Accueil » Le Parquet ouvrira-t-il vraiment une enquête préliminaire sur Macron le 15 mars?

Le Parquet ouvrira-t-il vraiment une enquête préliminaire sur Macron le 15 mars?

Cet article a été lu 7534 fois

Macron sera-t-il à son tour inquiété sur son patrimoine et sur la déclaration qu’il en a faite à la Haute Autorité de la Transparence de la Vie Publique (HATVP), le machin créé par Hollande dont la passivité exaspère beaucoup d’observateurs de la vie politique? L’opération s’annonce dans une certaine confusion, mais elle risque de marquer le deuxième tournant de la campagne.

Macron et sa déclaration de patrimoine

C’est un secret de polichinelle: le patrimoine d’Emmanuel Macron pose question. Poser question ne signifie pas anguille sous roche. Il signifie juste qu’on aimerait soulever la roche pour savoir si elle cache une anguille.

En l’espèce, trois impétrants ont signalé à la HATVP, courant février 2017, l’étrange situation d’Emmanuel Macron, qui déclare des revenus mobiliers importants, sans déclarer le patrimoine qui les explique. Ce courrier a circulé sur des sites que le Decodex a indiqué comme peu recommandables. C’est sans doute pourquoi la presse subventionnée a évité de s’en faire l’écho.

Le problème, c’est que les impétrants sont de vrais pitbulls: quand ils ont un bâton (même merdeux) dans la gueule, ils ne le lâchent pas. Face à l’inertie de la HATVP, présidée par Jean-Louis Nadal, fidèle soutien de François Hollande, les rédacteurs de courrier incendiaire mais difficile à contester auraient directement écrit au Parquet National Financier.

L’ouverture d’une information judiciaire le 15 mars?

Tout Paris ne bruisse plus que de cette rumeur: le Parquet National Financier aurait l’intention de se saisir d’un dossier bien embarrassant. Ne rien faire reviendrait en effet à nourrir les accusations d’impartialité subjective proférée ces derniers jours après les tracas de François Fillon et de Marine Le Pen. Il se murmure même que l’information judiciaire serait ouverte la semaine prochaine, lorsque les délais pour candidater à l’élection présidentielle seront proches d’être forclos.

Pour Emmanuel Macron, dont le programme a déçu par excès de hollandisme (Macron étant à l’origine du programme économique de Hollande en 2012, il n’y a pas de secret…), la séquence qui vient pourrait donc être difficile à vivre.

Dans tous les cas, qu’elle s’en empare ou pas, la balle est dans le camp de la justice.

15 commentaires

  1. Kafka dit

    Finalement Cheminade-Poutou, ça risque d’être notre deuxième tour.
    A moins que Poutou ait oublié de déclarer des heures sup non défiscalisées!

  2. François dit

    Tout comme l’UE tarde à ouvrir une enquête sur les emplois fictifs de Monsieur Bayrou (cf. les extrais de Mains propres, plaidoyer pour la société civile au pouvoir, publié en 2015 par Corinne Lepage, ancien membre du MoDem, et qui ont refait surface sur la Toile)

  3. Rodolphe dit

    Un parlementaire jadis en charge de la lutte contre la fraude sociale est poursuivi par la justice pour fraude fiscale et blanchiment d argent… ç est un membre de l équipe Fillon. Qui se ressemble s assemble…

    • sergio dit

      Vous ne citer pas ce membre…, même pas le courage !. Moi, je connais un certain M. Cahuzac grand copain de M. Hollande et de M. Macron et de M. Sapin etc… etc… QUI SE RESSEMBLE S’ASSEMBLE.

  4. Pierre dit

    Sans oublier… le soupçon de « favoritisme » dans l’affaire de la sauterie extravagante organisée à Las Vegas, (100 000 balles rien que pour l’hôtel !) dans le cadre d’une rencontre entre l’auguste ministre Macron et des startupeurs français.

    Macron ne sait pas qui a organisé cela. Selon une logique bien crapuleuse : « ça ne peut pas être mes serfs de Bercy puisqu’à Bercy mes serfs organisaient toujours un appel d’offres ». CQFD.

    C’est donc la Fée clochette, Batman, voire un admirateur, ou une admiratrice aussi secrète que riche.

    C’est parfait. Ils vont tous manger. Et au final, le petit Français, hagard, harassé… finira par vouloir gueuler un bon coup et votera Lepen.

  5. serge dit

    Si d »aventure le PNF ne se saisissait de rien du tout, on peut quand même remarquer que Macron devient le Hamon bis de la présidentielle sans trop s’en apercevoir. Après Bartolone, un peu magouilleur quand même, qui a le coeur qui penche pour Macron, on vient de voir Delanoe, un type super clean dans sa gestion parisienne, sortir de sa retraite socialiste et adouber Macron. En y ajoutant les parlementaires PS plus obscurs qui ont déjà annoncé leur « ralliement » on se trouve directement avec un PS bis qui fait campagne. Pour un candidat ni de droite, ni de gauche, qui n’a pas de carte du PS, cela la fout un peu mal. Au moins, sans la moindre casserole encore sortie, on sait facile pour qui il ne faut pas voter. Quand il a des amis pareils, Macron n’a pas besoin d’ennemis. Lui aussi est cuit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *