Accueil » Lescure

Étiquette : Lescure

Lobbying: lavette d’or pour Canal +

Dans le cadre du projet de loi « consommation », Benoît Hamon a fidèlement défendu les intérêts de Canal +. Au détriment du consommateur.

Dans le cadre de son projet de loi « consommation » discuté actuellement au Parlement, Benoît Hamon a proposé d’agir, au grand dam de la profession, sur les délais de résiliation des contrats d’assurance. Son principe économique était simple: en laissant à chaque assuré la possibilité de résilier son contrat d’assurance à tout moment (avec un an d’ancienneté minimal), la loi contraint les assureurs à baisser leurs prix pour garder leurs clients.

Cette fluidité dans le marché est supposée servir le consommateur.

De façon assez curieuse, il a inversé le raisonnement pour les contrats Canal +. En réponse à un amendement d’un député socialiste, il a en effet soutenu que l’assouplissement des délais de résiliation était contraire à l’intérêt économique de l’audiovisuel français.

Voici ce qu’il a dit à l’Assemblée:

 

Cette attitude lui vaut depuis plusieurs semaines maintenant une volée de bois vert, par exemple sur Mediapart ou sur Agoravox.

Il faut dire que Benoît Hamon aime bien s’ériger en chevalier blanc de la défense des petits contre les gros, donc… quand on le voit soutenir, au mépris de ses principes affichés et avec le nez qui s’allonge, les forts contre les faibles, ça fait tache dans le paysage.

Cette défense tombe à point nommé pour Canal +, confronté à la concurrence des chaînes qataries BeinSport. Au passage, est-ce une clé d’explication pour un reportage acrimonieux diffusé en mai par la chaîne cryptée sur l’émirat?

Bref, ne nous égarons pas! Et revenons à l’influence de Canal+ sur les décisions publiques.

Les observateurs ont évidemment noté qu’à peine élu François Hollande a choisi l’ancien directeur général de la chaîne, Pierre Lescure, pour diriger une commission chargée de réfléchir à l’avenir d’Hadopi, et plus généralement à l’impact du numérique sur les droits d’auteur. Ce choix permettait à la chaîne d’occuper une position stratégique dans une évolution juridique essentielle pour les majors de la culture.

En revanche, les observateurs semblent avoir moins noté qu’à peine élu François Hollande a choisi une conseillère communication, Claudine Ripert-Landler, qui fut longtemps une cadre dirigeante de Canal +. Claudine Ripert-Landler connaît François Hollande depuis 1980. Elle était alors l’épouse de l’excellent Jean-Maurice Ripert, camarade de la promotion Voltaire et brillant diplomate.

Choisir l’ancienne directrice du développement de Canal +, ça ne fait pas forcément une bonne communication présidentielle, mais ça fait une bonne préservation des intérêts de Canal+ au gouvernement.

On ne jettera donc pas la pierre à Benoît Hamon, lorsqu’il lit laborieusement, à l’Assemblée Nationale, la fiche de réponse préparée par Canal+ à l’amendement du député Barbier. Il est en service commandé: il a fait gagner à Canal+ une lavette d’or du lobbying.