Accueil » 1 policier sur 3 en arrêt maladie… à Castelsarrasin

1 policier sur 3 en arrêt maladie… à Castelsarrasin

Cet article a été lu 4661 fois

Un policier en tenue sur trois est en arrêt maladie à Castelsarrasin, sous-préfecture du Tarn-et-Garonne qui compte moins de 30.000 habitants. Les fonctionnaires s’y disent surmenés.

L’affaire est révélée par la presse régionale. Les policiers de Castelsarrasin sont atteints d’une brutale épidémie de burn-out. Sous-préfecture du Tarn-et-Garonne bien connue pour son hyper-criminalité, cette ville de moins de 30.000 habitants épuise ses forces de l’ordre!

Policier épuisé, rythme de travail éreintant?

Dans la pratique, le commissariat de la sous-préfecture marque le coup après que le Préfet a refusé de lui appliquer, faute d’effectifs suffisants, le régime horaire en vigueur dans les grands commissariats. En l’espèce, les policiers de Montauban en bénéficient, mais pas ceux de Castelsarrasin.

Ce régime garantit aux policiers de bénéficier d’un week-end sur deux et non d’un week-end sur six. Les policiers de Castelsarrasin restent au régime « général », qui garantit un week-end sur six, et deux jours de repos après deux matinées de travail et deux après-midis.

L’effort est-il justement réparti dans la police nationale?

Cet absentéisme massif pose évidemment la question de la juste répartition des efforts au sein de la police nationale. Alors que des zones fortement criminogènes sont souvent affectées par un manque d’effectifs, on peut s’interroger sur la pertinence d’un commissariat ouvert en continu dans une sous-préfecture comme Castelsarrasin. La question se pose d’autant plus que les policiers qui y travaillent y semblent très malheureux.

5.500 créations d’emplois sous Hollande

On trouvera dans un rapport d’inspection le détail des créations d’emplois dans la police nationale depuis 2013. Avec 5.500 créations de postes, la police a bénéficié d’un véritable effort du contribuable. Visiblement insuffisant…

6 commentaires

  1. sémaphore dit

    Puisque le contrôle des criminels routiers va être sous -traité, cela libérera des effectifs pour Castelsarrasin et d’autres (sûrement) dans le même cas…

  2. Pierre dit

    Désolé, mais en lisant cette belle pièce qui illustre une fois de plus le sida mental qui a saisi ce pays… je revois la scène des Visiteurs.

    « Messire ! Un Sarrasin ! »

    Grosse fatigue… 😉

  3. Pierre dit

    Rien à voir… quoi que…

    Le Figaro : « Grâce à leurs interviews exclusives du couple présidentiel, les hebdomadaires Elle et Le Point ont réalisé leurs meilleures ventes depuis dix ans. »

    !

    Une belle brochette de Français en tiennent une sacrée couche. C’est à désespérer de la nature humaine.

  4. Jiff dit

    « après que le Préfet a refusé de lui appliquer, faute d’effectifs suffisants, le régime horaire en vigueur dans les grands commissariats. »

    On est quand même tellement proche du foutage de gueule que c’en est impressionnant; d’abord, la police n’est pas les forces armées (rapport à 1/6 WE libre !), ensuite, qui pourrait tenir ce genre de cadence, même à moyen terme ?!

    Si je me souviens bien, c’est sarko qu’il faut « remercier » pour les réductions d’effectifs, ce qui pose la question qui fâche : pour quelle raison a-t-on taillé dans les forces régaliennes, alors que les incivilités tout comme les délits et crimes crêvent le plafond depuis plusieurs années et vont en s’amplifiant ?
    Et celles qui fâchent encore plus : qui a intérêt à diriger ce pays vers, au minimum des émeutes à répétition, voire vers une guerre civile quand le citoyen lambda en aura vraiment ras la casquette que sa voiture crâme et pour quelles raisons ?
    En un mot comme en cent : est-ce d’une volonté délibérée ou bien juste l’expression exacerbée de l’incompétence totale du gouvernement profond ?

  5. Jiff dit

    J’oubliais. Dans les 5,500 créations de postes citées, il semble bien que la plupart aient été des postes de planqués et non de forces vives; sans doute le moyen de ne pas se fâcher avec les syndicats hypothétiquement remuants, au risque, bien réel celui-là, de s’aliéner la base pour de bon.

  6. Citoyen dit

    Le plus cocasse est que ces flics aient trouvé un (ou des) toubib compatissant, pour établir des arrêts maladie pour le surmenage d’un tiers du personnel !…
    A moins que ce ne soit le résultat d’une phobie, liée à l’obligation d’aller faire du racket sur la route, qui les met dans cet état ? …. Allez savoir ? … dans ce cas, on pourrait comprendre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *