Accueil » Taxe d’habitation: une récompense pour les moins vertueux

Taxe d’habitation: une récompense pour les moins vertueux

Cet article a été lu 9403 fois

La suppression de la taxe d’habitation pour 80% des Français est présentée comme une réforme majeure par le gouvernement. Pourtant, elle pose de nombreux problèmes. Entre autres, elle va récompenser les communes qui ont le plus augmenté la fiscalité locale en figeant leurs recettes. Macron envoie ici un signal positif aux moins vertueux.

Nous présentons ci-contre le taux de taxe d’habitation appliqués dans les 20 plus grandes villes françaises. De 13,38% à Paris jusqu’à 33,55% à Lille, on mesure tout suite l’ampleur des distorsions géographiques.

En transformant le produit de la taxe d’habitation en dotation de l’État, le gouvernement va donc figer d’importantes disparités de traitement. Toutes les villes qui ont fortement augmenté les taux ces dernières années pour financer leurs dépenses somptuaires ou leurs équipements mégalomaniaques vont tirer le gros lot avec la réforme Macron: c’est le contribuable français qui va désormais financer les lubies des élus locaux.

On notera que le contribuable parisien sera une fois de plus le grand perdant de l’opération. Il devra par exemple cotiser pour financer les dysfonctionnements de l’administration municipale marseillaise. On pourra donc savourer avec plaisir les images des rats courant dans les rues autour du Vieux-Port parce que les poubelles ne sont plus ramassées. On ne manquera pas non plus de comptabiliser les heures non faites par les syndiqués de FO dans la ville de Jean-Claude Gaudin: toutes ces errances seront désormais financées par tous ces horribles Parisiens qui ont eu le mauvais goût de ne pas augmenter inconsidérément leurs impôts.

75056

  2 254 262 PARIS   13,38

13055

  864 323 MARSEILLE   28,56

69123

  509 233 LYON   22,15

31555

  466 219 TOULOUSE   18,25

6088

  346 251 NICE   21,10

44109

  300 614 NANTES   24,04

67482

  280 114 STRASBOURG   25,40

34172

  276 054 MONTPELLIER   22,49

33063

  247 688 BORDEAUX   24,13

59350

  238 003 LILLE   33,55

35238

  217 309 RENNES   21,99

51454

  186 505 REIMS   20,75

42218

  174 985 SAINT ETIENNE   20,16

76351

  174 728 LE HAVRE   19,84

83137

  165 862 TOULON   19,35

38185

  162 780 GRENOBLE   21,52

21231

  157 182 DIJON   23,89

49007

  154 463 ANGERS   17,70

30189

  154 013 NIMES   29,33

69266

  148 832 VILLEURBANNE   21,50

8 commentaires

  1. Sémaphore dit

    Trouver une commune de grande taille qui ne traîne pas des rames de projets dispendieux et plus ou moins utiles, reste une aventure sans fin.
    Lille, par exemple, avec sa douzaine de mairies annexes, son grand stade, ses aménagements de voirie destinés à pourrir la vie des automobilistes, ses équipes municipales basées sur un employé pour à peine quarante habitants…

  2. Picasia dit

    Sans vouloir faire l’oiseau de mauvais augure, il semblerait que cette réforme soit contraire aux principes de notre Constitution.

    J’attends donc avec impatience la décision du Conseil Constitutionnel, qui sera très certainement saisi par des sénateurs qui sont pour la majorité d’entre eux à Macron.

    • Oblabla dit

      Elle est évidemment profondément inégalitaire. 20% des contribuables continueront seuls à la payer! Et en supporteront immanquablement la hausse considérable dans les prochaines années…

  3. Pierre dit

    Enorme contre-sens. Ou naïveté confondante.

    Vous pensez sérieusement que l' »état » (les guillemets sont nécessaires)… va réellement rembourser la différence ? « Dotation » ? Mais comment peut-on « doter » quand on a… rien ?

    Ah ah ah.

    Le même « état » qui doit trouver 10 myards d’euros en urgence (sous une semaine dixit Bruno, le pseudo ministre au programme de 1000 pages) car ce même « état » s’est emmêlé les pieds dans le tapis d’Ali Baba et les 40 voleurs ?

    Tout cela est du théâtre, du bonneteau de clando tiers mondisé à porte de la Chapelle…

    Il n’y a qu’une seule vérité : vous allez tous casquer.

    Même les Lillois.

    • gérard dit

      Oui ,on casquera.Mais c’est une idée faussement répandue de dire que l’état est fauché.Avec un taux de prélèvements records,l’état n’a jamais été aussi riche,et l’argent ne s’est jamais autant évaporé.L’entourloupe est simple,elle a été inaugurée par Hollande assisté de son conseiller économique Macron:pour augmenter les impots en douce,l’état se désengage des collectivités mais leur permet d’augmenter les impots locaux a volonté….

      • Pierre dit

        Exactement ! C’est un truc éculé !

        Le chauffeur de scooter était un expert à ce petit jeu crétin.

        Mais avant lui, l’agité du bocal avait lui aussi commencé (Sarko a explosé le nombre de « taxettes », d’entourloupes discrètes par derrière).

        Bref.

        Mais ça marche toujours. Même notre hôte tombe dans le panneau.

        Idem pour la « suppression de l’ISF »…. c’est franchement à mourir de rire… Passer de 5,5 myards de recettes… à 850 pauvres myons… Eh bien un nombre considérable de gens… y croient. « C’est Macron qui l’a dit, cochon qui s’en dédit ».

        C’est effarant.

        Le cirque autour de la « suppression de la taxe d’habitation » ? Scénario parfaitement identique…

        On se pince franchement.

        D’autant qu’on a les chiffres… les dépenses de l’état ne VONT ABSOLUMENT PAS BAISSER !

        On est en pleine hallucination collective. Et le pire c’est que des gens très intelligents se font avoir.

  4. Citoyen dit

    Avec cette suppression de la taxe d’habitation pour 80% des Français, qui est censée réduire la pression fiscale des moins riches, il y a un problème de cohérence qui n’est jamais évoqué.
    En effet, souvent dans la ruralité, il y a des personnes qui ne sont plus imposées à la taxe d’habitation, pour la simple raison que leurs faibles revenus les en dispense déjà. Mais ces mêmes personnes paient une taxe foncière, parce que propriétaires de la masure qu’elles occupent. Autrement dit, elles sont pas assez riches pour payer de la taxe d’habitation, mais suffisamment pour payer de la taxe foncière …
    Et donc, dans la masse de ceux qui vont être exonérés de la taxe d’habitation, il va s’en trouver des quantités qui ont des revenus infiniment supérieurs à d’autres qui ne paient que de la taxe foncière … Au point, que si les taxes foncières augmentent, ce sont ceux qui n’avaient pas les moyens de payer de la taxe d’habitation, qui vont se retrouver à combler les trous crées pour les nouveaux exonérés … Allez comprendre ….. C’est magique la Socialie !…

  5. zaratustra dit

    Votre argument général (la réforme récompense en quelque sorte les mauvaises gestions) est globalement valide. Mais vous semblez comparer les taux de TH alors qu’ils ne sont pas comparables. En effet, l’assiette – les valeurs locatives – est très variable d’une commune à l’autre, et n’a (plus) aucun rapport avec aucune réalité économique. A Paris, les valeurs locative sont globalement élevés (on sait pourquoi) donc les taux seront plus bas, toutes choses égales d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *