Accueil » En France, la production industrielle s’effondre en mai

En France, la production industrielle s’effondre en mai

Cet article a été lu 6754 fois

Ça va mieux! forcément! sauf que la production industrielle de l’Union est retombée en mai 2016, selon Eurostat. Démonstration est une nouvelle fois faite qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, et que rien ne prouve que l’année 2016 ne sera pas une année terrible. Malgré les affirmations triomphales de François Hollande, on regardera donc avec attention l’indicateur suivant:

production industrielle

L’Europe en plein sinistre industriel

Premier point, le plus évident: la production industrielle aujourd’hui reste inférieure de 5 points à ce qu’elle était en 2008. Autrement dit, l’Europe n’a toujours pas pansé ses plaies, ni économiques, ni industrielles. En données corrigées des variations saisonnières, la production industrielle bute en tout cas sur un indice de 105, avec une base 100 en 2010.

Donc, en admettant même que « ça va mieux », le mouvement est loin d’être linéaire et euphorique.

La France, 3è pire performance européenne

Pour compléter ce tableau, on lira avec attention les chiffres de production par pays:

production industrielle

Cette impressionnante matrice permet de mesurer les impressionnants écarts existant en Europe. Ainsi, par rapport à 2010, la Slovaquie a augmenté sa production industrielle de 42%, l’Irlande de 35%, la Roumanie de près de 34%. Les Pays-Bas ont perdu près de 13%, soit une performance pire que la Grèce, qui n’a vu sa production industrielle reculer « que » de 12% en 6 ans.

On notera que l’Allemagne a amélioré sa production de 6%… quand la France réalisait la troisième pire performance après la Grèce et les Pays-Bas, avec une chute de 4 points de la production. L’effet est particulièrement sec d’avril à mai où la baisse, en un mois, est de 8 points. Pendant ce temps, l’Italie connaissait un mouvement exactement inverse, avec une hausse de sa production industrielle de 8 points en un mois.

Ces quelques petits rappels ne sont pas inutiles pour mesurer la désindustrialisation du pays et la façon dont ce phénomène déstabilise l’ensemble de la vie politique française.

6 commentaires

  1. Citoyen dit

    Ici, pour le coup, l’industrie en Europe illustre le principe des vases communicants … Ce que les uns perdent, c’est les autres qui le gagnent.
    Il faut croire que certains sont moins attractifs que d’autres …. et certaines promotions de l’ENA, ont du mal avec de simples principes de physique.
    Même que les anglais (des gens de mauvaises meurs) ont annoncé qu »ils allaient réorienter le tapis rouge à leur avantage en jouant sur le taux de l’IS ! …. Des choses qui ne se font pas entre gens de bonne compagnie. Mais eux n’ont aucune morale.

  2. s dit

    Il faudrait lâcher les noms de ces crétins français patentés et hauts gradés dans la hiérarchie de la biendisance qui nous demandaient d’enseigner il y a 25/30 ans que la production industrielle c’était dépassé, qu’il fallait laisser çà aux pays émergeants (à l ‘époque la Chine ou les pas d’Amérique latine, voire l’Afrique) et que l’avenir pour des pays économiquement avancés comme la France était dans les services et l’économie de l’intelligence …. je suppose que ce crétinisme patenté a été largement partagé depuis par de nombreuses promotion d’énarques très intelligents dont le crétinisme patenté est encore aujourd’hui largement étalé par Hollande et ses copains de promo. D’autant qu’avec leur philosophie de partage du travail et les 35 h (que le monde entier doit sûrement nous envier mais qui sont la faillite d’une économie du service (cf. l’exemple du domaine de la santé)) , ils y ont ajouté que, production industrielle ou services, de toutes façons, moins on travaille plus on est respectable. Au sommet de la respectabilité il y a bien sûr, en France, l’homme politique qui, comme les aristocrates français de jadis, met un point d’honneur à pouvoir vivre toute sa vie au dessus des autres sans jamais avoir eu à travailler. Donc, vive les loisirs et à bas les gens qui travaillent dans l’appareil de production…. en attendant que le ciel ne nous tombe sur la tête… comme en 1789.

  3. zelectron dit

    De tous temps, l’industrie en France a toujours été la mal-aimée, voir la condescendance, teintée de commisération hypocrite, des hommes politiques à son égard …
    Pour ma part les presque 50 ans que j’y ai passé fondent mon jugement de mépris quant aux élus qui n’ont jamais mis leurs mains dans le cambouis et encore moins dans la bouse de vache* . . . c’est si déshonorant, n’est-ce pas , dit-il en trinquant avec son verre de pot ripoublicain.?
    *Je n’oublie pas que ce sont ceux qui le font qui nous permettent de vivre

  4. Citoyen dit

    «  »En France, la production industrielle s’effondre en mai » » … En mai, fais ce qu’il te plait … non, c’est pas ça …
    Ne faudrait-il pas y voir un problème d’inversion de la courbe ?…. Où, encore une fois, il se serait planté de courbe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *