Accueil » Premiers cafouillages calamiteux de l’ex-RSI pour les médecins

Premiers cafouillages calamiteux de l’ex-RSI pour les médecins

Cet article a été lu 4411 fois

Le SSI, ex-RSI, connaît ses premiers ratés. Cette fois, ce sont les médecins qui en sont victimes. La Fédération des Médecins de France s’est fendue d’un guide explicatif pour que les médecins puissent limiter les sur-cotisations qui leur sont prélevées…

Les médecins libéraux subissent de plein fouet l’augmentation de la CSG et la modification du calendrier de collecte de la cotisation de formation professionnelle (CFP). Ces changements les mécontentent, car ils se traduisent par des ponctions inattendues sur leurs revenus. Mais… les problèmes ne s’arrêtent pas là!

Premiers cafouillages du SSI, l’ex-RSI

La FMF explique clairement les erreurs de calcul dont les médecins sont victimes de la part du SSI, qui a succédé au RSI.

Et il y a aussi le fait que 2018 était la première année de télédéclaration des revenus à l’URSSAF, que cette télédéclaration n’était accompagnée d’aucun mode d’emploi compréhensible, et qu’en particulier les lignes O et P (et éventuellement Q), sur lesquelles l’URSSAF (et aussi la CARMF maintenant !!) se base pour calculer les cotisations sont intitulées « Montant des revenus… ». Pensant bien faire, de nombreux médecins les ont remplies avec leurs revenus BRUTS, alors qu’il s’agit en réalité de revenus NETS augmentés des cotisations obligatoires.

Et pif! comment organiser le désordre administratif en demandant à des usagers d’utiliser un nouvel outil sans mode d’emploi. D’où des cotisations calculées sur des revenus bruts et non nets.

Voilà qui promet pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *