Accueil » Finances de l'Etat: le grand baratin

Étiquette : Finances de l’Etat: le grand baratin

Finances de l’Etat: le grand baratin

Bercy a publié la situation mensuelle du budget de l’Etat au 31 mai: le solde du budget général s’est dégradé de 4 milliards € en un an.

Sans surprise pour les lecteurs de ce blog, Bercy a annoncé la douloureuse: les comptes publics se dégradent, alors qu’on s’était engagé à réduire les déficits. Ainsi, alors que nous en étions à 4,5% de PIB de déficit l’an dernier, au train où vont les choses, le déficit devrait s’aggraver cette année, après plusieurs mois de déni officiel où le gouvernement soutenait que nous arriverions à 3,5% (soit 20 milliards € de réduction). Autrement dit, non seulement les engagements internationaux de la France ne seront tenus, mais la nouvelle majorité gère moins bien la situation que la précédente majorité.

Cette situation est extrêmement préoccupante, pour une raison simple: malgré une forte hausse des impôts (+ 9 milliards € en un an), le déficit se creuse, parce que les dépenses de l’Etat explosent (+ 17 milliards en un an!).

Sur ce point, on saluera avec amusement le grand baratin de Bercy, qui cherche à nous expliquer que tout cela est tout à fait normal et même inévitable….

Petits mensonges officielsCes explications de propagande ne manquent pas d’humour. En effet:

BEI + MES + UE = (1,6 Md€ + 3,3 Mds€ + 1,4 Md€) = 6,3 Mds €

Ces explications ne rendent donc compte que d’une partie de la dérive des dépenses. Restent plus de 10 milliards d’augmentation de dépenses à justifier. 

Voici le détail des dépenses de l’Etat:

Les dépenses de l'Etat au 31 mai 2013
Les dépenses de l’Etat au 31 mai 2013

De façon assez habile, le ministère des Finances appelle « stabilité » l’augmentation des salaires des fonctionnaires, qui coûte 1 milliard de plus au contribuable (+ 2,4%).

Pendant ce temps, les dépenses d’intervention diminuent de 1,4%. Ces dépenses d’intervention regroupent l’action concrète de l’Etat auprès des citoyens.

Moins de service pour le public, mais plus de masse salariale pour les fonctionnaires, est-ce bien raisonnable?