Accueil » Archives pour Éric Verhaeghe

Auteur : Éric Verhaeghe

Fondateur de Tripalio, auteur.

Record historique pour le prix du coton

AFP le 04/03/2011 à 17:21

La livre de coton atteint un nouveau record à près de 2,13 dollars :

La livre du coton a atteint un nouveau sommet historique vendredi à New York, à près de 2,13 dollars, alors que l’offre de fibre blanche était extrêmement réduite mais que la demande ne faiblissait pas.

Sur l’Intercontinental Exchange, la livre pour livraison en mai s’échangeait vendredi vers 15H50 GMT à 2,1270 dollars, soit une hausse de 15,45% par rapport à sa clôture d’il y a une semaine, à 1,8423 dollar.

Le marché du coton était marqué par des stocks très faibles, qui ont alimenté une hausse impressionnante des prix: le prix de la livre a grimpé de près de 160% en un an et de 47% depuis le début de l’année à New York.

« Le principal problème reste la Chine, dont les importations de coton augmentent fortement », ont souligné les analystes de Commerzbank, de 86% en 2010.

Le pays, premier producteur mondial de coton, est incapable de couvrir environ un tiers de sa demande par sa propre production, selon l’USDA, ont-ils précisé.

La Cour des Comptes démontre que la fiscalité est plus lourde en Allemagne qu’en France

La Cour des Comptes a publié ce matin son Rapport public thématique: LES PRELEVEMENTS FISCAUX ET SOCIAUX EN FRANCE ET EN ALLEMAGNE, consultable sur:

http://www.ccomptes.fr/fr/CC/Theme-230.html

Ce rapport est une véritable pépite, dont on ne peut que recommander la lecture.

Il s’appesantit de façon très utile sur la difficulté de comparer le poids de chaque fiscalité. En revanche, on trouvera page 104, un tableau très éclairant qui met en parallèle la situation de salariés d’une entreprise installée en France et en Allemagne, à salaire égal.

Voici ce qui en ressort:

– A 20.000€ de salaire annuel:

Le salaire net après impôts de toute sorte (cotisations patronales et salariales + impôt sur le revenu) est de 15.028 euros en France et de 13.982 euros en Allemagne.

– A 40.000€ de salaire annuel:

Le salaire net est de 28.117 euros en France, et de 24.468 euros en Allemagne.

– A 70.000€ de salaire annuel:

Le salaire net est de 45.551 euros en France, et de 39.318 euros en Allemagne.

Dans tous les cas, les salariés français sont donc moins taxés directement qu’en Allemagne. En revanche, ce que l’Etat ne prélève pas, en France, par l’impôt direct, est récupéré par l’imposition indirecte.

Ce qui change, en revanche, c’est que les cotisations patronales sont plus élevées en France qu’en Allemagne: de 32 à 47% du salaire brut en France, alors qu’elles n’excèdent jamais 19,7% du salaire brut en Allemagne.

On comprend pourquoi les employeurs français tiennent tant à adopter un système à l’allemande en France.

Mais soulignons bien que le « coin socio-fiscal », c’est-à-dire le poids des cotisations sociales et des impôts sur le travail, est globalement équivalent en France et en Allemagne. Le fantasme d’une Allemagne plus compétitive ne tient pas.

Nouvelle tension sur les taux grecs

AFP le 04/03/2011 à 15:59

Le marché obligataire réagit peu à l’emploi US, tension sur les taux grecs :

Le marché obligataire évoluait peu vendredi après une forte correction enregistrée la veille et malgré la publication du rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis, un indicateur d’ordinaire déterminant.

Seuls les taux grecs à dix ans se tendaient fortement: ils évoluaient vers 15H50 (14H50 GMT) au-dessus de 12%, à 12,120% contre 11,965% la veille au soir. Ils n’étaient pas repassés au-dessus de ce seuil depuis fin 2010.

Le marché de la dette grecque est très peu liquide, a rappelé Patrick Jacq, stratégiste chez BNP Paribas: ainsi, il peut évoluer de façon très brusque, a-t-il souligné, sans donner de raison précise à cette tension.

« Ce qui aurait pu faire bouger le marché, ce sont les chiffres américains [sur l’emploi], mais ils sont ressortis globalement conformes aux attentes du marché », a estimé le stratégiste.

Inquiétudes sur les banques américaines

AOF le 04/03/2011 à 14:19

GOLDMAN SACHS et CITIGROUP dégradés par BANK OF AMERICA :

(AOF) – Selon Bloomberg, Bank of America-Merrill Lynch a dégradé sa recommandation sur ses rivales Goldman Sachs et Citigroup d’Achat à Neutre. La banque américaine est pessimiste concernant les performances de ces dernières au premier trimestre 2011.

Encore une affaire glauque avec une filiale étrangère d’une banque française

AFP le 04/03/2011 à 09:51

Liban : une banque accusée de blanchiment fusionne avec une filiale de SocGen

Une banque privée libanaise accusée par les Etats-Unis de blanchiment d’argent et de liens avec le mouvement chiite Hezbollah va fusionner avec la Société générale de banque au Liban (SGBL), a annoncé le gouverneur de la banque centrale du Liban, Riad Salameh.

La politique militaire chinoise doit-elle nous inquiéter?

AFP le 04/03/2011 à 08:43

Chine : le budget de la Défense repart en forte hausse

Le budget de la Défense de la Chine repart en forte progression en 2011, Pékin suscitant des inquiétudes en mettant les bouchées doubles pour combler son retard militaire sur Washington et Moscou, selon des experts.

L’augmentation de 12,7% cette année, soit un montant de 601,1 milliards de yuans (65,6 milliards d’euros), a été annoncée vendredi par le porte-parole du parlement, Li Zhaoxing, à la veille de l’ouverture de la session plénière de l’Assemblée nationale populaire (ANP).

Cette progression marque un retour à un nombre à deux chiffres, après une pause l’an passé où l’augmentation annoncée avait atteint 7,5%.

Pékin mène de front une modernisation à grands pas de ses forces sur terre, air et mer, avec plusieurs programmes emblématiques, notamment celui de son chasseur-bombardier furtif J-20 considéré comme la réponse chinoise au chasseur furtif F-22A Raptor de l’US Air Force.

L’armée chinoise développe aussi un missile balistique pouvant frapper à des milliers de kilomètres les navires de guerre, ainsi qu’un ou plusieurs porte-avions susceptibles de bouleverser à terme les rapports de force dans le Pacifique.

L’Armée populaire de libération –la plus grande du monde– cultive le plus grand secret sur ses programmes militaires, dopés par une croissance économique de 10%.

Officiellement, la Chine maintient que sa technologie militaire accuse 20 à 30 ans de retard sur celle des Etats-Unis. La modernisation de son armée, assure-t-elle, a pour unique but la « défense » du pays. Cette position se confronte de plus en plus difficilement aux faits, Pékin se dotant d’outils de projection de puissance.

Les nouveaux programmes d’armement chinois semblent dirigés contre les Etats-Unis, a récemment dénoncé le plus haut gradé américain, l’amiral Mike Mullen.

Fiscalité et patrimoine: bravitude de François Fillon

Je tiens par ce billet à rendre un hommage très appuyé au courage politique dont François Fillon, Premier Ministre, a fait preuve lors de son intervention au colloque « Fiscalité et Patrimoine » organisé à Bercy le 3 mars 2011. Le mot « courage » est si faible pour décrire ce moment, que même la bravoure n’y suffit pas. Non, vraiment, je n’y vois pas moins que de la bravitude.

Souvenez-vous… à une époque reculée, nous avions la fausse idée que le principe républicain était la reconnaissance des mérites, au détriment de la naissance et de ses inégalités de fortune. L’égalité des chances nous paraissait une vertu et la transmission des privilèges un crime. En somme, la République se fondait sur le travail et non sur l’héritage. D’une idée simple: à chacun selon ses mérites, nous avions tiré des conséquences naïves: taxons le patrimoine, fiscalisons l’héritage, et épargnons les revenus du travail.

Dans une superbe envolée dialectique, notre sublime Premier Ministre vient de renverser ces erreurs et par sa bravitude il nous éclaire enfin sur le vrai sens des principes républicains.

D’abord, je comprends maintenant en quoi l’allégement des droits de succession (réforme de 2007) est une décision qui contribue à reconnaître équitablement le travail! Car le patrimoine, selon François Fillon, est le produit des revenus du travail. Il est donc normal qu’il soit transmis aux héritiers avec le moins de droits possible. C’est une mesure d’équité. Et, comme nous le savons tous, si 50% du patrimoine en France appartiennent aux 10% les plus riches, c’est parce que ces 10%-là travaillent plus et mieux que les autres. Seuls de mauvais esprits pourraient penser que leur patrimoine provient lui-même d’un héritage ancestral dans lequel le travail n’entre en aucune manière.

Ensuite, c’est pour éviter de pénaliser le travail que le gouvernement ne crée pas de tranche supplémentaire pour les plus hauts revenus. Car seuls les gauchistes de l’Insee peuvent prétendre que les Français les plus riches tiennent une part importante de leurs revenus d’autre chose que de leur travail – des revenus du capital, de leurs placements mobiliers et immobiliers par exemple. En vérité, François Fillon nous dévoile une vérité que nous ignorions injustement: les plus grands travailleurs en France sont les détenteurs des revenus les plus élevés. Il est bien normal que, proportionnellement, ils paient moins d’impôts que ceux qui sont aux 35 heures.

Enfin, c’est par un juste souci de reconnaissance du travail que l’ISF touchera 300.000 Français de moins à l’avenir.

Ma journée s’éclaire d’autant de révélations. Vive la bravitude fillonesque!

Quand je pense qu’il y a quelques heures encore, je m’étais convaincu qu’une réforme de la fiscalité patrimoniale à volume constant était injuste. J’imaginais que, à un moment où les salaires sont « modérés » et les revenus du patrimoine en expansion constante, il serait normal d’augmenter les ressources fiscales prélevées sur le patrimoine. Erreur! hérésie! Taxer le patrimoine, c’est décourager le travail. Et taxer le travail, c’est la juste récompense du patrimoine.

Les Allemands n’ont pas l’air d’apprécier… le modèle allemand

AFP le 03/03/2011 à 18:46

Allemagne : dernière grève de sommation des conducteurs de trains

Le syndicat allemand des conducteurs de trains, GDL, a appelé jeudi à une troisième et dernière grève nationale d’avertissement de trois heures, prévue vendredi matin, avant un mouvement « dur » si ses revendications salariales ne sont pas entendues.

Les prix alimentaires, source d’inquiétude, même pour le FMI

AFP le 03/03/2011 à 18:10

Le FMI « extrêmement inquiet » des conséquences de l’inflation sur les pauvres :

Le Fonds monétaire international est « extrêmement inquiet » des conséquences de la hausse des prix de l’alimentation sur les habitants les plus pauvres de la planète, a indiqué jeudi la porte-parole de l’institution, Caroline Atkinson.

« Nous sommes bien sûr extrêmement inquiets de la hausse des prix de l’alimentation, en particulier à cause de ses répercussions sur les plus pauvres et les plus vulnérables, où qu’ils soient, notamment dans les pays à bas revenus mais pas seulement là », a affirmé la directrice des relations extérieures du FMI, lors d’un point de presse à Washington.

« Jusqu’ici, une chose qui a un peu aidé, c’est que dans certains des pays les plus pauvres l’agriculture de subsistance a connu, avec l’aide du temps, de bonnes récoltes comme en Afrique. Mais néanmoins c’est bien entendu une inquiétude », a-t-elle ajouté.

La note du Bahrein abaissée

AFP le 03/03/2011 à 16:24

Fitch abaisse d’un cran, à A-, la note de Bahreïn :

L’agence de notation financière Fitch Ratings a abaissé jeudi d’un cran la note de Bahreïn, passée de « A » à « A-« , en raison des répercussions sur la croissance des troubles politiques en cours dans le royaume du Golfe.