Accueil » Prison avec sursis pour Claude Reichman et les libérés de la Sécu

Prison avec sursis pour Claude Reichman et les libérés de la Sécu

Cet article a été lu 3281 fois

Le tribunal correctionnel de Paris vient de rendre une décision lourde pour Claude Reichman et quelques autres militants de la lutte contre le monopole de la Sécurité Sociale. Des peines de prison avec sursis ont été prononcées. La décision met probablement fin à une épopée intéressante, mais menée dans un climat malsain de sectarisme et d’intolérance.

Le tribunal correctionnel a eu la main lourde. Pour avoir organisé un système d’incitation à la désaffiliation au RSI, Claude Reichman écope de 10 mois de prison avec sursis. Son association se voit infliger 60.000€ d’amende, dont la moitié avec sursis. Les autres prévenus prennent également cher. Laurent C., en particulier, bien connu des « libérés », écope de 5 mois avec sursis. L’association Liberté sociale, dont les porte-parole ont souvent le verbe haut, est elle aussi soumise à l’amende.

Un combat mené dans une étrange cécité

Sur le fond, les sanctions tombent dans un étrange contexte de paranoïa. Depuis plusieurs années, Claude Reichman et ses acolytes mènent un combat dans un climat toxique proche de l’esprit sectaire. Alors que l’association des Libérés de la Sécu et ses multiples avatars enchaînent les défaites en justice sur le monopole de la sécurité sociale, ses adeptes crient régulièrement victoire et n’hésitent pas à imaginer des complots pour les faire taire.

Leur argument principal (selon lequel le monopole de la sécurité sociale serait contraire au droit communautaire) a beau être régulièrement infirmé, sous toutes ses formes, par la Cour de Justice de l’Union Européenne elle-même, rien n’y fait. Ceux qui ont subi une condamnation hier ont répété à de nombreuses reprises qu’ils avaient manifestement raison contre toutes les évidences. La justice n’a pu que tenir compte de cette mystérieuse obstination.

Les conflits d’intérêt à peine évoqués

Au demeurant, la justice ne s’est pas encore intéressée au fonctionnement financier des libérés. Selon nos sources, beaucoup d’adhérents ont été étonnés du faible service effectif rendu par Claude Reichman en contrepartie des cotisations versées.

La déception a été forte pour plus d’un cotisant qui s’était entendu certifier que ne plus payer ses cotisations de sécurité sociale était parfaitement légal. Les audiences devant les tribunaux de sécurité sociale qui s’ensuivaient étaient souvent sanglantes…

Certains se sont par ailleurs régulièrement étonné que, dans la foulée, Claude Reichman fasse la promotion d’un cabinet de courtage anglo-saxon, supposé offrir des garanties équivalentes à celles de la sécurité sociale. Le héros des libérés peut d’ailleurs se féliciter, à ce stade, que le régulateur n’ait pas approfondi cette étrange façon (et opaque!) de promouvoir des opérations d’assurance.

Le silence du régulateur a d’ailleurs fait des émules, puisqu’un avatar des libérés proposait récemment de mutualiser les coûts des procédures judiciaires entre adhérents.

Un gâchis pour les adversaires du monopole de la sécurité sociale

Les libéraux adversaires du monopole de la sécurité sociale regretteront le climat d’intolérance que Claude Reichman et ses affidés ont fait régner sur leur cause depuis plusieurs années. La condamnation pénale d’hier finit de discréditer un sujet majeur pour nos sociétés.

De ce point de vue, Claude Reichman est le meilleur ami des partisans de la sécurité sociale et de son monopole. Facile à corneriser, il a terni toute possibilité de débat pour de nombreuses années.

8 commentaires

  1. Stephane dit

    Ah ben il suffit de lire certains articles de Contrepoints entre les lignes pour comprendre qu’ il est loin de n’ y avoir que des purs chez les libéraux.
    Entre aimer l’ argent et aimer la liberté offerte par son argent… il est me semble qu’ un médecin menant ainsi ce genre de combat est forcément suspect, l’ habitude des petites gâteries offertes par les labos sans doute.

  2. Pierre dit

    Parfaits idiots utiles.

    Et je ne parle même pas des arguments, voire même des éventuels conflits d’intérêts….

    L’erreur fondamentale est… l’espoir.

    L’espoir placé dans une pseudo « justice » européenne, qui serait bienveillante, et qui permettrait de contourner la méchante justice française… La gentille Europe qui permettrait de s’affranchir des méchantes politiques nationales…

    Ce n’est même pas de la naïveté mais juste une profonde stupidité. Crasse. Vulgaire.

    Et quelle manque de culture ! Politique ! Alors qu’il est évident que les Bruxellois ont totalement vérolé tous les leviers de pouvoirs européens. Et qu’ils se confondent avec les politiciens nationaux ! C’EST LE MEME GROUPE MAFIEUX.

    La Sécu-SS est PARFAITEMENT EN LIGNE avec les délires constructivistes des Merkel, Juncker, Moscovici et compagnie.

    Bref, et désolé pour mon ton très dur face aux « libérés », mais bon débarras.

    Allez au diable.

    Achetez-vous une -vraie- paire de testicules, et surtout un vrai cerveau. Et mettez-vous VRAIMENT au boulot pour abattre, tuer, le Leviathan.

    C’est une lutte A MORT… qui bien entendu ne se résoudra pas avec de pseudo juges, ou de pseudo « lois » et autres « règlements ».

    La LUTTE A MORT, c’est la thune. Refuser de payer l’argent de la mafia étatiste voilà le crime suprême. Et c’est pourquoi vous prenez cher aujourd’hui.

    Donc tirez en les conclusions ontologiques : payez MOINS en travaillant moins, en vous expatriant, en consommant moins.

    Impôts, TVA, et toutes les rapines liées à la « Sécu »…. il faut fermer tous les robinets en même temps. Si nous sommes quelques centaines de milliers de gros bosseurs / gros patrimoine / entrepreneurs…. alors c’est GAME OVER. Tout le système s’écroule.

    Et alors nous serons de vrais « libérés ».

    La GREVE, Atlas Shrugged, est la SEULE STRATEGIE GAGNANTE.

    Ca fait 60 ans que la solution a été écrite par Ayn Rand.

  3. Jiff dit

    « et n’hésitent pas à imaginer des complots pour les faire taire. »

    Ben, il-y-avait (a ?) quand même un sacré bouchon, situé en amont de l’entrée de la CJUE, qui a réussi à faire en sorte que certaines procédures mettent des années avant de se voir accorder un rôle en cour.

    « Facile à corneriser, il a terni toute possibilité de débat pour de nombreuses années.

    Oui, mais c’est une fois de plus un élément supplémentaire en faveur d’une émigration pas toujours spécialement souhaitée mais financièrement, et surtout fiscalement, souvent nécessaire – voire mentalement libératrice pour certains, au vu de la liste sans fin des réglements ubuesques, contrôles et autres vexations frappant aveuglément ceux qui bossent dur pour gagner de l’argent (non mais quelle idée ! Dans ce pays… Des fous certainement !)

    Donc, on en revient au postulat de base : la surface du réservoir est écumée, et même écrémée, puisque de plus en plus de recruteurs internationaux viennent ici faire leur marché de créateurs de richesse avant même les sorties d’écoles, et par le fond, il se remplit à flot de chances pour la france, avec un prochain viatique pour leurs familles à venir avec la nouvelle loi qui va rouvrir les vannes en grand.)

    Évidemment, avec un tel déséquilibre, tout cela ne pourra que fort bien se terminer.

  4. Citoyen dit

    C’est un peu dommage pour eux, et pour le combat qu’ils menaient. Mais il semble qu’ils s’y soient mal pris pour atteindre leur but.
    Face à ce genre d’adversaire, quand on a pas le droit, il faut prendre le gauche …

  5. Sauf erreur, les sommes économisées ne sont pas remboursables pour l’instant…
    Certains y ont donc gagné… Tant mieux pour eux.
    Le refus de l’impôt est donc institutionnalisé, et la jacquerie fait partie de l’histoire. Mieux, elle doit continuer !

  6. Stu dit

    Les juges rouges français ont franchi le Rubicon et s’enfonceront dans leur mur des cons.
    Contrairement à ce que pense Éric V. et les autres énarques qui pillent ce pays depuis 40 ans avec la complicité des médias et syndicats, ce qui est arrivé est une très bonne chose car l’abcès va enfin pouvoir être drainé, et pourquoi pas une bonne partie du marécage avec.
    Ces condamnés vont être érigés en martyrs; petit procès mais retentissant car les prochaines salves viendront bientôt de la Commission de Bruxelles et la cjue de Luxembourg.
    En attendant, ne pas oublier que quelques dizaines de contribuables libérés vivant en France les plus tenaces se sont et se font rembourser chaque année par la DGFIP (qui applique elle la loi) la CSG et la CRDS qui ne sont comme on l’a dit 100 fois que des cotisations sociales fiscalisés.
    Les chiens aboient mais la caravane passe.

  7. JulesXR52 dit

    Bon, il va falloir que je choisisse entre Eric Verhaeghe et Claude Reichman. A moins de passer des jours et des jours dans ce dossier complexe (d’autant plus que mes connaissances juridiques sont faibles), il s’agit en somme de la parole de l’un contre la parole de l’autre. Mais les arguments de Reichman, qui est passé progressivement, si j’ai bien compris, de « La loi européenne transposée n’est pas appliquée » à « Les caisses de Sécu sont des mutuelles et sont donc soumises à concurrence » me paraissent plutôt solides. Peut-être faut-il ne pas se laisser impressionner par le caractère jusqu’au-boutiste de Reichman et étudier sérieusement ses arguments. De toute façon le gaillard, qui est coriace, n’a pas dit son dernier mot.

  8. Pasaclc dit

    Je vous trouve insolent, voire intolérable .

    Vous avez deux discours. Vous êtes à la fois contre le système, et en même temps vous haïssez ses pourfendeurs.

    Dans quel camps etes vous ? Si ce n’est encore une fois un cerveau torturé par une éducation enarchique ? Du Juppé pure soupe….ce n’est décidément pas avec des gens comme vous que la France s’en sortira. Les  » libérés » ont pour le moins des convictions pures : que faites vous pour limiter leurs souffrances légitimes ?

    Les vraies convictions peuvent apporter beaucoup de succès , et profiter à tous. Je pense à des gens plus que têtus, tels Ms Beaudout ou De Ruyter qui ont gagnés des combats homériques …où étiez vous et qu’avez vous fait ? Nada, que dalle.
    Critiquer est un besoin vital en votre cas, alors que vous êtes un pleutre, incapable d’autre chose.

    On peut reprocher les saillies un peu vaniteuses et péremptoires de Claude Reichman, certes. Il n’empêche, qui d’autre a lancé ce combat noble visant à mettre fin à cette organisation mafieuse de la sécu qui fait vivre gracieusement et inutilement nombre de vos chers collègues sur le chiffre d’affaire des indépendants, voire des salariés eux mêmes, victimes inconscientes ? Sûrement pas vous…

    Quel soutien apportez vous à toutes ces victimes qui ne cherchent finalement qu’un peu d’espoir, à part critiquer ?.

    Bref, vous êtes tellement français…ite missa est

    Pauvre Monsieur. Je vous plains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *