Accueil » RSI: Martine Pinville fait un discours sous narcotique

RSI: Martine Pinville fait un discours sous narcotique

Cet article a été lu 7673 fois

Martine Pinville, la sous-ministre des petites mains, a prononcé un discours sous acide pour l’inauguration des locaux du RSI de Rennes. Alors que des manifestants protestaient dans la rue contre la toxicité de ce régime imposé aux travailleurs indépendants, la représentante du gouvernement, elle-même inspectrice des impôts, a déclamé les contre-vérités d’usage sur le dossier: les choses s’améliorent et vont quand même mieux que si elles étaient pires.

Discours ou provocation de Martine Pinville?

Sans surprise, puisque la langue de bois est la seule autorisée pour les ministres, Martine Pinville a défendu les contre-vérités officielles:

« En cinq ans, nous avons réalisé de vraies réformes au bénéfice des travailleurs indépendants, qui s’achèveront en 2017 pour assurer un service fonctionnel et de qualité aux 6 millions d’assurés »

Ah oui? En 2017, l’amélioration du RSI, à l’oeuvre depuis 5 ans (rien que ce délai en dit long sur l’étendue du dégât et la tolérance inouïe du pouvoir exécutif vis-à-vis de dysfonctionnements qui empoisonnent la vie de 6 millions d’assurés), sera donc achevée en 2017… Ceux qui ont fait une marche à travers la France en novembre pour protester contre le chaos du RSI seront heureux de l’apprendre. Ils peuvent en tout cas témoigner de l’étendue du mensonge officiel. Ceux qui postent régulièrement des commentaires cataclysmiques sur ce blog, décrivant le sort qui leur est réservé par le RSI y ajouteront leur voix.

Les indépendants, grandes victimes d’un système au service des fonctionnaires

On peut quand même se demander quelle rationalité ce genre de discours, qui ne peut résonner que comme une provocation, revêt dans un contexte aussi tendu. Il serait intéressant de voir quel discours Martine Pinville prononcerait devant ses collègues inspecteur des impôts si les difficultés du RSI se posaient depuis plus de 10 ans aux agents du ministère des Finances.

À n’en pas douter, ce que les gouvernements de droite comme de gauche banalisent, minimisent, parce que seuls les travailleurs indépendants en sont victimes, serait depuis longtemps réglé de façon expéditive si des fonctionnaires des Finances devaient le subir. Aucun syndicat de fonctionnaires ne tolérerait, pour ses ressortissants, le dixième, que dire: le centième des dysfonctionnements dont les indépendants sont l’objet depuis 10 ans.

9 commentaires

  1. Pierre dit

    Mettez-vous à sa place : elle s’en tape.

    Militante au PS depuis 1983 ! Fonctionnaire. Député. Conseillère municipale. Ajointe au maire. Cadre du parti. Conseillère régionale. Secrétaire d’Etat… Elle a tout fait. Parcours exemplaire. Apparatchik aux petits oignons.

    Elle en a accumulé des « points retraite », des avantages et des privilèges.

    Elle vous conchie, au sens littéral.

    C’est une ouineuse. Et vous, vous êtes tous des louseurs.

    Elle appartient à la race des seigneurs saigneurs.

    Et vous, vous êtes les têtes de bétail, dont l’unique fonction est d’être bien tondu, puis égorgé.

    Tant que les « indépendants », et les autres, ne comprendront pas qu’il s’agit d’une guerre, et que donc il faut rendre coup pour coup… les gens comme Martine continueront à…. se poiler.

    A vivre la belle vie. Et à se foutre ouvertement de votre gueule.

    Et vous continuerez à courir derrière votre « RSI »… avant de finir au « RSA »…

  2. Ikes dit

    le RSI dysfonctionne depuis 2008 grâce à la fusion si bien réussit du RSI avec l’Urssaf (les CCI ont été sollicitées à l’époque pour reconstituer les fichiers perdus).
    les commissaires aux comptes du RSI ont refusé de certifier les comptes de 2008 à 2013 et ceux de 2014 et 2015 l’ont été avec réserves.
    quand à Mme Pinville, j’aimerais bien savoir de quelles réformes parle t’elle ?

  3. Citoyen dit

    « … un discours sous narcotique »
    Faut dire qu’à Soférino, ils ont pris l’habitude (pas très bonne) de fumer de la moquette roulée… Avec les substances chimiques dont elle est constituée, les effets sont délétères … ça flingue les neurones par Kg …
    De fait, ils ont le raisonnement déficient. Faut être indulgent ….
    En même temps, avoir la vision troublée, ça les arrange … C’est plus facile pour rentrer dans le déni de réalité.

  4. Le drame du RSI « serait » du à une catastrophe informatique qui fusionna brutalement, (en échouant) deux fichiers sans sauvegardes préalables.
    La perte, irrémédiable, ne pouvait être rattrapée QUE par la réintroduction progressive, avec le temps, dans le système informatisé, de données présentes sur des papiers qui voletèrent de ci de là pendant huit ans. C’est mon interprétation et connaissance de la chose… Est elle correcte ?

  5. eliot dit

    Elle est le prototype du Hollandisme première époque. Une équipe de gens simples qui contredisaient les frasques Sarkozistes, de plus en plus imbuvables. Sous la houlette du professeur Ayraut, on allait remettre en place le social comme priorité de gouvernement. On avait un peu forcé sur le schnaps ! Elle se révélera tout à la fois incompétente, insipide, mais aussi inaccessible que les neiges du Kilimandjaro, sauf pour les obligés du pouvoir ou les relais d’opinion. Le lien avec le RSI, c’est peut-être son amour exalté pour la net-économie, les start-up et toute cette tribu pigeonnante qui a élu Macron comme chef d’escadrille (le jour ou….), ministre d’appartenance de son secrétariat d’Etat. Remarquez, après moult élections locales, dont une victorieuse contre Boutih parachuté national, une exclusion prononcée par le secrétaire national PS de l’époque, un certain Hollande, il faut réserver une grande occupation de son temps à la stratégie politique pour survivre. Ce Qui Fait Défaut pour aider les petits entrepreneurs. De Balzac à Bercy, les illusions perdues, c’était éventuellement pour les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *