Accueil » Les Frondeurs représentent moins d’1 million d’électeurs

Les Frondeurs représentent moins d’1 million d’électeurs

Cet article a été lu 5969 fois

Les Frondeurs adorent prendre en otage la majorité parlementaire et tartiner des tonnes de leçons morales à l’adresse de tous les Français. Eux défendent les valeurs de la gauche, eux défendent le bien sur terre face aux méchants.

Dans la pratique, les choses sont un peu différentes, et l’on peut reprendre ici les interrogations déjà posées sur l’inefficacité des institutions de la Vè République, désormais incapables de dégager des majorités représentatives du pays. Pour en avoir le coeur net, j’ai fait réaliser par Ousmane Diamanka, stagiaire en statistique chez Tripalio, ce tableau synthétisant les voix effectivement recueillies par les Frondeurs.

Les Frondeurs historiques

Pour dresser cette liste, j’ai choisi de revenir aux premières heures de la Fronde, c’est-à-dire les 41 qui avaient refusé, en 2014, de voter le pacte de responsabilité. Ce choix peut être contesté dans la mesure où il ne recouvre pas exactement ceux qui ont tenté de déposer une motion de censure contre la loi Travail. Jean-Marc Germain, par exemple, avait refusé de voter le pacte de responsabilité, mais ne semble pas s’être associé à la motion de censure de cette semaine.

L’inconvénient de la Fronde est qu’elle est mouvante. Il faut donc bien un jour faire une photographie de l’existant et se demander quel en est le noyau dur. Pour cette raison, j’ai choisi la photo de 2014, celle qui regroupe les premiers à s’être désolidarisé du gouvernement Valls.

Voici ce que le tableau donne:

Frondeurs de 2014

On le voit, ces 41 députés représentent à eux seuls un corps électoral de 3,4 millions d’électeurs. Sur ce total, ils ont obtenu 20% des inscrits au premier tour des législatives de 2012 et 27% au second tour. Sur l’ensemble du scrutin, ils n’ont à aucun moment atteint le million d’électeurs.

Les Frondeurs et la faillite de la Vè République

C’est quand même un sacré problème! Désormais, une loi qu’on peut abondamment critiquer, mais qui s’est prétendue essentielle pour la vie économique et sociale, est prisonnière d’un chantage organisé par des députés qui ont obtenu leur majorité et donc leur siège au bénéfice du très fort taux d’abstention aux élections. Si la vie démocratique fonctionnait normalement en France, et donc si les électeurs votaient parce qu’ils auraient la conviction que le vote est utile, ces députés ne seraient probablement pas présents à l’Assemblée Nationale.

Prenons l’exemple de Pouria Amirshahi, qui nous saoule régulièrement avec ses considérations moralisatrices. L’intéressé avait par exemple prétendu lancer l’an dernier un mouvement citoyen.

Il est « indispensable pour notre démocratie d’engager dès maintenant un mouvement national citoyen de type nouveau, qui ne se résume pas à la résistance nécessaire aux graves dangers qui menacent l’humanité et le vivant », écrit ce député.

Bravo! mais qui est-il pour lancer des idées pareilles? Un député élu avec 10.000 voix sur 100.000 inscrits en 2012. Bonjour le candidat citoyen!

Mais le plus beau trophée reste celui d’Arnaud Leroy, député d’Andorre et de Monaco, qui ne manque vraiment pas de sens de l’humour. Cet obscur député s’était abstenu sur le pacte de responsabilité. Mais, en 2016, il réalise le grand écart en rejoignant le mouvement En marche! d’Emmanuel Macron. Voilà qui s’appelle avoir de la suite dans les idées…

Suis-je devenu partisan du « ni droite ni gauche » auquel on essaie de réduire cette initiative ? Non. Je crois simplement que l’heure est venue d’assumer devant les Français la possibilité de mener de concert des chantiers de long terme pour le pays, ces grands projets qui réclament un large consensus et une stabilité face aux alternances.

Ben voyons! après avoir frondé contre le pacte de responsabilité, supprimons les élections pour éviter les alternances.

On relira avec délectation l’oublié Appel des 100 de 2014 où le député Leroy avait apporté sa signature à des mesures dont on sait qu’elles sont aux antipodes des propositions d’Emmanuel Macron. Eh bien oui! ce sont eux, ces calculateurs opportunistes à la petite semaine qui prennent la démocratie en otage.

Tirez-en les conséquences!

16 commentaires

  1. karl dit

    Cher Éric, je ne pense pas que le problème vient des institutions de la 5ème rep… le général qui a voulu cette république pour instaurer une démocratie stable contrairement à la 4ème (le pauvre avec tout ce qu’ il a fait pour ce pays a été éjecté démocratiquement par les ingrats. ..) la 5ème rep… a permis à des gens de votre conditions sociales d atteindre des sommets par le mérite et l effort national. Hélas depuis plus de 3 décennies la machine mise en place a réussi de pervertir les institutions en mettant en place un système dont le spectacle n est pas bon à voir… nous avons besoin juste d hommes politiques honnêtes

  2. Non seulement les frondeurs ne représentent rien, mais ce qu’on appelle « la gauche » en général non plus. Comment imaginer que l’on puisse intellectuellement adhérer à un tel tombereau de mièvreries, d’ignorances et de stupidités ?
    On peut expliquer la chose de plusieurs manières. L’une d’entre elle est l’immigration récente: Pouria Amirshahi, Anne Hidalgo, Manuel Valls, Pierre Moscovici: structurellement et intellectuellement troublés par leur déracinement, ils ont ainsi une raison de basculer. L’autre est la sexualité: Beaupin n’aurait jamais pu pécho autant aux républicains: il n’y a de bons plan culs que chez les idéalistes. Une autre encore est le devoir de mémoire: ne pouvant vivre sans dissonance cognitive l’association de mitterand et de bousquet, on célèbre d’autant plus la morale pure et l’idéalité qu’on se sent sali par les génocides communistes et nazis qu’inconsciemment on se reproche.
    Mais tout cela va finir, et la gauche disparaitre. Le seul débat démocratique entre adultes qui tienne est celui entre Juppé et Fillon. Au delà on est dans les dialogues en cours dans les asiles d’aliénés.

    • Stephane dit

      Je vous fais ce pari: Juppé ou Fillon? Vous allez être vachement déçu. Et puis cette droite là est tellement naze. Et puis ce jeu d’ alternance est catastrophique. On ne change pas de capitaine en pleine tempête, ça valait pour 2012, Vous feriez bien mieux de reconduire Hollande 5 ans de plus et ceci pour deux raisons: il va tuer la gauche que vous haïssez tant et il le fera beaucoup mieux qu’ un type venant des républicains, mais il a pour cela besoin de 5 ans supplémentaires. Depuis des mois avouez que le spectacle est un vrai régal. La seconde c’ est que paradoxalement, seule la gauche est capable de mener des réformes libérales, ce n’ est pas parfait loin de là mais en attendant, elle le fait et la reconduire lui donnera une plus grand légitimité. Macron ne fait que détourner l’ attention pour ramener une aura de gauche autour de Hollande, la Nuit Debout poursuit le même but mais en se caricaturant.
      J’ ajouterai une troisième raison: il y a des chances pour qu’ Hollande n’ arrive pas au bout d’ un second mandat à force de jouer avec la discorde. Et bien tant mieux, ce sera l’ heure des explications, et d ‘ici là il y aura eu un gros ménage chez les républicains ( du moins je l’ espère).

      • mmhh…. Pour mieux tuer la gauche, réélisez donc Hollande, c’est lui qui le fera le mieux, d’autant mieux qu’il est le seul vrai libéral qui réforme. Pas mal comme argumentation, fallait y penser, on se croierait à nuit debout vers 22H 30, quand on se prépare à enfin sortir l’afghan, le vrai, celui qui vide les couilles.

          • Décu ? Qu’est ce qui vous fait dire ça?
            Vous vous faites traiter de branleur défoncé à coté de la plaque et vous voulez toujours jouer à l’infirmière? Vous êtes vraiment cool vous !

        • Stephane dit

          Primo moi je ne vous ai traité de rien, j’ ai juste émis l’ idée que reconduire Hollande pouvait avoir du sens. Maintenant, si pour vous tout le débat démocratique est chez les républicains entre un sourcilleux et un vieux chauve , et nul part ailleurs, et bien je vous envie. Bon vote monsieur.

          • Je maintiens : vous êtes tout à fait cool, au point que je vais arrêter de vous insulter tant cela ne mène à rien !
            Puis je suggérer que certains pensent que la France se trouve maintenant dans une situation économique dangereuse du fait de la totale incapacité à tout ce qu’on appelle la gauche d’exercer des fonctions gouvernementales ?

            Ces gens en sont à considérer que la personne que vous voulez reconduire devrait être, elle, ses maitresses, ses singes et certains de leur trop cools supporters reconduits dans l’asile pour autistes dont on n’aurait jamais du les sortir.

  3. déception positive dit

    Cette approche à partir d’un tableau donnant les résultats en pourcentage des inscrits est effectivement intéressante mais il faut l’élargir à l’ensemble de la classe politique toutes tendances confondues et là vous donnerez à découvrir qu’il n’y a en fait que très peu d’élus démocratiquement légitimes c’est à dire élu par plus de 50% de leur corps électoral. Et la classe politique, toutes tendances confondues, s’en accommode très bien. A l’extrême, moins il y a d’électeurs inscrits allant voter mieux c’est car, alors, les « combinaziones » entre gens d’appareils sont bien plus faciles à gérer: il y a besoin de beaucoup moins de « clients » à gérer et à récompenser pour pouvoir être élu. Par ailleurs vous n’entendrez jamais un élu se targuer d’être un élu largement élu et s’appuyer sur sa légitimité démocratique car dans le milieu ce serait considéré comme un crime de « léserépublique ». N’oubliez pas que, de plus en plus aujourd’hui, ce qui est « démocratique » est vilipendé comme étant synonyme de « populiste »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *