Accueil » Les 3 dossiers chauds de la rentrée

Les 3 dossiers chauds de la rentrée

Cet article a été lu 7813 fois

Les vacances approchent et à peine ont-elles commencé qu’en arrière-fond, déjà, les rumeurs de ce qui fera la rentrée nous parviennent. Voici donc, en guise de petite préparation au retour, un point sur les dossiers chauds que vous retrouverez en septembre.

Le terrorisme, encore et toujours

Croisons les doigts pour qu’aucun attentat meurtrier ne survienne sur nos plages (dans le genre petit commando qui fait irruption sur les plages des Kalachnikovs à la maison et y provoque un terrible carnage) durant le mois d’août. Le pire malheureusement, même s’il n’est jamais sûr, n’est pas à exclure.

Quoi qu’il arrive, le terrorisme constitue un méchant choc exogène pour la population française. Personne ne sait encore jusqu’où ira le mal. Pour l’instant, le phénomène de représailles ethniques ne s’est pas produit, mais on peut se demander combien de temps continuera l’apparente paix civile qui règne en France.

Sur le champ proprement politique, la capacité du gouvernement à mobiliser les services publics restera sans doute l’une des principales interrogations qui secouent l’opinion et le débat public. C’est probablement sur ce terrain-là que se jouera une partie importante de la phase précédent les primaires à gauche et à droite.

L’avenir du multiculturalisme

Fortement lié au terrorisme, le multiculturalisme devrait continuer sa traversée du désert en France, entamée l’an dernier avec les attentats contre Charlie Hebdo. Le pays peut-il encore endosser une stratégie ethnique qui correspond peu à sa tradition et mène, partout dans le monde, à des échecs patents. Les violences aux États-Unis ont montré le naufrage de la discrimination positive et du patchwork ethnique. Les attentats en France soulignent les risques auxquels nous nous exposons en renonçant à une puissante politique éducative capable d’assimiler les nouveaux venus.

On peut imaginer que, dès la rentrée, la question des politiques éducatives soit posée avec d’autant plus de vigueur que la ministre alibi Vallaud-Belkacem affiche un bilan complètement nul sur le sujet.

Chômage, croissance, crise

Les derniers chiffres du chômage et de la croissance ont montré que le « ça va mieux » de François Hollande confirmait tout ce que l’on savait déjà de la profonde ignorance en économie dont cet ancien magistrat de la Cour des Comptes est porteur. En plus de 4 ans de mandat, toutes les prédictions et annonces économiques du Président ont été systématiquement désavouées par les faits. Le « ça va mieux » du 14 juillet, les promesses sur l’emploi et la croissance viennent, ces derniers jours, d’en reprendre un vilain coup sur le museau.

Le pire serait évidemment que ce ralentissement annoncé sur ce blog il y a quelques semaines ne se joigne à une déroute des marchés financiers à la rentrée. Pour le coup, la situation globale deviendrait extrêmement mauvaise.

Surveiller le pré-2017

Comme toujours à l’automne, les débats budgétaires seront à suivre. Cette année, les projets gouvernementaux mériteront un suivi à la loupe, dans la mesure où François Hollande devrait avoir la tentation de dilapider largement les fonds publics pour assurer sa réélection. Pour être à nouveau candidat, le Président aura besoin d’alliés. Voilà autant d’occasions de faire des cadeaux à des amis qui se sont parfois sentis maltraités par Manuel Valls.

Ce blog suivra avec une attention toute particulière ces évolutions et consacrera plusieurs articles à ces questions, notamment sous le prisme de la transparence du financement syndical, dont je parie qu’il sera un sujet privilégié.

D’ici là, bonnes vacances à tous.

9 commentaires

  1. Patrick Stan dit

    Entièrement d’accord avec vous … mais il faudrait VIRER notre ministre de l’Education Nationale qui voudrait faire apprendre l’arabe aux petits Français. Nous sommes en France, terre chrétienne, et soit les migrants et immigrés apprennent le français, soit ils retournent chez eux. Je suis pour la seconde solution.

  2. déception positive dit

    Vous avez oublié un dossier qui va transcender ces 3 là et les autres à venir: la campagne présidentielle de 2017 qui démarrera dès la fin septembre( par ici la démagogie) et même peut être avant s’il y a un nouvel attentat d’ici là ( puisque, hollanderies obligent, c’est maintenant notre ordinaire; ordinaire en pleine mutation d’ailleurs même si, avec tous ces préparatif de vacances, personne ne nous à fait remarquer que nous sommes passé du rassemblement place de la République ou de l’hommage aux Invalides au te deum à Notre Dame de Paris comme en 1914 avec ici l’union sacrée des Religieux et en faisant ainsi définitivement l’impasse sur ces « satanés » niçois et leurs velléités de demandes d’explication tendant bien sûr à remettre en cause « l’état de droit » au même titre que les pacifistes en 1914).

  3. Hermodore dit

    « assurer sa réélection » ?
    Comment voulez-vous que le Bon à rien du Palais assure quoi que ce soit? Plus que jamais, il est totalement disqualifié pour un poste qui le dépasse de façon stratosphérique. S’il avait la cuistrerie de se présenter quand même (ce que, connaissant l’ego irresponsable dudit Bon à rien, n’est pas à exclure totalement), il s’enfoncerait dans les profondeurs du classement au premier tour.
    Il faut être socialiste pour être convaincu du contraire.

    • Deres dit

      Il sera candidat et sera réélu. Il est prêt à tout faire pour cela, aider par ses nombreux amis en place qui ont tout à y gagner. Le budget 2017 et 2018 va être complètement explosé pour « acheter » cette élection à nos frais. La justice va aussi probablement aider en tapant fort sur Sarkozy et le FN. Les affaires vont resurgir en pagaille aussi juste avant les élections grâce à la presse aux ordres. Et je ne parle pas du monde du spectacle aux ordres et déjà largement acheté par la pérennisation légale des intermittents (le festival d’Avignon est largement plus protégé que la promenade des anglais …) qui va nous ressortir sa propagande anti-droite au début et la fin de chaque représentation comme en 2012, rappelez-vous. Et la création urgente à la rentrée d’une chaîne d’information controlée par le pouvoir n’est pas non plus anodine …

  4. yoananda dit

    « une puissante politique éducative capable d’assimiler les nouveaux venus »
    Je ne veux plus de nouveaux venus. Quand aux anciens, qu’ils aillent s’éduquer et s’assimiler en musulmanie et basta, puisqu’ils ne veulent pas s’intégrer.
    Marre des efforts « à la c** » pour des gens qui ne le méritent pas.
    C’est le monde à l’envers. Ils devraient en baver pour s’intégrer à un pays comme le notre, et on ne devrait faire aucun effort, ils devraient réclamer, et nous remercier d’être invités à la table au lieu de cracher dans la soupe.
    Et la, maintenant, il faudrait que nous, on les remercient de simplement ne pas nous égorger quand ça leur chante et leur dresser la tapis rouge en plus pour qu’ils daignent « s’intégrer »…
    Non mais ho …
    redescendez sur terre !
    ces cancres n’ont apporté que des problèmes.
    Faut arrêter de pousser mémé dans les orties la.
    Et je vous garantie que je suis loin d’être le seul. Très loin.

    • pierre dit

      Détendez-vous Yoanada, le plan se déroule comme prévu.

      Regardez :

      « Dans l’enquête d’opinion effectuée par Gallup, Norbert Hofer est crédité de 52%, soit un point de plus que dans la précédente enquête effectuée début juin, contre 48% pour van der Bellen.
      Cinquante-sept pour cent des 600 personnes interrogées citent la personnalité du candidat du FPÖ comme la principale motivation de leur choix, avant la « protection contre le terrorisme » (56%) et « une politique d’asile plus stricte » (55%), précise le journal. »

      Comme disait feu Desproges : « Etonnant, non ? » 😉

      Franchement, qui aurait pu prévoir cela ? 😉

      Chez nous le processus, même si plus lent, n’en demeure pas moins indentique.

      Le Système se disloque, peu à peu.

      Rendez-vous à la rentrée pour encore davantage de « Ca va mieux ».

      Toutefois, cette dislocation va forcément engendrer des tentatives désespérée du Système pour survivre ; c’est pourquoi des actes de violence, plus ou moins téléguidés, sont désormais certains.

      Ne serait-ce que pour faire diversion et faire peur.

    • dissident dit

      TRES JUSTE
      de toute facon, on ne pourrait assimiler qu un nombre reduit d immigres extra européens
      au dela d un certain nombre, inutile de songer a l assimilation et meme pas a l integration

  5. concombre_masqué dit

    1000 % d’accord avec le commentaire avec le commentaire de Yoananda.
    Il faut bien vous mettre dans le crâne que vous pourrez déployer toutes les « puissantes politiques éducatives capables d’assimiler les nouveaux venus » que vous voulez, elles ne serviront à rien vis à vis de gens qui ne le souhaitent pas. Et les musulmans présents en France n’éprouvent au mieux qu’indifférence pour sa culture, ses traditions, ses habitants historiques, au pire que haine et ressentiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *