Accueil » Lallab: la grosse manipulation misogyne soutenue par la gauche bien-pensante

Lallab: la grosse manipulation misogyne soutenue par la gauche bien-pensante

Cet article a été lu 8379 fois

L’association Lallab, qui prétend lutter contre le sexisme et le racisme, mais en réalité fait l’éloge de la femme voilée, est au coeur d’une polémique. Selon une tribune publiée dans Libération, et notamment signée par Benoît Hamon (et une longue liste de Tartuffes bien-pensants), l’association serait victime d’islamophobie. Les signataires de ce texte effarant feraient bien de s’intéresser à l’activité de l’association avant de la soutenir.

Il paraît que les Français sont islamophobes et complices de l’extrême-droite lorsqu’ils condamnent l’intervention du contribuable en faveur de l’association Lallab! C’est Benoît Hamon lui-même qui le soutient.

Ah! le bel argument qui élève le débat: tu penses que le voile est un signe de soumission de la femme, tu es d’extrême-droite ou complice de celle-ci. Tu penses que la République laïque doit rester neutre et ne pas soutenir des associations à caractère religieux, et tu es d’extrême-droite ou complice de celle-ci. Bientôt, tu expliqueras que tu es carnivore, et on te répondra que tu es sans doute d’extrême-droite.

Merci, donc, à tous les bien-pensants, qui nous donnent envie de nous enrichir intellectuellement au contact de leurs arguments de haut vol et tout dans la nuance. On se dit, en les écoutant, que le monde du Vivre Ensemble et de la diversité nous promet une pensée élaborée et une liberté critique digne des traditions démocratiques les plus riches.

L’étonnant silence de Lallab sur les musulmanes qui se révoltent contre le voile

Officiellement, Lallab fait entendre les voix des femmes musulmanes. C’est ce qui lui vaut le soutien des bien-pensants ennemis de l’extrême droite. Alors, quand on lit ça, on se dit chouette: une association de femmes musulmanes va nous détailler le combat des femmes algériennes pour porter le bikini sur les plages, qui a agité l’actualité cet été.

Voilà en effet un sujet qui paraît en lien direct avec l’objet de l’association: faire entendre la voix des femmes musulmanes qui luttent contre l’oppression vestimentaire imposée en Algérie. Et là, tu t’aperçois que Lallab n’a pas soufflé, de tout l’été, un mot de cette affaire.

Pourtant, il paraît que l’association organise un tour sur les femmes musulmanes dans le monde, pour donner la parole à celles-ci. Visiblement, il n’y avait plus de billets pour l’Algérie, parce que la voix des femmes musulmanes s’est massivement exprimée cet été de l’autre côté de la Méditerranée, et Lallab n’en a pas soufflé mot. Amusant, non?

En revanche, Lallab a trouvé le temps de consacrer un article au port du voile pendant les épreuves du baccalauréat. Le règlement de l’examen veut en effet que l’administration s’assure qu’une candidate voilée ne dissimule pas, sous son voile, des appareils électroniques qui lui permettent de tricher.

Sous la plume de Lallab, cette mesure égalitaire est présentée comme suit:

Au centre d’examen, la jeune femme et ses camarades ont été sommées de retirer leurs voiles, pour ensuite être soumises à une fouille très minutieuse sans raison apparente. Une expérience déstabilisante pour Baraa, qui se confie ici.

Visiblement, le combat de Lallab est très orienté vers le soutien au voile, et n’a absolument pas la moindre ambition de faire entendre réellement la voix des femmes musulmanes ni des valeurs républicaines.

Mais qu’importe, c’est nous qui sommes islamophobes!

Siffler la fin de la récréation sur le sujet de l’islamophobie

Il serait que nos démocraties se réveillent et prennent la mesure du rapport de force que des agitateurs musulmans tentent d’imposer en notre défaveur.

D’un côté, notre mode de vie est attaqué presque quotidiennement par des jeunes musulmans issus de l’immigration qui n’hésitent pas à tuer aveuglément dans les rues. Cette guerre ne sera gagnée que si les communautés nationales restent solidaires.

Dans cette solidarité, les musulmans de France doivent choisir leur camp. Soit ils considèrent que le mode de vie en vigueur en France et en Europe est souhaitable et ils doivent participer à sa défense. Soit ils le détestent et pensent que ce que les femmes algériennes rejettent dans leur pays est bon pour nous, et nous devons dès aujourd’hui en tirer toutes les conséquences.

Quant aux Français qui n’ont rien à voir avec l’Islam mais qui préfèrent soutenir ceux qui oppriment les femmes et combattre les femmes qui veulent s’émanciper de l’Islam, il est grand temps qu’ils prennent la mesure de la trahison culturelle à laquelle ils se livrent.

Car, ne leur en déplaise, l’islamophobie est sévèrement réprimée par la loi en France. Mais… pour certains Musulmans, l’islamphobie n’est pas une crainte. C’est manifestement un levier idéal pour exiger de nous un abandon de notre identité.

Un extrait du texte ignoble signé par Hamon

« A l’origine des trois campagnes dirigées contre Lallab, on trouve des membres de l’extrême droite et de groupes identitaires, mais aussi des personnes prétendant défendre une vision «intransigeante» de la laïcité et de l’universalisme républicain. En plus de reposer sur une compréhension erronée de la loi de 1905, cette supposée intransigeance est en réalité une intolérance, voire une paranoïa, qui s’exerce à l’égard d’une seule religion : l’islam. Cette vision les rend complices de l’extrême droite, les amène à hurler avec elle, et à défendre une vision raciste et sexiste de la société. À cet égard, nous dénonçons la responsabilité particulière du Printemps républicain, ou encore du site Ikhwan Info. Supposément de gauche, féministe, universaliste et laïque, ce mouvement s’en prend ici à une association qui rassemble des femmes directement concernées par la misogynie et le racisme, et qui s’auto-organisent pour lutter contre. Ces structures passent par l’approximation et la manipulation pour défendre un universalisme abstrait et une République qui dissimule mal ses inégalités. »

9 commentaires

  1. Pierre dit

    Trop peu, trop tard.

    Il est digne de s’indigner… Mais vous arrivez après la guerre.

    Petit rappel historique : l’avant-garde de combat musulmane… a commencé à nous casser les pieds avec le « voile » (à l’école)… pardon à l’époque on parlait du « foulard »… en 1989.

    Bientôt… 30 ans !

    Voilà.

    Depuis, la trajectoire n’a pas dévié… Sauf que l’avant-garde s’est naturellement transformée en véritables régiments, puis en corps d’armée. Explosion démographique et invasion migratoire.

    Près de 30 ans après, il y a non seulement les assoces, les médias, l’appareil d’état, et même les lois (dernier exemple : décret du 5 août sur Injures et diffamation en privé), tout et tous étant au service de la destruction de la France historique, et de l’idéologie du remplacement.

    Sans oublier peut-être le plus important : les Français eux-mêmes. En tout cas, ceux qui votent… Une bonne majorité de veaux, mi imbéciles heureux, mi idéologues, mi Pangloss sous théralène pour qui tout va bien et pour qui l' »islamophobie » c’est pire que le « nazisme ».

    Ajoutons un élément fondamental qui illustre l’absolue asymétrie de l’évolution sur le temps.

    Non seulement la démographie pointe vers une surnatalité d’origine étrangère, factorisée par l’immigration là aussi majoritairement musulmane… Mais on oublie que dans le même temps, ce sont les vieux Français qui occupent les pages… « avis de décès ».

    C’est ce double mouvement qui échappe à la plupart des observateurs ; le second factorisant le premier.

    Quand Mohamed vient au monde, c’est Pierre, Jean, ou Jacqueline qui meurt tranquillement.

    Hamon, Allab… tout ça c’est l’écume, ça n’a aucune importance.

    Vous êtes -en gros- déjà mort.

    Ca c’est l’ontologie.

  2. Citoyen dit

    Lallab ? c’est quoi ce truc ? un groupuscule d’arriérés mentaux, qui se font comme règle de vie, de vivre sur le dos des contribuables, à l’image, et avec l’aide, des polytocards qui les soutiennent ?
    Hamon, c’est quoi ça ?
    Ah oui, un clown bobo …
    Avec lui on mesure les dégâts neurologiques, que peut produire l’abus de moquette de Solférino …

    Quant à « Dans cette solidarité, les musulmans de France doivent choisir leur camp » … il semble que c’est fait … Leur absence, à chaque fois qu’ils avaient l’opportunité de le faire savoir, montre implicitement quel est leur choix …

  3. serge dit

    Ben oui, la tendance lourde en ce moment est que tout ce qui n’est pas à minima neutre (dithyrambique souhaitable quand même) dans les débats autour de l’islam, des migrants, des agressions, des incivilités récurrentes, des contrôles, etc… est du fascisme. Bon, le mieux pour s’éviter des maux de tête permanents à chercher comment on peut bien exprimer une opinion légèrement dubitative sans se voir blacklister immédiatement (voire matraquer dans une embuscade), est de l’assumer. Donc Hamon est un con (on en avait bien capté les prémices durant la campagne électorale) et ces associations de promotion du vivre ensemble 2.0 de purs sous-marins de désinformation.

  4. Céline Pina avait attaqué très fort dans le Figaro pour dénoncer Lallab, qui jouit effectivement d’un grand prestige dans les « milieux ». Quels milieux exactement ? Et bien ceux de la tolérance à l’islam politique. Vu ce qui se passe en Allemagne en ce moment, on peut parler de lèpre grande turque, de salopes à voiles, de bures qui nient: tout l’infâme à écraser a signé dans Libé, comme s’ils s’étaient mis eux même une croix à la craie sur leurs portes. Ce sont eux.
    Citons les noms: Alain Gresh, Pierre Tevanian, Christine Delphy,Rokhaya Diallo,Eric Fassin.
    Un point à Pascal Boniface, de tous les combats, expert international en permanence à la télé: vous savez donc ce qu’il pense.
    Benoit Hamon est nouveau sur ces coups là, mais on le savait plus ou moins déjà.
    Un point: ‘ »islamophobie » n’est pas un terme officiel et se trouve utilisé avec sa signification implicite dans le cadre d’une guerre des mots caractérisée. Son emploi avec un sens péjoratif est LA marque de la soumission à une propagande politique caractérisée et manipulée par les tenants d’un islam politique. Il faut l’affirmer sans relâche et le proclamer: l’emploi de ce mot comme celui de « judenmacht » signe le facho puant, complice objectif des assassins.

  5. Jiff dit

    « les musulmans de France doivent choisir leur camp. »

    Et ils ont tout intérêt à le faire d’autant plus rapidement que:
    * ~les 2/3 ont un mal fou à condamner les attentats islamiques meurtriers d’une façon claire et inflexible, ce qui hérissent les français de plus en plus,
    * il semble bien que les Espagnols aient décidé de marquer le pas (guerrier) après le dernier attentat, et avec eux, une fois la première passée, on ne sait jamais trop où cela va s’arrêter; ce qui a de bonnes chances de ricocher en priorité chez nous.

    Pour ce qui est d’Hamon, il ne pouvait que réagir de la sorte; c’est bien là le problème des socialauds: ils tournent sur un vieux firmware buggué qui bloque la mise à jour.

    Les féministes devraient les rejoindre, elles que l’on a si peu entendues sur les violences et viols…

  6. Androgée dit

    Le droit de partir.
    Quand nos politiques auront-ils ce même courage ; ce serait Formidable pour notre pays .
    L’Australie dit NON. Pour la 2ème fois !
    Madame La première ministre Australienne réitère !!
    Cette femme devrait être nommée Prix Nobel du courage.
    Jamais des mots n’ont été aussi justement prononcés !
    Les répercussions pourraient être phénoménales.
    Elle n’a pas eu peur de prendre clairement position, sans doute au risque de sa vie.
    Les musulmans qui veulent vivre sous la charia islamique ont été priés de quitter l’Australie
    Le gouvernement a ciblé les radicaux dans le but de parer les attaques terroristes potentielles.
    Par ailleurs, Mme Gillard a irrité certains musulmans australiens en déclarant mercredi qu’elle soutenait les agences d’espionnage qui surveillent les mosquées présentes sur le sol de la nation.
    Citation :
    LES IMMIGRANTS, DOIVENT S’ADAPTER.
    C’est à prendre ou à laisser.
    Je suis fatiguée que cette nation s’inquiète de savoir si nous offensons certains individus ou leur culture…
    Notre Culture, s’est développée depuis plus de deux siècles après tant de luttes, d’épreuves et de victoires par des millions d’hommes et de femmes qui ont recherché la liberté.
    Nous parlons l’anglais et non pas l’espagnol, le libanais, l’arabe, le chinois, le japonais, le russe ou autre langage.
    Donc, si vous voulez faire partie de notre société,
    APPRENEZ NOTRE LANGUE !!
    La plupart des australiens croient en Dieu.
    Il n’est pas question ici de  » droit chrétien  » ou d’une quelconque pression politique, c’est un FAIT parce que les chrétiens hommes et femmes, avec leurs principes Chrétiens ont fondé cette nation.
    Il est parfaitement approprié de les afficher sur les murs de nos écoles !
    Dieu vous offense ?
    Je vous suggère alors d’envisager une autre partie du monde pour y vivre, car Dieu fait partie de notre culture.
    Nous acceptons vos croyances sans vous poser de questions.
    Tout ce que nous vous demandons, c’est de respecter les nôtres, de vivre pacifiquement et en harmonie avec nous.
    Ceci est NOTRE PAYS, NOTRE TERRE, et NOTRE STYLE DE VIE et nous vous donnons l’occasion d’en profiter.
    Mais à partir du moment où vous vous mettez à vous plaindre, à gémir et à ronchonner à propos de notre drapeau, notre engagement, nos croyances chrétiennes ou notre style de vie, je vous encourage fortement à profiter d’une autre grande liberté Australienne
    « LE DROIT DE PARTIR  »
    Si vous n’êtes pas heureux ici et bien partez !
    Nous ne vous avons pas forcés à venir !
    Vous êtes venus de vous-même, alors acceptez le pays qui vous a acceptés, tel qu’il est !
    Peut-être que, si nous diffusons ce discours à tous les pays se trouvant dans le même genre de situation avec ses immigrés, nous trouverons le courage de faire entendre nos voix pour exprimer les mêmes vérités !

  7. Dommage dit

    Obliger une femme à mettre le voile est aussi vil que de forcer une femme à l’enlever.

    Dans les 2 cas on extirpe la femme de sa liberté de choisir.

    Lallab est une association qui se bat pour qu’on donne la parole aux femmes musulmanes qui font le CHOIX d’exprimer leur religion. Elle est en ce sens fondamentalement féministe. Dans quelle sorte de démocratie pluraliste sommes nous en entravant une liberté individuelle aussi fondamentale et la diversité religieuse? L’argument de la légitimité de l’entrave est bien faible…

    • Femme debout dit

      Lallab ne donne la parole qu’aux femmes musulmanes qui ont fait le choix de porter le voile or lorsqu’on se dit pro choix comme Lallab on défend les deux. Autant celles qui le portent par choix et celles qui ne veulent pas. Or visiblement elle ne défend que celles qui le portent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *