Accueil » Blockchain et crypto-monnaies: l’Allemagne à l’offensive pour des barrières européennes à l’entrée

Blockchain et crypto-monnaies: l’Allemagne à l’offensive pour des barrières européennes à l’entrée

Cet article a été lu 2210 fois

En Allemagne, le programme de gouvernement pour la « Groko » (grande coalition droite-gauche) aborde la question de la blockchain, des crypto-monnaies et de l’intelligence artificielle. L’Allemagne devrait rejoindre la France dans son combat pour mettre en place des barrières à l’entrée sur ce marché… On imagine mal une telle précision technique dans un programme français.

On lira avec attention les mesures convenues dans le programme de gouvernement en Allemagne, dont voici quelques points à retenir:

* Rendre l‘Allemagne plus “attractive” auprès des institutions financières dans la perspective du Brexit.

* Développer une stratégie globale sur les “blockchain” et faire campagne pour un cadre légal, au niveau européen et international, concernant les échanges de cryptomonnaies.

* Soutenir une taxation équitable des grands groupes , en particulier les géants de l‘internet comme Google, Facebook, Apple ou Amazon. Ces sociétés ne doivent plus pouvoir jouer des différences de fiscalité entre Etats membres et le dumping fiscal doit être interdit.

* Instaurer une taxe substantielle sur les transactions financières.

* Renforcer la coopération franco-allemande via des projets comme un centre sur l‘intelligence artificielle.

On voit tout de suite ici les intentions allemandes, dont le secteur bancaire est profondément malade. L’Allemagne s’associera à la France pour réclamer une « régulation » mondiale des crypto-monnaies et de la blockchain. La régulation est le prête-nom classique des barrières à l’entrée pour les nouveaux entrants.

En l’espèce, il s’agira bien de se conformer à l’aspiration des banques de voir le secteur remis en ordre pour éviter une concurrence disruptive.

Le G20 déjà saisi

On notera que l’Allemagne et la France devraient, d’un commun accord, demander au prochain G20 de se pencher sur la question. Les deux pays veulent « réguler » le bitcoin pour « protéger les investisseurs individuels ». Bien entendu. Protéger, pour mieux contrôler, comme d’habitude.

6 commentaires

  1. Jiff dit

    « et le dumping fiscal doit être interdit. […] Instaurer une taxe substantielle sur les transactions financières. »

    Excellent, car rien qu’avec ces 2 lignes, qui ne seront certainement pas adoptées par les pays hors ue, au hasard, le Royaume-Uni – sans compter une contestation certaine du bloc de l’europe orientale – ils se scient la branche définitivement.

    Vivement que l’ue-bouzyn explose en plein vol, que les pays retrouvent enfin leur souveraineté (quoique ici ça soit la porte ouverte à une dictature sensiblement moins molle qu’elle n’est actuellement…), leur monnaie (qui permettra les indispensables ajustements voulus) et les coudées franches par des décisions qui, si elles ne sont pas toujours bien éclairées, ont au moins le vernis de la démocratie, contrairement à ce que nous vivons actuellement.

  2. Citoyen dit

    « * Rendre l‘Allemagne plus “attractive” auprès des institutions financières dans la perspective du Brexit. »
    Très drôle ! Et ils comptent faire ça comment ? … avec des porte-jarretelles ?

    « * Développer une stratégie globale sur les “blockchain” et faire campagne pour un cadre légal, au niveau européen et international, concernant les échanges de cryptomonnaies. »
    Là aussi c’est drôle … Si les cryptomonnaies se développent, c’est justement pour se libérer de la tutelle des états ….

    « Protéger, pour mieux contrôler, comme d’habitude. » …. Ben, c’est qu’ils font de l’huile, à la seule idée qu’une part de la prédation puisse leur échapper … C’est surtout ça leur principal souci …

  3. Jiff dit

    « Très drôle ! Et ils comptent faire ça comment ? … avec des porte-jarretelles ? »

    Arf, j’imagine bien le tableau : mémerkel, talons aiguilles, bas résilles vissés aux tendeurs et machin-chose en train de tirer comme un malade sur les lacets de sa guêpière :))

    « Ben, c’est qu’ils font de l’huile, à la seule idée qu’une part de la prédation puisse leur échapper … C’est surtout ça leur principal souci … »

    Tout à fait d’accord avec vous, ce qui me fait également dire que l’AI va se retrouver très rapidement méchamment bridée… (berk, AI, encore un acronyme qui ne veut rien dire – disons plutôt les systèmes experts à structures neuronales, ce qui correspond bien mieux à la réalité), des fois que les bons peuples se rendent compte que des SE correctement nourris sont tout à fait capables, et ce, dès à présent, de remplacer les poliotiques (en restant, eux, logiques et incorruptibles¹) comme l’ajustice (en appliquant les mêmes règles et décisions, où que l’on se trouve, tout en tenant compte des particularités d’une affaire².)

    ——
    ¹ – Évidemment, si le SE était mal alimenté, il réagirait de même que celui qu’il remplace, d’une façon tordue et corrompue.

    ² – On a d’ailleurs très récemment vu (sur LCI, je crois) l’ajustice prendre les devants en expliquant en long, en large et en travers que non, les machines ne pouvaient pas remplacer les humains, ce qui est évidemment faux et ne repose en substance que sur une malheureuse (vieille) expérience dans laquelle un SE a été alimenté par des étudiants juristes au lieu de spécialistes chevronnés, entraînant de grosses erreurs…

  4. Pierre dit

    Comme d’habitude, je pense que vous accordez trop d’attention dans le « verbatim »… la chose écrite ou dite par ces élites dégénérées.

    De quoi parle t -on ici ? D’un vague document, scellant une pseudo « grande coalition »… alors que nous savons tous que tout cela est un mythe… tout est dirigé depuis Bruxelles. Il fallait empêcher la percée de l’AFD, ne pas refaire de nouvelles d’élections, et donc avoir coûte que coûte une pseudo « Grande coalition ».

    L’habillage importe peu.

    CDU et SPD sont les 2 faces de la même médaille pourrie. Comme LR / PS / LREM chez nous… On peut y coller tous les acronymes.

    Ce document comme tous les « programmes » ou « chartes » ou « accords » ne vaut pas tripette. C’est pour la galerie des commentateurs. Le buzz. C’est « the fog of war ». C’est une pollution mentale destinée à empêcher les gens de penser clairement.

    Maintenant sur le fond : oui bien entendu, si les crypto monnaies se développent, il y aura « régulations ». Et oui bien entendu, la nasse fiscale se resserrera.

    Mais rien n’à voir avec cet « accord ».

    Toutes ces évolutions sont inévitables, car elles sont inscrites dans les gènes de l’UERSS, dans toutes ces mafias transnationales, postnationales, ces constructions démentes qui servent de pompe à fric à des élites de plus en plus dégénérées (ici visualisez : Merkel, Barroso, Tusk, Moscovici, Juncker… et vos cheveux se dresseront sur votre tête).

    Ceci arrivera, avec ou sans « document », « accord » de ceci ou de cela.

    Merkel est la patronne d’un syndic de faillite… Dont la prochaine « crise » servira de prétexte au renforcement de l’UERSS (« zone euro resserrée », « gouvernement commun », exactement ce que prône son complice et pseudo concurrent : Jupiton).

    Ces parasites se nourrissent littéralement des « crises »

    Vous remarquerez que la « crise financière » (Wall Street dévisse)… intervient juste au parfait moment… 9 mois avant les mid terms aux USA…. le temps de mordre aux jarrets les ricains de base, surendettés, et d’en mettre au chômage un petit paquet.

    Car aux USA , les élections = « mon portefeuille »… Trump est le fall guy. La tête de Turc parfaite.

    Et Trump, qui n’est pas idiot, utilisera le DERNIER JOKER qui lui reste, pour lutter contre ce coup d’état financier/économique : la guerre.

    Eh oui, car il n’y pas d’élite mondiale unifiée… En fait, comme toutes les mafias, nous avons affaires à des écuries CONCURRENTES… capables de passer des accords de partage, mais aussi capables de lutter férocement les unes contre les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *