Accueil » Vendre une partie du parc social: la bonne idée des macroniens parisiens

Vendre une partie du parc social: la bonne idée des macroniens parisiens

Cet article a été lu 5139 fois

Les macroniens parisiens regorgent d’idées pour améliorer la désastreuse politique d’Anne Hidalgo dans la capitale. Nous avons rencontré Jérôme Dubus, conseiller de Paris macroniste, pour évoquer certaines de ces propositions, notamment la vente d’une partie du parc social. C’était aussi l’occasion de faire le point sur la stratégie macronienne à Paris.

Jérôme Dubus nous a reçu dans l’un des austères bureaux dédiés à l’opposition, face à l’Hôtel de Ville. La rencontre a permis de faire le point sur ses propositions et sur la stratégie macronienne à Paris.

Les macroniens parisiens face au logement social

On se félicitera du bon sens de la proposition de Jérôme Dubus, consistant à vendre aux locataires une petite portion du parc social de la capitale. C’est de notre point de vue la meilleure façon de renouveler le parc, en permettant aux accédants à la propriété de transformer leur appartement en « chez eux », et en dégageant ainsi des ressources nouvelles pour construire de nouveaux logements. Plutôt que d’augmenter indéfiniment le volume du parc social (dont une partie est occupée par des locataires disposant de revenus substantiels), cette technique participe de l’égalité des chances, dans la mesure où elle ouvre la perspective à chacun de devenir propriétaire de son logement.

Sans surprise, la majorité socialiste et l’adjoint au logement communiste ont repoussé cette proposition, épaulés par la France Insoumise. Face aux résultats électoraux de 2017, ces forces politiques n’ont en effet pas du tout intérêt à favoriser le mouvement de gentrification du centre de Paris. Au contraire, leur réélection passe probablement par une prolétarisation accrue de la ville et le maintien d’une politique clientéliste d’attributions de logement à des administrés qui deviennent ensuite autant d’électeurs.

Benjamin Griveaux bientôt candidat à la mairie

L’interview a également permis d’évoquer la stratégie macronienne à Paris. Après que de folles rumeurs ont circulé sur une alliance possible entre les macroniens et Anne Hidalgo, il semblerait qu’on se dirige aujourd’hui vers des listes autonomes conduites par Benjamin Griveaux. D’autres têtes de liste seraient toutefois en embuscade, comme Hugues Renson.

Les résultats cataclysmiques de la gestion Hidalgo rendent ce choix sage. À tous les étages, les loupés de l’équipe municipale deviennent éclatants. L’archétype du naufrage s’étale à tous les coins de rue: la quasi-disparition des Vélib, bicyclettes partagées, alors même que la Maire a réduit la circulation automobile pour favoriser les modes de transport moins polluants, montre l’incompétence profonde d’un exécutif local plus préoccupé par la répétition en boucle de leçons de morale que par l’efficacité.

Les listes En Marche devraient profiter de la quasi-disparition de la droite parisienne.

6 commentaires

  1. Pierre dit

    Cela semble vous réjouir de voir les « macronistes » (macroriens ?) en position de remporter la mairie de Paris…

    Alors que ce sont tous des Hidalgo 2.0.

    Certes un peu moins cinglés (la secrétaire de Delanoë en tient une sacrée couche, la pauvre), mais pas forcément moins dogmatiques.

    Ils sont tous aussi constructivistes, ripolinés 2.0, donc sans doute ENCORE PLUS dangereux.

    Et le pire c’est que ça va bien entendu marcher. Voilà pourquoi, autre certitude, ils présenteront un candidat. Ils savent que la secrétaire de Delanoë est totalement cramée.

    Le hold-up va donc se poursuivre avec la crème des bourgeois parisiens, se levant tous pour danette, et votant comme un seul homme, pour le p’tit jeune qui sortira de la cuisse de jupiter.

    C’est à désespérer…

    En tout cas à part les HLM (dont tout le monde se fout, et surtout les bourgeois parisiens, je le sais, j’en étais 😉 )… rien sur :
    -la fiscalité (les crevards du 6ème, 5ème ciné-média-prolo) vont continuer à se faire ratiboiser. Sans oublier les retraités, tous dégénérés, qui là encore voteront une fois de plus Macron. Tous masochistes et neuneus.

    -les camps de migrants DANS Paris, le fanatisme migratoire se poursuivra (car bien entendu, le maire n’y pourra rien…)

    Ajoutons à la liste :
    -la crasse
    -des transports en commun bétaillères et crasseux
    -l’insécurité
    -les gangs de roms, de géorgiens (cambriolages, manches, vols à la tire), etc.

    Bref, rien sur les VRAIS sujets. 😉

    Mais continuons ! Paris vaut bien une fête.

    Et il finira bien par brûler;

  2. Citoyen dit

    « la bonne idée des macroniens parisiens  » … ?
    Est-ce à dire que les marconiens seraient moins pire que les autres à Paris ? …. Si c’est réellement le cas, faut reconnaitre que pour autant, ce n’est pas un exploit ! … Même avec beaucoup de volonté, ce serait très difficile de faire pire …
    Cela dit, les macroniens sont des socialos comme les autres … et donc, il ne faut pas en attendre d’avantage, que du socialo …

  3. Jiff dit

    « il semblerait qu’on se dirige aujourd’hui vers des listes autonomes conduites par Benjamin Griveaux. »

    Espérons qu’il gagne, ça nous débarrassera d’un boulet et il y trouvera rapidement l’occasion de nous démontrer l’étendue ainsi que que le niveau de ses hautes compétences…

  4. Sémaphore dit

    C’est une tarte à la crème qui revient à chaque élection, municipale ou autre.
    En particulier à Paris où il y a un nombre conséquent de gens à bons revenus qui en occupent, sachant qu’il y a des immeubles sociaux qui n’ en ont que le statut sans en avoir l’ apparence du tout…
    Dans les années 90, j’en gérais un situé Place du Panthéon à Paris (excusez du peu), propriété d’ une société HLM qui avait fini par l’ acheter à je ne sais plus quel hôpital qui l’avait reçu en legs, avant de finir par le mettre en copropriété avant vente. Autant vous dire qu’ une bonne partie des locataires (ceux avec des CV très détonnants) étaient très favorables à cette opération de vente aux locataires…
    A l’époque, les Domaines le faisaient vendre sur une base de 28.000 F le m2 aux locataires avec une valeur marchande réelle dans les 45 à 50.000 F sur le marché immobilier libre… Et un paquet d’ iceux ne se gênait pas pour concrétiser la plus-value…

  5. Grogro dit

    Oui mais… Hidalgo a été choisie massivement par les parisiens alors qu’en terme de politique et de bêtise elle n’est ni plus ni moins qu’une Delanoé puissance mille. C’est bien qu’elle est plutôt conforme à l’électorat parisien et que les gogos parisiens en redemandent. Certes il n’y avait pas d’opposition en face à part des guignols, des repoussoirs caricaturaux de la drôate grande bourgeoise, mais Hidalgo a été élue alors que le bilan de la mairie socialiste était connu et qu’il n’avait rien de réjouissant.
    Vu de la province, et particulièrement d’une ville civilisée comme Strasbourg, qui est autant traditionaliste que bobo, libérale-libertaire, et autant Macron compatible que PS compatible, le parisien nous parait définitivement issu d’une autre espèce, d’une autre branche de l’évolution humaine. Alors entre le clientélisme festiviste pour bobos et le clientélisme classique pour cas sociaux, elle me semble avoir encore de bonnes chances de réélection, et elle parait tout à fait disposer à poignarder les socialos dans le dos au profit de Macron.

    De plus, les franciliens paraissent beaucoup plus souffrir des bêtises d’Hidalgo que les parisiens. Devient-elle réellement impopulaire à Paris ?

  6. Grogro dit

    Désolé pour le hors sujet, mais je ne vois pas d’article récent sur les retraites ou sur les élections du MEDEF, alors je vous pose la question ici.

    Que pensez-vous de ce candidat vous qui avez connu le MEDEF de l’intérieur au plus haut : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/05/03/20002-20180503ARTFIG00004-retraite-les-propositions-choc-de-jean-charles-simon-candidat-a-la-presidence-du-medef.php ?

    Et que pensez-vous de la faisabilité de cette proposition ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *