Accueil » open data » Page 2

Étiquette : open data

Open data: qu’est-ce qu’une information transparente?

Les 10 critères retenus par la Sunlight Foundation pour qualifier une information publique transparente.

Je prends plaisir ici à publier in extenso les critères définis par la Sunlight Foundation, déjà évoquée dans ce blog, pour une information transparente.

On retiendra sommairement ces 10 critères:

1) l’exhaustivité
2) l’authenticité
3) l’actualité
4) l’accessibilité
5) la lisibilité numérique
6) la non-discrimination dans la mise à disposition
7) la mise à disposition dans des standards grand public
8) la gratuité de droits
9) l’archivage
10) la gratuité d’accès.

Au vu de ces critères, je m’offrirai prochainement une incursion dans le prétendu open data français, notamment celui de l’INSEE…

Représentativité syndicale: loin, si loin de l’open data

Fin mars 2013, le gouvernement a publié des chiffres très attendus: ceux de la représentativité syndicale en France, agrégés au niveau national à partir des procès-verbaux d’élections aux comités d’entreprise. Ces chiffres, prévus depuis la loi du 20 août 2008, sont tout sauf neutres, puisqu’ils décident de la représentativité de syndicats dont chacun sait qu’ils sont groupusculaires: la CFTC ou la CGC par exemple.

Miracle parmi les miracles, au vu des résultats publiés par le ministère du Travail, ces syndicats obtiendraient tous des résultats agrégés au niveau national supérieurs à la barre des 8% au-dessus de laquelle ils devaient passer pour préserver leur droit à négocier des accords nationaux. Ben, ouf alors…

Personne ne remet en doute, bien entendu, la sincérité de ces chiffres.

Mais il y a quand même un problème. Ceux-ci résultent d’un agrégat au niveau national de procès-verbaux qui sont proposés individuellement à la consultation. Et, comme par hasard, le ministère du travail a mis en place un système de « captcha » qui permet de requêter automatiquement la base. Autrement dit, à moins d’un long travail obscur et répétitif, aucune vérification des données publiques n’est possible.

Nous connaissons tous le goût du gouvernement français (de droite comme de gauche, là n’est pas la question) pour l’opacité et le secret. S’agissant d’une affaire de représentativité dans le secteur privé, on aurait bien aimé un peu plus de transparence. L’open data, c’est aussi un facteur de compétitivité pour la France. Et l’Etat en est malheureusement bien loin.