Accueil » Loi Travail: les Frondeurs présentent l’addition

Crédit: Le Monde

Loi Travail: les Frondeurs présentent l’addition

Cet article a été lu 5089 fois

A l’occasion du débat à l’Assemblée Nationale sur la loi Travail, les frondeurs ont officiellement présenté la facture de leur ralliement tardif. Ils ont, pour ce faire, utilisé la voix de Jean-Marc Germain, l’époux d’Anne Hidalgo et ancien directeur de cabinet de Martine Aubry.

Les conditions d’un ralliement

Dans une sortie tonitruante, le député de la banlieue sud de Paris a énuméré les points qui bloquaient dans la loi:

«D’abord, l’inversion des normes qui font prévaloir les accords d’entreprises sur les accords de branches et la loi sur les accords d’entreprise. Ensuite la réforme du licenciement, la rémunération des heures supplémentaires, les accords de ‘développement de l’emploi’ et enfin la question du référendum interne aux entreprises».

Jean-Marc Germain serait allé plus vite en expliquant que les frondeurs voteraient la loi si elle se limitait à renforcer le compte personnel d’activité, et si elle était vidée de son contenu de « flexibilité ».

Le marché est donc clair: les frondeurs voteront la loi et Valls n’aura pas besoin du 49-3 s’il se rend aux conditions présentées par les 40 députés qui menacent de faire capoter le projet. Et voici comment la majorité parlementaire se réduit aujourd’hui à la volonté de 40 idéologues sectaires.

Pourquoi Hollande devrait accepter ce marché

Pour François Hollande, qui n’a jamais mis les pieds dans une entreprise autrement que pour la visiter en touriste, ce ralliement de dernière minute est tentant. Jean-Marc Germain a en effet mis un poids important dans la balance: celui d’un ralliement global des frondeurs à une candidature Hollande aux présidentielles.

La stratégie des frondeurs serait la suivante: Hollande doit se présenter à une primaire où ils auront l’occasion de lui déballer leur sac et d’exiger un retour à des principes « socialistes » pour le second mandat du président. Vainqueur de la primaire, Hollande sortirait renforcé et « relégitimé » à gauche pour la campagne.

On comprend ce qui sous-tend cette main tendue à Hollande par les frondeurs. Premier point: aucune figure ne se détache à gauche pour faire bonne figure à la place de Hollande aux présidentielles. Deuxième point: malgré tout le mal qu’ils peuvent penser de leur candidat, les frondeurs ont une peur bleue de la déroute en juin 2017, aux législatives, qui les dépouillerait de leur siège à l’Assemblée Nationale.

L’heure des comptes et de la Realpolitik arrive donc. Après avoir pourri le mandat de François Hollande, un ralliement serait le bienvenu pour sauver les meubles. Pour François Hollande, l’opération peut difficilement de se refuser. Quitte à faire payer les pots cassés aux entreprises.

L’Elysée vaut bien quelques faillites.

8 commentaires

  1. Hermodore dit

    Tous ces petits arrangements, bien dans le style du « Bon à rien » du Palais, n’y feront rien: il est déjà évident que Hollande sera sorti avec perte et fracas au premier tour de 2017. Et l’erreur qu’il commet c’est de croire que de telles combines entre petits élus pourront prévaloir sur le rejet massif des électeurs, qui ne fait qu’augmenter au fil des jours. Comme on dit vulgairement: il est complètement cramé! Et l’échec cuisant que va connaitre cette loi totalement désossée marquera le début de l’effondrement définitif.

    • Deres dit

      Le vainqueur de la primaire de droite va tomber sous le poids des affaires, c’est quasiment certain. En particulier, Sarkozy a bénéficié de nombreux non-lieux sur toutes les affaires le concernant mais on a bien vu que cela n’empêchait aucunement de relancer exactement les mêmes affaires au moment opportun. Avec un hollandiste à la justice, cela aidera bien.

    • pierre dit

      Quant à moi, je parie sur le retrait de la loi, façon « mitterrand / de gaulle je vous ai compris ».

      Rêvons à la séquence :

      -retrait de la loi… mai / juin : les gens, les gauchistes sont contents

      -juillet / août : vacances

      -septembre : françois épouse julie : petite hausse de popularité, effet gala / paris match. les rombières dans leur maison de retraite versent une petite larme.

      -fin novembre : sarkozy remporte primaire : ce qui fait bien entendu remonter hollande car les gauchistes se focaliseront à nouveau sur sarkozy

      -décembre : noël, vacances

      -janvier : attentat : hollande remonte, déclare sa candidature pour « protéger la france » blablablabla

      Bon après faut meubler jusqu’à avril
      😉

  2. karl dit

    Excusez mon intrusion dans vos paris. J ai cru comprendre que certains doutent encore de la réélection du monarque cool et osent penser qu’ il ne gagnera même la primaire à gauche. Suivez l analyse:

    Ç est quoi la gauche? Des micros partis avec des scores entre 0,1% et 7% qui orbitent autour d un PS gangrené idéologiquement et sans vision claire ni fiable pour l avenir. Cependant et ç est là le mal, ce conglomérat socialiste a un chef (un consensus autour d une personne puisque le socialiste sait défendre ses intérêts ). En face une droite avec des égocentriques sans leadership depuis l échec de l agité… et quoi d autre le Fn une monarchie héréditaire qui tourne au meurtre en famille dès qu’ elle a cru voir la lumière du pouvoir. Les prévisions économiques mondiales sont positives pour 2017 et Hollande va crier fort que ç est le fruit de sa politique, les français à l instar des masses du monde entier vont se faire plumer comme de bon moutons dociles sauf miracle. Non il n y aura pas de miracle puisque le jeu est fermé et celui qui ramènera un vent nouvel lui faut plus de 9 mois pour etre suivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *