis de port d’arme citoyen unique: que cela soit pour un membre des forces de l’ordre ou un simple citoyen. Un permis de port d’arme accessible sous acceptation d’un dossier médical, d’un examen théorique sur la légitime défense, et d’un examen pratique sur la manipulation d’arme dans un contexte de défense.
    Les forces de l’ordre ne vivent pas dans une autre dimension, nous vivons dans le même monde et sommes tout autant soumis aux risques de violences d’individus largement connu des forces de l’ordre et toujours dans la nature.

    – Appliquer les mêmes devoirs de réserve, d’interdiction de syndicats et d’adhésion à un parti politique à la magistrature publique qu’au monde de la défense. Beaucoup trop d’intervenants de la justice ne jugent pas en toute impartialité: ils militent!

  22. Durand dit

    « 10 – pour une Europe française, (…) »

    Ca risque de faire rigoler un certain nombre d’européens, qui nous rétorqueront : « commencez donc par essayer de faire une France française, on verra ensuite pour l’Europe ! »

  23. Antoine dit

    « Autoriser le licenciement sans justification, comme en Suisse, aux États-Unis, en Allemagne « . Là par contre, je suis en désaccord total car cela peut conduire à des abus graves de la part de certains patrons (je sais fort bien que la plupart sont honnêtes avec leurs salariés mais on ne sait jamais). Je ne pense pas que c’est en licenciant que l’on pourra créer de l’emploi. Vous êtes dans la même mesure du projet de loi Travail qui prévoit (ou prévoyait car des concessions ont été faites) de faciliter le licenciement économique des salariés. Certains grandes entreprises pour le faire alors que leur Chiffre d’Affaire leur permet largement de payer un revenu aux travailleurs. Je ne pense pas que si nous étions concernés par cela, nous serions forcément d’accord avec.

    • @Antoine « Certains grandes entreprises pour le faire alors que leur Chiffre d’Affaire leur permet largement de payer un revenu aux travailleurs.  »
      On t’a reconnu lénine: sache que ton incommensurable bêtise de communiste attardé ne mérite que le fouet.

  24. Maurice dit

    « fusionner les communes (il en faut environ 10.000) et supprimer la nébuleuse des intercommunales »

    1- supprimer la nébuleuse des intercommunales
    oui, c’est évident.
    2- fusionner les communes
    Pourquoi ?
    Economie ? ridicule.
    Vous avez des retraités, intelligents, parce qu’ils se réenracinent à la campagne, ce qu’ils ne pouvaient faire en activité, et qui travaillent gratos, pour le Bien Commun.
    Ah oui, le pb administratif, les règles de droit… pas de pb, il suffit de s’offrir l’homme adéquat en « partage » avec x petites communes, et lui aussi en sera content et reconnaissant pour cette solution.

    Monsieur Verhaeghe, comment un Liégeois peut-il ignore la « Loi de Beaumont », cette charte octroyée par Guillaume aux Blanches Mains, archevêque de Reims, 1182, qui inscrivait ds le marbre nos premières vraies liberté communales (avt les Anglais).
    Savez-vous que la commune de Beaumont (en Argonne) comptait et compte encore aujourd’hui 350 « poilus » ? Contrairement à nos savants qui pensaient que cette charte s’adressait à des villes …???.
    Vous savez que cette Charte s’est implantée par la suite en Belgique et dans notre Est de la France.

    350 poilus, hein…

  25. Lavergne dit

    On se ne défait pas comme ça des oripeaux du libéralisme ! Au tant y aller de bon coeur suppression des cotisations et privatisation générale ! Un libéral reste un libéral !

  26. GUS dit

    sur le 1 et le 2, à peu près OK, même si des idées me paraissent simplistes ou dumoins à expliciter (critères de performance : lesquels, sont-ils atteignables, attention aux mots magiques issus de l’idéologie managériales, l’Etat n’est pas une entreprise, vous le savez, déjà que cette culture donne des résultats assez contrastés en entreprise…)
    Sur le 3 :

    supprimer les subventions aux médias (et les médias qui nous servent le café du commerce néo-libéral à longueur de pages auront je l’espère la décence de ne pas protester). Vous oubliez la fin de la niche fiscale pour les journalistes, même si elle a déjà été rabotée, son existence même n’a pas d’autre justification que de subventionner la presse indirectement.
    privatiser Radio-France et France Télévision NON il y a beaucoup de très bonnes choses. supprimer la mauvaise graisse bien sûr
    supprimer la loi sur le renseignement OK
    limiter les pouvoirs du juge d’instruction Je ne sais pas
    limiter la détention provisoire au strict nécessaire, en faire l’exception A priori OK
    ouvrir les données publiques et circonscrire le droit d’auteur a priori OK, je n’ai pas d’avis sur la question des droits d’auteur où est le problème ? (désolé je ne connais pas tous les sujets, alors je m’abstiens)
    libéraliser la consommation de cannabis t’es ouf, man ! tu veux casser le bizness dans les quartiers ! le cannabis est déjà légalisé de fait, mais le faire officiellement va supprimer une source de revenu facile qui fait tourner l’économie des cités difficile. Je sais c’est un peu choquant ce que je dis, mais j’ai peur que si cette source de revenu se tarit, les trafics sur des trucs plus lourd se renforcent.

  27. GUS dit

    7 – relancer nos filières industrielles

    supprimer la BPI Pourquoi ? Pas le sentiment qu’elle fasse un mauvais boulot. Mais il me semble que le problème est mal posé : pourquoi l’Etat a -t-il créé une banque publique pour faire le boulot des banques privées. C’est cette question de la carence de l’initiative privée qui doit être posée. Le vrai sujet c’est de ramener les banques à leur mission de base.
    concentrer les participations de l’Etat sur les secteurs stratégiques: défense nationale, haute innovation technologique OK
    créer un téléphone mobile français L’Europe s’y oppose.
    créer des fonds d’investissement technologiques exonérés de toute fiscalité, strictement contrôlés par l’Etat OK
    implanter la fibre sur tout le territoire mille fois OK

  28. GUS dit

    renforcer notre effort de Défense nationale, conserver l’arme nucléaire et nous doter d’une véritable force d’intervention continentale Heu oui, mais il me semble que renforcer les capacités de projection sur des terrains éloignés me parait plus urgent dans le contexte actuel que la grosse armée destinée manœuvrer dans les plaines européennes. Bref, plus de drones, de balistiques et d’aéronautique et moins de chars. On ne va faire la guerre à personne en Europe.
    facturer 50% de notre budget de Défense révisé à l’Union Européenne. Mais je comprends peut-être mal.
    diminuer le droit de vote de l’Allemagne dans l’Union Bon courage
    installer la Banque Centrale Européenne à Luxembourg Heu c’est pas plutôt la question de l’euro qui doit être posée.
    préparer un accord de coopération renforcée avec la Belgique ça c’est votre truc, j’ai du mal à comprendre, mais je ne suis pas belge
    élargir l’Union Européenne aux pays méditerranéens OK, un peu dans le même esprit que ma première remarque, l’avenir de ce pays est dans le large, plus que dans ce continent étriqué et merkelisé. On va s’apercevoir un jour, une fois les vieux MAZ en maison de retraite que le peuple français français s’intéresse beaucoup plus à l’Afrique, aux Amériques et à l’Asie qu’à ces voisins européens.
    bannir les OGM OK
    interdire les farines animales et poser des normes strictes d’encadrement à l’agriculture intensive OK
    ouvrir les marchés chinois à la libre concurrence En attendant qu’ils s’ouvrent, se protéger, ça donnera un argument pour qu’ils s’ouvrent.
    rendre Internet neutre OK

  29. le Duc dit

    3. Libertés publiques
    Vous avez oublié un point important : la liberté d’expression qu’il faut rétablir sans restriction et en finir avec le politiquement correct.
    Pour se faire, stopper net les subventions et dissoudre les associations anti-racistes et anti-fachistes bidons qui baffoue ce droit fondamental.

    • Ilmryn dit

      La liberté d’expression s’applique même aux racistes révisionnistes de ces associations. Il faut juste leur couper les subventions.
      S’ils peuvent bafouer les droits fondamentaux des autres, c’est à cause d’une justice politisée et de lois liberticides. C’est uniquement cela qu’il faudrait réformer.

  30. Limonade67 dit

    Voici mes propositions :

    1) Passer progressivement au 39h (+1h/ an).
    2) Limiter l’indemnité de licenciement à 2 mois.
    3) Faciliter le licenciement économique.
    4) Passer la garantie sur les produits bruns et blancs à 10 ans.
    5) Obliger les fabricants / importateurs à réparer et garder des stocks pendant 10 ans.
    6) Aligner les critères de qualité des importations sur les obligations de fabrications françaises.
    7) Remplacer la TVA par une taxe transport :
    100% sur le kiwi néo Zélandais et 5.5% sur la salade du maraicher d’à côté.
    8) Faciliter les plaintes pour retard de payement au tribunal de commerce.
    9) Supprimer les régimes de retraite spéciaux.
    10) Aligner progressivement les retraites de la fonction publique à celle du privé.
    11) Supprimer l’obligation déclarative pour les entreprises et
    12) Payement des impôts et charges en % du chiffre d’affaire :
    25% pour un à deux salariés.
    28% pour 3 à 5.
    33% pour 6 à 10
    40% pour 11 à 20.
    45% pour 21 à 100.
    50% au-delà de 100.
    13) Diviser par trois le code du travail.
    14) Créer une agence pour le stage et l’insertion, obliger les allocataires à partager leurs ressources vers les associations.
    15) Re équilibrer les rapports locataires – propriétaires.
    16) Passer la TVA à 5.5% sur le locatif neuf et ancien, mais diminuer les aides type « Pinel »
    17) Diminuer les contraintes liées à la construction (normes, permis, ABF etc…)
    18) Séparer la banque de dépôt avec la banque spéculative.
    19) Modifier les accords fiscaux (CA en France imposition en France) idem avec les Holding.

    • Ilmryn dit

      Limonade67 dit : « 50% au-delà de 100. »

      Que diable viens faire cette mesure ici ? Vous voulez liquider toute l’industrie et toute possibilité d’économie d’échelle ?

      Limonade67 dit: 33% pour 6 à 10.

      C’est déjà énorme. On taxe le tabac pour faire cesser le tabagisme, vous voulez surtaxer le travail pour faire disparaitre l’emploi ?

      Limonade67 dit: « 100% sur le kiwi néo Zélandais et 5.5% sur la salade du maraicher d’à côté. »

      L’enfermement à déjà été tenté par les communistes, c’est mortel pour les économies.

      Limonade67 dit: Obliger les fabricants / importateurs à réparer et garder des stocks pendant 10 ans.

      C’est une aberration complète, une hifi qui coutait 150 euros verrait son prix décupler. Pourquoi croyez-vous que les équipements haut de gamme, très solide, coutent une blinde ?

  31. L'HERMITTE dit

    Concernant le point 9, l’on pourrait aussi ajouter que puisque nous somme dans un Etat laïc, il conviendrait de supprimer toutes les fêtes religieuses du calendrier. Pourquoi, en effet faire bénéficier de ces jours chômés ceux qui ne sont pas de confession chrétienne (qu’ils soient athées, orthodoxes, musulmans, etc. …) et pour qui ces jours n’ont aucune signification sinon de ne pas travailler !

    Quant à interdire les tenues religieuses dans l’espace public il faut réfléchir à l’impact que cela aurait sur les prêtres et les bonnes sœurs dont certains portent toujours les attributs de leur sacerdoce, certes de manière moins visible que dans le passé.

  32. Chrysostome dit

    Bonjour et bravo pour votre initiative, bien entendu on ne peut pas être totalement en accord avec cette profusion d’idées, chacun ayant son vécu. En ce qui concerne la libéralisation du cannabis, mon expérience dans le social me fait signaler, qu’il ne serait être question que les dealers actuels reviennent pratiquer une profession conventionnelle. Si vous leur supprimez leur source de revenus, ils en choisiront une autre en compensation, soit dans le banditisme, soit dans le commerce de drogues restés illicites, donc plus destructrices dans notre société. J’ai longtemps été un libéral (avec Madelin), pour l »économie je le reste, pour le sociétal, pas du tout.

    • Bastien dit

      Bien dit ! mais je ne suis pas du tout d’accord avec vous. Les drogués ne sont pas des bandits, les dealers ne sont pas des racailles. La plupart des dealers le deviennent parce que c’est une solution de proximité pour avoir de l’argent sans avoir eu la chance de faire des études. Considérer ces personnes comme indissociable et attachés au côté sombre, dangereux et « ghetto » de leur profession, c’est se mettre le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate. Dealer, c’est comme faire du baby sitting, mais pour les quartiers pauvres. Bien cordialement, Bastien D.

  33. Geoffrey dit

    bonjour, bonsoir,
    moi, je trouve ça particulièrement nullard – ‘y a une urgence climatique, une robotisation en marche qui va casser 50% des métiers d’aujourd’hui (demain, tous chômeurs..), un mal-être occidental de nature métaphysique (après l’euro de foot, l’angoisse du néant…), et on pond un article mou ?!
    pour un auteur belge, je trouve ça minable..
    Geoffrey, communiste belge

    • Ilmryn dit

      « Geoffrey, communiste belge »

      La seule différence entre les nazis et vous (outre 60 millions de victimes en plus) c’est que les nazis ont été jugés à Nuremberg et sont maintenant interdits pendant que vous pouvez continuer à proclamer vos « idées » imbéciles.

      Par contre, je rigole encore de vos pairs qui venaient nous vanter le Venezuela voici 3 ans. Des gens qui manquent de tout dans le pays qui a le plus de réserve de pétrole au monde, seul le communisme en était capable.

  34. Félix DUBOIS dit

    Bonjour,
    Je pense que ce sont les institutions de la Vème république qui sont devenues obsolètes. Il faudrait tordre le cou au jacobinisme….
    Il serait souhaitable de lancer l’idée d’une modification constitutionnelle pour adopter une nouvelle constitution avec attribution de l’essentiel du pouvoir fiscal aux Régions françaises qui deviendraient ainsi concurrentes les unes par rapport aux autres sur le modèle des Cantons de la Suisse Confédérale.
    La baisse des prélèvements fiscaux sur les entreprises serait le premier maillon d’une politique de relance de l’activité industrielle en France et permettrait ainsi que créer de nombreux emplois pour nos jeunes générations.
    Cordialement.

  35. Soizic37 dit

    Votre réflexion n’est qu’une copie du système économique des états unis ultra ultra libéral et bénéficiant aux chefs d’entreprise et à ceux qui ont de l’argent. Plus de SS plus d’hôpitaux public, plus de retraite, etc etc faisant porter la responsabilité des mauvaises gestions d’entreprises et des mauvais placements financiers à la population (en plus en les privant de chômage en cas de perte d’emplois bien sûr on sait bien que les chômeurs sont des fainéants n’est ce pas et des profiteurs et des etc etc). Pour moi il n’y a aucune ambition dans votre projet juste des solutions de facilités financières sans aucune réflexion sociétale, vous ne vous intéressez pas à l’homme.

  36. Alain De Vos dit

    Vous situez !… Pour quoi faire? Avez-vous des ambitions politiques, l’envie de mettre en œuvre des propositions en faveur du bien commun?
    Pouvez-vous préciser votre position sur ces sujets?

  37. Alain De Vos dit

    Le 15 avril, j’écris un commentaires sur cet article.
    Une autre fois, en aparté, j’ai attiré votre attention sur des débordements qui pourraient être préjudiciables pour votre blog, j’entends sur son contenu jugé qualitatif.
    Mon interrogation pourquoi maintenir en tête cet article? d’autant que ce sont des propositions dont on ignore leurs capacités à être mises en place et dans quel contexte, sauf si elles constituent un programme sociale et économique pour La France et dans le cadre d’une élection. Cela pourrait aller dans un à propos.
    J’ai plaisir à vous lire., toutefois. Mais un retour à une autre organisation de votre blog me semblerait plus judicieux car actuellement vous entassez sur les mêmes articles un nouvel article.

  38. ORTOLAN dit

    Bonjour, je trouve votre ouvrage plein d’intérêt et courage. J’en recommande la lecture, merci de mettre ces informations a la portee de tous.

  39. Arico dit

    Bonjour Monsieur Malheureusement ils ne laisseront pas faire les points que vou avez décrits et je n’adhère pas à tous . Et pareil à un Rousseau ou un Voltaire j’ai bien peur que vous ne puissiez voir vos idées les plus intéressantes mises en oeuvre. De plus les politiques dominants connaissent bien l’histoire et ce que nous avons vécu au printemps et à d’autres reprises vaut bien plusieurs mai 68 réunis. La vierge n’est plus effarouchée depuis longtemps j’ai bien peur que nous aillons à faire à de vielles câtins sans scrupules, toute leur stratégie de réussite étant basé la dessus. Alors qu allons nous faire pas grand chose les regarder faire leur cinéma et déjà la nouvelle vague se prépare en coulisse vous en ferez peut être partie ? En tout cas continuez à nous donner des informations d’origines gorge profonde, ça fait du bien !

  40. Sabine dit

    Bonjour,
    Merci tout d’abord de l’affichage de vos propositions. J’aurai souhaité que vous les expliquiez d’un point de vue économique et social afin de bien en comprendre l’intérêt.
    Je m’arrêterai particulièrement sur les actions que vous évoquez liées à la fonction publique .
    Je ne comprend pas l’intérêt des dispositions que vous proposez, d’autant que si une réforme réelle de la fonction publique est nécessaire, elle porte à mon avis sur des éléments plus larges que ceux que vous citez. Comme vous, j’ai à mon actif 20 ans de fonction publique de l’Etat comme responsable de services et bureaux avec des postes aux titres aussi alléchants que ceux que vous avez occupés. Comme vous, je l’ai quitté (j’ai pour ma part démissionné) et dirige aujourd’hui mon entreprise. J’ai tiré un double constat de mes 20 ans comme fonctionnaire :
    – les fonctionnaires globalement sont des gens engagés et attachés à assumer leurs responsabilités au mieux de l’intérêt général.
    – les fonctionnaires sont englués dans des organisations internes technocratiques qui se reproduisent indéfiniment et qui contribuent à la fois à diluer le pouvoir et à le concentrer sur une minorité dont l’origine professionnelle est essentiellement les grandes écoles publiques (ENA, INET…). Ce qui à fini par leur faire perdre le réel intérêt général même si une grande partie d’entre eux croient toujours le servir.
    Cette situation ne permet pas au système de la fonction publique de rendre un service public efficace et cautionne une utilisation des deniers publics basée sur la politique du moment et des intérêts corporatistes et non sur une vision à moyen et long terme et l’intérêt général. Il faut bien comprendre aussi que la fonction publique souffre en plus du même problème que les entreprises : l »impossibilité d’une vision à long terme. Et ce en raison de l’impact trop fort du politique dans les missions de service public.
    C’est pourquoi les points que vous évoquez pour la fonction publique me paraissent réducteurs voire stigmatisants. Pourquoi supprimer la fonction publique hospitalières, plus que celle de l’Etat et des collectivités ? Les trois reposent sur le même modèles d’organisation technocratique, dont l’origine sont les grandes écoles, et sont dirigées par une poignées de haut fonctionnaires qui alimentent avant tout leurs intérêts corporatistes. Pourquoi supprimer le statut de fonctionnaires aux directeurs d’administration et les licencier quand ils ne remplissent pas leurs objectifs de performance, alors même que si leur statut de fonctionnaire les empêche sans doute d’avoir conscience des intérêts économiques de la nation et du peuple et d’utiliser les deniers publics avec parcimonie et réflexion, leur manque de culture de ce point de vue est alimentée par un système de gouvernement reposant sur des hommes politiques dont la seule vision est leur intérêt personnel et celui de leur parti politique ? Vision reprise par l’ENA (pour ne citer que cette école) qui forme des clones technocrates, qui étaient déjà clonés par leurs origines sociales. Ne croyez-vous pas qu’il faudrait avant tout réformer le mode/les voies d’accession à la haute fonction publique pour à la fois la démocratiser (au sens de la rendre plus égalitaire d’un point de vue sociale) et s’attacher à recruter des dirigeants dans les trois fonctions publiques qui disposent d’une réelle culture et pratique de gestion économique et sociale d’une organisation ? Et bien entendu, réformer le politique pour avoir une représentation soucieuse de la nation et non de ses intérêts partisans ? C’est sans doute trop ambitieux car ici on parle de changement culturel la France s’inscrivant depuis « presque » toujours dans une vision monarchique du pouvoir ayant créé une société française de castes. Mais même trop ambitieux, il me semble important pour quelqu’un qui affiche ses positions, d’exprimer une vision et des idées en préalable à des actions pour que ces dernières soient comprises comme des actions permettant la réalisation d’une vision et d’idées et non comme des actions qui stigmatisent une population ou une institution. La question n’étant pas d’être d’accord ou pas avec cette vision et ces idées mais bien d’alimenter le débat.
    Pour ma part, je crois au service public, mais à un service public réduit aux fonctions régaliennes (éducation, police, justice) auxquelles j’ajouterai la santé. En effet, notre système de santé est à revoir pour être plus efficace, sortir de sa technocratisation et de son corporatisme, mais je suis attachée à un système de santé universel. Au même titre que je suis attachée au système de l’éducation publique, mais pas à l’organisation du ministère de l’éducation nationale qui d’ailleurs porte préjudice tant aux deniers publics, qu’à l’efficacité pédagogique et aux enseignants. Mais là aussi une réforme est avant tout culturelle et porte en partie sur la réforme de l’esprit de corps dont les enseignants-chercheurs/agrégés qui tiennent tous les pouvoirs au sein du ministère de l’éducation nationale en sont l’emblème.
    J’aurai les mêmes réflexions sur l’ensemble des points que vous exposez en sollicitant de votre part une clarification de l’intérêt de chacune des actions que vous proposez.
    bien cordialement

    • Redaction dit

      Questions bien reçues! Pour l’anecdote, j’ai écrit ces « propositions » pour répondre à des lecteurs qui voulaient me « situer ». Je savais, en les écrivant, qu’elles appelleraient des questions… bien entendu. J’y répondrai au fil de l’actualité, notamment sur la réforme de l’Etat. Au passage, concernant les hôpitaux, je considère qu’il n’y a pas lieu de mettre sous statut des personnels qui pourraient tout aussi bien exercer les mêmes missions sur le marché concurrentiel.

  41. Lil dit

    « élargir l’Europe aux pays méditerranéens »

    Et puis quoi encore?

    Tant qu’il n’y aura pas de protectionnisme économique, pour qu’acheter chinois par exemple, soit découragé par le prix, (si l’état voulait, y a longtemps que ce serait fait) d’obligation/incitation forte pour les entreprises de relocaliser (va de pair avec le protectionnisme, car bientôt si ça continue il n’y aura plus d’usines en France!), de faire de la France un pays le plus autosuffisant possible (au contraire des mythes de la globalisation qui nous ont assez fait de mal comme ça), de suspendre l’immigration économique, et de sortie de l’Europe, pour qu’on soit à nouveau libre de voter nos propres lois, sans quoi on aura toujours les mains liées, tout cela, dans cet article, ce sont des mesurettes qui semblent aller plus ou moins dans le bon sens pour certaines, mais qui sont un cautère sur une jambe de bois, ne s’attaquant pas aux vrais problèmes, comme d’hab.

  42. David dit

    Eric,

    Programme interessant. Deux questions relatives a vos propositions:
    1) Si l’on supprime la fonction publique hospitaliere, par quoi la remplacer sans tomber dans
    l’horreur d’un systeme privatiser a l’americaine qui sert de vache a lait aux actionnaires des
    gros labos?
    2) Sur le revenu universel, meme si il sera source d’economies sur la bureaucratie (pas d’aides multiples et
    complexes), cela ne risque pas de creer une forme de paresse generalisee. En Australie, je vivait tres bien en hostel
    sans travail et j’etais heureux. Avec 600 euros, je peux etre le meme genre de vagabon en France.

    • Lucille J. dit

      Et que pensez vous des solutions pour l’industries que les grosses entreprises d’électricité et de gaz naturel comme EDF (http://agence-electricite-france.fr/edf/) sont en train de mettre en place ? Il faudrait être fou pour suivre tous ces gens qui n’ont ni âme ni sensibilité et ne comprennent les villes que comme de grosses machines à rouages, les enfants que comme des futurs travailleurs, les femmes comme des ventres et humain comme des machines à sous potentiels. Il faudrait être fou pour croire à tous ces idiots qui, du sommets de leurs tours de verre, avec leurs petites chemises et derrière leurs ordinateurs, contrôlent d’une main molle et moite l’ensemble d’un pays, en ne réfléchissant qu’en termes de profit. Soyons vagabonds ! courons les rues et échappons aux lois, aux règlements, aux ordres imbéciles de ceux qui veulent nous faire passer pour des robots ou pire, des numéros de carte bleue. Moi, je ne suis pas un numéro, je ne suis pas une chose qu’on ballotte au vent comme un élément bon ou mauvais, qu’il faut courtiser ou éradiquer selon que je rapporte ou non de l’argent aux messieurs en chemise.

      • Maréchal dit

        Le EDF dont vous parlez n à rien à voir avec la société que l’on connaît bien (électricité de France )
        Ça ressemble à une usurpation de nom contre laquelle la »vraie » EDF devrait bien se battre.
        Numéros de téléphone différents, pas le logo habituel, tout ramène vers « souscritoo ».
        LF

  43. cmi dit

    Ce que vous proposez est très intéressant ,il manque les contres pouvoirs ,pourquoi-pas un conseil de sages tirés au sort ,mis en place ponctuellement pour réfléchir de façon sereine quand il existe une pétition de grande ampleur.Par exemple la pétition pour le bijoutier de Nice ,qui demandait a se pencher sérieusement sur la légitime défense .Réponse plus pertinente que des insultes pour les pétitionnaires .Pour le revenu de base ,il faut l’avis du peuple,comment serait-il financé? Qui déciderait de son montant,de sa revalorisation?Si ce sont les politiques,on va a la catastrophe en leur octroyant trop de pouvoir

  44. Elgocho dit

    De toutes vos propositions, je n’en vois absolument aucune concernant les ressources naturelles, est-ce un oubli ?
    Vous mettez le revenu universel à 600€. L’idée est-elle de retirer toutes les allocations pour simplifier le système ? Car il est impossible de survivre en France en payant un loyer avec cette somme.
    Comment financez-vous ce système alors que vous retirez toutes les cotisations ? Uniquement par l’impôt et la TVA ?

  45. pourquoi dit

    J’étais tombé par hasard, suite à l’article sur le RSI.
    Je vois à la lecture de vos propositions, que vous êtes très très loin de comprendre ce qui se passe, ou alors, en fait, complice, comme beaucoup, en vous faisant passer pour rebelle, sans aborder les vrais sujets.
    Il y a une classe qui domine tout, peu importe comment on l’appelle, elle est assez diverse en fait, avec des personnes de toute origine, confession, classe sociale.
    Ces personnes sont principalement dans le monde de la justice, de la finance et de l’immobilier.
    Les politiques ne sont que des pantins.
    C’est à ces personnes parasites qu’il faut s’attaquer, c’est la priorité numéro un.
    Ne pas en parler, et blablater sur d’autres sujets est au minimum peu productif, au pire suspect.

  46. seraphin dit

    D’accord sur l’essentiel de vos propositions dont certaines (vie publique, état, libertés) me semblent essentielles et urgentes. la proposition d’élargissement de l’UE aux pays du sud de la Méditerranée me semble totalement néfaste. Les problèmes liés à une immigration islamique massive devraient être une raison suffisante pour nous inciter à la réduire au strict minimum et surtout pas à accueillir de nouveaux pays dans l’Union. Il me semble ne rien avoir lu sur la nécessité de réprimer beaucoup plus sévèrement la délinquance dont le flot des faits divers indique bien qu’un sentiment d’impunité autorise certains à franchir les limites de la barbarie.
    La libéralisation sur le cannabis ne peut s’envisager qu’après une reprise en main vigoureuse de l’autorité de l’Etat.

  47. yvesdemars dit

    d’accord avec la plupart des propositions, toutefois :
    1 aller plus loin pour les fonctionnaires élus, il faut les obliger à démissionner de la fonction publique préalablement ainsi plus de conflits d’intérêts, un fonctionnaire élu avec un parachute privilégiera la fonction publique par esprit de corps. cette mesure est en vigueur dans les deux des pays les plus démocratiques du monde : USA et RU
    2 donner un mandat lutte contre le chômage à la BCE n’a pas de sens car elle a une mission globale : comment peut elle lutter contre le chômage dans les pays du Sud sans impacter les pays du Nord où le chômage est faible : Allemagne, Finlande, Pays Bas, Luxembourg , Irlande …le problème est pris à l’envers : soit les pays du Sud se réforment suffisamment pour avoir un minimum de convergence permettant d’avoir une politique monétaire globale cohérente, soit il faut un super Etat fédéral doté de pouvoirs étendu, soit il faut supprimer l’Euro ou le scinder ; je crains que la première option soit hors de portée et que la deuxième soit irréalisable avant longtemps
    3 supprimer les OGM c’est déjà pratiquement fait mais le refus des OGM ne repose pas sur de la science mais sur de l’idéologie voire de la pseudo science et à ce jeu là l’agriculture européenne va décliner irrémédiablement …
    4 libéraliser le cannabis pourquoi pas mais le taxer comme le tabac interdire la publicité et obliger à des informations obligatoires sur les risques encourus notamment en cas de conduite de véhicules

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *