Accueil » Pourquoi il faut privatiser la SNCF

Pourquoi il faut privatiser la SNCF

Cet article a été lu 14984 fois

La SNCF, tout le monde la connaît pour ses grèves corporatistes qui ont encore sévi cette semaine, et empoisonné la vie de millions d’usagers pris en otage d’un combat purement égoïste.

Rappelons en effet que les salariés de la SNCF bénéficient, depuis 1937, d’un statut à part, et depuis 1970 d’une convention collective particulièrement favorable. Ces textes, conçus à une époque où le travail sur les voies était pénible, n’ont évidemment pas suivi l’évolution profonde du rail. Ils datent tous d’un monde où le train à grande vitesse n’existait pas.

La SNCF face au marché unique ferroviaire

La mise en place à retardement (car la SNCF résiste) d’un marché unique ferroviaire oblige à une révision du statut protecteur dont les agents de la SNCF bénéficient. C’est pour cette raison que les syndicats de la SNCF organisent des grèves à répétition. L’ouverture salutaire du marché ferroviaire dans l’Union devrait en effet permettre à des agents de compagnie étrangère de desservir des gares françaises pour le transport de voyageurs.

Cette irruption de la concurrence suscite des résistances vives, conflictuelles, que l’actuel directeur de la compagnie, l’usé qui se croit inusable Guillaume Pépy, ne parvient pas à juguler, même en arrosant ses organisations syndicales favorites. Reste une question: l’ouverture du chemin de fer à l’ouverture de la concurrence européenne est-il une bonne chose?

Il faut un séisme salutaire à la SNCF

Même les plus grands adversaires de la privatisation ne pourront le nier: il est urgent, indispensable, vital, que la vieille dame SNCF se réveille, tant la qualité des services qu’elle délivre est proche du zéro absolu.

Je prends l’exemple de ma mésaventure, malheureusement fréquente, de ce jour.

Je me destine à prendre un billet pour Lyon à 14h50, départ à 14h59. L’automate m’indique que le train est complet. C’est désagréable, ces voyages en deuxième classe à 100€ l’aller simple où le train est complet une fois sur deux. Je prends un billet pour le train suivant. L’automate me demande de faire le code de ma carte bleue, m’indique que la transaction est enregistrée mais qu’il ne peut imprimer mon billet…

Je cherche donc un agent pour m’aider. J’arrive à 14h55 à la salle des billets, où une hôtesse qui trouve la situation normale me dit qu’elle prévient un agent qui va intervenir. Votre train part dans une heure, « ça va », me dit-elle. Je rêve. Pas un mot d’excuse, pas un mot d’empathie, rien que du normal.

À 15h15, je n’ai pas de nouvelle et je m’en inquiète. L’hôtesse m’indique qu’elle a suivi la procédure et qu’elle ne peut rien faire de plus. Le fameux « nous n’y sommes pour rien Monsieur ». Bien sûr, j’ai sorti 100 euros pour aller à Lyon, je n’ai pas mon billet du fait de la SNCF, je n’ai pas un mot d’excuse et on ne peut rien faire de plus.

À 15h17, le préposé chargé des incidents arrive, nonchalant. Pas un « bonjour », pas un « je suis désolé de l’attente Monsieur ». À chaque oreille, il porte des boucles en forme d’anté-Christ, tout le monde trouve ça normal. Et moi, si je portais des caricatures du Prophète en boucle d’oreilles, il dirait quoi? Il m’indique que finalement je n’ai rien payé et que je dois racheter des billets. Point.

Quand je proteste, en expliquant qu’attendre vingt minutes de cette manière pour ce résultat, c’est fort de café et qu’une bonne privatisation ferait du bien à tout ce petit monde qui ne semble vraiment pas débordé, je m’entends dire: « En Angleterre, la privatisation c’est nul, mais ils sont moins cons que vous là-bas » et un « on va appeler la sécurité ».

Eh bien oui, pour toute cette désastreuse absence de la culture du service, il est urgent de taper un grand coup dans la fourmilière et de privatiser le rail sans aucun état d’âme.

30 commentaires

  1. karl dit

    Non seulement il faut la privatiser mais il faut le faire vite très vite! c’est un scandale cette boîte et je sais de quoi je parle ayant bossé dans cette boîte plus de trois ans…

  2. Vous me permettrez de ne pas être d’accord. La SNCF dispose d’une monopole de fait, et sa privatisation n’y changerait rien. Tout comme l’électricité, le gaz, le transport national sur terrains publics ne peut être privatisé sans d’abord un démembrement. Le libéralisme est d’abord un souci du monopole !

    • Loïz Fauquez dit

      Pour les rails peut être, et encore : il y a bien des délégations de service public (concessions, …) attribuées à des opérateurs publics ou privés et parfois ça ne marche pas trop mal.
      Pour les trains c’est assez facile à mettre en œuvre.

  3. KG dit

    Pris la Deutsche Bahn cette semaine pour aller à Francfort: wagon propre et fonctionnel même en seconde, personnel bilingue, courtois et disponible, WIFI en permanence, arrivée à l’heure …

    Au retour, il a fallu se taper la SNCF un jour de grève !

  4. Le Maout dit

    La SNCF est représentative du vieux monde. Une petite caste qui défend ses intérêts au nom du service public.
    L’idéologie sert à justifier l’inéquité et l’inefficacité.

  5. Lorelei dit

    Mais! vous n’imaginez pas combien leur travail est difficile! Tous ces usagers qui râlent tout le temps parce que leur train n’est pas à l’heure, pffffff, ça fatigue! Et le reste en plus, rhalala…
    Dans ma petite région, en lien avec 3 frontières, la nouvelle organisation des trains est une catastrophe. Et quand j’en ai parlé à des salariés de la SNCF, ils ne sont pas informés, enfermés qu’ils sont dans leurs tours d’ivoire. A la décharge des petites mains, je ne suis pas sûre que leurs supérieurs et la Direction les soutiennent beaucoup.

  6. balthazard dit

    Dans vouloir défendre la sncf
    Le même type de mésaventure m’est arrivé dans le privé, chez Free, dans leur magasin principal à Paris…
    Je crains fort que la qualité du service rendu baisse en fonction du nombre de salariés et probablement aussi du montant de la rémunération

  7. pil dit

    Le site SNCF est encore lamentable, bien qu’il se soit amélioré depuis 8 ans.

    La D-Bahn est d’une efficacité simple, les quais de trains sont annoncés au moins 1 mois à l’avance quand la SNCF est souvent incapable de les annoncer 10 minutes avant le départ du train, donc il faut courir avec ses bagages sur le quai pour embarquer.

    Les places assises des ICE sont très confortables, de l’espace pour les jambes. Les prix, confort et prestations du wagon restaurant sont largement supérieurs à ceux de la SNCF.

    Le site SNCF est infoutu de donner un tarif vers une gare de ville pour un trajet TGV, il faut fixer son trajet jusqu’à la gare TGV extérieure au centre ville. La ligne téléphonique de renseignement SNCF est infoutue de renseigner sur les modalités de raccordement des gares TGV vers les gares centre ville. Il faut naviguer sur le net pour trouver des réponses…

    Bref, c’est le bordel complet pour des problèmes simples.

    Mais c’est très représentatif du climat cognitif francais complètement inconséquent et irresponsable, voire puérile, dans les administrations publiques, mais aussi dans les entreprises françaises gérées par des crétins complètement décervelés qui travaillent à l’arrache, à l’emporte pièce, mettent la charrue avant les bœufs, se passent la patate chaude, improvisent au petit bonheur la chance, bricolent des machins sans queue ni tête.

  8. viseux dit

    C’est triste et en colère que je lis ce sujet…
    le récit de votre expérience est en effet hallucinant. Vous décrivez des agents incapables, apathiques et sans aucune compétence. Savez vous combien de voyageurs transitent en gare de Lyon chaque jour, de 5h du matin à 23h00 minimum ?
    Conaissez vous le taux de satisfaction de cette même clientèle ? je ne le pense pas.
    Je suis choqué qu’un homme ayant autant de « bagages » que vous se permette de prôner la privatisation de la SNCF sur une de vos experiences, et non pas sur des faits ou une réelle étude sur le sujet.
    J’ai lu beaucoup d’avis où on dit que la sncf est une tour d’ivoire, que nous sommes (car je suis agent sncf) des privilégiés…
    J’y travaille depuis seize ans, et il est vrai que j’ai droit à la libre circulation sur le reseau sncf, bien que je paie les reservations. Néanmoins, je vous assure que c’est le seul avantage dont je profite. Le CE est en dessous de tout et je ne l’utilise pas, mes cotisations sociales sont supérieures au domaine privé, et le depart à la retraite s’harmonise peu à peu sur celui du privé.
    Par contre, je travaille les week ends, les jours feriés. De matinée, je commence le travail à 4h15 et de soirée je termine à 23h00. L’entreprise a une telle charge de travail que nos dirigeants n’ont pas le temps de se preoccuper de nos conditions de travail. Il faut savoir que dansun grand nombre de lieu de travail, les infrastructures datent encore des années 50… je peux vous dire que ce n’est pas une tour d’ivoire. Beaucoup de mes collègues gagnent 1300 à 1500 euros par mois en 2×8.
    Pour ma part, je suis payé 2200 euros pour gerer une ligne et en assurer la sécurité, en faisant les horaires indiqués ci dessus. Chose à savoir, sur ces 2200 euros, 500 euros sont des primes, sur lesquelles je cotise, mais qui ne sont pas prises en compte pour la retraite.
    Si un jour je me loupe, je devrais répondre au chef d’accusation d’homicide involontaire.
    Trouvez vous que je vole mon salaire ? Combien gagne un énarque en moyenne ?
    En tant qu’économiste et grand analyste, je vous invite à vous renseigner sur le taux de régularité des trains francais. Allez voir et vous serez etonné.
    Quand aux mouvements sociaux, c’est malheureusement les syndicats qui n’ont que peu évolué dans leur démarche, mais il faut bien avouer que chaque voyageur dispose, au moins la veille, du plan de transport adapté et que le client n’est pas pris au dépourvu. En est-il de même pour les compagnies aeriennes ? Avez vous déja vu des gens dormir dans une gare parce qu’ils sont en rupture de correspondance ou parce que leur train est supprimé ? Surement pas, car les clients sont pris en charge en hotel ou en rame dortoir. Etes vous indemnisés quand un avion est en retard ? je ne crois pas non plus…
    Pour finir, si vous tombez sur un agent sncf désagréable, je vous conseille de jauger si c’est parce qu’il s’est levé en plein sommeil profond, ou si c’est simplement un con (il y en a comme partout), ou encore s’il a croisé 3 autres cons avant vous, comme il y en a dans toutes les gares. Le francais de base (et les belges aussi, pour le coup) s’imagine que chaque agent sncf lui est redevable et qu’il a le droit de le traiter comme de la merde, tout en essayant de detruire la sncf. Je pense que le respect ca se mérite, et cela fait plus de 10 ans que je n’en vois aucun de la part des clients.
    Pour conclure, monsieur, si je prends parole, c’est parce que je connais le sujet, ayant été chef d’escale à Lyon pendant deux ans

    • pierre dit

      Mais relisez-vous bon dieu !

      Tous les faits que vous avancez… on peut vous les renvoyer en miroir pour des salariés du privé.
      -le salaire faible
      -les horaires (vous croyez que vous êtes le seul à avoir des astreintes ?)
      -la responsabilité

      etc.

      Donc… je n’ai qu’une seule chose à répondre à votre plaidoyer : « oui et alors » ?

      En revanche, il y a bien une GRANDE différence entre vous et le privé, et celle là est indéniable, et scandaleuse : vous êtes un fonctionnaire, ou assimilé. Vous ne connaîtrez jamais le chômage. Vous n’avez pas la trouille au ventre de perdre votre emploi à 50 ans par exemple.

      Et rien que pour ce fait (indéniable je le répète), ce privilège injustifié, scandaleux vous méritez d’être privatisé.

      Après tout, vive l’égalité, non ?

      • Marre des cons dit

        Personne ne t’empêche d’y rentrer à la sncf. As tu aussi envoyé un mail au gouvernement pour dénoncer leurs avantages indéniables et qui en plus nous font la moral!
        Privatisons ok, mais comme dans le privé, la sncf sera ouverte les jours ouvrables de 8h à 20h…
        Oui on a la sécurité de l’emploi mais c’est le seul avantage car même la presque gratuité n’est que peu utilisée par les cheminots. A savoir qu’il n’y a quasiment plus d’embauche au statut, les CDD et intérim sont de plus en plus solliciter…vive la précarité et désolé d’essayer de sauver nos emplois. Bien sûr tout n’est pas rose et la sncf n’a pas tout bon non plus.
        Dans le privé, beaucoup de commerciaux, par exemple, ont l’avantage de la voiture de fonction, qui en est choqué?
        Le privé sait taper sur le public en général mais il est bien content de trouver les cheminots pour manifester lors des intersyndical, à vous aussi de bouger votre cul de bourgeois empoté et allez bosser sur les voies, on verra si vous serez satisfait de vos mois à 1300 €…

  9. Egea dit

    Privatiser la SNCF ? Mouahahaha… ça sent la propagande à plein nez et ne satisfera pas l’usager lambda que je suis.
    tout d’abord, pourquoi service public ? si c’était le cas, on prendrait le train gratuitement puisque ce serait l’état donc nos impôts qui paierait.
    Ensuite, assez simple on réfléchit un peu, je prends le train tous les jours pour aller à mon travail et en revenir, je suis sur la région de Lyon avec un très gros trafic en direction de st etienne. Coté régularité, j’avoue que c’est quand même bien pour le noeud ferroviaire qui s’y trouve (un peu plus de 90%), sachant que les gares Perrache ou Part Dieu sont saturées. Demain la SNCf est privatisée, je m’attends donc à une flambée des prix du billet de train, actuellement géré et maintenu par le gouvernement. Oui demain la SNCF aura des comptes à rendre à ses actionnaires, tout comme le privé et eux ils veulent du chiffre et des bénefs, le client, ils s’en foutent du moment ou ça rapporte des dividendes. Coté horaire, lorsqu’il y a un souci en ligne ou tout simplement un suicide, que vous soyez dans un train SNCF, DB ou autre, ce sera l’arrêt car on n’est pas sur une route et un train ne passe pas au dessus d’un autre, du coup il y aura du retard ou du train supprimé, je ne vois pas comment un train X est arrêté et l’autre pourra rouler. Lorsqu’il arrive qu’un train soit supprimé, j’ai un peu les boules car j’aimerais bien rentré chez moi mais je me rends compte que sur le quai, on est tous pareil ! les cheminots qui sont la aussi ont les boules mais ils sont comme nous, ils attendent et n’ont pas de passe droit juste pour eux, ils sont coincés et n’y peuvent rien pour quelques raisons que ce soient. Je n’ai jamais eu de soucis avec le personnel SNCF, en gare ou à bord des trains, au contraire il y a même plusieurs anecdotes assez sympa ou j’aurais pu avoir des soucis mais ça s’est très bien passé.
    Lorsque je monte à Paris, je ne m’y prends pas au dernier moment, à moins de 10 minutes mais 3 mois avant et je ne paye pas 100€ l’aller en 2de, je prends du prem’s et j’ai payé 30€ pour être en 1ere et j’avoue qu’il y a une grosse différence dans le TGV entre les 2 classes.
    Que se passera t’il ? pour gagner des sousous dans la popoche, on pourra dire adieu à la securité car des accidents ferroviaire, je n’en connais que dans les autres pays d’europe (ceux qui vont se pointer en france), dans notre pays, à part le TGV d’essais aucun problème à relever.
    Concernant les grèves, lorsque ce sont les routiers? c’est normal, lorsque ce sont les pompiers? c’est normal, les taxis ? normal la poste ? normal…mais les cheminots…ah non ça c’est une prise d’otage… lool arrêtez de me faire rire… La dernière fois, il y a une semaine, j’ai pris le temps d’aller discuter avec quelques méchants grévistes preneur d’otage (dont je suis) et en fait c’est contre la loi du travail d’une part mais surtout parce que la Région a décidé de faire des économies en supprimant les contrôleurs à bord des TER, ce qu’ils appellent l’EAS ou un truc dans le genre et la, l’usager (on peut dire client maintenant) que je suis n’est pas d’accord car déjà qu’avec un voire deux contrôleurs, ça commence à être le merdier dans les TER, mais sans eux, je ne vous explique pas les rackets et incivilités en tout genre qui vont se produire mais ça tout le monde sans fout, tout du moins ceux qui ne prennent pas le train quotidiennement, ce que l’on retient c’est qu’ils manifestent et font gréve. Avant de parler de preneur d’otage, allez voir un véritable otage et demandez lui si c’est ce qu’il a vécu !
    Je connais un papa à l’école de ma fille qui a voulu me faire entrer à la SNCF soit disant ou c’est le paradis, j’ai senti la pépite et j’ai pris des infos, j’ai également vu ses 3 dernières feuilles de paye… Bon sang comme je suis bien dans le privé, je me sens même mal à l’aise quelques fois quand je le vois maintenant et je me dis que ce n’est pas possible, c’était truqué il y a une embrouille mais non, j’ai pris le temps de parler avec lui en attendant nos enfants et franchement quand je lis ce que vous demandez, privatiser est une bonne chose, comme j’ai envie de vous gifler c’est dingue…
    Je vais en rester la, j’espère que vous prendrez le train en payant 500€ votre aller vers votre destination, mais vous aurez peut être un bonjour qui vous manque tant…. pour ma part je resterais fidèle à notre transporteur actuel…

    C’est vrai que c’est mieux maintenant avec EDF, c’est moins cher. La poste aussi c’est mieux, ils font plus de boulot mais les timbres ont baissé… Comme c’est bien la privatisation….. trop cool….
    bonne journée….

  10. Barbaray dit

    Mr Verhaeghe, je vous lis régulièrement et trouvais vos analyses clairvoyantes. Depuis quelques temps, je remarque que vous avez pris une nouvelle direction.
    Est-ce vos passages dans les médias qui ont réussi à développer chez vous un égo à l’image de notre société décadente, le fait que certains vous voyaient en candidat présidentiel, ou simplement l’âge qui vous rend à ce point désagréable et aussi peu constructif que nos « politiques « ? Vous m’en voyez bien désolée ; sur les 19 commentaires, seuls 3 sont empreints de l’intelligente empathie qui fait tant défaut actuellement et non animés d’une jalousie maladive envers de vieux phantasmes erronés qui engendrent la haine de l’autre.
    Depuis peu, vous analysez la société au travers de vos petits problèmes de quartier, de transport,…. mais que connaissez-vous réellement des autres ?
    Nous vivons dans une société où nous voulons tout et surtout ce que l’autre possède…….mais sans contrepartie.
    Je suis au regret de vous signifier mon désabonnement de votre site à compter de ce jour.
    Bien cordialement

  11. GP dit

    Bonjour.
    C’est bien triste de lire une telle conclusion de votre part… Votre expérience, tout le monde qui prend un peu le train en a eu une au moins une fois dans sa vie. Est-ce pour cette raison que toutes les autres expérience avec la SNCF étaient mauvaise ?
    « Taper un grand coup dans la fourmilière » : Sarkozy avant son mandat de Président de la République l’a martelé de nombreuses fois. Et j’ai bien suivi justement les actions menées par la suite. Bilan pour le domaine qui m’intéressait : nul, vide, sans aucun sens, avec des mensonges parfois sur les actions qui n’ont pas été menées. Ce ras-le-bol, je le comprends bien, mais ce « coup de pied dans la fourmilière » n’a jamais eu aucune efficacité. On ne résout pas un problème national avec cette méthode. Que ce soit le chômage, l’insécurité l’assurance maladie, ou le manque de médecins en campagne, etc.

    Ce « coup de pied dans la fourmilière » est une expression utilisée pour inciter les gens à croire en gens qui pourraient résoudre des problème en un clin d’oeil. Et qui a réfléchit un tant soi peu sait pertinemment que la réalité est toute autre.

    Je suis donc bien désolé de lire votre conclusion hative, fondée sur une (ou plusieurs) mauvaises expériences, et qui vous proniez le nivellement par le bas. Le problème du secteur publique provient en grande partie de la schizophrénie du gouvernement (augmenter la rentabilité mais ne plus sortir un sou pour payer les travailleurs), et du manque de formation au management d’équipes. La hiérarchie est quasi inexistante et impuissante dans ce secteur. Et je vous assure qu’il n’y a pas forcément de lien entre la protection contre le licenciement (fonctionnaire) et le fait qu’une personne ne fasse pas son job. On retrouve ces personnes dans tous les secteurs, privé et public.

    Cdlt
    GP

  12. boutelier dit

    Claude Pepy y est pour détruire la SNCF, ce qu’il fait très bien; ce qui permettra une privatisation de la partie « rentabilisable » ( les grandes lignes) le reste reviendra au service public ( les régions ) qui feront sortir sans soucis de l’argent des poches du contribuable.

  13. Michel Buard dit

    La sncf est le troisieme transporteur en europe après la suisse et la suede pour le financement de ces transports. J’y ai passé 38 ans de service à la sncf dont 35 a la conduite des trains. Et dont la moitie de ma vie loin de chez moi, je n’ai donc pas a recevoir des leçons de vous monsieur. J’ai eu moi aussi affaire a des cons dans la vie dans les clients qu’il y est grève ou pas. Alors «j’parle pas aux cons ç a les instruits» et tous ceux qui croit encore « à la prime charbon» ceux la ils ne doit pas y avoir longtemps qui son sortie de la naphtalyne les pauvres Vous voulez privatiser ok pour info avant la sncf etait composé de 5 compagnies privés on a créé la sncf car c’etait le gros bordel. Les impôts de nos parent et les nôtres ont fait ce qu’est devenu la sncf. Si les trains etaient a l’heure c’est qu’il y en avaient un peu moins. Mais comme tout on a developper les villes dortoirs donc éloigné les gens il faut donc les transporté et en plus « je veux un train tout de suite ou dans les 5 mn attendre mon dieu qu’elle horreur. La privatisation si un ou des cons ont décidé de ce foutrent en l’air sous un train qu’il soit privé ou pas les emmerdes seront pour tous le monde idem pour l’entretien des voies. Quand les ter seront donnes aux regions le privé «je prend le rentable avec les subventions» le reste au departement par rentable alors sera fermé vive blabla car ou le velorails pour les plus sportifs. A la sncf trop de monde en haut et pas assez en bas pour l’entretien et le reste. Maintenant le zozo que vous avez croisé sur le quai il est le reflet de notre belle société et de nos dirigeants. Avec 5 millions de chômeurs bientot 8 avec la loi el kohmri ( au fait liser l’art 6 de cette loi edifiant) on est oblige d’aller chercher des retraites pour assurer des trains. Si le boulot etait si interressant pourquoi on trouve personne a oui ils sont sourds fument du schit ne veulent pas travailler le dimanches les nuits les vacances sans la famille. Alors privatiser et aller chercher des conducteurs moldave polonais ou autres qui passeront rigolards et bourrés en oubliant de s’arreter dans la gare. En tapant sans cesse sur les soi-disant privilegies a toujours regarder dans la gamelle des autres on les écoeure. Il est facile de monter les gens les uns contre les autres c’est l’appanage des cons et de ceux incapables de diriger des gens diviser pour mieux regner. Alors de grâce eviter ce genre de clichers bêtes et méchant parce que vous avez mal debutes votre journee croyer bien que nombre de cheminots aiment comme j.ai aimé mon entreprise et mon metier et prenez la vie du bon côté

  14. Pelletier dit

    Vous êtes sérieux? Votre fondement est basé sur cette unique expérience qui prend la moitié de votre texte???
    « Mon pain n’était pas frais ce matin… il faut nationaliser impérativement les boulangeries! »
    bref….
    Clientélisme ou vous étiez juste énervé ?

  15. Jules dit

    Mais qu’ils sont cons…

    Privatisé :
    Trains de 8/H à 17H du lundi au vendredi.
    Pas de service les jours fériés (y compris Noël et nouvel An).
    A l’image des autoroute, le prix du billet, vous allez en pleurer, et il ne faudra pas vous plaindre, vous l’aurez bien chercher.
    Les grèves ? Ca n’y changera rien.

    Ils sont chiants à pleurer en permanence et à critiquer ce qu’ils ne connaissent pas. Ils bossent du lundi au vendre, en journée, ils ont leurs WE, leur Noël, nouvel An et les autres aussi.
    Qu’ils postulent à la SNCF et ils vont comprendre leur douleur de bosser dans le public tiens…

    Marre de tous ces emmerdeurs/ branleurs qui ne savent rien mais qui connaissent tout.

  16. jacques dit

    Une des privatisations dont les gauchistes nous ressassent que c’est un échec c’est la privatisation du rail britannique. Or, mes liens juste au dessus démontent le mythe du soi disant échec de cette privatisation.
    Pour continuer sur ce sujet:
    On dit que la privatisation du rail britannique a nui à la sécurité mais c’est faux. Il suffit de faire une comparaison entre la France et la GB.
    413 accidents en France, contre 107 en Angleterre, 80 tués contre 57 : la SNCF surpasse British Railways. L’argument suivant lequel la privatisation fait dérailler les trains ne tient visiblement pas.
    http://www.irefeurope.org/content/accidents-de-train-la-sncf-fait-mieux-que-les-anglais
    Le réseau ferré britannique a été privatisé parce qu’il était vétuste. La privatisation devait permettre de le le renouveler. Ce qui a été fait pour le matériel roulant.
    Les accidents spectaculaires ont eu lieu dans les premières années de la privatisation, ce qui peut signifier que c’est à cause de la vétusté du réseau, qui ne pouvait pas être modernisé aussi vite.
    Cependant, les modalités de la privatisation n’ont peut être pas été optimale. En effet, un monopole a été octroyé au gestionnaire du réseau. Celui-ci était également dépendant de l’argent public. Car le rail britannique dépendait toujours de l’argent public pour les infrastructures.
    Tony Blair avait diminué les subventions justement au gestionnaire du réseau ferroviaire, dans les premières années de son ministère. Ce qui peut être une des causes de la modernisation insuffisamment rapide.
    Le trafic a augmenté, mais les infrastructures ne suivaient pas.
    Les chemins de fer britanniques ont été privatisé justement parce qu’ils étaient dans un état de déliquescence avancé quand ils étaient publiques. Les défaillances actuelles que connaissent le privé aujourd’hui ne sont que l’héritage catastrophiques de décennie de chemin de fer nationaux.
    lisez aussi ceci http://www.emploi-2017.org/sncf-le-cancre.html (on compare les performances de la sncf avec le chemin de fer anglais)
    un excellent article: https://www.contrepoints.org/2011/12/02/58526-les-mythes-sur-la-liberalisation-des-trains-britanniques
    Le trafic passager a augmenté de 62% en UK suite à la privatisation… trop de travail !
    assorail.fr :
    « Les bénéfices de l’ouverture à la concurrence. Après plusieurs années de difficultés liées à l’ampleur de la réorganisation, les résultats de l’Eurobaromètre publié en décembre 2013 sur la satisfaction des usagers du ferroviaire montrent que le Royaume-Uni est, de très loin, le pays où la population est la plus satisfaite. En onze ans, le nombre de passagers-km s’est ainsi accru de 62 %. »
    Et l’enquête de satisfaction de 2013 faite par l’europe (l’europe c’est mal mais bon) :
    http://ec.europa.eu/public_opinion/flash/fl_382a_sum_en.pdf
    Aujourd’hui, le réseau britannique est non seulement le 2ème réseau ferré le plus sûr d’Europe après le Luxembourg, mais aussi est au plus haut niveau en nombre de passagers transportés.
    le chemin de fer britannique transporte de plus en plus de passager d’année en année: file:///Z:/ATOC%20Growth%20and%20Prosperity%20report.pdf
    Le chemin de fer anglais est de plus en plus sûr: http://orr.gov.uk/__data/assets/pdf_file/0008/5579/health-safety-report-2013.pdf
    Le nombre de morts au RU est inférieur à celui de la france (entre 2006 et 2015) http://appsso.eurostat.ec.europa.eu/nui/show.do?dataset=tran_sf_railvi&lang=en
    A noter que les gauchistes évitent de parler de la libéralisation et de la privatisation des chemins de fer japonais qui est un succès: http://www.lesenquetesducontribuable.fr/2015/06/01/quand-le-rail-japonais-met-un-ippon-a-la-sncf/49206

  17. LIOTARD dit

    « Ces textes, ( le statut des cheminots ) conçus à une époque où le travail sur les voies était pénible,.. » C’est vrai qu’avec le réchauffement climatique, on a un peu moins froid , en pleine voie à 3 heures du matin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *