Accueil » Grippe aviaire: après notre scoop, la justice ouvre une enquête

Grippe aviaire: après notre scoop, la justice ouvre une enquête

Cet article a été lu 4071 fois

D&E a évoqué fin janvier, avec plusieurs scoops et un reportage sur place, les doutes que l’épidémie de grippe aviaire dans le sud-ouest de la France pouvaient faire naître. En particulier, les circonstances troublantes dans lesquelles les zones d’abattage se sont mises en place, obligeant les éleveurs liés à une coopérative à abattre leurs animaux, là où les producteurs indépendants pouvaient continuer à gaver sans restriction.

Notre scoop suivi d’une enquête judiciaire…

Avec satisfaction, nous apprenons que la justice s’est emparée de ce sujet.

Une enquête pour « tromperie aggravée » a été ouverte concernant le transport de la volaille dans le Sud Ouest. En effet, des lots pourraient avoir été envoyés aux éleveurs, tout en sachant qu’ils étaient contaminés.

Les faits incriminés à ce stade concerneraient seulement des livraisons de canetons fin novembre 2016 par la coopérative Vivadour. Mais il est très vraisemblable que le Pôle Santé Publique du parquet de Paris élargisse ses diligences à d’autres faits, si l’enquête est menée sérieusement bien entendu.

Rappelons que l’abattage massif de canards, souvent sains et dans des conditions abominables (sur lesquelles nous n’avons pas entendu les organisations en charge du bien-être animal), n’a pas suffi à enrayer une épidémie dont on peine à cerner le sérieux.

Nous continuerons à suivre ce dossier…

5 commentaires

    • Citoyen dit

      « le canard enchainé est toujours en forme… »…. pour l’instant …. Sauf que s’il n’y prend pas garde, c’est la grippe aviaire qui le guette …….. D’autant, que c’est la saison !

  1. Jiff dit

    « si l’enquête est menée sérieusement bien entendu. »

    Toute l’issue est concentrée dans cette petite phrase… Étant un optimiste de naissance, je parierais donc que la « réponse » officielle sera: « circulez, y’a rien à voir » et ce, d’autant plus fort que vos articles pointaient pour le moins un certain laxisme (pour ne pas dire plus) des services étatiques.

  2. Zongo dit

    Ca commence à se voir gros comme le boule à Kim AssDashian, le melon de Macaron et les casseroles de l’ex-ump réunis que la soi disant épizootie de grippe aviaire qui revient comme par hasard tous les ans dans le sud ouest de la France ressemble à une immense manipulation visant à éradiquer une filière agricole typiquement française, avec la complicité manifeste des autorités.

    Question rhétorique : à qui profite le crime ? Qui cherche à tuer le foie gras ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *