Accueil » Le somptueux (et immoral) cadeau d’Hidalgo à ses fonctionnaires

Le somptueux (et immoral) cadeau d’Hidalgo à ses fonctionnaires

Cet article a été lu 22410 fois

On le sait, Anne Hidalgo, ancienne inspectrice des affaires sociales, aime les fonctionnaires. Sur le papier en tout cas car, comme l’indiquait Didier Le reste (Front de Gauche), ancien leader des cheminots de la CGT au Conseil de Paris le 26 octobre 2015:

Le blocage du point d’indice est une attaque en règle contre le niveau de vie des agents car les prix, entre autres des biens de consommation courante et des loyers continuent à augmenter et, de fait, les agents vivent de moins en moins bien. Voilà pourquoi nous comprenons que les agents se mobilisent et revendiquent des taux de promotion de 100 %. C’est avant tout pour défendre leur pouvoir d’achat et ils ont raison.

Les agents de la Ville sont mécontents et, officiellement, seules des questions de pouvoir d’achat sont en cause.

Anne Hidalgo et ses petits cadeaux…

Pour remédier à cette situation, Anne Hidalgo a discrètement fait passer une mesure au Conseil de Paris, lors du débat d’octobre sur l’orientation budgétaire de la Ville, qui semble passée inaperçue: la (très) forte augmentation du quota de logements sociaux municipaux attribués aux fonctionnaires de la Ville.

Pour en retrouver la trace, il faut se pencher sur un compte-rendu de réunion des délégués du personnel de Paris Habitat en date de novembre 2015, qui explique ceci:

Hidalgo

Assez curieusement, cette communication n’est pas publiée (sauf erreur de ma part) sur le site de la Ville de Paris. Une hausse de 33% des attributions de logement aux fonctionnaires constitue en tout cas un superbe cadeau.

Un rapide calcul permet d’en mesurer l’impact. Hidalgo a annoncé 10.000 logements sociaux nouveaux en 2016. Un quart de ces logements devrait être attribué à des fonctionnaires municipaux, soit 2.500 attributions. C’est précisément le nombre de créations de postes que la Maire a annoncé dans ses services. Autrement dit, tous les nouveaux fonctionnaires parisiens pourront être logés par la Ville.

Rappelons que la Ville compte 55.000 agents pour près de 2 millions d’habitants, soit moins de 3% de la population. 25% des attributions de logements sociaux réservées à 3% de la population bénéficiant de la garantie de l’emploi… Même le Parti Communiste de l’Union Soviétique n’avait pas osé.

12 commentaires

  1. Rodolf dit

    C’est normal, elle prépare sa base électorale. Un fonctionnaire de la mairie ou autre salarié de l’hôtel de ville qui ne réside pas sur Paris ne pourra pas voter. Donc mathématiquement elle sera réélue haut la main. D’où ma proposition de privatiser les logements sociaux tout en encadrant les loyers.

  2. ikomal dit

    Le plus étonnant reste que cette discrimination éhontée à l’encontre des non-fonctionnaires de la ville ne fasse l’objet d’aucune attaque, aucune poursuite pénale (et pourtant c’est bien ce que ça mérite)

    • balthazar dit

      Il faut être lucide
      Vaut il mieux que ces logements très coûteux soient attribués, comme ils le sont aujourd’hui, à des populations allochtones ou à des militants associatifs, syndicaux ou des « artistes » proches du pouvoir?

    • Deres dit

      Vu que les journalistes « nécessiteux » ont aussi droit à leur quota de HLM parisien, ce sujet fait l’objet d’une omerta complète dans la presse. C’est aussi cela le clientélisme.

  3. Stanislas Poitevin, militant écologiste et responsable associatif dit

    Et nos gardiens d’immeubles, d’origine provinciale ou portugaise, sont traités comme des esclaves par ces gens-là.
    Depuis les « inspectrices » ou inspecteurs généraux (généreusement logés en HLM de luxe) jusqu’à la promotion Voltaire du camarade Pépère, la maxime est « ASSERVIR pour se servir » … et tout faire pour rester au pouvoir.

  4. Jean Citadin, Administrateur honoraire, professeur et responsable associatif dit

    Et « ces gens-là », comme vous dites, passent devant tout le monde dans les magasins proches des mairies.
    Pas de file d’attente pour les logements sociaux, pas de file d’attente dans les commerces … et tous les privilèges possibles et imaginables.
    Avec les économies faites sur les loyers, « ces gens-là » se payent des studios ou appartements de rapports, en aggravant la crise du logement pour les travailleurs et leurs familles. Ou encore, comme le gros cloporte Le Guen, député du 75013 enrichi aux frais des Mutuelles de l’Education nationale, ils se payent des résidences secondaires somptueuses … et minorent leurs déclarations de patrimoine !

  5. Joseph Favreau Officier des Palmes académiques dit

    Et encore… « ces gens-là » peuvent se payer les voitures les plus hauts de gamma, Mercédès et BMW.
    Les cadeaux faits à « ces gens-là » contribuent à l’aggravation du déficit commercial de la France.
    Et à l’encombrement des rues de Paris … et sans payer les contraventions.
    Voir l’exemple du gros truand dénommé Placé… que Pépère vient de nous placer comme ministre de la Réforme de l’Etat.
    Une honte de plus pour la France et pour les fonctionnaires qui travaillent dans des conditions méritoires.
    Joseph Favreau Chevalier dans l’Ordre du Mérite

  6. Jo dit

    Du clientélisme à bon compte. Ces socialos sont une honte. Ce sont des hypocrites, limite je préfère les droitards qui, en matière, de corruption te la mettent plus ouvertement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *