Accueil » Archives pour Éric Verhaeghe

Auteur : Éric Verhaeghe

Fondateur de Tripalio, auteur.

Dépenses de santé: la CNAM a aussi son rapport

Je rappelais hier la publication, le 19 juillet, d’un rapport d’inspection sur la maîtrise des dépenses de santé. Mais, par convenance, j’eusse dû commencer par mentionner le rapport… de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, sur le même sujet, publié le 17 juillet 2012.

Cette concomitance, voire concurrence de dates, ne manque pas de piquant. Surtout quand on lit chacun des rapports: l’un et l’autre propose des mesures dont l’inspiration est proche.

Le rapport de la CNAM est consultable sur: http://www.securite-sociale.fr/IMG/pdf/produits_et_charges.pdf. Lire la suite

Dépenses de santé: un rapport d’inspection à lire de près

Marisol Touraine, ministre de la Santé, et Jérôme Cahuzac, en charge du Budget, ont publié un rapport d’inspection sur la maîtrise des dépenses de santé ce jeudi 19 juillet. On ne manquera pas de s’attarder à la lecture de ce document d’une centaine de pages qui fixe les caps à atteindre pendant le quinquennat.

Ce rapport est consultable sur http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_ONDAM-IGAS-IGF_juin2012.pdf.

Lire la suite

La Fête Nationale belge, aujourd’hui

En bon Liégeois, je ne résiste évidemment pas à l’envie (et au devoir, eh oui, les deux peuvent se conjuguer) de dire quelques mots sur la Fête Nationale belge qui est célébrée aujourd’hui.

Peu de Français connaissent les détails de cette ténébreuse imposture que l’on appelle l’indépendance de la Belgique.

Historiquement, que cela soit dit, la Belgique n’a jamais existé! Jusqu’en 1830, les territoires regroupés entre les frontières de l’actuelle Belgique ont toujours été rattachés à l’une ou l’autre puissance européenne. Lire la suite

Augustin de Romanet à la tête de la CNP?

La rumeur semble se confirmer (amplifiée par le principal intéressé), Augustin de Romanet prendrait la tête de la Caisse Nationale de Prévoyance (CNP), filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, et premier assureur-vie de France.

Si cette information se vérifiait, le processus de nominations à la direction du ventre mou du capitalisme français se confirmerait donc. Côté Caisse des Dépôts, dont Augustin de Romanet était directeur général, la nomination de Jean-Pierre Jouyet, dont la commission de surveillance est présidée désormais par Henri Emmanuelli, le jeu de chaises musicales est bouclé. Lire la suite

33 milliards à trouver en 2013

Article paru dans Economie Matin le 17 juillet

Lors de son intervention télévisée, François Hollande l’a annoncé officiellement: il faudra trouver 33 milliards d’euros en 2013. Une paille.

On se souvient peut-être de l’impopularité de Nicolas Sarkozy, qui avait annoncé un plan de 7 milliards d’économies en 2008, étalées sur trois ans. C’était avant la crise financière de septembre 2008. Ensuite, Nicolas Sarkozy avait joué petit bras: des plans à 5 milliards par-ci, à 10 milliards par-là. Des réductions de 10% des dépenses de l’Etat, mais sur trois ans. Lire la suite

Hollande sera bien obligé d’augmenter la CSG, avec pour victimes collatérales… Les syndicats ?

Article publié dans Atlantico le 15 juillet

Les cotisations des salariés ne suffisent plus à couvrir leurs dépenses. La réforme sociale de Hollande consistera donc à réduire fortement les cotisations sociales sur le travail et à augmenter en contrepartie la Contribution sociale généralisée (CSG). Mais le jour où la sécurité sociale sera financée par l’impôt du citoyen et non par la cotisation du salarié, les syndicats n’auront plus aucune légitimité à intervenir dans le fonctionnement courant du système… Lire la suite

Conférence sociale : la finlandisation du dialogue social

Article paru sur le site de L’Usine Nouvelle le 12 juillet

Les commentateurs, et les participants à la conférence sociale (à l’exception de ceux du MEDEF semble-t-il) ont salué la réussite formelle de cet exercice déjà essayé en son temps par Nicolas Sarkozy (en septembre 2007). Pour le gouvernement, il s’agit d’une opération positive qui le pose en fédérateur des énergies divisées par la précédente majorité. Certains n’hésitent pas à y voir une réussite du dialogue social. Lire la suite

Collectif budgétaire 2012: quels nouveaux impôts?

Le gouvernement a déposé son projet de loi de finances rectificative sur le bureau de l’Assemblée Nationale. C’est un moment important, puisqu’il s’agit de donner une première application aux mesures annoncées durant la campagne électorale.

L’exercice n’est pas simple: la France est en panne de croissance, et cette stagnation de l’activité a un impact négatif sur les recettes publiques. Pour 2012, l’objectif initial de croissance était de 0,7%. La prévision est maintenant abaissée à 0,3%. Pour mémoire, un point de PIB équivaut à environ 20 milliards d’euros. La révision de l’objectif de croissance signifie donc que le gouvernement anticipe une augmentation de la valeur ajoutée globale du pays minorée de 8 milliards d’euros.

Dans ce contexte difficile, il est probable, comme l’a soutenu la Cour des Comptes, que le gouvernement précédent ait, délibérément ou non (probablement un mixte des deux), surévalué les recettes de l’Etat d’environ 7 milliards d’euros, ce qui amène le nouveau gouvernement à diminuer d’autant les prévisions de recettes.

Comme l’objectif officiel du gouvernement est de contenir le déficit budgétaire à 4,5% du PIB, il faut donc trouver 7 milliards d’euros pour 2012.

Voici comment se répartissent les nouveaux impôts levés par le gouvernement:

On notera que le gouvernement prélève 3 milliards d’euros sur les ménages, dont près d’1 milliard sur les bénéficiaires des heures supplémentaires et 2,3 milliards par l’impôt sur la fortune. Les entreprises contribuent à hauteur de 3,5 milliards environ.