Accueil » Paquet de cigarettes à 10 €: le triomphe de la morale bourgeoise d’En Marche

Paquet de cigarettes à 10 €: le triomphe de la morale bourgeoise d’En Marche

Cet article a été lu 6280 fois

Le paquet de cigarettes à 10€? C’est la mesure phare annoncée par Édouard Philippe lors de sa déclaration de politique générale mardi. Il flatte ainsi l’électorat En Marche, avide d’imposer une morale bourgeoise sous couvert de modernité.

Le paquet de cigarettes à 10€? L’idée est aussi ancienne que bien connue, malgré ses origines obscures. C’est un peu comme si elle était dans l’air depuis longtemps sans qu’on ne sache plus très bien par qui elle est venue. Voici pourquoi En Marche l’a mise en oeuvre dès son arrivée au pouvoir.

Une mesure qui frappe les milieux populaires

Premier point: la sociologie du fumeur n’est pas neutre. Selon les données les plus récentes, les fumeurs se trouvent d’abord dans les catégories sociales les moins favorisées. Ce fossé s’est beaucoup creusé depuis l’augmentation du prix du paquet de cigarettes.

Ainsi, l’écart de la proportion de fumeurs chez les cadres et les ouvriers a augmenté de 2 points depuis que le tabac est surtaxé par l’État. On aurait donc tort de croire que le renchérissement de la cigarette pénalisera les plus riches. Il frappera durement les catégories de revenus les plus modestes.

Rappelons qu’en 2014, on comptait moins de 20% de fumeurs chez les cadres, alors qu’ils représentaient près de 40% des ouvriers.

Autrement dit, le paquet de cigarettes à 10 €, c’est une mesure jugée d’autant plus légitime par l’électorat d’En Marche qu’elle frappe l’électorat des autres partis.

Une mesure efficace pour baisser la consommation…

Au demeurant, si l’augmentation du prix du paquet de cigarettes est socialement injuste, elle est, d’un point de vue sanitaire, efficace.

Le graphique ci-contre montre bien la corrélation directe entre la hausse du prix du tabac et la baisse de la consommation. Incontestablement le renchérissement du paquet devrait produire une nouvelle baisse de consommation.

… mais injuste fiscalement

Reste que le paquet de cigarettes à 10 euros pose un vrai problème moral. Selon les études menées, notamment le rapport de la Cour des Comptes de décembre 2012, le coût du tabagisme pour l’assurance-maladie est d’environ 12 milliards annuels. La taxe sur le tabac, qui représente 80% du prix du paquet, rapporte 15 milliards.

Autrement dit, les fumeurs paient largement pour leur santé. Toute augmentation de la taxation les rendra financeurs très largement nets de l’assurance maladie.

Même en utilisant les estimations les plus pessimistes du coût sanitaire des fumeurs (environ 17 milliards par an qui pèseraient sur l’ensemble des acteurs de la santé), le paquet de cigarettes à 10 euros ressemblera à une contribution excessive des classes populaires au remboursement des frais qu’ils causent par leur vice.

Autrement dit, le gouvernement Philippe prépare le financement de soins apportés aux plus riches par une contribution nouvelle sur les plus pauvres.

Quelle est la légitimité morale du paquet de cigarettes à 10€

Tout ceci pose la question de fond: pourquoi pénaliser les fumeurs?

On entend bien la raison cachée, qui a désormais force de loi: il faut protéger les individus contre le mauvais usage qu’ils peuvent faire de leur liberté. Au nom de la protection, il faut donc restreindre la liberté.

Chacun comprend la logique implicite: ces gens-là (les fumeurs) ne sont pas capables d’être responsables. Ils font un mauvais usage de leur liberté. Il faut donc les protéger contre ce mauvais usage en sanctionnant financièrement leur déviance.

On touche ici du doigt le triomphe de la France bourgeoise (celle d’En Marche) qui, avec le paquet de cigarettes à 10 € fait d’une pierre plusieurs coups.

D’abord, elle se prouve sa domination en imposant une règle de classe. Ensuite, elle nourrit son fantasme du prolétaire dominé par ses passions, incapable d’être libre et qu’il faut protéger contre lui-même. Enfin, elle déploie un ordre fondé sur l’idée simple que les pauvres doivent contribuer plus que les riches au bien commun.

La grande force de la morale bourgeoise est d’avancer masquée sous les couleurs de la protection et du bien-être.


27 commentaires

  1. Joseph dit

    Ce sont des mesures électoralistes, point. La grande lessive annoncée par Macron, comme avant lui Hollande le croisé de la finance et du chômage, tourne au nettoyage à sec.
    Autre phénomène et non des moindres, entre l’interdiction du cannabis que les progressistes veulent légaliser (ils ne sont plus à une contradiction près) et le paquet de clopes à 10€, le résultat est le même : c’est un interdit qui ouvre la porte à toutes les dérives mafieuses et marchés noirs.
    Franchement, il n’y a pas plus urgent ? Encore une fois, ne sont adoptées dans l’immédiat que les mesures donnant lieu à des prélèvements supplémentaires. On allège un peu les cotisations mais la CSG contrebalance plus que favorablement la rentrée d’argent pour l’état. Il y a fort à parier que le prélèvement à la source sera rapidement adopté car, je le dis depuis le début, cette mesure se soldera par une formidable augmentation des impôts sur le revenu, je l’estime à plus de 15% au total. Mais, le temps que chacun fasse ses comptes, il faudra au moins 3/5 ans pour faire un bilan sérieux, ce sera trop tard.
    Comme toujours, ce sont les mêmes qui casquent : les entreprises, l’électorat de la fameuse France périphérique qui du reste ne vote plus depuis belle lurette, les classes moyennes dont l’ouvrage de Guilluy décrit parfaitement qu’elle sont à géométrie variable.
    On continu comme avant, la France est exsangue et l’état continu de vampiriser les forces vives.
    Ah si, comme Hollande avant lui avec le fameux mariage pour tous, Macron met la GPA sur le tapis. Ça occupe les médias qui n’ont rien d’autre, et ça permet de traiter de nazis ceux qui s’y opposent.
    Sur les cartes, je propose de remplacer le mot « France » par LOL. Cher auteur, si vous avez des entrées en haut lieu, faite passer la proposition !

  2. tul dit

    De surcroît, ça encouragera la contrebande, donc le financement du crime organisé dont font partie les réseaux terroristes qui usent largement des commerces illicites. Résultat, l’état perdra les taxes sur les paquets vendus sous le manteau tout en facilitant le financement des mafias, bingo combo gagnant !

    Bref, voilà une mesure totalement contre-productive digne de LREM qui ne connait toujours pas le principe des effets de bord.

    Chapeau les artistes !

    • tul dit

      3 ème side effect, la qualité du tabac de contrebande sera plus nocive car aucun contrôle qualité, donc augmentation des dépenses de santé.

      Il serait plus utile de revoir les normes du tabac vendu légalement et d’y supprimer les adjuvants qui augmentent la toxicité du tabac fumé.

    • theodule dit

      vous touchez la l’hypocrisie de tous nos gouvernants : on augmente le prix du tabac en France mais on ne fait rien pour contester les prix des pays à bas prix :Andorre ,Espagne, Luxembourg etc qui génèrent une masse de trafics qui de fait sont plus ou moins tolérés L’Europe qu’on nous vente (avec le grand mot harmonisation) sert à quoi
      tout autre sujet :l’ extrème discrétion des médias sur ce qu’a soulevé le Canard Enchainé sur N Hullot ses revenus et sa fondation .Etonnant quand mème Entre les Ganellon et les casserolles des ministres et certains membres de LREM commencent à être chargés Dire qu’il y a des naïfs qui ont cru à la » moralisation »

      • Citoyen dit

        « … mais on ne fait rien pour contester les prix des pays à bas prix » ??? … Pourquoi ?… Les français du haut de leur promontoire (et de leur sagesse éternelle (il est vrai que l’on a des représentants sur l’Olympe)) devraient leur interdire de vendre au prix qu’ils veulent ?… Sinon, on leur envoie la Gestapo ? ou notre Furher de Bercy ?
        Ne serait-ce pas le problème inverse ? A savoir, que c’est la France qui est au-dessus du prix normal ?

  3. Pierre dit

    … C’est surtout le « triomphe du besoin de pognon » !

    Rendez-vous compte… On en est déjà à 15 milliards d’euros de recettes ! 100 milliards de francs (pour les vieux boucs comme nous)… Ca vous pose une somme ! 😉

    Toujours plus ! Il faut nourrir le Leviathan.

    C’est en fait un gigantesque hold up fiscal, un de plus, qui se prépare. « «La montée en puissance de la fiscalité carbone sera accélérée», a annoncé le premier ministre, Édouard Philippe, dans son discours de politique générale, mardi.  »

    Tabac, CSG, taxes vertes… Comme Sarkozy, Hollande, Macron va nous faire un festival.

    Mais comme d’habitude dans notre modernité 2.0, on emballe la chose sous des torchons « écolo », « santé » etc.

  4. Citoyen dit

     » à 10 €  » … C’est l’économie parallèle qui se frotte déjà les mains ! ….
    Le parallèle avec le cannabis est intéressant …. La clope va devenir plus chère que le joint … C’est peut être une volonté de faire basculer le marché ?

    Et pour le « … prolétaire dominé par ses passions, incapable d’être libre et qu’il faut protéger contre lui-même. » … il n’y a pas que le prolétaire qu’il faut protéger contre lui même … Bercy entend protéger tout le monde, contre ses propres pulsions, en gérant son argent à sa place …
    Résultat, il faut que chacun s’organise pour se passer d’eux …

    Pour le paquet à 10 €, c’est du même niveau qu’avec le racket des automobilistes …. Quand l’état se permet de racketter sur la route, ceux-là mêmes, qui par ailleurs le nourrissent, pourquoi ceux-ci continuaient-ils à le nourrir ? … à moins d’être stupides …

  5. Raaraa dit

    L addition va être salée et les veaux vont dirent moui hhh. Après la mesurette de la clope viendra la vente des patrimoines jusqu’à la mise aux enchères des monuments historiques.
    Il faut payer un jour le confort d hier…

  6. Deres dit

    Ne nous voilons pas la face. C’est une augmentation d’impôt qui se cache derrière une mesure de santé.
    C’est exactement la même chose pour les taxes carbone et diesel annoncé derrière des mesures écologiques.
    Au final, ce gouvernement va commencer son action en augmentant massivement les prélèvements en début de mandat pour pouvoir les diminuer (un peu) en fin de mandat.
    Et les fameuses économies seront aussi mesurés à la’aune ce la fameuse croissance tendancielle des dépenses de 2.4% comme sous Hollande !!!

    Bref, c’ets la même politique de grand-papa menée par son fils.

  7. Jiff dit

    « Le graphique ci-contre montre bien la corrélation directe entre la hausse du prix du tabac et la baisse de la consommation.  »

    Non, monsieur Riri, il montre seulement une corrélation entre hausse des prix et baisse des achats officiels de tabac. Depuis que les prix se sont mis à flamber, la contrebande a également augmenté et ceci, bien plus rapidement.
    Voici un article de mai 2015 qui résume à peu près la situation à partir des chiffres de 2014: http://www.lemondedutabac.com/marche-parallele-du-tabac-la-france-numero-1-de-la-contrebande-et-de-la-contrefacon/ où déjà, la proportion de contrebande est supérieure à 25% – il n’y-a pas besoin d’utiliser une boule de crystal pour pouvoir avancer que 3 ans plus tard, les chances que les 30% soient atteints sont très élevées.

    En plus d’asseoir la position de gagnants de la palanquée de crétins qui roulent des épaules aux frais des contribuables, je pense qu’il-y-a également un calcul franchement sordide derrière cette annonce; étant fumeur, je connais bien toutes les difficultés que l’on rencontre lorsque l’on veut arrêter, ainsi que le geste qui revient automatiquement dès qu’une difficulté se présente – je pense qu’ils se basent également là-dessus et tablent sur le fait que beaucoup de gens n’arrêteront pas fumer, ou plus exactement, n’arriveront pas à arrêter.
    Là où ils se mettent le doigt dans l’œil, c’est en croyant que les recettes vont augmenter; je mettrais votre tête à couper que ça va être le contraire, un écroulement des ventes officielles au profit des marchés parallèles, qui entraînera bien évidemment sa cohorte de drames chez les buralistes qui n’ont pas prévu le coup de longue haleine (dans l’article référencé, notez que le mankagagnerdlétat était déjà aux alentours de €2.4Md, une paille.)
    Quant’aux douanes, elles n’ont pas les moyens tant humains que financiers d’assurer une surveillance correcte axée sur le tabac, car elles ont d’autres missions plus importantes: elles communiquent un maximum là-dessus, histoire de faire du bruit, mais en oubliant de dire que c’est à efforts constants (donc, à fraude croissante, puisque leurs chiffres augmentent) – d’ailleurs, il est amusant de voir ce que la seita vient de sortir: http://www.lemondedutabac.com/seita-lance-un-site-sur-les-trafics-de-tabac/ , en attendant le hashtag #jedenoncelesvendeursdetabacdanslarue

    Et n’oublions pas non-plus de rajouter les achats légaux en détaxe: http://www.lemondedutabac.com/rapport-kpmg-2016-le-monopole-des-buralistes-nen-est-deja-plus-un-depuis-bien-longtemps-le-figaro/ qui IMHO, est très en dessous de la réalité (puisque les chiffres donnés sont inférieurs à ceux de 2014), mais où il est amusant de lire le dernier paragraphe.

    Le problème qu’on voit notamment en Asie, c’est que lorsque l’on arrive à plus de 50% de contrebande, c’est définitivement foutu, à moins de mettre des moyens irréalistes en jeu.

    La noblesse dirigeante a encore de beaux jours devant elle à parader en oppressant le tiers-état… enfin, tant que le citoyen ne bougera pas – le souci, c’est que dans ce pays les mouvements ont toujours été brusques et violents, et que si cela devait se produire, on pourrait bien voir « la ripoublique en marche » se transformer en « la débacle en courant très très vite pour ne pas se faire raccourcir ».

  8. serge dit

    Meuh non, c’est toujours le mode taxation qui doit inciter à (re)devenir socialement présentable. On est en France et l’Etat a le « devoir » de nous surveiller jusque dans les ch…tes. Bon maintenant, la France n’est pas l’Australie. Elle a des pays limitrophes régis par Schengen (donc pas de contrôle aux frontières ou très ciblés) et qui, eux, ont bien compris l’intérêt de rester très en deçà de la taxation française. Et donc, au lieu d’en ramener des fois lors d’un passage, c’est l’ensemble de la consommation qui est passée. Et pour ceux qui ne vont pas régulièrement en UE frontalière ou qui n’ont pas les moyens de faire des voyages pour cet approvisionnement, certains, comme moi, font le passeur. Blanc, cadre dans une vraie voiture et plus très jeune, je ne fais pas trop terroriste. Et vu le laxisme des autorités sur des sujets plus clivants (migrants, travailleurs détachés, armes, drogue…), je n’ai plus aucun scrupule. L’Etat est con…

  9. Jiff dit

    [H.S. de chez H.S.]

    J’ai une suggestion d’article suite au visionnage de la vidéo de l’avocat de J.Kerviel https://www.youtube.com/watch?v=-odoA0BauaE (il ne parle pas que de ça et a une vision plutôt saine de la poliotique).

    Je ne suis pas vraiment l’actualité d’ici au jour le jour, mais il ne me semble pas que l’argent dégrèvé des impôts de la société générale par l’état au titre de sa « perte exceptionnelle » ait été remboursé par celle-ci – et comme ce pays a des trous dans le budget, la logique serait d’aller reprendre nos sous. €2.2Mds étant plus que le quart de la « surprise » laissée par le précédent gouvernement où McRon était déjà toxique, ça paierait les petits fours du congrès, non ?

    • sam player dit

      Wah cette hécatombe… comme quoi il faut comprendre ce que l’on lit : le tabac est la cause de 25% des décès entre 45 et 64 ans… et non 1/4 des hommes meurent avant 65 ans !

      Ne faisons rien ? Si, informer, et pour le reste c’est votre liberté, votre problème.

      • jules moch dit

        j’ai écrit que un 1/4 des hommes meurent avant 65 ans , je n’ai pas dit toutes les causes . Si vous dites que le tabac représente le quart de ce quart , la clope y est pour beaucoup.

        • sam player dit

          « j’ai écrit que un 1/4 des hommes meurent avant 65 ans »
          1- Ce n’est pas exact, suivant les tables de mortalité 2013-2015 : sur 100,000 hommes nés vivants, il en reste 85,405 qui atteignent l’âge de 64 ans, donc toutes causes confondues 14.6% meurent avant 65 ans et non 25%… une erreur de 40%, une paille.

          2- Comme à 45 ans il y en avait 96,702 de vivants sur 100,000, alors 11,297 sont morts entre 45 et 64 ans. Comme le tabac est la cause de 25% de décès entre 45 et 64 ans, ça nous donne moins de 2,825 morts soit moins de 3% de la population vivante à 65 ans.

          3- Entre 25 et 44 ans c’est 9% des décès qui sont dûs au tabac (source DNF) ce qui avec les tables de mortalité nous fait 186 morts pour 100,000. Donc au total, entre 25 et 64 ans, ça fait 3011/(100,000-85,405)=20.6% des décès avant 65 ans qui sont dûs au tabac.

          Source INED. Googlez Taux de mortalité par sexe et âge. Le fichier Excel détaillé pour téléchargement est en bas de page.

  10. Bugul Noz dit

    Le tabagisme est la première cause de mort évitable en France, et de très loin. Donc tous vos arguments façon « morgue de classe, mépris du bas peuple « etc. peuvent être retournés : si l’on ne fait rien, c’est parce que ce sont les pauvres qui crèvent, si c’étaient les riches, l’état aurait pris des mesures etc.

    L’effet positif de la hausse du prix du tabac sur la baisse de la consommation est très bien documenté (l’auteur de ce billet n’en disconvient d’ailleurs pas). Mais il ne faudrait pas le faire parce que c’est donné des sous à l’état ? Votre logique est quand même étonnante.

    D’ailleurs, que proposez-vous pour lutter contre le tabagisme ? Ah ba rien en fait. Vous êtes certains que les Tartuffes sont dans le camp d’en face ?

    • sam player dit

      En fait vous êtes contre la liberté des gens de faire ce qu’ils ont envie.
      Vous allez vous arrêter où ? Les empêcher de faire du ski car il y a de grands risques qu’ils se blessent (140,000 blessés par an) ou se tuent (une centaine de morts en montagne par an). Quand est-ce que vous nous prévoyez le même menu pour tous ?

      • Bugul Noz dit

        Le tabac c’est (de mémoire), 80 000 morts par an (dans l’hypothèse où les ordres de grandeurs vous intéressent, ne soyez pas trop stressé pour vos prochains séjours aux sports d’hiver).

    • Jean Bon dit

      Oui et?
      J’ai bien le droit de manger au McDo tous les jours, de boire une cuillere à soupe de Cif tous les matin, de tenter le Mont-Blanc en tong, de retirer 1000€ et de les brûler
      Vu que l’argument financier ne tient pas, il reste la réalité: c’est un moralisme/hygiénisme de personne à tendance narcisique tirant une satisfaction à se sentir dans le camp du bien.
      Intéressant notre epoque: fumer est devenu immoral, se marier avec qq du meme sexe est devenu moral (je n’es rien contre mais le parallèle est interessant)

      • Bugul Noz dit

        « Vu que l’argument financier ne tient pas, il reste la réalité: c’est un moralisme/hygiénisme de personne à tendance narcisique tirant une satisfaction à se sentir dans le camp du bien. »

        Ah oui quand même. Bon, vous devez être fatigué puisque vous avez oublié liberticide et totalitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *