Accueil » L’Etat belge pour le port du voile en entreprise

L’Etat belge pour le port du voile en entreprise

Cet article a été lu 7889 fois

Malgré les attentats du 22 mars 2016, l’Etat belge prend une position stupéfiante: il délègue un avocat, aux frais du contribuable, pour combattre devant la Cour de Justice de l’Union Européenne l’interdiction du port du voile en entreprise.

L’Union Européenne accepte l’interdiction du voile en entreprise

Rappelons d’abord cette décision de la Cour de Justice de Luxembourg dans le cadre d’une question préjudicielle posée par la Chambre de Cassation belge, concernant une salariée licenciée parce qu’elle portait un voile islamique dans son entreprise:

Dans ses conclusions de ce jour, l’avocat général Juliane Kokott estime que l’interdiction faite à une travailleuse de religion musulmane de porter au travail un foulard islamique ne constitue pas une discrimination directe fondée sur la religion, dès lors que cette interdiction s’appuie sur un règlement général de l’entreprise interdisant les signes politiques, philosophiques et religieux visibles sur le lieu de travail et ne repose pas sur des stéréotypes ou des préjugés relatifs à une ou plusieurs religions déterminées ou aux convictions religieuses en général. Dans un tel cas, il n’y a en effet pas de traitement moins favorable fondé sur la religion.

On ajoutera ici les considérations pleines de bon sens exposées par l’avocate générale:

Cependant, alors qu’un travailleur ne peut pas « laisser au vestiaire » son sexe, sa couleur de peau, son origine ethnique, son orientation sexuelle, son âge ni son handicap dès qu’il pénètre dans les locaux de son employeur, on peut en revanche attendre de lui une certaine retenue pour ce qui concerne l’exercice du culte au travail, que ce soit en matière de pratiques religieuses, de comportements motivés par la religion ou, comme en l’espèce, de tenue vestimentaire. L’étendue de la retenue qui peut être attendue d’un travailleur dépend de l’examen global de tous les éléments pertinents du cas d’espèce.

La clarté de cette prise de position se passe de tout commentaire. Reste à savoir quelle position la Cour de Justice retiendra in fine.

L’Etat belge pour le port du voile en entreprise

C’est donc avec la plus grande stupéfaction que la presse belge nous révèle que l’Etat belge, frappé il y a moins de trois mois par des attentats épouvantables revendiqués par des salafistes, a décidé de dépêcher un avocat pour contrer la position de l’avocate générale de la Cour de Justice.

Le ministère belge des Affaires étrangères a envoyé un avocat devant la CJUE pour défendre la position préparée par l’administration de l’Emploi, qui stipule qu’il s’agit en l’occurrence d’une discrimination directe.

Aucun des ministres contactés par L’Echo n’a souhaité commenter la position belge dans ce dossier.

Rappelons qu’une loi belge interdit le port du voile pour les fonctionnaires en service. Une fois de plus, on ne peut que s’interroger sur la dissociation d’attitude entre l’Etat employeur et l’Etat législateur, en Belgique comme en France. Pourquoi exiger des entreprises qu’elles accèdent à certains droits dont les fonctionnaires s’exonèrent?

La Belgique, inutile et toxique

Tout le monde se souvient que la Belgique est une création de la Prusse et de l’Angleterre de 1815 destinée à amputer la France de ses territoires naturels pour l’affaiblir après l’épisode bonapartiste. Cette fiction allègrement maintenue vivante depuis 200 ans à force de récits fabriqués de toutes pièces sur « les Belges » montre, année après année, sa toxicité pour la France.

Par une faiblesse coupable liée au naufrage français totalement imputable à une élite décadente, la France n’a pas décidé, le 14 novembre 2015 au matin, de reprendre en main les quartiers de Bruxelles passés sous contrôle islamiste. Pire: une part non négligeable de l’élite française continue à se comporter comme une cinquième colonne en pariant sur le salafisme pour assurer sa réélection. Les dernières décisions d’Anne Hidalgo l’ont montré.

Placés sous l’hypnose de médias abondamment subventionnés par l’Etat, l’opinion publique s’entend à longueur de temps dire que tous ceux qui contestent ce travail de sape sur nos valeurs laïques sont de dangereux extrémistes fascistes. Quand les effets de l’hypnose se dissiperont, il sera sans doute trop tard.

19 commentaires

  1. Stéphane B dit

    Bonjour
    Quand j’ai lu le titre, je me suis demandé si c’était une blague. Ben non, c’est la triste réalité. Les défenseurs de la pensée critique de l’Université Libre de Belgique doivent bien avoir des positions pour nous éclairer là-dessus. J’aimerai bien la connaitre. Mais quels sont les arguments de l’État belge ? En ouvrant ainsi la boite de Pandore, ils accréditent aussi le fait que l’Europe n’est pas lus ce qu’elle était, une entité sereine, détachée du religieux. Aujourd’hui donc, une partie de l’Europe se veut religieuse, du moins d’une religion, et est prête à asservir et soumettre les femmes. Effroyable !

    • Jacques dit

      L’ULB est contrôlé par les francs macons laicards. Ils sont clairement anticléricaux et haissent le catholicisme (leur degré d’intolérance à l’égard du catholicisme est impressionnant) mais pour ce qui est des islamistes, bizarrement, ils s’en accomandent très bien. L’ULB a une longue pratique d’islamogauchisme.

      L’attitude de certains musulmans est choquant: ils veulent imposer leurs lois ici et refusent de s »intégrer et puis, ils osentaccuser les européens d’être racistes. S’ils se sentent discriminés et n’aiment pas nos lois, ils n’ont qu’à rentrer chez eux

      • Kelt dit

        Sache que la plupart des musulmans sont des convertis et sont donc bien chez eux. La plupart des musulmans ne veulent rien imposer, ils veulent pratiquer leur religion tout simplement sans gêner autrui. C’est en faisant de la religion musulmane un bouc émissaire que les gens se révoltent n’importe comment. C’est dommage pour nous car ces pseudos musulmans salissent notre religion et pour vous car ils commettent des actes barbares.

        • Jacques dit

           » la plupart des musulmans sont des convertis et sont donc bien chez eux » faut arrêter de fumer. En europe, la plupart des musulmans sont issus de l’immigration

           » La plupart des musulmans ne veulent rien imposer, ils veulent pratiquer leur religion tout simplement sans gêner autrui » Ils considèrent juste leur religion supérieur à nos lois. Ils refusent d’abandonner leurs pratiques arriérés contraire aux valeurs de l’europe. Ils doivent s’intégrer ou se casser

        • Le port du voile est considéré en Europe comme inesthétique et non éthique. Il viole le sentiment public et se trouve être le marqueur de la communautarisation et du clivage des sociétés européennes. Cela doit cesser.
          Qu’en Belgique, déjà marquée par la fracture nord sud, wallon/flamand linguistique et sexuelle, on se résigne à ces fractures là n’est pas surprenant: cet état là est failli et corrompu. Inefficace, aussi: sa police laisse se faire violer ses petites filles et assassiner ses touristes sans rien faire.

          @Kelt
          Vous êtes un troll ou un inconscient: le vous/nous que vous décrivez, sans doute depuis l’étranger ou depuis un ghetto, ce qui revient au même, révolte beaucoup trop de gens pour qu’il ne se passe pas quelque chose à un moment ou un autre, à « votre » détriment hélas, car ce sont les minoritaires qui souffrent toujours le plus.

  2. Jacques dit

    Non, la Belgique n’est pas une création de la Prusse. En 1815, la Belgique a été donné aux Pays Bas. En effet, ils voulaient une sorte d’état tampon suffisamment fort (Pays Bas) pour résister à la France. La Belgique est devenu indépendante en 1830 à la suite d’un soulèvement populaire. Les grandes puissances ont fini par accepter la création d’un état belge (alors qu’à la base, ils y avaient bcp de réticences de reconnaitre l’indépendance de la Belgique de la part des grandes puissances car cela violait l’accord qu’ils avaient conclu entre eux après la défaite de Napoléon).
    Pour reconnaitre le Belgique, celle ci a été obligé de devenir un état neutre.
    Je rappelle aussi que la Belgique est resté pendant plusieurs siècles sur le contrôle de l’Espagne ainsi que de l’Autriche.
    Donc, pourquoi faudrait t il la rattacher à la France ? On ne peut pas nier des différences culturelles entre la France et la Belgique (même francophone). Peut être est ce que parce que l’auteur vient de Liège et que c’est bien connu qu’ils sont assez proches de la France mais Liège n’est pas toute la Belgique. Loin de là. (Et tant mieux, soi dit en passant).

    • Absolument.
      Remarquée par César comme distincte de la Gaule, la Belgique est une entité complexe, mais une entité. Toute l’histoire l’a démontré.
      De plus, la Belgique n’est plus française et au minimum depuis Charles Quint, quoiqu’on en dise. Après Louis XIV, la Belgique fut autrichienne, et malgré la francisation Napoléonienne ne fut jamais véritablement française. Le royaume belge de 1815 le consacra, car la France, en quelque sorte définie par la défaite de Napoléon, ne fut pas démembrée par les amis des émigrés de retour. La Belgique lui était donc arrachée, pour toujours.
      Le reste fut aussi bien sur le rejet des « autres », les protestants du nord, et cela a compté au moins autant.

      Et puis je n’arrive pas à comprendre les raisons de la destruction de la cathédrale Saint Lambert de Liège par les français et les belges en 1794. Détruire l’une des plus grandes cathédrales gothiques d’Europe par fanatisme déshonore la Belgique. Votée et soutenue par les Liégois, cette abomination fut encouragé par un peintre belge, Léonard Defrance. Mais bon sang, pourquoi ont ils fait ça ?

      • Durand dit

        Les différences culturelles entre France et Belgique sont minimes. C’est mon point de vue de Français dont le pays englobe des Bretons, des Provençaux, des Normands, des Gascons, des Alsaciens, etc. Les régions françaises ne sont pas plus différentes du reste de la France que la Belgique. Question de point de vue, donc…

        @ François Carmignola :
        « Remarquée par César comme distincte de la Gaule, la Belgique (…) »
        Affirmation maladroite puisque la Belgique et autant gauloise que le reste de la Gaule. En fait, la phrase précédente est mieux formulée ainsi : la Gaule belgique + la Gaule celtique + la Gaule armorique etc. forment la Gaule.
        Le mot belgique est adjectif et je pense correct de parler aujourd’hui de France belgique 😉 Toutefois je veux bien ne pas insister sur cette expression si elle gêne nos amis Belges, eu égard à l’état actuel de délabrement avancé de la France (mais les Belges sont-ils mieux lotis ?).

        • @Durand
          « Remarquée par César comme distincte de la Gaule, la Belgique (…) »
          Désolé: les belges sont clairement considérés par César comme l’un des 3 grands peuples de la gaule avec les aquitains et les celtes. Leur caractérisation comme nation est ainsi antérieure aux invasions franques !
          Même si l’argument est un peu spécieux, il tient tout à fait: les régions entre seine et rhin sont particulières.
          Vous parlez de différences culturelles et semblez ignorer que celles qui séparent les provinces françaises sont compensées par un sentiment national puissant qui s’appelle la France et qui n’a JAMAIS, vous entendez JAMAIS, réuni la Belgique à la France.
          Banaliser l’appartenance de la Belgique à la France est un non sens comparable à celui de l’appartenance de l’Algérie à la France. C’est une illusion absurde et coupable, hélas présente dans certains esprits bobos brouillons et ignorants de l’histoire et du monde.
          Surtout situés en Belgique d’ailleurs. Car cette confusion historique et mentale est d’abord le résultat de l’effondrement du socialisme des wallons, considérés avec le plus grand mépris raciste par les 6 millions de contribuables flamands qui financent les errements de leur chômage et du clientélisme effréné envers leur misérable immigration. Ces 3 millions de francophones cherchent désespérément un généreux donateur pour « investir » dans leur « avenir », celui dont il dispose actuellement n’en pouvant plus. Et bien ce ne sera pas la France, et d’ailleurs elle n’en veut pas, elle commence l’année prochaine une mutation que ces pauvre wallons ne pourraient pas supporter.

          • Durand dit

            @ François Carmignola :

            Sur la Gaule : désolé, vous paraphrasez ce que j’ai écrit et contredisez votre affirmation précédente sur la Belgique « distincte de la Gaule ». Peut-être votre premier jet n’a-t-il pas fidèlement traduit votre pensée, auquel cas il ne coûte rien de l’admettre.
            Qu’il y ait des particularités n’est contesté par personne. Ces particularités ne sont évidemment pas un problème. Elles sont à conserver.

            Mais voici qui pique vraiment les yeux : « Banaliser l’appartenance de la Belgique à la France est un non sens comparable à celui de l’appartenance de l’Algérie à la France. » (F.C.)
            – Premièrement, c’est une façon originale de rappeler que la création de l’Etat Belge était, elle, sans doute un non-sens ! Un non-sens qui a un petit peu duré, car il est ici question de rapports de forces plus que de l’avis éclairé et intemporel de ce brave Jules César. Et le rapport de force depuis Waterloo n’est pas très favorable à la France / aux Gaulois / aux francophones (voyez le problème de la façon qu’il vous plaira, ça ne change pas grand chose sur le fond).
            – Ensuite, sur votre comparaison Belgique-Algérie – ou Belges-Algériens, car c’est plutôt de cela, en réalité, qu’il s’agit… je ne crois pas avoir besoin d’argumenter.

  3. karl dit

    Les belges sont plus tolérants et plus sérieux que les français. Quant à la crème liégeoise il faut la consommer avec modération. Je regrette ce genre d article pour attiser les esprits et chauffer la haine…

      • karl dit

        Mollenbeck est un laboratoire… je comprend les flamands longtemps malmenés et méprisés par les wallons lorsque ces derniers avaient la maîtrise du charbon et du textile. .. il s agit de deux identités dans un état ç est rare…

          • karl dit

            Je ne suis pas fanatique de l histoire. Je préfère l archéologie puisque c est plus scientifique et elle va chercher plus loin… Aujourd’hui il y a deux théories de l histoire humaine: l origine animale (singe) ou enfants d Adam. Malheureusement il y a toujours ceux qui soufflent la préférences et ceux qui se croient supérieurs ou inférieurs… l être humain a du mal à reconnaître ses torts et voir ses defauts

        • Mollenbeck un « laboratoire » ? La silicon valley du djihadisme plutôt ! Et quand je pense qu’on critique mes sophismes, celle là c’est la meilleure.
          Le clientélisme social wallon a totalement vérolé la région, une des plus corrompues d’Europe. Mélange de réduction d’impôts, de subventions et surtout de transferts sociaux nord sud, source de tensions racistes caractérisées. J’insiste sur le mot « raciste »: il est clair et net et se trouve, caché derrière la querelle linguistique, bien établi, à la hauteur de l’anti-racisme dont font preuve les gestionnaires des « laboratoires » multi culturels bruxellois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *