Accueil » L’anthologie des pires prestations des candidats En Marche aux législatives

L’anthologie des pires prestations des candidats En Marche aux législatives

Cet article a été lu 8238 fois

Les candidats En Marche aux législatives font froid dans le dos. Agissant comme un seul homme, ils refusent systématiquement tout débat public contradictoire avec leurs adversaires de second tour. Quand on assiste à leur prestation: on comprend pourquoi. Décidément, l’hyper-présidentialisation pratiquée par Macron transforme la démocratie en caricature.

De toutes parts, les candidats En Marche sont accusés de refuser des débats contradictoires avec leurs adversaires. Compte tenu des prestations cataclysmiques de ceux qui les ont acceptés, on comprend cette consigne. Il ne faut surtout pas que les citoyens se rendent compte de l’abaissement global du niveau des parlementaires que le renouvellement va produire. Bravo à Jean-Paul Delevoye chargé des investitures d’En Marche. Un vrai sabordage de pro.

Anthologie des candidats En Marche aux législatives

Voici donc quelques vidéos qui témoignent du désastre En Marche pour la prochaine mandature.


Le débat compliqué de Fabienne Colboc… par LePoint

Si beaucoup d’internautes ont vu ce débat avec Fabienne Colboc (qui ne l’a pas empêché d’être en tête dans sa circonscription), d’autres moments mémorables ont été moins vus.

À Paris, l’ineffable mélenchonienne Danièle Simonnet a coincé son adversaire Person sur un marché, en montrant le creux total de son discours politique sur le sujet.

Ou comment Emmanuel Macron s’est entouré de godillots pour mener campagne, et pour détenir tous les pouvoirs.

Libération

De fait, si on trouve des candidats de tous les partis refusant le débat, Libération a compté quelques dizaines de circonscriptions (compte non exhaustif) où les candidats de LREM ont préféré éviter la confrontation. Ceux que nous avons contactés nient toute consigne et invoquent des raisons d’emploi du temps et une campagne de terrain. La direction du parti macroniste parle, elle, de «raisons personnelles».

18 commentaires

  1. Pierre dit

    Oui bon ce sont des débutants, des amateurs, et sont impressionnés par les caméras. Et alors ?

    Au moins ils ne sont pas encore -tous- bien pourris par des décennies de clientélisme et de magouilles.

    Pour certains, cela viendra bien entendu.

    Mais la question de fond est : depuis quand les députés sont censés être « intelligents » ?

    Dans les mandatures précédentes, il y a toujours eu de belles brochettes de crétins congénitaux, de crapules décérébrées, de petits Machiavel en solde à Prisunic, etc.

    Bref, rien de neuf.

    Tout cet attelage de toute façon partira à sucette.

    En outre, je vous rappelle un fait fondamental : la « politique » en France ne se fait plus DEPUIS LONGTEMPS à l’Assemblée nationale !

    Bref, tout cela n’a aucun intérêt.

    Le centre du pouvoir c’est Bruxelles (les Bruxellois) et la BCE.

    Tant que les veaux resteront dans le diptyque UE / Euro… ils resteront prisonniers du camp de concentration.

    Macron, pas Macron, ou Macron et demi.

  2. sémaphore dit

    Quelle importance, réellement?
    Ils ne seront là que pour voter les lois que le Conducator leur enjoindra de mettre en application.
    Pas de réfléchir, surtout pas…

  3. sémaphore dit

    Cela ne fait que souligner l’artificialité de ce phénomène politique monté à l’arrache dans l’urgence de la faillite de Flanby…

    • Jiff dit

      Certes, mais ce qui est effrayant, c’est que ce lobbying forcené ait fonctionné à plein avec les gens, alors qu’il ne reposait que sur du vent, à l’exception de la « loi travail » – et encore, puisqu’il ne s’agit que d’appliquer les GOPÉ à 100%, donc, pas du tout une initiative, plutôt une indication de complète soumission à Mémerkel.

      Maintenant, vu les premiers retours de bâtons en provenance de la même presse qui a justement fait ce jeu, nous allons peut-être bien commencer à rigoler doucement; et possiblement encore plus fort, car les « non-alignés » du diktat de l’immigration forcée risquent fort de changer la donne européenne assez rapidement. La tempête arrive vite, sémaphore, ça n’est donc point le moment de perdre la boule ;-p)

      Ça fait quand même mal au cœur de voir des candidats qui, non-seulement perdent leur contenance devant un objectif et un aréopage réduit et pas vraiment féroce, mais n’ont en plus visiblement pas révisé le minimum vital avant que de passer sous les feux de la rampe – je vous rejoindrai donc sur leur rôle de faire-valoir sans âme.

      Le souci, c’est qu’ils ne siègent pas juste pour l’année et qu’il ne leur faudra vraisemblablement pas longtemps pour rejoindre leurs anciens dans les domaines de la médiocrité (le plus dur étant déjà fait) et de la corruption réunis (ça viendra vite.)

    • Pierre dit

      Je rebondis sur cette antienne, ce slogan : « il aura tous les pouvoirs ».

      Mais quels « pouvoirs » ?

      D’augmenter la CSG de quelques points ? D’autoriser des « accords » machin chose de branche bidule dans les entreprises ? De faire des cérémonies répétitives à Oradour ? De laisser exploser l’immigration clandestine ? De compter les morts dans des « attentats » ? De nommer ici ou là des copains ?

      …. Ca change quoi par rapport aux 10 dernières années ?

      « Tous les pouvoirs », l’expression est pourrie à la trogne, et est juste répétée comme un mantra par certains médias et politiciens (qui sont terrorisés à l’idée de devoir moins croquer).

      Mais c’est une expression d’enfant, et d’enfant débile.

      Jupiton ne fera pas grand chose, car il ne peut…. pas faire grand chose.

      Tout ce nimportanawak se résume ainsi à une tautologie.

      Ce pays est devenu totalement fou.

      • Jiff dit

        « …. Ca change quoi par rapport aux 10 dernières années ? »

        Qu’au lieu de les faire sortir les pieds devant il faudra faire en sorte qu’ils ne sortent plus du tout.

        « Jupiton ne fera pas grand chose, car il ne peut…. pas faire grand chose. »

        C’est là que vous vous trompez, tout comme une majorité de gens, car si les grandes orientations sont maintenant prises|interdites|remaniées|imposées par l’ueMémerkel, il lui reste la poliotique intérieure, dont notamment:
        * la vingtaine de fichiers totalement illégaux, qui pourrait bien encore s’étendre,
        * les lois liberticides transformant lentement mais sûrement (telle la grenouille qui bout) ce pays en régime totalitaire – on est loin d’avoir tout vu dans ce secteur, où fort malheureusement, le terrorisme (_encouragé_ par l’état) sert de prétexte,
        * la « régulation » du web à la sauce May (« amusant » de voir ça d’ailleurs, alors que ce sont ses propres services secrets qui se tripotent la nouille avec les frères musulmans depuis leur création (qu’ils ont supervisé, d’ailleurs)),
        * le vernis de « libéralisme-poudre-aux-yeux » qui est, ou plutôt devrait-être avant tout, un système législatif clair et aéré, et qui n’est en fait qu’un joug supplémentaire s’abattant sur les épaules de 80% de ceux qui produisent des richesses (à ce sujet, plusieurs anciens pays du pacte de Varsovie sont _réellement_ très intéressant pour y créer une boîte, notamment à cause de leur flat tax, de l’absence de régulations débiles faites pour tuer les TPE, (à part celles de l’ue, mais ça va bientôt changer), et de l’absence d’une morgue Pavlovienne envers ceux qui gagnent de l’argent),
        * la discrimination irrationnelle des médias Russes sous des prétextes qui, selon les bonnes vieilles habitudes des neocons (donc, des sionistes), n’ont été ni nommés, ni bien sûr étayés par quelque preuve que ce soit…
        * etc.

        Vous pouvez donc voir qu’il leur reste un pouvoir de nous faire tous chier tout à fait respectable, et dont ils feront très certainement usage (selon les principes de la célèbre phrase de L.Ventura) si les gens ne sont pas prêts à sortir dans les rues pour se défendre.

  4. gérard dit

    Pas que des imbéciles chez EM:mon maire a été élu sur la promesse de contenir la fiscalité.Depuis qu’il est élu c’est explosion des dépenses(culture,rond points etc)et des impots locaux(+35%).Il est aussi nouveau en politique et suppléant de la candidate députée EM.EM ,la petite lumière qui attire tous les aventuriers arrivistes nouveaux venus

  5. Guillaume_rc dit

    « Bravo à Jean-Paul Delevoye chargé des investitures d’En Marche. Un vrai sabordage de pro. »

    Oui enfin, je l’ai entendu dire que sa cellule « investiture » examinait je ne sais plus combien de CV. Les journalistes n’avaient pas tiqué (pourtant c’étaient Zemmour et Naulleau souvent pugnaces) sur le fait que ça signifiait que 500 CV par jour étaient passés au crible.
    Avec 20 s de réflexion, on sait bien que c’est rigoureusement impossible. que ce genre d’affirmation prouve :
    – la mauvaise foi abyssale du parti qui ose sortir une énormité pareille
    – l’impossibilité dans ces conditions de faire une sélection rigoureuse, qui n’est donc qu’un casting.

    Mais je vois bien que dès qu’il s’agit de Macron, l’esprit critique des journalistes est défaillant (pour rester poli).

  6. Salvatore Migondis dit

    Faut voir le bon côté des choses… tout d’un coup les journalistes de la télé on l’air extraordinairement intelligent…!

  7. Citoyen dit

    « Les candidats En Marche aux législatives font froid dans le dos. Agissant comme un seul homme, ils refusent systématiquement tout débat public contradictoire avec leurs adversaires de second tour. » … ça ne vous évoque rien ?
    Dans les sectes justement … on ne discute pas les préceptes du gourou … ils ne sont pas discutables, on se contente de les suivre ….. Étrangement, il y a des similitudes avec l’exigence de conduite de ceux qui suivent le coran …. C’est peut être ça qui vous fait froid dans le dos …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *