Accueil » Pourquoi les GM&S devraient lire les interviews de Bruno Lemaire

Pourquoi les GM&S devraient lire les interviews de Bruno Lemaire

Cet article a été lu 9218 fois

Les salariés de GM&S sont toujours dans le pétrin! Selon toute vraisemblance, le site de La Souterraine est voué à la disparition, là où Bruno Le Maire avait promis d’aider. Mais la vraie réponse de notre brillant ministre de l’Économie est à chercher dans une interview qu’il vient de donner sur sa vision industrielle.

Il ne reste plus qu’une semaine pour sauver GM&S, l’usine d’équipement automobile de la Creuse. Selon toute vraisemblance, l’usine devrait rapidement fermer, après un passé chaotique qui illustre bien la désindustrialisation française et ses maux.

Comme d’habitude, les salariés devraient mener quelques actions d’éclat pour attirer l’attention de l’opinion publique sur leur sort. Et le ministre les fera recevoir par son cabinet pour les calmer et… finalement ne rien faire. Même dans la France renouvelée, ce vieux scénario se reproduit inlassablement.

GM&S face à la doctrine Lemaire

Si les salariés de GM&S lisaient les interviews de Bruno Le Maire, ils comprendraient plus facilement ce qui va leur arriver. L’AFP rapporte ainsi ses propos:

« Il faut investir le plus possible dans l’innovation, être capable de porter notre industrie vers les technologies de pointe » (…)

« Je considère qu’en matière industrielle, même si l’Allemagne a aujourd’hui une avance importante, nous pouvons rattraper les Allemands et créer un tissu industriel très puissant, parce que nous avons un atout, c’est d’être très fort sur la révolution digitale » (…)

« L’objectif n’est pas de garder toutes les activités industrielles possibles et inimaginables. L’objectif, c’est de tenir le cap: l’industrie de pointe, de la haute technologie, qui nous permettra de réussir dans la mondialisation »

C’est donc clair: la stratégie industrielle française va consister à investir dans l’innovation, les technologies de pointe, le numérique, et on va laisser tomber les vieilles activités industrielles.

La vision ringarde de Bruno Le Maire

On comprend bien la vision sous-jacente aux propos de Bruno Le Maire, et qui sent bon le cours de Sciences-Po des années 80, à l’époque où on inventait le micro-ordinateur et le téléphone portable. D’un côté, il y a l’innovation, la haute technologie, l’industrie de pointe, et ça c’est bien. De l’autre côté, il y a la vieille industrie avec ses ateliers répugnants et sa condition ouvrière rétrograde.

Que cette vision binaire n’ait rien à voir avec la réalité n’est évidemment pas le problème de ce ministre qui n’a jamais mis les pieds dans une entreprise en tant que preneur de risque! l’essentiel, c’est de faire croire aux Français qu’il a une réponse ambitieuse et moderne aux problèmes de notre temps. Comme par le passé, la classe politique renouvelée vit de discours et ne s’embarrasse pas d’agir sur la réalité.

Il faudrait pourtant que quelqu’un se dévoue pour expliquer à Bruno Le Maire que l’époque où il existait des secteurs innovants et des secteurs non-innovants est morte. Toute activité industrielle, y compris celle de GM&S, est susceptible d’être touchée par la révolution numérique. Il n’y a donc pas lieu de distinguer certains secteurs de prédilection pour mieux abandonner les autres.

L’erreur de base dans la compréhension de l’Allemagne

Puisque le propos de Bruno Le Maire est de rivaliser avec l’Allemagne, il faudrait aussi que quelqu’un lui explique que notre puissant voisin a fait tout le contraire de ce qu’il propose. L’Allemagne a en effet misé sur la modernisation et la numérisation de son industrie traditionnelle pour durer. Elle n’a certainement pas choisi de la délaisser pour inventer de nouveaux métiers loin de ses bases.

C’est évidemment une chimère coupable que de croire à des développements nouveaux, hors sol, dans le domaine industriel, par la simple volonté de l’État et sans qu’un tissu solide d’entrepreneurs existe pour faire le job. Cette chimère est d’autant plus dangereuse lorsqu’elle passe par l’abandon d’entreprises patrimoniales qu’on s’apprête à liquider pour les remplacer par du vent.

Dans le cas de GM&S, le bon sens consiste à demander à Renault et à Peugeot, qui sont les principaux clients de l’entreprise, de racheter l’usine pour la restructurer. Ce choix-là est plus pertinent que de maintenir cette entreprise sous perfusion en attendant que plus personne ne se préoccupe de sa disparition.

Inquiétude pour notre politique industrielle

En réalité, la ligne Bruno Le Maire va, de façon constante, consister à abandonner l’industrie manufacturière au profit d’une vision très élitiste d’industrie de pointe. L’écran de fumée de la technologie, qui repose pour l’essentiel sur du sable, dissimulera la désertion en ligne de l’aristocratie française vis-à-vis d’activités dont le pays s’est nourri mais qu’elle a toujours méprisées.

Programme En Marche

Au niveau national, nous complèterons et rationaliserons les dispositifs publics autour de Bpifrance.
Nous constituerons un Fonds pour l’industrie et l’innovation. Il sera doté de 10 milliards d’euros issus des actions d’entreprises possédées de manière minoritaire par l’Etat et sera placé au service de notre industrie et de l’innovation.
Nous mobiliserons les revenus issus de ces participations pour financer l’industrie du futur.
Ce rendement sera sanctuarisé et réinvesti selon les trois priorités suivantes :
L’investissement dans des initiatives locales visant à accompagner les transitions industrielles, notamment écoresponsables, ou à réindustrialiser des territoires déjà touchés par la désindustrialisation ;
La démultiplication de la dynamique Industrie du Futur ;
Le développement de solutions innovantes contribuant à relever les défis clefs de la transformation énergétique, environnementale, numérique et démographique de notre société.

26 commentaires

  1. Alain De Vos dit

     « L’objectif n’est pas de garder toutes les activités industrielles possibles et inimaginables. » justement si nous devons avoir un large volant d’activités variés. Nous avons besoin d’entreprises pour notre marché intérieur et d’autres pour l’exportation. Nous avons besoin d’une agriculture solide et diversifiée mais familiale.

  2. Joseph dit

    Bruno Lemaire a quelques trains de retard et une vision manichéenne du monde.
    D’un coté les idiots utiles de la mondialisation, pays abusivement et complaisamment nommés « en voie de développement », ateliers du monde, dont des abaques circonstancielles démontrent que la grande misère aurait été vaincue dans ces contrées. Main d’oeuvre incapable pour ce cher Lemaire de fabriquer autre chose que des produits de grande consommation, des automates humains.
    De l’autre coté, un terrain vague d’idées, les siennes, et celles de la plupart des personnels politiques européens, duquel surgirait des professions nouvelles, en s’appuyant pour soutenir cette thèse foireuse sur une supériorité supposée, la notre. Ainsi, nous serions seuls à pouvoir produire des objets à « haute valeur ajoutée » comme ils disent dans les cercles d’initiés.
    Alors que le monde se resserre, confiné dans l’étroitesse de son élargissement, notre Bruno national veut y voir une conquête, celle menée par des productions technologiques de haut niveau dont la planète entière serait en demande ? va savoir…
    Lemaire n’a pas lu Günther Anders, et s’il l’a lu, il ne l’a pas compris.
    Ce gouvernement est un ramassis de tocards recyclés dans le monde magique Macronien, il ne fait nul doute que tout cela va très bien se terminer.

  3. Jiff dit

    « être capable de porter notre industrie vers les technologies de pointe »

    Ça se confond tout à fait avec une vidéo vue hier de l’analyse rapide des orientations gouvernementales par Duhamel et Zemmour chez Y.Calvi à RTL, Zemmour a mis le doigt dessus tout de suite en résumant le tout par une phrase: « gouvernement par la science par des énarques saint-siméoniens ».

    « Que cette vision binaire n’ait rien à voir avec la réalité n’est évidemment pas le problème de ce ministre qui n’a jamais mis les pieds dans une entreprise en tant que preneur de risque! »

    C’est LE cancer actuel de cette société, où, comme beaucoup le prédisaient, l’on retrouve toutes les tares du socialisme, spécifiquement l’idéologie primant sur la vie réelle, plus de nouvelles, credos purement théoriques, obsession scientifique au détriment de l’humanisme – cependant, le grand timonier oublie une petite chose: qui a trahi une première fois recommencera à la première occasion.
    Et bien entendu, pratiquement aucun nouvel arrivant n’a jamais pris un quelconque risque dans sa vie – normal, dans une société où il a été découragé depuis +60 ans et où il est sévèrement puni en cas d’échec par une mise à l’écart, et sévèrement puni en cas de réussite par de gigantesques ponctions qui obligent tout entrepreneur qui se respecte à passer la moitié de son temps à optimiser ses comptes.

    « Dans le cas de GM&S, le bon sens consiste à demander à Renault et à Peugeot, qui sont les principaux clients de l’entreprise, de racheter l’usine pour la restructurer. »

    Pas d’accord, l’ingérance de l’état dans l’économie réelle dans ce pays a _toujours_ été une catastrophe dont la seule exception valable est les régies des eaux reprises en main au niveau départemental ou régional.
    Au niveau de GM&S, n’y aurait-il pas une absence totale de projection dans le futur, sachant que sur un type d’activité particulièrement gourmand en main d’œuvre, n’aurait-il pas fallu soit changer d’activité, soit étendre ses activités dans des secteurs à forte valeur ajoutée (les ordinateurs de bord, par exemple) ?

    « Inquiétude pour notre politique industrielle »

    Il n’y a pas que l’abandon de l’industrie manufacturière par la classe des menteurs/voleurs qui soit très inquiétante, l’autre souci, c’est que si le tir n’est pas très très vite rectifié, nous n’aurons plus la main d’œuvre hautement qualifiée nécessaire à cause des départs dûs au baby-boom; et ça, il faut au bas mot une génération pour le reconstituer à l’identique.
    Il est flagrant qu’ils croient tous également que c’est un pan de notre économie qui va mourir et qu’ils méprisent, comme vous le faites remarquer (mais connaissent-ils seulement la propre histoire industrielle de leur pays ?), ce qui dénote encore une fois une déconnection totale de la réalité, car ils ne savent même pas que si leur iphone-99 (on devrait en être à peu près là, non ?;) a été monté et assemblé en chine, ses coques ont nécessité de la CAO faite par des ingénieurs spécialisés ainsi qu’une industrie pointue employant des gens spécialement formés à la commande numérique pour la réalisation des moules (ou pas, certaines pièces ne peuvant se faire qu’à la main). Il ne savent pas non plus que l’injection plastique est un art que finalement assez peu de boîtes maîtrisent à la perfection, pas plus non plus que pour obtenir les nuances voulues, il faut de la chimie de haut niveau.

    La seule consolation que l’on peut espérer avoir, c’est que le réveil soit douloureux pour les vendeurs de vapeurs d’air qui ont encore élevé leur « art » d’un cran – avant, nous avions Ségolienne, maintenant, nous aurons Éole Hermès, mais sans âme…

  4. sémaphore dit

    Il n’y a pas que les Allemands qui chouchoutent leurs industries traditionnelles…
    Les Chinois aussi, qui ont l’ambition (et y travaillent dur, ne se contentant pas d’en parler) de devenir des industriels incontournables sans parler des discrets Japonais qui ne sont toujours pas en désespérance industrielle…
    Bruno Le Maire est un politicien de faible envergure qui imagine, d’autant mieux qu’il n’a jamais bossé dans une activité productrice que d’un vain vent, qu’on suscitera de l’industrie high Tech en deux coups de cuillers à pot en ayant tout liquidé auparavant et tout autour…
    Toujours cette présomption de vouloir faire croire que l’univers (au moins, c’est vraiment le minimum) attend patiemment et en tremblotant que la Grance arrive et s’y mette (enfin)…
    Sans que personne, évidemment, ne lui fasse concurrence, parce que tétanisé du réveil du grand diseux, petit faiseux…
    Personne pour dire à cet âne bâté que si on liquide à qui mieux mieux les sous-traitants automobiles, les constructeurs se fourniront ailleurs mais hors du territoire, d’autant mieux que les usines d’assemblages sont délocalisées, elles aussi et qu’elles ont tendance, elles aussi comme les bobos parisiens à vouloir consommer du produit local à faible distance du consommateur final (délire de fonx qui turbinent hors de toute réalité palpable, c.a.d. celle qui reste quand on s’arrête de rêver à des chimères…

    • Jiff dit

      « Les Chinois aussi, qui ont l’ambition (et y travaillent dur,  »

      Vers 2005, je suis passé voir un vieux copain qui fait du cycle et un peu de cyclo, surtout électrique; il avait une réplique chinoise de Solex (électrique) et j’ai été époustoufflé par la qualité des soudures qui auraient très bien sortir de l’usine du coin, alors que 15-20 ans auparavant on reconnaissait une soudure chinoise à 15 mètres.

      « Personne pour dire à cet âne bâté »

      Son retournement de veste « à la valls » montre bien qui il est et ce qui compte le plus pour lui, à savoir sa petite personne et ses grandes poches; alors, pas la peine d’épiloguer sur ce qu’il va pouvoir faire de bien pour le pays puisque les fondations sont inexistantes.

  5. Citoyen dit

    « Les salariés de GM&S sont toujours dans le pétrin! » …. ?… Que voila une étonnante nouvelle !!
    Les médias subventionnés nous auraient-ils menti ? …. En nous annonçant dernièrement que grâce à l’action déterminée du gouverne-ment, cette entreprise respirait enfin avec les commandes de Peugeot et Renault …. Ils auraient raconté des balivernes ?

    « Que cette vision binaire n’ait rien à voir avec la réalité n’est évidemment pas le problème de ce ministre qui n’a jamais mis les pieds dans une entreprise en tant que preneur de risque! » …. Ben oui, Le Maire fait partie de ces énarques qui n’ont pas réussi le stage de désintoxication … La vision micronienne de l’avenir, doit se situer dans les jeux vidéo …
    D’ailleurs en parlant de stage (d’intoxication dans le cas présent), les dépités en marche viennent de subir un séminaire d’endoctrinement, comme dans toute secte, pour apprendre à passer systématiquement en « mode godillot », quand ils passent la porte de l’assemblée … ou ailleurs … De fait, ils n’auront pas de difficultés à voter des inepties, présentées par les si brillants sinistres …

  6. tul dit

    Une des différences de la France avec l’Allemagne et d’autres pays, c’est que les salariés inventifs et compétents y sont mal payés et leurs inventions n’occasionnent aucune récompense, sans compter le désastreux management a-stratégique des cadres de direction français : http://www.inventionsalarie.com/

    Désormais, un ingénieur/scientifique a tout intérêt à ne pas travailler en France en raison du salaire et de l’ambiance de travail.

    L’innovation ne se réduit pas au software ou biotechs comme le croient ces Ilotes qui nous « gouvernent », elle se trouve dans tous les produits et concernent toutes sortes de technologies qui se complètent les unes les autres, mesures physico-chimiques, simulations numériques, mécanique, chimie, automatismes, fluidique, matériaux, hydro ou aérodynamique, plasturgie, impression 3D… C’est cette inculture techno-industrielle qui fait rêver certains d’instaurer une stupide taxe robots.

    • Jiff dit

      C’est vrai dans les grandes lignes (et extrêmement dangereux en terme d’améliorations/innovations, car chat échaudé craignant l’eau froide jurera bien qu’on ne l’y reprendra plus), mais pas partout; par exemple, Airbus a un programme de récompenses très attrayant et il n’est pas rare que plusieurs personnes se groupent pour trouver des solutions à des problèmes de production sur lesquels BE eti ngénieurs se sont cassé les dents. Mais bon, c’est Airbus, des gens qui ont déjà leurs propres programmes d’apprentissage de 2 ans par lesquels tout le monde passe, plus un tutorat en production pour que le savoir se réplique sans interruption.

  7. Pierre dit

    Bruno qui ?

    Voici une excellente synthèse de ce qui se passe depuis 2008.

    http://www.zerohedge.com/news/2017-06-25/icecap-most-investors-arent-prepared-see-what-behind-darghis-scheme-delay-inevitable

    Avec quelques graphiques.

    Le tout est vraiment bien fait. Et vous permettra de comprendre que Bruno (qui ça ? !) n’est qu’une flatulence (au mieux) dans le Grand ordre des choses.

    Pas de catastrophisme, ni de superlatifs… Juste le Réel, et quelques mesures qui permettent de jauger son énormité.

    Le Réel qui depuis 2008 est violé. Des lois économiques « naturelles » qui sont violées à répétition…. Et une population-poisson-rouge qui finit par prendre ce gigantesque travestissement, pour argent comptant (sans jeu de mot).

  8. MARVILLE dit

    Il n’y a q’un électeur de Macron pour penser un instant qu’il suffit de faire des réformes pour créer des vrais emplois en France. L’Allemagne ne veut surtout pas avoir aujourd’hui un puissant pays industriel et agricole concurrent à ses frontières, la seule chose qu’elle exige de son vassal français est de baisser l’imposition sur les cadres des grandes villes afin qu’ils achètent leurs beaux produits made in Germany. Quand je vois la comédie des macroniens parisiens au sujet des jeux olympiques, il y a vraiment deux France qui cohabitent sur un même territoire, les veaux périphériques devraient se rejouir dans un enthousiasme obligatoire de récupérer les dettes pour eux et les installations sportives pour Paris! En effet quel bonheur! Mais revenons à la lutte contre le chômage, Macron ne pourra baisser cette fameuse courbe qu’en adoptant la feuille de route allemande et donc, généraliser le temps partiel pour les femmes et mettre en place les minijobs pour tout le monde. Pour ce faire, il devra contourner le salaire minimum, supprimer les Prud’hommes, abroger la loi des travailleurs détachés et s’asseoir sur soixante-dix ans de code du travail. Ne pas oublier tant que nous aurons la même monnaie que l’Allemagne, nous n’aurons pas le choix!

    • Jiff dit

      « Macron ne pourra baisser cette fameuse courbe qu’en adoptant la feuille de route allemande  »

      C’est une ineptie et une meconnaissance totale des mecanismes de l’Entreprise que de penser que tomber dans les jobs €1 ou les contrats horaires pourrait infléchir un tant soit peu la courbe du chômage. Si on ne l’a pas dit une fois, on ne l’a pas dit 1,000 fois: ça n’est pas le gâteau qu’il faut couper en plus de parts, c’est le gâteau qu’il faut faire grossir pour que chacun en ait une part correcte.

      Hors, une entreprise n’embauche QUE si elle a une visibilité sur son carnet de commande, qui plus est, une visibilité qui lui dicte l’admission d’un nouveau membre pour que la charge de travail soit correctement réelisée dans les temps impartis – AUCUN chef d’entreprise sain d’esprit n’ira prendre un temps partiel et encore moins un mini-job alors qu’il-y-a du boulot pour un plein temps, par contre, les 2 questions qu’il va très longuement se poser, sont: « ai-je suffisamment de visibilité à moyen terme pour me permettre d’embaucher quelqu’un en CDI ? » et « et si jamais je me plante et que j’embauche une burne, comment m’en débarasser ? », parce que s’il se loupe sur le gugus, il et bel et bien baisé. Donc, sans parler de suppression des prud’hommes, il faut les réformer en profondeur, ainsi d’ailleurs que les « tribunaux de commerce » actuels dont les pratiques actuelles relèvent plus de la mafia que du juridique.

      Et les solutions adoptées par l’allemagne ne peuvent tout simpement pas fonctionner ici pour plusieurs raisons:
      * le tissu d’entreprise est totalement différents entre les 2 pays,
      * la législation, particulièrement tout ce qui touche à l’Entreprise, est extrêmement stable en allemagne, alors qu’ ici, il n’est pas rare de voir un réglement, une loi ou une taxe changer jusqu’à 4x/an…
      * l’allemagne a une mentalité teutone, la france, une mentalité méditérannéenne,
      * de tous temps, les dirigeants Allemands ont planifié à long terme (sauf récemment pour l’immigration) et sont restés sages en matière de dépenses parce qu’il ont strictement limité la taille de leur fonction publique et qu’elle ne bénéficie d’aucun passe-droit; les français ont 2x trop de fonctionnaires, les payent 25-30% plus cher que dans le privé et les économistes qui tiennent la route (donc, que vous ne verrez jamais à la TV) sont à peu près d’accord sur l’équation suivante: +1 fonctionnaire = +3 chômeurs,
      * l’école allemande, elle, fonctionne correctement; qui plus est, quand vous-êtes dirigé vers l’apprentissage, un soin particulier est porté aux connaissances générales, de façon à ce qu’il soit très facile de reprendre une cursus scolaire si besoin/volonté est,
      * quand les Allemands s’attaquent à quelque chose, ils vont jusqu’au fond; quand les français s’attaquent à quelque chose, ils mettent juste un coup de peinture neuve pour que ça brille et tant pis si la direction part en couille, que le bas de caisse est pourri par la rouille et que les freins ne fonctionnent pas – exemple flagrant de réactivité: l’école, il-y-a moins de 20 ans, l’allemagne s’est trouvé très mal placée dans le classement PISA, elle a fermé sa gueule, bossé et redressé la barre en à peine 12 ans; pendant ce temps-là, la france s’enfonce (mais il se trouve TOUJOURS quelques abrutis plus ou moins officiels pour rejeter la faute « à la méthodologie de test » ou autre connerie du même acabit sans bien évidemment jamais se remettre en question.

      Tout ce que vous-avez énuméré fait juste partie du programme sioniste de mise en esclavage des états, et la france est était le mouton noir à abattre (des fois, ô horreur, que ça donne des idées sociales à d’autres.)

      • Citoyen dit

         » … du programme sioniste de mise en esclavage des états,… » … Whaouh ! … Vous pouvez développer ?
        Pas sûr de comprendre …

        • Jiff dit

          Le sionisme, c’est la religion du pouvoir absolu et son bras armé est l’argent (et ce qui va avec, corruption, meurtres, etc).

          Quand on prend de la hauteur, histoire d’élargir le panorama, il est clair qu’il-y-a une volonté sous-jacente et commune à pas mal de pays industrialisés, si ce n’est tous, de réduire la population, mettre les états sous tutelle grâce à la dette (il existe plusieurs docs très intéressants sur YT à ce sujet, dont un us en 3 parties et presque 4H au total), puis les faire disparaître au profit d’une entité supranationale (c’est ce qui se passe actuellement avec l’ue).

          Sans doute avez-vous lû ça et là des histoires de puçage des humains; c’est fort malheureusement le dernier ou avant-dernier pas que nous vivons avant cela.
          Avez-vous remarqué la multiplication des lois liberticides, sous prétexte d’attentats où, aussi bizarrement que pour 9/11 et d’autres évènements, les terroristes laisse leurs papiers sur place, que pour Charlie Hebdo, aucun flic n’est intervenu __en plein Paris__, qu’une des vidéos, vite enlevée puis tronquée montrait bien qu’on avait affaire non-pas à des amateurs mais à un commando professionnel (ils prennent leur temps, leur démarche, le nettoyage final avant dégagement, etc) ?
          Et savez-vous ce qui est en projet dans une nouvelle loi veut donner la possibilité de vous extorquer vos clés de chiffrages ainsi que vos identifiants et vous forcer à informer lors d’un futur changement ?

          Avez-vous remarqué depuis quelques années la cabale menée contre l’argent liquide, à tel point que je ne sais plus lequel des pays du Nord est en ce moment même en essai sur l’argent purement électronique ?
          Mais techniquement, ça ne sert strictement à rien (ça, personne ne vous le dira), car ceux qui ont besoin de grosses sommes pour des coups foireux utilisent des circuits parallèles où l’argent ne bouge pas: vous allez voir le « banquier » local et vous lui donnez, mettons €100k, puis vous partez dans le pays où vous devez récupérer le fric, entretemps, le « banquier » du pays d’origine a pris la comm’ du réseau (~3%) et prévenu son homologue que vous vous empresserez de contacter en arrivant pour qu’il vous rende vos €97k.
          Savez-vous que même les vieux sont 100% pour cette débilité sans nom; quoiqu’une fois que vous leur ayez expliqué que s’il ont du bien et en font profiter enfants et petit-enfants, 11 ans plus tard le fisc leur tombera dessus pour leur réclamer des droits de donation, ils changent rapidement d’avis – l’insécurité (organisée) sert aussi à fiche la trouille au papy en le dissuadant d’aller retirer des espèces par peur de l’agression.

          Si vous-avez des notions d’économie, vous savez sans doute que l’inflation est la ruine des petits, mais savez-vous qu’elle est le pousse-café des gros ? On comprend mieux pourquoi le rôle assumé de la BCE est de _maintenir_ (voire, à cette heure, faire remonter) l’inflation à 2% (à ce taux, vous avez déjà perdu 9.6% de votre capital au bout de 6 ans).

          Pourquoi croyez-vous que de gros poissons, tel soros, financent tout un tas d’organisations et d’ONG pour favoriser l’immigration, notamment en europe ? Si ce n’est pour déstabiliser les états avec la complicité de leurs dirigeants (qui sont des burnes: ils sont pourtant bien placés pour savoir que les promesses que l’on fait n’engagent que ceux qui les écoutent) et faire baisser mécaniquement les salaires; et puis si au passage une bonne petite guerre civile se déclenchait par çi, par là, ça serait nickel pour les mêmes qui ont également des usines d’armement

          Pourquoi dans aucun pays du monde, la banque centrale n’appartient pas à l’état mais à des consortiums privés ?

          Au fait, vous savez qu’une femme juive de 67 ans s’est faite battre comme plâtre et défenestrer tout récemment et qu’aucun média n’a couvert ce meurtre ? Et savez-vous qu’entre 2015 et 2016 la Suède a enregistrée une poussée des viols de… 1400% ? Êtes-vous au courant qu’en Allemagne, les violeurs immigrés se retrouvent avec des peines réduites ou bien sont même relaxés de différents chefs d’accusation (par exemple, parce que la victime n’a pas été capable de prouver qu’elle avait été violée, malgré un prélèvement ADN positif et malgré que les voisin l’ait entendue crier) ?

          Avez-vous suivi la stupidité sans nom des démocrates aux usa, tentant par tous les moyens de déstabiliser Trump ? Savez-vous que Clinton Bill a été radié du barreau de l’Arkansas ?

          Je pourrais rester à taper jusqu’à la semaine prochaine que la liste ne serait toujours pas complète – évidemment, isolé, chaque fait ne mange pas vraiment de pain et certains semble n’avoir aucune corrélation avec les autres, mais quand on regarde le tout attentivement, le puzzle commence à se mettre en place, l’image finale apparaît et elle n’est pas jolie-jolie.

          • Citoyen dit

            C’est, comme il me semblait, une interprétation personnelle, un peu élastique du terme ….
            Pour le reste, il ne faut pas surinterpréter des faits bien réels, au risque de leur trouver des motivations qu’ils n’ont pas (ces motivations sont souvent plus terre à terre qu’on ne les crédites, même si c’est bien l’argent qui est l’élément déclencheur) ….

            Sur le sujet : « Pourquoi dans aucun pays du monde, la banque centrale n’appartient pas à l’état mais à des consortiums privés ? » …. Une réponse humoristique, mais pas que … : Parce que l’argent est une affaire trop sérieuse, pour la laisser entre les mains des politiques !

          • Jiff dit

            « une interprétation personnelle, un peu élastique du terme »

            Pas vraiment, c’est également celle de Thierry Meyssan dont je vous rappelle que c’est le boulot de creuser les culs de basse-fosse pour en extraire les infos cachées.

            « il ne faut pas surinterpréter des faits bien réels, au risque de leur trouver des motivations qu’ils n’ont pas »

            Tout à fait d’accord avec vous, sauf que là, je sous-interprète. Comprenez-moi bien, il ne s’agit pas de prendre le maquis en voyant le complot partout, mais bien d’assembler 2 et 2, et chez moi, ça fait 4 (quoique ça puisse se discuter très longuement sur un plan purement mathématique ;-p)
            S’il est tout aussi évident que certains évènements n’ont aucune corrélation, il n’empêche que tout le monde agissant plus ou moins dans le même sens, le résultat est le même.

            « Parce que l’argent est une affaire trop sérieuse, pour la laisser entre les mains des politiques ! »

            J’aurais plutôt tendance à dire que l’argent est une affaire trop sérieuse pour la laisser dans les poches des poliotiques !

            Pour conclure, avez-vous remarqué le nombre exponentiel de non-sujets, que ça soit dans l’information (internationale, hein, parce qu’en france il n’y a plus d’information depuis longtemps, il n’y a plus que de l’agit-prop), la science, et presque tous les autres domaines, où l’on vous dit qu’il faut circuler parce qu’il n’y a rien à voir – quand on ne passe pas des lois pour vous bâilloner définitivement ?

            Posez-vous les bonnes questions en exerçant votre sagacité, et surtout ne donnez jamais dans l’auto-censure, vous verrez que c’est très difficile, parce qu’au départ on a tendance à se dire: « nooon, ça serait trop gros/grave/important/illégal/monstrueux/anticonstitutionnel/Obiwan Kenobee », mais qu’en creusant on finit souvent sur: « cépôpossib ! ».

          • Citoyen dit

            Jiff, nous serons d’accord sur l’ensemble, sauf sur un point ….
            Thierry Meyssan dites-vous ?…. Celui du réseau voltaire ?….. Un gugus d’extrême-gauche … Et vous parlez d’aller chercher les infos cachées dans les culs de basse-fosse … Soyons sérieux !
            Dans ce cas, il ne s’agit pas de surinterprétation, mais avec lui, d’interprétation détournée par l’idéologie …
            Pour garder les yeux correctement ouverts, il faut bien faire la part des choses dans ses sources, et bien décoder d’où elles viennent …. pour ne pas être roulé dans la farine …

      • tul dit

        Faut pas chercher trop loin où sont les problèmes français, depuis 1 an que je suis en France, j’ai 10 fois plus de problèmes qu’en 8 ans d’Allemagne, exemples :

        – un job court dans une start up à la con bordélique travaillant à l’arrache
        – mon appartement de location avec fuite au plafond, il a fallu 6 mois pour résoudre le problème par un artisan incompétent, 3 mois pour que la voisine me remplisse le constat de dégât des eaux…
        – une chaudière à gaz mal installée depuis 7 ans entraînant encrassement, retours de CO et NOx , et les techniciens de maintenance, rapport à l’appui, refusaient de la réviser pour cause de non conformité. Les locataires précédents n’ont jamais alerté le propriétaire à ce sujet qui lui même devait se douter du problème, car il travaille dans le secteur du bâtiment et minimisait le problème.
        – une révision de ma voiture et changement de bougies, la voiture broutait, j’ai perdu 3 heures à devoir revenir chez le garagiste pour qu’enfin il s’aperçoive qu’il n’avait pas mis les bonnes bougies
        – je vous parle même pas de la Poste, y envoyer un recommandé international relève du parcours du combattant

        Et avant mon séjour en Allemagne, la liste est longue des aberrations que j’avais constatées dans le privé ou le public franchouillard.

        Une bonne part des français, pas tous, sont devenus complètement cons, laxistes, incompétents, susceptibles, escrocs et veules.

        L’ Allemagne n’a pas beaucoup d’efforts à faire pour surclasser un pays comme la France infesté de cloportes décérébrés.

        • Citoyen dit

          « Une bonne part des français, pas tous, sont devenus complètement cons, laxistes, incompétents, susceptibles, escrocs et veules. » ….. « un pays comme la France infesté de cloportes décérébrés » ….
          C’est exact … En mème temps (comme dirait l’autre), faites mijoter des gens normaux dans un bouillon de culture putride, pendant des décennies, et beaucoup, mème chez les plus résistants, finissent par se fondre dans le milieu …

  9. Citoyen dit

    Au delà du cas GM&S, qui en est un parmi tant d’autres, et très présentatif de ce qui se passe dans ce pays depuis l’arrivée du miteux en 81, ce qui importe, est de bien décoder les mécanismes qui sont à l’origine de la situation …. Et là, le tableau n’est pas reluisant … Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets …
    Au stade où nous en sommes, la question n’est plus de chercher des réponses généralistes pour colmater des fuites ici ou là … Le cancer du système a étendu ses métastases à tous les organes vitaux … Les seules sorties de secours sont individuelles, et c’est à chacun de fabriquer sa solution, qui peut emprunter toutes les voies imaginables … Le principe de base étant de se situer en tout ou partie hors système, pour effectuer ses échanges, quel que soit son niveau, individuel ou entreprise, par tout moyen autre que la monnaie officielle…
    Pour le salut collectif, il est déjà un peu tard …

  10. JulesXR52 dit

    « L’objectif n’est pas de garder toutes les activités industrielles possibles et inimaginables ». Allez, on lui dit à notre Bruno, homme beaucoup trop intelligent pour la fonction qu’il exerce, qu’il aurait fallu dire « … possibles et imaginables » ? Ou alors, car je n’ose croire vraiment que quelqu’un de si intelligent ait pu faire une pareille erreur, s’agit-il d’une erreur dans la transcription d’un discours ?

  11. Hors l’investissement dans la baisse de l’imposition, donc dans la baisse de la dépense publique qui la rend nécessaire, pas de salut.
    Il faut donc diminuer rapidement et fortement le nombre de fonctionnaires et augmenter la durée de travail des autres. Pfffhhh. Je vous récite le programme de Fillon… A appliquer en tout de suite, tout comme plus tard, après la catastrophe qui s’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *