Accueil » Emmanuel Macron sera-t-il le vrai ministre du Budget du gouvernement Philippe?

Emmanuel Macron sera-t-il le vrai ministre du Budget du gouvernement Philippe?

Cet article a été lu 6974 fois

Dans le nouveau gouvernement Philippe, il existe une anomalie autour du budget. Officiellement, la règle est celle du recrutement de gens compétents. Or, il existe un domaine qui fait exception à cette règle: les comptes publics.

Macron affaiblit les pare-feux budgétaires

Au ministère du Budget, libellé sous l’appellation Action et Comptes Publics, Emmanuel Macron a retenu Gérald Darmanin, ministre pour la première fois et… juriste de son état. Il pourra difficilement se prévaloir d’une connaissance approfondie des mécanismes budgétaires.

Il bénéficie d’un ministère de plein exercice. Il ne sera donc pas placé sous l’autorité de Bruno Lemaire, qui n’est pas plus expert que lui dans le domaine budgétaire.

Du côté de la sécurité sociale, la situation sera pire. La ministre de la Santé, qui chapeaute aujourd’hui la direction de la sécurité sociale, est médecin et n’a aucune expérience de l’aspect budgétaire de la protection sociale.

Techniquement, donc, le dispositif Macron paraît très fragile.

Une centralisation à l’Élysée?

Le plus probable, donc, si Emmanuel Macron veut assurer la maîtrise des comptes publics comme nos partenaires européens l’attendent, est qu’il recentre le processus budgétaire à l’Élysée et qu’il soit le vrai ministre du budget. C’est la meilleure façon non seulement d’éviter les mauvaises surprises, mais de parer toute tentation du Premier Ministre de s’émanciper des arbitrages présidentiels par le resserrage des cordons de la bourse.

Dans la composition du gouvernement se dessine donc une hyperprésidence où les ministres n’auront que très peu de marges de manoeuvre.

10 commentaires

    • Pierre dit

      Bien vu… En fait, ces « ministres » n’ont aucune importance.

      Au mieux ils font « figure » (quand femme et « diversifiante »)… au pire ils serviront de parfait fusible voire de tête de turc (exemple emblématique : Bruno Lemaire, totalement décérébré, qui va se prendre toutes les manifs dans tronche, mais l’appel de la soupe est trop fort pour ce collabo imbu de sa petite personne).

      Voilà pourquoi il ne faut pas laisser Macron s’en sortir aussi facilement.

      L’opposition doit être frontale, irréfragable, adamantine.

      Ne pas faire comme cette engeance d’Hollande qui se barre avec ses 15 000 balles de retraite, content de lui, et persuadé d’avoir laissé son empreinte sur l’histoire.

      Avec un peu de chance, Jupiton va se prendre en pleine poire le seul vrai missile capable de faire des vrais dégâts : une récession carabinée.

      Les derniers chiffres macro aux USA, Chine… sont plutôt inquiétants.

      Si ça pête alors… ce sera septembre 2008 facteur X.

      Et à ce moment, la petite gueule arrogante de Macron servira de paillasson collectif (au mieux)… Jupiter ou pas Jupiter.

      • Citoyen dit

         » … ses 15 000 balles de retraite …  » … à vérifier … il y a déjà quelques temps, « Marianne » l’avait estimée à 36000 … et ils avaient l’air très au fait du sujet …. Qui est dans le vrai ?

  1. Citoyen dit

    Rien qu’avec les noms des 3 sinistres d’état, il y a (au choix), la possibilité d’exploser de rire … ou d’être extrêmement inquiets……. Collomb, Hulot, Bayrou …. du lourd, qu’on vous dit !
    Les vacances de Mr Hulot étant terminées, un nouveau film va pouvoir être tourné dans la veine de J.Tati, mais là, dans la catégorie film d’horreur !
    Ensuite, le tandem Collomb/Bayrou à Police/Justice, risque bien lui aussi de donner un film d’horreur …

  2. Evariste dit

    Peut-être en effet Macron sera-t-il « le vrai ministre du Budget », mais officiellement il ne le sera pas.
    Cela a son importance et c’est malin de la part de Macron. Combien de chances que la France enraye la spirale de la faillite en appliquant le programme de Macron ? Aucune…

    Ainsi, aux ralliés de droite, Macrollande a confié les difficultés : Matignon, économie & comptes publics. Ceux qu’on verra en première ligne de l’actualité en cas de plans sociaux et crises, c’est Bruno Le Maire et Darmanin, et si Macron s’en tient à sa « présidence jupiterienne » alors c’est Edouard Philippe qu’on verra partout sous le feu roulant de l’actualité.
    Je pense que François Hollande est fier de son rejeton.

  3. Citoyen dit

     » … les ministres n’auront que très peu de marges de manoeuvre. » … ça dépend lesquels ….
    Collomb avait laissé entendre qu’il voulait appliquer à la fRance ce qu’il avait fait à Lyon …
    Comme relaté ici … :
    http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Religion/L-Institut-de-civilisation-musulmane-de-Lyon-la-subvention-adoptee
    http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Police/A-Lyon-la-police-priee-de-lever-le-pied
    Permet de comprendre pourquoi il a été embauché à ce poste …

  4. serge dit

    Pour l’instant, en attente des législatives et des premiers retours d’ordonnances comme annoncé, Macron va nous le faire Zeus qui laisse son gouvernement d’experts (sic) se mettre en lumière. D’où l’intérêt d’avoir un LR comme 1er Ministre, et deux LR à l’Economie et à l’ex-Budget afin que les citoyens jugent par eux-mêmes de l »incompétence crasse de ce parti (en ré-appuyant sur le cas dette Sarkozy et tutti quanti).
    En parallèle, l’organisation sous-jacente de la Défense, des Affaires Etrangères et des Affaires Européennes (une bonne équipe là aussi) semble indiquer les prémisses du glissement européen de Macron (récup de l’UE de notre droit de veto au Conseil de Sécurité des Nations Unies, de notre dissuasion nucléaire sur le modèle des transferts puis « spoliation » d’Airbus et Arianespace vers Hambourg et Brême). Ceci nous rapportera quelques valises de QE de la BCE et un oeil bienveillant d’Angela pour notre dette. Après seulement, Macron récupérera le suivi direct des finances, une fois LR cramé et l’Allemagne sympa. Tout baigne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *