Accueil » L’ouragan Irma va-t-il souffler Macron?

L’ouragan Irma va-t-il souffler Macron?

Cet article a été lu 5825 fois

La polémique enfle sur la gestion de l’ouragan Iram. De façon inattendue, Emmanuel Macron pourrait être mis en sérieuse difficulté sur un sujet régalien qui touche à l’empathie pour les victimes et à sa capacité à protéger les Français en cas de crise.

La polémique est un peu inattendue, mais elle enfle et, à l’image de l’ouragan qui lui en donne l’occasion, elle semble dotée d’un effet de souffle difficile à évaluer, mais manifestement très puissant. Elle porte sur la capacité du gouvernement à gérer une crise climatique et sanitaire.

Irma vue d’Athènes

Premier petit problème: pendant qu’Irma dévastait nos possessions caribéennes, le chef de l’État pérorait sur la Pnyx à Athènes. Inlassablement, le Président s’y est adonné à un exercice de prédilection: le discours grandiloquent qui le replace dans l’Histoire.

Le même discours rédigé dans un style sobre et moins poseur lui aurait probablement valu une moindre volée de bois vert. Mais les préoccupations égotistes de M. Macron au moment où ses compatriotes souffraient de l’autre côté de l’océan ont consolidé la perception diffuse des Français, celle d’un Président autocentré et sans empathie pour ses concitoyens.

La catastrophe des fainéants

Avec la jubilation d’un enfant, Macron en a rajouté une couche le lendemain devant les Français expatriés à Athènes. Il a glissé l’idée que les opposants aux ordonnances et plus généralement à ses réformes étaient des fainéants. Un tel mot dit un vendredi depuis l’étranger (alors qu’il s’était engagé à ne pas évoquer la situation française hors du territoire) laissait libre cours à la langueur du week-end pour faire écho.

À quatre jours de la première manifestation contre les ordonnances, la sortie paraît maladroite. Le Président prend-i la mesure des capacités de réaction de l’opinion? Ou s’est-il laissé endormir par les courtisans dont il s’entoure, et qui lui expliquent que tout cela va passer comme une lettre à la poste?

Une guerre de rumeurs sur Irma

Dans ce contexte dégradé, le week-end a donné lieu à une véritable bagarre de rumeurs. En boucle, sur les réseaux sociaux, des messages présentés comme provenant d’habitants de Saint-Martin ou de Saint-Barthélémy certifiaient que l’ouragan avait fait plus de 1.000 morts et que les rues des villes s’y étaient transformées en zones de violence absolue.

Aucun de ces messages n’était vérifiable facilement. Ils ont néanmoins fait leur oeuvre, relayée par les opposants à Macron. Le fait que Mélenchon lui-même demande la création d’une commission parlementaire sur la gestion de la crise dans les Caraïbes nourrit la conviction intime que, derrière la propagande officielle, se cache un désastre complet.

Macron peut-il protéger les Français?

En réalité, nul ne connaît la situation exacte dans ces îles. La presse subventionnée commence à peine à aborder le sujet des pillages sur place. Le gouvernement en reconnaît tardivement l’existence et l’ampleur, à coup de petites déclarations qui donnent le sentiment que des faits gênants l’embarrassent.

Tout ceci nourrit une défiance qui risque fort d’ancrer un peu plus dans l’esprit des Français le sentiment qui se répand d’un Président au service des puissants, et sans attention pour les plus faibles. Cette image-là risque de jouer de bien vilains tours à Emmanuel Macron.

L’Europe des cénacles adulée par Macron

À Athènes, Emmanuel Macron a vanté l’Europe des cénacles:

« Nous ne nous battrons jamais assez pour que les Européens prennent conscience au plus vif d’eux-mêmes de ce socle commun qui depuis des siècles trouve à s’exprimer de mille manières, l’Europe des cénacles, des revues, des voyageurs, des bibliothèques et des idées, l’Europe des capitales lumineuses et des marges fascinantes, cette Europe qui a existé par tant et tant de voies qui ne nous disait même pas parfois son nom, qui n’a pas attendu nos institutions, nos traités, nos refondations, nos controverses. »

Une façon très aristocratique de décrire l’Europe, qui confirme la rupture entre le Président et son peuple.

23 commentaires

  1. totor101 dit

    un Président autocentré et sans empathie pour ses concitoyens.
    Mais non ! Ce qu’il pense c’est :
    un Président autocentré et sans empathie pour ses con citoyens.

  2. Pierre dit

    Crise sanitaire ? Climatique (on se gausse) ?… Non, avant tout une crise mentale et une crise sécuritaire !

    Facteur aggravant.. l’île est coupée en deux. On peut donc facilement « comparer ».

    La France est un motif de blague, de honte.

    Ainsi on a envoyé des forces de sécurité…. « sans arme ». C’est plus ludique.

    Flics et gendarmes regardent comme des veaux des magasins être pillés : « oh ma bonne dame, on ne peut pas intervenir… »

    Et leur « général » de pérorer comme un demeuré avec son langage abscons : « Depuis vendredi après-midi, il n’y a plus de scènes de pillage telles qu’on a pu en voir. Cela n’empêche pas qu’il y ait des vols et de la délinquance. On ne peut pas être derrière tout le monde. Mais notre maillage a permis de casser la dynamique de dégradation de la sécurité. »

    La « dynamique de dégradation de la sécurité » !

    C’est ahurissant, suintant de bêtise.

    Bref.

    Cet épisode est une énième preuve, l’illustration d’une profonde démence, dégénérescence mentale collective : tout est foutu.

    Barrez-vous.

    Très loin. Il n’y a plus rien à récupérer.

  3. Garofula dit

    L’Etat vient de se déclarer en faillite régalienne, alors que les membres des forces de l’ordre conseillent aux habitants de s’armer pour se protéger eux-mêmes. Cette faillite préfigure celle de l’Etat socialiste qui va prochainement se déclarer en faillite financière. Les fonctionnaires en surnombre pourront manifester tant qu’ils voudront, il n’y aura bientôt plus un kopeck en caisse pour payer leurs salaires ou leurs retraites. N’oubliez pas que l’Etat doit lever chaque jour un milliard d’euros sur les marchés financiers. Faute de quoi, c’est fini, les caisses sont vides. Oui, vous avez bien lu : chaque jour, 1 milliard.

  4. lanaspre dit

    « Irma » n est qu un « avatar » de plus qui prouve que la république « enarchisée » depuis maintenant 50 ans est devenue incontrolable y compris electoralement (le vote de Macron l ‘atteste).
    Cette république(ou ce qu il en reste) n assure plus la securité des ses citoyens depuis longtemps en metropole comme en outre mer comme on l a vu récemment avec des pillages et une mise en coupe réglée par les bandes qui sevissent à St Martin (partie française) depuis des lustres et qui ont, elles, été très réactives…comme le sont les bandes metropolitaines exogenes.
    La submersion non cyclonique du peuple nourri de jeux et encore pour quelque temps de pain, est elle bien EN MARCHE.

  5. Citoyen dit

    Le scandale qui enfle, c’est qu’effectivement « l’état » dans cette affaire, a été en dessous de tout … pour ne pas dire totalement absent (parait que la sous-préfète s’est tirée pour se mettre à l’abri) … il avait une semaine pour se préparer, et faire face à ses obligations régaliennes … Et il arrive la gueule enfarinée, plusieurs jours après la catastrophe !..
    Selon ce qui transparait (certainement pas grâce aux merdias, bien sûr), des bandes de pillards agissent partout, avec armes … et cerise sur le gâteau, certains affirment que des services de police ou de douane se seraient fait dévaliser de leurs armes ….
    C’est là que les contribuables s’interrogent, et se demandent pourquoi ils paient bien cher, un état qui ne leur sert à rien … autant s’organiser soi-même, si ceux qui sont en charge sont incapables de faire face …
    Dans ces conditions, un ouragan se prépare sur le micron … et si les vents frisent les 300km/h, il va avoir du mal à s’arrimer …
    Et pendant ce temps, Jupiton parle de « l’Europe des capitales lumineuses », en Grèce … Il doit avoir des problèmes de vue … il ne s’est pas aperçu que Paris est devenu une poubelle … ou alors il consomme des substances hallucinogènes …

    • Jiff dit

      « parait que la sous-préfète s’est tirée pour se mettre à l’abri »

      Vous-êtes injuste ! C’est que c’est fragile ces petites choses-là, un coup de tabac, une bonne dose de pluie, et hop, ça se retrouve avec le minois tout fripé, tel un matou tombé dans une baignoire pleine ; la pov’ch’tite chose en a fait une déprime – enfin, ça, c’est ce que disent les MSM, la vérité étant bien souvent ailleurs, comme l’a professé Mox Fulder.

      « Et il arrive la gueule enfarinée, plusieurs jours après la catastrophe ! »

      Là aussi, vous-êtes injuste (un juste ?) ! Tout ça n’est pas vraiment lié à l’état, mais à l’État, car il a une très longue tradition d’imprévision, quand il ne commence pas directement par la fin au lieu du début.
      Ce à quoi nous assistons – quoique, justement, on n’ait pas vu grand-chose – n’est que la continuation d’une interminable chaîne d’échecs chroniques, soigneusement entretenue puis transmise comme il se doit dans la haute fonction publique, où la meilleure considération va à celui qui a la langue la plus chargée.

      « certains affirment »

      Là, il vaut mieux être très circonspect ; j’ai, tout comme vous, également lu cela, mais il y a aussi des bruits bizarres, tel que l’évasion de 250 taulards, alors qu’en réalité c’était 4 ; donc, mouët-hennesy, comme disent les futurs Brexités.

      « se demandent pourquoi ils paient bien cher, un état qui ne leur sert à rien »

      C’est aussi (et surtout) parce que les gens en cause considèrent dorénavant que le public est au service de l’état ; ça doit-être ce que d’aucun appelle l’inversion des hiérarchies…
      Il y a également autre chose, des vidéos qui ont commencé à tourner rapidement, dont une en boucle sur BFMWC, et dans lesquelles il est clair que les premiers ordres étaient de surveiller les biens (magasins) au détriment de la sûreté de tous ; c’est en voyant qu’une telle inversion des valeurs est maintenant possible qu’on se dit que ce pays est bel et bien foutu et que les réels intérêts et principal du gouvernement se révèlent au grand jour.

      « autant s’organiser soi-même, si ceux qui sont en charge sont incapables de faire face »

      Ah, mais ça c’est justement ce qu’ils ne veulent absolument pas que vous fassiez, car pour eux, c’est du seul et unique ressort de l’état, et qu’importe si ledit état est défaillant, car Dura Lex, Sed Lex – et vous verrez que tôt ou tard, la foudre étatique tombera plusieurs fois au même endroit, c’est-à-dire sur ceux qui se sont organisés pour se défendre, défendre leurs voisins et leurs biens contre des gens malintentionnés, parce que… parce que… c’est comme ça… enfin… merde !

      « et si les vents frisent les 300 km/h, il va avoir du mal à s’arrimer »

      Et pas bol pour les FM, l’échelle des cyclones tropicaux de Saffir-Simpson ne va pas jusqu’à 7 en s’arrêtant à 5, et celle de Beaufort ne va pas jusqu’à 13 – l’avenir est en train de s’assombrir pour eux et je sens un grand trouble s’installer dans la force le pastaga (trop d’eau ?)

      « Jupiton parle de « l’Europe des capitales lumineuses », en Grèce … Il doit avoir des problèmes de vue »

      Quelle injustice, encore ! Il y voit farpaitement bien, c’est juste qu’il n’a pas l’électricité à tous les étages, ça arrive encore de nos jours.

      • Citoyen dit

        « Tout ça n’est pas vraiment lié à l’état, mais à l’État » ….. Ha non, Jiff ! …. L’état prend un « É », uniquement quand il le mérite ! … Et là, nous sommes très loin du compte !!!

        • Jiff dit

          Ah que si ! Parce que l’État, ça regroupe tous les états successifs sans distinction aucune depuis l’option « démocratie » (NB: ce pays, comme la plupart des autres s’en réclamant, n’a _jamais_ été une réelle démocratie; tout au plus une oligarchie fonctionnaire ayant dérivée en nomenklatura, puis en ploutocratie, telle que nous la connaissons aujourd’hui.)

          Par ailleurs, au niveau international, les choses non-visibles sont encore pires que ce que l’on pouvait imaginer; avez-vous regardé s/ Arte le doc intitulé : « le mystère du code Pi », passé cette nuit ? – malheureusement tard, comme presque 100% du peu qui vaut encore le coup d’œil sur la TV commerciale française.
          Vous devriez, il comporte une réflexion de l’intéressé en train de faire son petit schéma qui efface le tableau (noir) que russie et usa présentent au monde (franchement, regardez-le, ça troue le cul; et on peut le retrouver sur YT, bien qu’il change sans arrêt d’URL.)

          Donc, vous-avez raison épidermiquement parlant, mais pas éthymologiquement 😉

          • Citoyen dit

            Sur Arté ? … Que nenni !
            Pas d’avantage que tous les autres, de même obédience …
            Par principe, j’évite la promiscuité trop prolongée avec la secte socialo-trotsko-bolcho …
            Sinon, il faut prévoir le passage systématique par un sas de décontamination, de brûler les vêtements, et de s’équiper d’un dosimètre … Des procédures, qui répétées, deviennent vite, lourdes et coûteuses ….
            Donc, par principe, j’évite ….
            Sinon, « le mystère du code Pi » ?…. Quoi qu’est-ce ???

          • Jiff dit

            C’est un doc sur un informaticien extra-doué qui se sert de Pi, de diverses théories et de sa formidable connaissance de l’Histoire pour prédire les variations boursières et comportementales; un jour, il trouve ses comptes bancaires à zéro (de 7 milliards d’USD à zéro, ça surprend), et engage donc une procédure contre sa banque.

            S’ensuit un retournement rocambolesque où c’est lui qui se trouve accusé, et où, comme par hasard, on lui demande son code source pour prouver qu’il n’a pas escroqué ses clients , ce qu’il refuse évidemment et qui lui vaut 7 ans de prison sans procès pour mépris envers la cour (du jamais vu aux usa) – il n’en sortira qu’en plaidant coupable de fraude, ce qui est faux, mais réussira à garder son code pour lui. Code, qui même sous sa forme compilé était inextractible de ses ordinateurs, le gus ayant bricolé un système de protection apparemment génial.

            Le truc intéressant, c’est qu’il a bien évidemment suivi le pognon à la trace et découvert que ces milliards avaient fini leur course… en Russie, quelques mois avant qu’un parfait inconnu ne s’empare des rênes du pouvoir (devinez) et quelques temps de plus avant que le fondé de pouvoir de la banque ne décède d’une crise cardiaque à un moment on ne peut plus opportun pour l’accusation et surtout la banque.

            Ses anciens collaborateurs attestent de tout cela, l’un d’entre eux explique même qu’il a vendu son porte-feuille d’actions le jour prévu par la formule, et que le lendemain à l’ouverture des marchés : -5% en chine, -3% à NY, -2.5% en europe, etc.

            Évidemment, ça n’est qu’un doc et sur Arte (production allemande de SWR), mais il fleure trop l’anhydride sulfureux et les choses s’emboîtent trop bien pour qu’il n’y ait rien de sérieux derrière cette histoire dingue – et ce qui est inquiétant, c’est qu’il a repris ses conférences et que l’on voit le même tableau à plusieurs reprises, qui indique une dégringolade continue jusqu’en 2020 – ajoutons à cela le gouvernement profond us qui joue actuellement au con avec l’Iran et ça commence à sentir vraiment le roussi (ça, c’est moi qui le dit, pas le film), car tous les éléments d’une bonne guerre de nettoyage et de dissimulation des grenouillages bancaires (telle WWII) sont quasiment réunis.

            Quoi que l’on en pense, au début comme à la fin, ça reste passionnant à regarder : https://www.arte.tv/fr/videos/048032-000-A/le-mystere-du-code-pi/

          • Citoyen dit

            Un doc ? vraiment ?
            Raconté comme ça, ça ressemble plus à une fiction qu’à un doc … Hollywood doit avoir des droits …

  6. serge dit

    Vu que Macron a dit lui-même que la France n’existe pas vraiment, il n’est même pas sûr qu’il sache que ces confettis des Antilles sont dans notre pré carré (sauf peut-être pour le territoire franc, il est banquier quand même). Et c’est sûr que quand on voit les représentants émérites de ce gouvernement (Collomb en première ligne à essayer de mettre plus de 3 mots à la minute), bien relayés par la préfète locale, expliquer que, comme pour Tchernobyl ou le fipronil dans les oeufs, tous les ennuis se sont arrêtés à la frontière, on peut enfin se mettre à penser survivaliste. Les étapes intermédiaires sont malheureusement déjà dépassées…

  7. Jiff dit

    « gestion de l’ouragan Iram. »

    Lapsus ô combien révélateur de la « gestion » en question ;-p)

    « celle d’un Président autocentré et sans empathie pour ses concitoyens. »

    Ce qui confirme l’analyse du psy Italien : nous avons bien au minimum un sociopathe (voire un psychopathe) doublé d’un acteur à la tête de l’état; remarquons qu’après une infiniment longue lignée de vieillards également autocentrés, la seule différence notable, c’est l’âge.

    « […] étaient des fainéants. »

    C’est dans la droite (ou gauche, on ne sait plus trop) ligne du personnage, le roi c’est lui (ça pour être le roi…), il détient la vérité toute puissante (déjà-vu avec mitteux) et donc, rien d’autre ne compte que ses propres préoccupations – on peut penser du mal de Chirac à cause de ses erreurs, mais il aurait au moins certainement géré la situation correctement, car lui, il aimait les gens…

    « le sentiment qui se répand d’un Président au service des puissants, et sans attention pour les plus faibles. »

    Arrivés là où nous en sommes, ça n’est plus « un sentiment », mais une certitude.

    Et tout cela, c’est tant mieux, parce que c’est un juste retour des choses qui les remet à leur place, c’est à dire celle de petits ponctionnaires suffisants, dédaigneux et minables.

  8. Sémaphore dit

    On a le sens du timing, dans ce pays. On commence à envoyer les secours bien après le passage de l’ouragan annoncé pourtant d’ avance alors que l’on pouvait se pré -positionner en Guadeloupe/Martinique, soit à deux pas…

    • Jiff dit

      Ça, mon bon monsieur, c’est la france de toujours; on met la charrue avant les bœufs en espérant que l’intendance suive… ce qu’elle ne fait évidemment jamais.

      On retrouve ça dans les « planifications », qui vont directement au résultat sans passer par les phases intermédiaires; on voit ça aussi dans les orientations, telle la répression systématique et aveugle du totomobiliss, alors que les Pays-Bas, qui ont un taux d’accidents ridiculement bas, commencent la formation et la prévention dès les plus jeunes classes (avant même que les mômes ne sachent pédaler). On le voit actuellement quand on entend que l’accent doit-être mis sur la formation, ce qui est un fait indéniable, mais qui nécessitera au moins deux décades de réformes se télescopant dans tous les sens et qui finira de toutes façons en eau de boudin pour cause d’inflation normative. On voit cela aussi dans des histoires comme Notre-Dame des Landes, où le pouvoir décide arbitrairement d’un projet dont toutes les études préliminaires montrent noir sur blanc qu’il ne sera jamais rentable et pire, chroniquement déficitaire; les abrutis suivant sans réfléchir aux coûts de fonctionnement – et là, pour tenter de convaincre assez peu honnêtement comme d’habitude, on fait comme avec les prévisions de croissance, on multiplie par 2 les chiffres des rentrées en espérant au moins taper 1.5 pour finir à 0.7 dans le meilleur des cas, sans compter les surcoûts astronomiques de la simple construction devenus, au fil des guignols élyséens, une habitude solidement ancrée dans le paysage – etc, etc, etc.

      Mais, c’est pas cher puisque c’est l’état qui paye.

  9. Pierre dit

    Taisez-vous !

    Bande de petits électrons autour du Jupiton…. La Marlène a parlé, et c’est du lourd.
    *****************
    L’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes sera proposée par le gouvernement dans le cadre de la révision de la loi bioéthique dès 2018, a annoncé ce mardi la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.
    *****************

    Voilà. C’est quand même vachement important la « PMA pour tous », hein. Infiniment plus que vos histoires d’ouragan, de Madame Irma, et de pilleurs. Franchement.

    Donc je vous rappelle le programme ;
    -tu es un animal, exemple un cochon comme dans la ferme d’Orwell : tu dois faire le « mariage pour tous » donc te marier, avec un autre cochon (ou plusieurs ?).

    -ensuite : tu dois faire « la PMA pour tous », et faire des gosses à l’hosto (oui oui, même si tu es un caniche, une poule ou un cochon)

    … et ensuite tu es remboursé par la Sécu.

    De quoi vous plaignez-vous bon sang ? ! Ingrats.

    • Jiff dit

      Il me semble bien que ça n’est pas une ouverture française, mais bien une transposition des débilités européennes.

      « ensuite : tu dois faire « la PMA pour tous », »

      Oui, mais alors là, ça sera u-nique-ment si tu es blonde, à forte poitrine, etc. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *