Accueil » Le beau cadeau de Hollande à un député copain-coquin

Le beau cadeau de Hollande à un député copain-coquin

Cet article a été lu 3541 fois

Nommer un député haut fonctionnaire à la fin de son mandat! Hollande a offert plusieurs cadeaux à ses amis politiques avant de quitter l’Elysée. Celui qu’il a offert la semaine dernière méritait d’être signalé. Il s’agit de la nomination de Pascal Terrasse, député socialiste de l’Ardèche et spécialiste des questions de dépendance (et de santé) comme inspecteur général de l’administration du développement durable.

Le député Terrasse et ses petits arrangements

On s’amusera, au passage, de lire les propos successifs de Pascal Terrasse, soutien initial d’Emmanuel Macron.

Ainsi, en octobre, l’intéressé déclarait:

Je garde une vraie amitié pour Emmanuel Macron. Qu’il ait démissionné du gouvernement, c’est bien… si c’est pour porter des idées. Mais il commet une erreur de stratégie en envisageant de se présenter à l’élection présidentielle. Je le soutiens donc tant qu’il n’est pas candidat. Le jour où il est candidat, ma position pourrait bien changer.

L’expérience montre qu’un député socialiste qui annonce un revirement est généralement un député socialiste qui attend un cadeau.

En janvier, le même Terrasse déclarait:

Le député socialiste de l’Ardèche ne soutiendra pas Benoît Hamon s’il remporte la primaire de la gauche dimanche prochain. Si Manuel Valls était battu, l’Ardéchois rejoindrait Emmanuel Macron. Il l’a annoncé ce lundi matin sur France Bleu Drôme Ardèche.

Nommez-moi inspecteur général, ou je soutiens Macron!

Finalement, Pascal Terrasse a eu le bon goût d‘annoncer, le 6 mars, son retrait de la course politique sans mentionner de soutien à quiconque. On ne sait jamais, pour la suite, vaut mieux ne pas insulter l’avenir. Mais, le 6 mars, il n’a rien dit sur sa brutale reconversion professionnelle…

5 commentaires

  1. lanaspre dit

    A forçe on en deviendrait Melenchoniste!!!! encore que je me suis laissé dire qu il avait lui aussi le derriere pas tres propre (pb de de cumul de remuneration de sénateur(1 paille!!) et du conseil general de l Essone)

  2. Citoyen dit

    Le nuisible de Corrèze est égal à lui même ! …. Sur ce plan au moins, il fait preuve de constance … il n’y a aucune surprise !
    Avoir le souci de maintenir cette capacité de nuisance, aussi affutée, jusqu’à la dernière seconde du temps disponible aux affaires … mérite presque le respect.
    Le cumul de ces manœuvres pourries, répétées à l’infini, permet de comprendre pourquoi ce pays est dans l’état où il se trouve …

  3. Citoyen dit

    Et tant qu’on est dans les nuisibles … Emmanuelli vient de baisser le rideau …
    C’est dommage qu’ils ne soient pas beaucoup plus nombreux, à Solférino, à quitter la scène … Cela ferait un bien immense à ce pays …

  4. Citoyen dit

    Et puisque l’on est dans les nuisibles, autant continuer … il y a pléthore !
    En effet, il y en a qui quittent le devant de la scène, comme le roquet, … et pourtant leur capacité de nuisance continue à produire ses dégâts en leur absence …
    Eh oui, tout comme les clébards qui laissent leurs déjections sur les trottoirs, ou qui lèvent la patte pour laisser leur trace au pied des arbes … ou comme ceux qui écrasent des boules puantes … le roquet catalan aura laissé derrière lui une déjection, une saloperie empoisonnée (une de plus) … En effet, les machines à sous ambulantes, vont être insidieusement déployées très prochainement (les saloperies sont d’autant plus efficaces, qu’elles se font avec discrétion) …
    Et pour que cette saloperie atteigne son paroxysme, elle sera externalisée (confiée au privé) … pour en augmenter le rendement !
    Et les gogos chanteront en chœur, que c’est pour la sécurité routière !
    Espérons qu’il y en a (nombreux), qui ne font pas partie de ces gogos, qui auront la bonne intelligence de repérer les endroits où ces engins de déjections seront garés, pour aller y mettre le feu (avec discrétion)… pour le bien de tous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *