Accueil » attentats de Paris

Étiquette : attentats de Paris

Attentats de Paris: le rapport parlementaire à lire dès aujourd’hui

La commission Fenech a rendu son rapport sur les défaillances policières à l’occasion des attentats de Paris. En cherchant à le lire ce matin, je me suis aperçu qu’il ne serait pas mis en ligne avant mardi. Dieu soit loué, la RTBF a eu la bonne idée de le diffuser en priorité sur son site.

Je me suis donc permis de le reproduire sur mon site et de le publier…

La lecture est à recommander, puisqu’on y lit des phrases chocs sous la plume des responsables policiers.

Le patron de la DGSE écrit:

« Le rôle de mon service est de détecter et d’entraver les menaces situées à l’étranger et visant le territoire national, soit nos intérêts à l’extérieur (…) Des attentats comme ceux du 13 novembre marquent bien un échec du Renseignement extérieur : ils ont été planifiés à l’extérieur de nos frontières et organisés en Belgique, c’est-à-dire dans l’aire de compétence de la DGSE« .

Le patron de la DGSI écrit:

« Tout attentat est un échec puisque nous n’avons pas pu l’empêcher.(…) Certains, certes, posent les vraies questions et il est normal que, dans une démocratie, on rende compte et qu’on essaie de progresser. Les attentats de 2015 représentent un échec global du renseignement.« 

Reste à savoir si la police française est capable de tirer les leçons de ses échecs et de repenser son fonctionnement, ses logiques et ses méthodes. Ou bien si elle préfère rester dans le confort de son train-train et de ses certitudes acquises.

Beaucoup ont déjà un (mauvais) pressentiment sur les réponses…

Le cerveau des attentats de Paris est un espion des Anglais

Passée inaperçue à la faveur du Brexit, cette révélation du Times sur les attentats de Paris: Mohammed Abrini, soupçonné d’être le cerveau des massacres du 13 novembre, est un informateur des services secrets britanniques. Il aurait d’ailleurs pu s’expatrier en Grande-Bretagne et y changer d’identité.

Je livre ici la dépêche publiée par la presse belge:

L’information parue hier dans le «Sunday Times», l’édition dominicale du très sérieux «Times» attire l’attention. «First Isis supergrass helps UK terror police» est-il titré. «La première taupe de l’État islamique aide la police antiterroriste britannique». Selon le journal, l’homme au chapeau de Zaventem a aidé les officiers britanniques à recueillir des renseignements sur les complots terroristes présumés et les sympathisants djihadistes au Royaume-Uni.

Il aurait ainsi retourné sa veste. «Après des négociations secrètes entre l’Angleterre et la Belgique, les enquêteurs à Bruxelles ont posé des questions fournies par les autorités britanniques», peut-on ainsi lire.

Une information reprise notamment par l’édition électronique du «Daily Mail». On y précise qu’un «Supergrass», dans le jargon britannique, est un informateur, une taupe qui, en échange d’informations importantes impliquant un grand nombre de personnes, peut espérer une immunité au niveau des poursuites, voire une peine plus clémente ou, mieux encore, une nouvelle identité.

Ici, dans le cas qui nous occupe, il n’est bien sûr pas question d’accorder ces faveurs au Belgo-Marocain. L’homme a participé à l’attentat à l’aéroport de Bruxelles-National, le 22 mars avec Najim Lachraoui et Ibrahim El Bakraoui. Il n’avait pas pu, «voulu» dit-il, faire détonner ses explosifs.

Il avait été interpellé le 8 avril à Anderlecht. On se souvient des incroyables images des caméras vidéo diffusées par la police fédérale. On le voyait quitter l’aéroport et marcher jusqu’à Bruxelles où il s’était évanoui pendant deux semaines. Aujourd’hui, Abrini est en détention préventive à la prison de Bruges.

No comment, comme disent les Anglais.